Socialisez

FacebookTwitterRSS

Intervention en Libye : la France est placée sous commandement américain

Auteur/Source: · Date: 20 Mar 2011
Catégorie(s): Afrique,Monde

Par Marion Cocquet

Par Jean Guisnel Au deuxième jour de l’opération occidentale contre la Libye, et alors que les Français ont repris leurs vols au-dessus de la Libye dans une configuration proche de celle de la journée de samedi, de nombreux points ont été éclaircis. Il est très clair que les Américains sont aux commandes. Lors d’un briefing organisé samedi au Pentagone, le vice-amiral William E. Gortney a précisé que l’opération a été baptisée Odyssey Dawn (Aube de l’odyssée) et qu’elle est placée sous le commandement du général Carter F. Ham, chef du U.S. Africa Command (Africom), basé à Stuttgart (Allemagne). Une force navale portant la dénomination Task Force Odyssey Dawn est commandée à la mer par l’amiral américain Samuel J. Locklear III, dont l’état-major est embarqué à bord du navire de commandement USS Mount Whitney.

À ce stade, les conditions précises de l’organisation de l’opération Odyssey Dawn ne sont pas entièrement définies. Les autorités politiques françaises présenteront sans doute une version les plaçant en tête de gondole, mais la réalité est plus prosaïque : les Américains sont aux manettes et assurent le contrôle opérationnel de l’ensemble du dispositif (OPCON, pour Operational Control) en assurant la coordination de l’ensemble des missions et des moyens qui leur sont attribués. La raison en est simple : alors que la coalition pourrait compter jusqu’à une vingtaine de pays dans les jours qui viennent, seuls les Américains sont en mesure de gérer un tel dispositif. Les Français sont donc des “fournisseurs de moyens” à la coalition qui leur a accordé le “privilège” (ou vécu comme tel par Nicolas Sarkozy) de prendre l’air les premiers. Les Français ne s’engagent cependant qu’aux conditions qu’ils ont fixées. La maîtrise de leur stratégie et de leurs moyens, donc le commandement de leurs opérations (OPCOM pour Operational Command), demeure entre les mains du chef d’état-major des armées, l’amiral Édouard Guillaud.

C’est samedi vers 17 h 45 que les avions français ont ouvert le feu en attaquant dans la région de Benghazi quatre véhicules blindés qui ont été détruits. Plus tard dans la soirée, cinq navires américains (sous-marins Scranton, Florida et Providence, destroyers Stout et Barry) et un sous-marin britannique de la classe Trafalgar se trouvant en Méditerranée ont tiré des missiles de croisière BGM-109 Tomahawk contre des cibles libyennes. Dans la nuit, des attaques ont été conduites par des bombardiers Tornado GR4 de la Royal Air Force à l’aide de missiles Storm Shadow (version britannique du Scalp EG) et des bombardiers furtifs B-2 de l’US Air Force.


SUR LE MÊME SUJET
Une Béninoise, la quarantaine habitant le quartier Dikongo 1 dans le deuxième arrondissement de la commune de Mouila, Falariwon Abessedem, a été placée sous mandat de dépôt pour faux et usage de faux documents et de maltraitance d’enfants de moins de 18 ans. Mme Falariwon Abessedem, d’origine béninoise, la quarantaine habitant le quartier Dikongo 1 dans le deuxième arrondissement de la commune de Mouila, a été placée sous mandat de dépôt, mardi dernier, au tribunal de première instance de la localité pour et faux usage de faux documents et de maltraitance d’enfants de moins de 18 ans. Son interpellation fait ...
Lire l'article
Libye : le chef militaire de Tripoli réclame des excuses aux gouvernements britannique et américain
Ancien militant islamiste et opposant au régime Kaddafi, aujourd’hui « héros » de la rébellion, Abdelhakim Belhadj aurait été arrêté en 2004, livré aux autorités libyennes par la CIA et les services secrets britanniques puis torturé. Il réclame aujourd’hui des excuses de la part de ces gouvernements. Il possède tout de la figure du héros. Abdelhakim Belhaj, président du conseil militaire des révolutionnaires de Tripoli, s’est illustré lors de la bataille pour la libération de la capitale libyenne, en étant le premier à entrer, en tête de sa brigade, dans le quartier général de Mouammar Kaddafi. Un rebelle de la première ...
Lire l'article
Alain RUELLO Trois mois après son déclenchement, la guerre en Libye a coûté 87 millions d'euros à la France, a indiqué hier le ministre de la Défense : 60 millions pour les munitions, 25 millions pour les primes des soldats, et le solde en frais divers de logistique. Les missiles représentent en particulier un coût élevé, notamment les Scalp à environ 500.000 euros pièce, dont 11 exemplaires ont été tirés dans les premières semaines de la guerre. Ces 87 millions d'euros représentent le double de la somme constatée après un gros mois d'intervention. A ce rythme, la facture de l'opération Harmattan ...
Lire l'article
L’Afrique du Sud se prépare à une intervention de son armée dans la capitale économique ivoirienne, pour protéger ses ressortissants, pourtant peu nombreux. Va-t-on vers l’intervention d’une nouvelle armée étrangère en Côte d’Ivoire ? Selon nos informations, l’Afrique du Sud se prépare en effet à envoyer des soldats à Abidjan pour mettre ses ressortissants en sécurité. La marine sud-africaine dispose déjà d’un navire ravitailleur qui mouille au large d’Abidjan, le SAS Drakensberg. Ce bâtiment peut notamment accueillir un hélicoptère (voir photo). Pretoria dispose aussi d’un autre bâtiment de guerre, situé dans le Golfe de Guinée, et qui devrait faire mouvement vers Abidjan prochainement. Une ...
Lire l'article
De Dominique CHABROL (AFP) PARIS — Côte d'Ivoire, Libye, Afghanistan : engagées simultanément dans trois conflits extérieurs, les armées françaises sont soumises à forte pression en terme d'effectifs et de matériel, en dépit de la nature très différentes des opérations. Combien ça va coûter ? L'empressement de la presse à connaître le montant de la facture dès le début des conflits irrite le ministère de la Défense. "Ca coûtera beaucoup moins cher que le déshonneur de voir un peuple se faire massacrer parce qu'un tyran l'avait décidé", a résumé jeudi le ministre Gérard Longuet, de retour d'une visite sur le Charles-de-Gaulle au ...
Lire l'article
La Françafrique sous Pression: Le 28 septembre, des Africains disent “Non” et Prennent d’Assaut la France
Faisant suite aux manifestations du 17 août 2010 par lesquelles des Gabonais et autres Africains ont symboliquement enterré, cercueil et corbillard à l'appui, la Françafrique devant l'ambassade de France à Washington à l'occasion du 50e anniversaire de l'indépendane du Gabon, voilà que d'autres Africains s'en mêlent, décidés, eux aussi, à porter un coup fatal à la Françafrique. Cette fois, c'est le 28 septembre, à l'occasion du 52e anniversaire du "Non" des Guinéens à la Communauté Française proposée par le Général Charles de Gaulle en 1958, que ces Africains, dans une manifestation unitairiste et internationale se déroulant simultanément dans plusieurs pays, ...
Lire l'article
Le 25ème sommet Afrique- France s’est ouvert hier à Nice, au Sud de la France, en présence de trente-huit chefs d’Etat, dont le président gabonais Ali Bongo Ondimba, sous le signe du renouveau de la relation franco-africaine. A l’ouverture de ces assises marquées également, pour la première fois dans l’histoire de ces rencontres qui ont débuté en 1973, par l’implication des forces vives françaises et africaines du monde économique et social venues des différentes régions du continent noir. Le président Nicolas Sarkozy a souhaité que la nouvelle relation Afrique- France soit une «relation décomplexée», «une relation partenariale et tournée vers le futur», ...
Lire l'article
Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Paul Biyoghe Mba a présidé, vendredi dernier, l cérémonie de passation de charge entre le ministre de l’Intérieur, Jean-François Ndongou et le ministre de la Justice Anicette Nanda Oviga. La Sécurité pénitentiaire est, depuis vendredi dernier, sous la tutelle du Ministère de la Justice. La passation de charges a eu lieu à la prison centrale de Libreville entre le ministre de la Justice Anicette Nanda Oviga et son collègue de l’Intérieur Jean-François Ndongou, en présence du Premier Ministre, Paul Biyoghé Mba. Le Chef du Gouvernement a signifié à cette occasion que la passation de service ...
Lire l'article
Depuis la lecture, le 3 septembre 2009, par M. Jean Francois Ndongou des resultats truques de l'election presidentielle anticipee du 30 aout 2009 et la proclamation de la dite "victoire" de monsieur Ali Bongo Ondimba, le Gabon se trouve en situation d'occupation par un groupe d'individus non reconnus par le peuple Gabonais, faisant ainsi de ceux-la des HORS-LA-LOI de l'Etat et du peuple Gabonais. Je commencerais mon propos par une definition et quelques faits remarquables historiques. L'occupation est designee comme etant "une situation dans laquelle se trouve un Etat — au cours ou a l'issue d'un conflit — envahi et place sous ...
Lire l'article
La 1ère Journée de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), célébrée ce 16 mars dans la sous région, est placée sous le sceau de la recherche d’une meilleure intégration économique de l’Afrique Centrale d’ici l’horizon 2025. Occasion pour les 6 pays membres de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (Gabon, Cameroun, Congo-Brazzaville, Guinée- Equatoriale, République Centrafricaine, Tchad ) de porter la réflexion sur le rapport d’étape de l’institution, publié en janvier 2009, et qui stipule, notamment que le Programme Economique Régional (PER) devra s’appuyer sur quatre axes à savoir, le renforcement de la gouvernance macro- ...
Lire l'article
Une Béninoise placée sous mandat de dépôt pour faux et usage de faux
Libye : le chef militaire de Tripoli réclame des excuses aux gouvernements britannique et américain
La guerre en Libye a déjà coûté 90 millions d’euros à la France
Côte d’Ivoire : préparation d’une intervention de l’Afrique du Sud à Abidjan ?
Côte d’Ivoire, Libye, Afghanistan: les forces françaises sous pression
La Françafrique sous Pression: Le 28 septembre, des Africains disent “Non” et Prennent d’Assaut la France
Sommet Afrique France : Sous le signe du renouveau
La sécurité pénitentiaire placée sous tutelle de la Justice
La France sous Vichy, Le Gabon ya Mandji
La 1ère Journée de la CEMAC placée sous le sceau de la recherche d’une meilleure intégration économique de l’Afrique Centrale

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Mar 2011
Catégorie(s): Afrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*