Socialisez

FacebookTwitterRSS

Libye: l’opération est un «succès», selon les Etats-Unis

Auteur/Source: · Date: 20 Mar 2011
Catégorie(s): Afrique,Monde

Des chars éventrés, des canons d'artillerie calcinés, mêlés à des cadavres de combattants africains, près de Benghazi : les premières opérations sont un «succès» assurent les Etats-Unis.

Au lendemain des premières frappes aériennes, l’opération «Aube d’une Odysée» entre dans une phrase cruciale.

Après des semaines d’hésitations, un mandat de l’ONU et un appui arabe, cette coalition, avec en tête les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne, est passée samedi à l’offensive, avec une première frappe aérienne française contre un véhicule des forces pro-Kadhafi à 17h45, pour tenter de stopper la répression de la révolte.

A partir de 20 heures samedi, Washington et Londres ont lancé plus de 110 missiles de croisière Tomahawk à partir de navires et sous-marins contre plus de 20 objectifs, dont des systèmes de défense antiaérienne et des noeuds de communication stratégiques, tous sur la côte méditerranéenne de la Libye.

Selon un bilan provisoire de source officielle libyenne, 48 personnes ont trouvé la mort et 150 ont été blessées dans ces attaques, dont 26 à Tripoli.

Dimanche avant l’aube, un bombardement aérien a visé Tripoli et la défense anti-aérienne déployée dans la capitale, notamment dans la résidence-caserne du dirigeant libyen à Bab al-Aziziya, est entrée en action. Le leader Mouammar Kadhafi jure désormais de transformer la Méditerranée en «champ de bataille»…

13h21. Intervention militaire. Les pays arabes vont se déployer militairement dans les jours à venir, pour démontrer l’effort international contre le régime de Kadhafi, selon Liam Fox, ministre de la Défense britannique cité par la BBC.

13h15. Sortie en mer. Le porte-avions Charles-de-Gaulle, qui doit participer aux opérations aériennes en Libye, quitte le port de Toulon.

13h09. Le Danemark est prêt. Six chasseurs danois F16 arrivés samedi sur la base sicilienne de Sigonella sont prêts à décoller, annonce l’agence italienne Ansa.

12h57. Les pro-Kadhafi n’avancent plus vers Benghazi, toujours selon l’amiral Michael Mullen.

12h55. Satisfaction américaine. La première phase de frappes aériennes menées contre la Libye est «un succès» et a permis d’instaurer une zone d’exclusion aérienne, annonce le plus haut gradé américain, l’amiral Michael Mullen, sur la chaîne de télévision ABC.

12h48. Au sol. Des dizaines de véhicules militaires des forces de Kadhafi ont été détruits dimanche matin par des frappes aériennes à l’ouest de Benghazi, selon des journalistes de l’AFP et des rebelles. Des chars éventrés, des canons d’artillerie calcinés, mêlés à des cadavres de combattants africains portant des uniformes kakis étaient visibles sur le site bombardé, situé à 35 km à l’ouest de Benghazi. L’opération aérienne a été menée par des avions de la coalition internationale, des chasseurs français selon les rebelles, pendant deux heures très tôt ce matin.

12h41. Raid. Au moins 18 avions américains, dont trois bombardiers furtifs B2, ont attaqué des objectifs en Libye dimanche à l’aube, a déclaré à l’AFP Kenneth Fidler, décalre un porte-parole de l’US Africa Command à Stuttgart, en Allemagne.

12h30. Silence de François Fillon. Le Premier ministre n’a pas souhaité s’exprimer sur les événements en Libye, lors de son passage dans le bureau de vote à la mairie de Solesmes (Sarthe), lors du premier tour des élections cantonales, rapporte un photographe de l’AFP.

12h24. Situation à Misrata. La BBC rapporte le témoignage d’un Libyen, sans pouvoir confirmer ses dires, qui décrit un «massacre» dans les rues de Misrata, à l’est de Tripoli, avec des chars du gouvernement présents au centre de la ville. Il évoque 40 blessés et au moins dix morts, ainsi que des bâtiments détruits.

12h18. Déclaration de l’Eglise. Le pape Benoît XVI, face aux «informations préoccupantes en provenance de Libye», lance «un appel pressant aux responsables politiques et militaires» afin qu’ils assurent «la sécurité des citoyens libyens et garantissent l’accès aux secours humanitaires».

12h10. Royal Air Force. Des avions britanniques ont bombardé durant la nuit des systèmes libyens de défense anti-aérienne principalement autour de Tripoli, annonce le ministère britannique de la Défense.

12h03. Prières. A Misrata et Tobrouk, des prières rendent hommage à Mohammed Nabbous, un activiste renommé tué à Benghazi samedi alors qu’il filmait les attaques des forces pro-Kadhafi, selon la BBC.. Il avait fondé la chaîne de télévision «Libya Free» et devait bientôt devenir père.

11h56. Où est Kadhafi ? Le leader libyen ne s’est pas montré lors de sa dernière intervention, préférant ne diffuser qu’un message sonore. Où est-il ? Les réponses de Delphine Minoui, journaliste présente à Tripoli, sur France 24.

11h47. Opposition. L’Inde regrette les bombardements de la coalition internationale en Libye, indique son ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. «L’Inde considère avec une grande inquiétude la poursuite de la violence, des conflits et la détérioration de la situation humanitaire en Libye».

11h33. Pays arabes. Des avions émiratis sont attendus dans la journée de dimanche à la base aérienne de Decimomannu, en Sardaigne, pour participer à l’opération «Aube de l’Odyssée» en Libye, selon l’agence italienne Ansa. Les Emirats arabes unis, ainsi que le Qatar, le Maroc et la Jordanie, ont participé samedi au sommet de Paris sur la Libye.

11h29. Les américains passent à l’attaque. Trois bombardiers furtifs B-2 américains ont mené un raid contre une importante base aérienne libyenne, larguant 40 bombes, annonce dimanche la télévision CBS News. Aucune confirmation officielle n’était dans l’immédiat disponible. Selon CBS, l’opération avait pour objectif de détruire une bonne partie de l’aviation libyenne, après le déclenchement samedi d’une opération contre le régime de Mouammar Kadhafi. Selon la chaîne, des chasseurs de l’US Air Force ont dans le même temps mené des missions à la recherche de forces terrestres libyennes à détruire. Les appareils engagés dans ces missions n’auraient enregistré aucune perte.

Obama évoque une implication «limitée» des Etats-Unis

11h19. Bilan. Plus de 90 personnes ont été tuées dans les combats de vendredi soir et samedi pendant l’offensive des forces pro-Kadhafi contre les insurgés dans Benghazi, selon des sources médicales citées par l’AFP.

11h14. Précaution. Face aux accusations des autorités libyennes, le ministre britannique des Finances George Osbone assure que «toutes les précautions sont prises» pour éviter les victimes civiles lors des bombardements de cibles militaires en Libye.

11h02. Réactions politiques. Dominique Paillé, secrétaire national de l’UMP : «Il est évident que l’action française qui a été une action d’initiative, d’impulsion, a permis cette intervention de la communauté internationale face à un régime dictatorial qui n’avait que trop durer».
Benoît Hamon, porte-parole du PS : “Nous sommes entrés en quelque sorte en guerre, donc on ne salue pas avec enthousiasme le fait qu’on soit entrés en guerre, c’est une décision grave qu’il fallait prendre
Philippe Vigier, porte-parole du Nouveau centre : «La décision de déclencher samedi cette opération militaire est “cruciale pour soutenir l’espérance démocratique».

10h55. Les opérations aériennes des forces françaises vont continuer ce dimanche.

10h49. Suite du message sonore du guide libyen. Mouammar Kadhafi prédit une «longue guerre», affirmant que «tout le peuple libyen porte des armes» et qu’il va «vaincre» dans un message sonore diffusé sur la télévision officielle. «Nous nous battrons pour la paix et la liberté. Nous demandons à tous les peuples du monde en Europe, en Amérique du Sud, en Asie, en Afrique, de vous dresser contre ces gouvernements», a-t-il martelé. «Une nouvelle révolution mondiale a lieu en ce moment et c’est une nouvelle opportunité pour moi.» S’adressant particulièrement aux Etats-Unis, il leur a reproché de ne pas apprendre du passé : «Vous avez été défaits en Somalie, en Vietnam, en Irak… Ce sera encore le cas ici. C’est le meilleur moment de nos vies, car nous vous affrontons avec le monde derrière nous.»

10h35. Intervention de Kadhafi. La télévision d’Etat diffuse un long message sonore du guide libyen. «Vous avez peut-être une meilleure armée. Mais c’est notre pays, nous ne nous laisserons pas faire, nous ne nous vous laisserons pas exploiter notre pétrole. L’innocence gagnera. Le monde vous regarde, vous avez montré que vous êtes des barbares. Vous êtes le diable et le parti du diable sera défait.»

10h20. Témoignage à Tripoli. Sur France Info, Delphine Minoui, envoyée spéciale du Figaro, raconte les «explosions et les bombardement sur la capitale cette nuit. La défense anti-aérienne libyenne est vite entrée en action. La télévision libyenne assure qu’un hôpital aurait été touché mais le pouvoir joue depuis plusieurs jours la carte de la désinformation.» Interrogée sur l’état d’esprit de la population, la journaliste explique qu’il «n’y a pas eu d’explosion de joie après les frappes, mais au contraire des rassemblements pro-Kadhafi, organisés par le régime. Mais à Tripoli, l’opposition a peur de parler, les gens se terrent chez eux.»

10h16. L’appareillage du porte-avions français Charles de Gaulle, qui doit mettre le cap sur la Libye, est prévu à 13 heures ce dimanche à Toulon.

10h12. Premiers résultats sur le terrain. Des dizaines de véhicules militaires calcinés jonchent ce dimanche matin la route stratégique reliant Benghazi et Ajdabiya, dans l’est de la Libye, à la suite de frappes occidentales, selon un journaliste de Reuters sur place. Il signale également la présence de cadavres. Certaines véhicules calcinés avaient l’apparence de camions équipés de lance-roquettes multiples.

10h02. Le Qatar défend l’intervention. Le Premier ministre du Qatar, cheikh Hamad ben Jassem Al-Thani, justifie la participation de son pays aux opérations militaires en Libye, affirmant qu’elle vise à «mettre un terme au bain de sang».

9h45. Pause. Les bombardements menés par la coalition internationale contre les objectifs militaires du colonel Mouammar Kadhafi connaissent une pause dimanche matin dans Tripoli et Benghazi, bastion des rebelles dans l’est, selon des journalistes de l’AFP. Remontés, des rebelles se dirigeraient vers Ajdabiya pour reprendre la ville.

9h43. Implication de la Grèce. La Grèce pourrait mettre à la disposition de la coalition internationale la base de l’Otan à Souda, sur l’île de Crète, en Méditerranée orientale, pour secourir les pays qui ont entamé des opérations aériennes contre la Libye, annonce l’état-major grec.

9h37. Otages en vue ? L’équipage d’un remorqueur italien, composé de huit Italiens, deux Indiens et un Ukrainien, serait retenu à Tripoli, indique dimanche matin l’agence Ansa. Les faits se seraient produits samedi après-midi alors que le navire était en train de débarquer dans le port de Tripoli des travailleurs libyens, selon l’agence italienne, qui cite des «sources qualifiées». Quelques hommes armés, dont l’un d’entre eux s’est présenté comme le commandant du port, ont arrêté l’équipage, empêchant le navire de repartir. On ne sait pas pour l’instant où se trouve cet équipage.

9h25. Pas d’unanimité. S’il y a des insurgés, il y a aussi des soutiens à Mouammar Kadhafi. Au micro de la BBC, Sami explique pourquoi il supporte le guide libyen : «Nous avons vécu en paix et en harmonie pendant 42 ans. Il a changé notre vie. Nous vivions dans des bidonvilles, nous n’avions pas de voitures, nous ne pouvions pas aller à l’école, pas d’hôpitaux, pas d’éducation. Il nous a apporté tout ça. Un Libyen peut marcher la tête haute et être fier de lui-même.»

9h12. A Tobrouk. Le journaliste de la BBC à Tobrouk, Ben Brown, assure que le moral des insurgés est bon. Un des rebelles lui a dit que l’inervention a certes été tardive, mais n’est pas non plus arrivée trop tard.

8h41. Et Benghazi ? La BBC cite un tweet d’un journaliste de The Télégraph’s, selon qui Benghazi, où il se trouve, «est une ville qui renaît».

8h13. Guerre de l’information. Les forces de Kadhafi auraient déplacé des corps des morgues jusqu’aux lieux des bombardements, selon le quotidien britannique The Guardian. Objectif : faire croire que l’opération internationale a tué des civils.

7h35. L’Asie divisée. La Chine regrette les bombardements de la coalition internationale en Libye, explique son ministère des Affaires étrangères, soulignant dans un communiqué son opposition à l’usage de la force dans les relations internationales. A l’opposé, le Japon soutient l’attaque menée par la coalition internationale, en condamnant la répression du soulèvement populaire en Libye.

6h42. De Villepin soutient. L’ancien Premier ministre Dominique de Villepin se réjouit de l’initiative de la France en Libye, mais met en garde «contre le risque d’engrenage militaire», dans un entretien dans le Journal du Dimanche.

3h03. Kadhafi menacé ? Un bombardement aérien a visé dimanche avant l’aube Tripoli et la défense anti-aérienne déployée dans la capitale est entrée en action. Un avion a survolé le secteur de la résidence-caserne du dirigeant Mouammar Kadhafi à Bab al-Aziziya, dans le sud de la capitale, selon un journaliste de l’AFP qui se trouvait dans un hôtel à un kilomètre de la résidence et qui a entendu plusieurs explosions. Des canons anti-aériens installés à la résidence et aux alentours, ainsi que dans d’autres secteurs à Tripoli, ont ouvert le feu peu après 1h20, laissant des traînées rouges dans le ciel. Les forces libyennes ont confirmé, selon la télévision d’Etat, des attaques aériennes sur Tripoli.

2h23. La Royal Air Force à l’attaque. Des chasseurs bombardiers britanniques Tornado ont lancé des raids aériens sur la Libye, confient des responsables de la défense à Londres. «Je peux maintenant confirmer que la RAF (Royal air force) a également tiré des missiles Stormshadow à partir d’un certain nombre de Tornado GR4», déclare un porte-parole de l’armée, le général John Lorimer.

1h34. L’Afrique en désaccord. Le comité de l’Union africaine (UA) sur la Libye appelle à «la cessation immédiate de toutes les hostilités» dans ce pays où une coalition internationale a entamé des frappes aériennes.

0h30. Résolution 1973. Le régime libyen affirme samedi qu’il considère désormais comme nulle la résolution 1973 de l’ONU imposant une zone d’exclusion aérienne, après l’opération militaire occidentale, et affirme son «droit» à utiliser de nouveau son aviation.

0h20. Dégâts côté Kadhafi. «Les batteries antiaériennes de Kadhafi ont été sérieusement mises hors d’état», annonce un responsable de la sécurité nationale américaine, à l’agence Reuters. «Il est trop tôt pour dire ce que Kadhafi et ses forces terrestres pourraient faire en riposte aux frappes d’aujourd’hui».

0h10. La Libye en appelle à l’ONU. Le régime libyen réclame une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU après le lancement par l’Occident d’une opération militaire contre les forces du colonel Mouammar Kadhafi, indique le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.


SUR LE MÊME SUJET
Les services de renseignement britanniques ont permis pendant le conflit en Libye de déjouer une tentative des forces pro-Kadhafi de tuer des représentants occidentaux et d'attaquer le CNT, a déclaré le ministre des Affaires étrangères William Hague. Dans un discours, William Hague a affirmé que les services secrets avaient "efficacement soutenu" l'intervention militaire en Libye contre l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi. "Ils ont permis de sauver des vies. Par exemple le régime de Kadhafi a essayé d'attaquer le Conseil national de transition (CNT) à Benghazi et de tuer certains représentants occidentaux en Libye", a-t-il affirmé, sans plus de précision. "Les services ...
Lire l'article
Libye: le porte-parole de Kadhafi capturé, selon le CNT
Des commandants du nouveau pouvoir en Libye ont annoncé jeudi la capture du porte-parole du régime déchu, Moussa Ibrahim, au moment où le Niger a refusé d'arrêter l'un des fils de l'ex-leader Mouammar Kadhafi, réfugié sur son territoire. Parallèlement, Mahmoud Jibril, un libéral qui dirige le bureau exécutif du Conseil national de transition (CNT) où il fait face à une opposition des islamistes, a provoqué la surprise en annonçant qu'il ne ferait pas partie du prochain gouvernement attendu pour après la "libération" totale du pays. Interrogé au cours d'une conférence de presse à Tripoli, M. Jibril a dit: "J'espère que nous libérerons ...
Lire l'article
Port-Gentil, ville pétrolière, par ailleurs capitale économique du Gabon intéresserait des investisseurs américains, a déclaré jeudi, l’ambassadeur des Etats-Unis au Gabon, Eric D. Benjaminson au terme d’une audience avec le maire de la ville, Bernard Apérano. Selon M. Benjaminson, les investisseurs américains seraient de plus en plus intéressés de s’investir dans cette ville, notamment dans le secteur du transport aérien. La coopération américaine est très active dans la capitale économique gabonaise marquée entre autre, par des nombreuses manœuvres militaires entre le Gabon et les Etats-Unis effectuées dans cette ville côtière. Des manœuvres militaires qui donnent souvent l’occasion aux marins de l’armée américaine ...
Lire l'article
Libye : le régime de Kadhafi est en train de “s’effondrer”, selon l’Otan
Le secrétaire général de l'Otan a promis l'aide de l'Alliance à la rébellion pour aider à reconstruire une Libye démocratique. Le régime de Muammar Kadhafi est en train de "s'effondrer", a affirmé le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen dans la nuit de dimanche à lundi en appelant la rébellion à préserver l'unité du pays et à travailler à une réconciliation nationale. "Le régime de Kadhafi s'effondre clairement", a-t-il déclaré dans un communiqué, reprenant des propos de sa porte-parole tenus un peu plus tôt dans la soirée. "Plus tôt Kadhafi réalisera qu'il ne peut vaincre son propre peuple, mieux ce sera, ...
Lire l'article
Par Georges Malbrunot Le responsable des médias au sein de la branche maghrébine d’al-Qaida a accordé une intéressante interview au journal saoudien Al-Hayyat publié à Londres. Saleh Abi Mohammad y affirme que l’organisation terroriste a des implantations (des émirats dans le langage d’al-Qaida) à Benghazi, Al-Bayda, Al-Marj, Shihat et surtout à Dernah. «Nous sommes spécialement présents à Dernah, où sheikh Abdul Hakim est notre émir et où il a formé - aux côtés d’autres frères - un conseil islamique pour gouverner la ville en vertu de la sharia», la loi islamique, déclare Saleh Abi Mohammad. À l’est de la Libye, les ...
Lire l'article
Moussa Koussa, ancien ministre des Affaires étrangères de la Libye, soutient que Mouammar Kadhafi et les forces de l'opposition doivent tout faire pour empêcher que le pays ne s'enlise dans une guerre civile. Koussa, qui a quitté Tripoli, la capitale, démissionné de ses fonctions et est arrivé en Grande-Bretagne le 30 mars, a livré ses premiers commentaires publics, lundi. Il s'est servi de cette tribune pour avertir que la Libye pourrait devenir la « nouvelle Somalie ». L'ancien fidèle au colonel Kadhafi a lu un texte écrit à l'avance, en arabe, sur les ondes du service arabe du réseau de télé de ...
Lire l'article
Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a fait état aujourd'hui de "premières défections" autour de Mouammar Kadhafi, au lendemain d'une conférence internationale à Londres sur l'avenir de la Libye conclue par le constat que le leader libyen devait "partir". "On signale sur le plan politique, et ceci est peut-être porteur de développements positifs, de premières défections autour de Kadhafi à Tripoli", a déclaré M. Juppé lors de la séance des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale. "Vous m'interrogez sur le sort de Kadhafi, nous pensons qu'il n'a plus sa place dans la construction de la Libye de demain, (...) c'est ...
Lire l'article
Une délégation composée des élus locaux gabonais a effectué une visite de travail à Syrte et à Tripoli en Libye du 13 au 16 avril dernier où, elle a rencontré des personnalités importantes de ces pays notamment le ‘’Grand Guide Libyen’’, Mohammar Kadhafi. A Syrte, ville natale du Président libyen la délégation gabonaise a visité le grand réservoir ‘’Al-Guardabia’’, un site symbolique qui fait partie des cinq ouvrages majeurs de réception d’eau souterraine sans pompage sur une distance de 1600 kilomètres en provenance du sud de la Libye. Selon le diplomate libyen accrédité au Gabon, le Dr. Abdel Hakim Al ...
Lire l'article
Après des mois de discussions marathons, la Libye et les Etats-Unis ont signé, jeudi 14 août, un accord général d'indemnisation des victimes américaines des attentats libyens et des victimes libyennes des bombardements américains. Il prévoit la création d'un fonds d'indemnisation, notamment pour les familles des morts dans l'attentat contre le Boeing de la Pan Am qui s'est écrasé en 1986 sur la localité écossaise de Lockerbie, faisant au total 270 morts. Les victimes de l'attentat, la même année, contre une boîte de nuit de Berlin fréquentée par des militaires américains et qui fit deux morts et 229 blessés sont également ...
Lire l'article
Le Conseil panafricain des jeunes (CPJ) a tenu une conférence de presse le 28 juin dernier à Libreville pour poser ses revendications sur les dossiers qui seront abordés par les chefs d’Etat du continent lors des assises de l’UA qui débutent ce 30 juin à Charm el-Cheikh, en Egypte. L’association gabonaise regroupant des jeunes de plusieurs pays du continent, a vivement exhorté les dirigeants à mettre à profit ce 11e sommet de l’organisation panafricaine pour mettre en place le gouvernement africain prôné par Mouammar Kadhafi. Les attentes s'amoncellent sur le sommet de Charm el-Cheikh pour faire de ces 11e assises des ...
Lire l'article
Libye: le renseignement efficace
Libye: le porte-parole de Kadhafi capturé, selon le CNT
Port-Gentil intéresserait des investisseurs américains, selon l’ambassadeur des Etats-Unis au Gabon
Libye : le régime de Kadhafi est en train de “s’effondrer”, selon l’Otan
Al-Qaida confirme sa présence aux côtés des rebelles en Libye
Koussa craint que la Libye se transforme en «nouvelle Somalie»
Libye/Kadhafi: “1ères défections”(Juppé)
Gabon-Libye : Renforcer les relations d’amitié et de coopération avec la Libye
La Libye et les Etats-Unis signent un accord général d’indemnisation
Gabon : Le soutien des jeunes africains aux Etats-Unis d’Afrique de Kadhafi

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Mar 2011
Catégorie(s): Afrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*