- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon: Le projet d’appui à la formation professionnelle menacé

La cellule d’appui à l’ordonnateur national du Fonds européen de développement (FED) a l’intention de réduire voire de supprimer l’enveloppe octroyée par l’Union européenne (UE) au projet d’Appui à la formation professionnelle (AFOP) au Gabon, dans le cadre du prochain 10ème FED, a appris l’AGP.

La cellule estime en effet que le ministère de l’Enseignements technique et de la formation professionnelle bénéficie déjà de nombreux appuis et souhaite par conséquent que les 3 milliards de FCFA prévus dans le 10ème FED pour la formation, soient entièrement ou partiellement alloués à la construction du bassin versant de Nzeng Ayong, un quartier périphérique du 6ème arrondissement de la commune de Libreville.

Le gouvernement gabonais estime que les raisons avancées sont incompréhensibles dans la mesure où le seul financement dont dispose le projet AFOP est celui de l’Union européenne. Les autres financements ayant été soit réorientés vers d’autres programmes soit supprimés.

Initiative du gouvernement gabonais financé par le Fonds européen de développement (FED), le projet AFOP a pour objectif de permettre à des jeunes déscolarisés âgés de 16 à 25 ans de suivre, pendant trois à six mois, une formation adaptée dans les secteurs du Bâtiment et des travaux publics (BTP), du bois et de l’agriculture, afin de mettre à la disposition des entreprises une main d’œuvre formée répondant à leurs besoins réels.

Un an après sa mise en œuvre, 1200 jeunes ont bénéficié d’une formation dans le cadre du projet AFOP. Certains d’entre eux ont même déjà obtenu des pré-contrats.

Dans le cadre du projet, l’Institut gabonais d’appui au développement (IGAD) a inséré, installé et accompagné 45 jeunes au 1er semestre 2010 dans les sites aménagés à raison de cinq dans chacune des neuf provinces du pays.

9% des 257 apprentis-compagnons formés en 2010 dans le secteur de l’agriculture ont été embauchés pour un premier emploi. Les autres, selon les dispositions du contrat, devraient recevoir une aide financière pour créer de petites coopératives.

En raison du succès enregistré au cours de la première phase du projet, plus de 20.000 jeunes ont fait part de leur volonté de se former en vue de décrocher un premier emploi.

Le Conseil économique et social (CES) et la Confédération patronale gabonaise ont souhaité le prolongation du projet.


SUR LE MÊME SUJET
La deuxième session des formations courtes et qualifiantes du projet d’Appui à la Formation Professionnelle (AFOP) débute le lundi 8 août prochain sur toute l’étendue du territoire national, a annoncé officiellement ce samedi, le ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle. L’âge des futurs étudiants est compris entre 16 et 25 ans et les inscriptions débuteront le 5 août pour une rentrée des cours effective trois jours plus tard. La première session de cette formation a permis de former aux métiers du bois, du bâtiment et des travaux publiques 600 jeunes déscolarisés sur les 1200 recensés l’année dernière par ce ...
Lire l'article [1]
Le ministre de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Célestine Ogouewa, épouse BÂ a officiellement mis à la disposition du public, le premier Atlas de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Gabon 2010 qui est un recueil d’informations collectées auprès des établissements de formation du pays pour répondre aux besoins d’informations de la population sur les formations professionnelles existantes sur le territoire national. La cérémonie qui a eu pour cadre le Centre culturel français de Libreville a vu la présence et la participation du partenaire financier, l’Union Européenne représenté par le ministre conseiller Jurgen Heimann et de plusieurs autres ...
Lire l'article [2]
Depuis octobre dernier sur l’ensemble des centres de formations professionnels établis sur le territoire national, 600 jeunes parmi les 4.828 déscolarisés recensés lors de l’opération d’identification du public cible dans les 9 provinces du pays par l'AFOP (Programme d’appui à la formation professionnelle) poursuivent leur formation respectivement, à Nkembo, Port-gentil, Franceville, Tchibanga, Makokou, Koulatou et Oyem. Innovant, ce programme propose un dispositif pilote permettant de lier formation et insertion. En plus des connaissances théoriques, nécessaires, les élèves admis aux centres de formation publics professionnels (CFPP) vont également bénéficier de stages en alternance et en apprentissage ...
Lire l'article [3]
Dans le cadre du projet d’Appui à la formation professionnelle (AFOP), le ministre de l’Enseignement supérieur, Léon Nzouba, a procédé ce 8 octobre à Libreville à la remise d’équipements de formation aux directeurs des Centres de formation publics professionnels (CFPP). Au total, 234 millions de francs CFA de matériels pour équiper 7 centres de formation à travers le pays. Le Centre de formation public professionnel (CFPP) de Nkembo, à Libreville, a abrité ce 8 octobre la cérémonie de remise officielle d’équipements aux directeurs des CFPP du pays, présidée par le ministre de l’Enseignement professionnel, Léon Nzouba. Cette initiative s’inscrit dans ...
Lire l'article [4]
Le Premier ministre, Paul Biyoghé Mba, a ouvert, mercredi à la Cité de la démocratie, les travaux du forum ’’Formation Emploi’’, en a appelant à la refondation profonde de la formation professionnelle au Gabon, “nos jeunes doivent savoir que pour travailler aujourd’hui, il vaut mieux avoir une formation et un métier. C’est ce que demande l’immense majorité d’employeurs. Nous devons désormais plus mettre l’accent sur le métier et non sur l’emploi’’, a signifié M. Biyoghé Mba. M. Biyoghé Mba a indiqué sue le fait que, ‘’la formation professionnelle constitue la liberté pour une femme ou pour un homme, quelle que soit ...
Lire l'article [5]
Le ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Léon Nzouba, au cours d’un point de presse, mercredi, face aux media nationaux et internationaux, a annoncé officiellement, l’organisation, au mois de juillet prochain, du forum formation-emploi, sous le thème « orientation, formation et insertion professionnelles: concepts, liens et enjeux: quelle approche pour le Gabon ». Placé sous le patronage du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le ministre en charge de ce département, le professeur Léon Nzouba, a indiqué d’entrée de jeu dans son propos que « cet événement majeur » marquait « officiellement les grandes réformes » qu’il engage ...
Lire l'article [6]
Le vice-président de la Chambre de Commerce, Jean François Aveyra, a récemment organisé à Libreville une assemblée générale constitutive de la Fédération des établissements de formation professionnelle privés du pays. La centralisation de la coordination et de la supervision de ces centres de formations devrait permettre de renforcer la cohérence et la qualité des enseignements dispensés, à travers notamment la spécialisation de certains établissements et une répartition optimale des moyens didactiques. Dans le cadre du renforcement des capacités de centres de formation et de leur adéquation au marché du travail, le vice-président de la Chambre de Commerce, Jean François Aveyra, ...
Lire l'article [7]
Le processus d’identification des entreprises pouvant accueillir des jeunes pour une formation, dans le cadre du Projet d’Appui à la Formation professionnelle au Gabon, est dans sa phrase pratique. Des experts du ministère gabonais de l’Enseignement technique, de la Formation Professionnelle et de l’Insertion des Jeunes séjournent à cet effet depuis jeudi dans la province de la Nyanga (Sud du Gabon). L’objet principal de cette opération est d’aboutir à des conventions entre les entreprises et les Centres de Formation et de Perfectionnement Professionnels (CFPP). Son but est de créer des emplois pour les jeunes déscolarisés, qui seront formés (selon la ...
Lire l'article [8]
Le ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Insertion professionnelle des jeunes a récemment annoncé le lancement du projet d’appui à la formation professionnelle qui vise à mettre en place des formations courtes et qualifiantes pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes déscolarisés. Ce programme qui s’étend sur quatre ans est financé par la Commission européenne à hauteur de 3 milliards de francs CFA et devrait commencer par une phase pilote à Ntoum, avec l’ouverture d’un centre de formation aux activités agricoles. Un plan de sauvetage pour les jeunes naufragés du système éducatif gabonais est en train de ...
Lire l'article [9]
Le ministère de l'Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l'Insertion professionnelle de jeunes, organise du 26 au 29 mai prochain à Libreville, un atelier national d'harmonisation des programmes de formation de l'enseignement technique et de la formation professionnelle, a annoncé le Conseil des ministres de mercredi. Cet atelier qui est organisé en partenariat avec le projet éducation III soutenu par la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Confédération patronale gabonaise (CPG) fait partie des objectifs du gouvernement en matière d’harmonisation des questions de formation et d'emploi.
Lire l'article [10]
Formation professionnelle / La deuxième session des formations courtes et qualifiantes du projet AFOP débute le 8 août 2011
Le premier atlas de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle gabonais a été officiellement présenté au public
600 jeunes bénéficient d’une formation dans le cadre du programme AFOP
Gabon : Les CFPP armés pour la formation
Gabon : Repenser la formation professionnelle
Formation professionnelle: le ministre Léon Nzouba, annonce un forum-formation-emploi à Libreville
Gabon : Les établissements de formation professionnelle privés s’unissent
Gabon: L’Appui à la Formation professionnelle prend corps
Gabon : 3 milliards de FCFA de l’UE pour la formation professionnelle des jeunes
Gabon: Atelier national d’harmonisation des programmes de la formation professionnelle du 26 au 29 mai prochain à Libreville