Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’exploitation anarchique des richesses du parc de Minkébé préoccupe les autochtones

Auteur/Source: · Date: 22 Mar 2011
Catégorie(s): Environnement,Société

Les populations autochtones du Haut-Ntem, à Minvoul où se situe le parc national de Minkébé, l’un des treize (13) parcs que compte le Gabon qui subit actuellement une exploitation anarchique de ses richesses minières par des personnes étrangères du coin, tirent la sonnette d’alarme en direction du gouvernement pour mettre fin à ces pratiques.
Située dans le bassin du Congo et riche en biodiversité, la forêt de Minkébé se trouve aujourd’hui en mal, selon les ressortissants du Haut-Ntem à Minvoul qui se sont retrouvés récemment pour faire le point sur la situation qui prévaut actuellement dans leur département.

Ils dénoncent en effet l’exploitation abusive des richesses minières ainsi que la déforestation anarchique de cette zone protégée.

L’occasion a été toute indiquée pour les autochtones de tirer la sonnette d’alarme en direction des plus hautes autorités du pays pour qu’elles se saisissent de tous les moyens nécessaires à leur disposition pour stopper la destruction sauvage de l’environnement. Ce qui permettrait, ont-ils déclaré, de préserver les richesses minières de ce lieu.

Signalons que selon les ressortissants autochtones de cette localité, plus de 4000 personnes, en majorité des étrangers, y vivraient en exploitant anarchiquement les richesses de ce parc qui se trouve à la lisière de trois pays : le Gabon, le Cameroun et le Congo.

Ainsi, l’exploitation artisanale de l’Or serait, selon ces ressortissants, une entrave à l’essor de cette région qui semble attirer tant de convoitises malsaines de certaines populations environnantes, notamment celles des pays voisins.


SUR LE MÊME SUJET
L’Organisation non gouvernementale (ONG) dénommée ‘’Elik-Minkebe’’, basée à Libreville, a installé une antenne à Minvoul, chef-lieu du département du Haut-Ntem, dans la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, afin d’apporter son aide dans la protection du parc national de Minkébé. Situé à cheval entre les provinces du Woleu-Ntem (nord) et de l’Ogooué-Ivindo (nord-est), le parc national de Minkébé, est livré à une exploitation illicite de l’or et au braconnage. ‘’Cette antenne répond à la nécessité de défendre le patrimoine écologique du parc national de Minkébé, victime d’une exploitation abusive de l’or et au braconnage’’, a déclaré le président de ...
Lire l'article
Le ministère gabonais des Eaux et Forêts a renforcé la surveillance de la forêt classée de la Mondah, à une trentaine de km au nord de Libreville, pour mettre un frein à l'exploitation illicite de ses ressources. Depuis lundi dernier, des patrouilles de surveillance des agents des eaux et forêts sillonnent le secteur. Elles ont déjà saisi plusieurs tronçonneuses servant à abattre les arbres utilisés pour la fabrication du charbon de bois. Depuis lors, le trafic des camions transportant cette ressource a fortement diminué dans la contrée. "L’opération connaît un franc succès", ont indiqué des riverains. Selon les agents des eaux et ...
Lire l'article
Le site d’orpaillage de Minkébé a été le lieu d’évènements ayant provoqué le tollé au sujet des conditions de rapatriement des immigrés clandestins qui y travaillaient. Après le communiqué du ministre gabonais de la Défense nationale qui établi la version officielle des faits, le conseil des ministres, tenu le 14 juin à Libreville, a également assuré que cette opération s’est déroulée «dans le respect des droits de l’Homme». Le gouvernement verrait même d’un bon œil la mise en place d’une enquête internationale sur cette question. Que s’est-il donc passé à Minkébé et en quoi consistait le tollé de la presse ...
Lire l'article
(Par Ladislas Demaison NDEMBET) Le parc national de waka doit-il changer de nom? En tout cas, les populations habitant dans sa périphérie le souhaitent parce qu'elles ne se reconnaissent pas dans l'appellation actuelle qui aurait été tirée du nom d'un cours d'eau arrosant la contrée. A l'occasion d'un atelier de cartographie participative en trois dimensions qui s'est déroulé du 22 septembre au 3 octobre à Fougamou, chef-lieu du département de Tsamba Magostsi, dans le sud du Gabon, les pygmées Babongo et les Tsoghos, riverains du parc, ont indiqué ne pas avoir connaissance de l'existence, dans ces lointaines contrées, d'un cours d'eau ...
Lire l'article
La production d'une cartographie situant les zones de fréquentation et d'habitation des populations rurales est au centre d'un séminaire de sensibilisation à grande échelle pour la protection de l'environnement dans les zones de conservation des ressources, ouvert jeudi dernier dans la commune de Fougamou, chef-lieu du département de Tsamba-Magotsi, dans la province de la Ngounié (sud). La réunion de douze jours (23 septembre au 4 octobre) a été organisée à l'intention des populations rurales par l'Agence nationale des Parcs nationaux (ANPN), les ONG Brainforest et Wildlife conservation society (WCS), afin de permettre aux populations vivant et menant leurs activités dans des ...
Lire l'article
Le braconnage des éléphants, chassés pour leur ivoire, aurait atteint des proportions démesurées dans la réserve de Minkébé, dans le Haut-Ivindo. Selon un rapport mission binationale Gabon-Congo, des hommes d’affaires camerounais et gabonais seraient les cerveaux tête de ce réseau. La réserve de Minkébé, dans le Haut-Ivindo, zone transfrontalière avec le Cameroun, est sous le joug d’un réseau de braconniers très intéressés par l’ivoire des éléphants, a révélé le rapport Tri- nationale Dja-Odzala-Minkébé (Tridom) de la mission binationale Gabon-Congo, menée avec la collaboration du programme DFC/WWF-Minkébé. Selon le chef de brigade de faune de Minkébé-Est, le commandant Jean Samuel Edzang Obame, ...
Lire l'article
L’Union Européenne (UE), par le biais du Fonds mondial pour la nature (WWF), a récemment accordée à l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN) du matériel roulant d’une valeur de 48 millions de francs CFA dans le cadre d’un appui de gestion à la conservation du parc national de Minkébé, a –t-on appris du quotidien L’Union du week-end. Le directeur adjoint de l’ANPN, Emile Manfoumbi a reçu de la directrice nationale de WWF, Suparma Biswas, trois véhicules tout-terrain, l’un mis à la disposition du  conservateur dudit parc, et les deux autres aux brigades de faune d’Oyem et de Makokou. Depuis deux ...
Lire l'article
Une délégation de la société pétrolière anglo-néerlandaise Shell a annoncé au chef de l’Etat le 16 février dernier à Libreville la mise en exploitation d’un nouveau puits de pétrole. Avec une production estimée entre 15 et 25 000 barils/jour, ce puits devrait permettre à Shell Gabon de booster sa production en chute depuis 2007. Le deuxième producteur de pétrole du pays, Shell Gabon, a annoncé le 16 février dernier au Chef de l’Etat, Ali Bongo, la mise en exploitation d’un nouveau puits de pétrole. Ce nouveau puits devrait rehausser les chiffres de la compagnie anglo-néerlandaise, dont la production pétrolière a ...
Lire l'article
Elf, rebaptisé aujourd’hui Total, est la plus connue des entreprises françaises qui exploite les richesses du Gabon du fait de l’affaire qui à partir de 1994 et jusqu’au procès de 2004 a donné un coup de projecteur sur les liens entre les dirigeants de la société pétrolière, la famille Bongo, la mafia et les sommets de l’appareil d’État français. Mais en fait, c’est l’ensemble de l’économie du pays qui est sous la coupe de sociétés françaises et il est difficile de toutes les citer. Le clan Bongo est servi au passage, étalant un luxe provoquant au milieu du dénuement. Mais l’essentiel ...
Lire l'article
Tchibanga, 24 août (GABONEWS) – Le porte – étendard du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) à l’élection présidentielle, Ali Bongo Ondimba, qui a poursuivi sa tournée provinciale de campagne dans la Nyanga (Sud) ce lundi, a été, comme dans les autres provinces, accueilli par une foule nombreuse à qui il a promis, sous sa mandature, s’il est élu, « un Gabon juste et équitable où toutes les richesses seront réparties équitablement ». Actualité du :24/08/2009 Fondant son propos sur les trois mots leaders de son projet de société, Paix, Développement, Partage, ...
Lire l'article
Une ONG s’implique dans la protection du parc national de Minkébé
Surveillance renforcée d’une forêt classée au nord de Libreville, sujette à une exploitation illicite de ses ressources
Gabon : Que s’est-il donc passé à Minkébé ?
Le Parc national de Waka doit-il changer de nom?
Elaboration d’une cartographie sur les populations rurales jouxtant le parc de la Waka
Gabon : Minkébé se vide de son ivoire
L’Union européenne fait un don d’une valeur de 48 millions de francs au parc de Minkébé
Gabon : Shell met en exploitation son nouveau puits
Gabon – Ces sociétés françaises qui pillent les richesses du pays
Gabon: « Je veux un Gabon juste et équitable où toutes les richesses seront réparties équitablement », Ali Bongo Ondimba

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Mar 2011
Catégorie(s): Environnement,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*