Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le Gabon semble embarrassé d’avoir voté la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU

Auteur/Source: · Date: 22 Mar 2011
Catégorie(s): Diplomatie

Le ministère gabonais des Affaires étrangères a demandé mardi à travers un communiqué publié dans la presse locale l’observation d’un cessez-le-feu et reste disposé à apporter sa contribution à une issue pacifique de la crise actuelle en Libye. Le Gabon qui a signé la résolution 1973, suit avec une extrême attention la situation en Libye dont l’application de la résolution 1973 semble viciée car elle évolue à géométrie variable avec une multiplication des bombardements de la part des forces coalisées alliés. Des bombardements non mentionnés par le texte de la résolution.

Le Gabon qui fait partie des trois pays africains à avoir voté la résolution avec Le Nigeria et l’Afrique du Sud soutient l’initiative de l’Union africaine « d’engager une concertation avec l’ensemble des partenaires et interlocuteurs bilatéraux ou multilatéraux notamment les Nations Unies, l’Union européenne, la Ligue arabe et l’Organisation de la conférence islamique ».

« Au-delà du soutien apporté à la résolution 1973, le Gabon, pays de paix, tient à réaffirmer que l’objectif de la mise en œuvre de la zone d’exclusion aérienne en Libye est exclusivement de préserver les populations civiles en les mettant hors d’atteinte des bombardements indiscriminés de l’aviation libyenne », rapporte le communiqué.

« C’est cette dimension humanitaire qui a particulièrement fondé notre engagement en faveur de la résolution 1973 du Conseil de sécurité. Il est bien entendu qu’il ne s’agit absolument pas d’une campagne visant d’autres cibles ou objectifs non mentionnés par le texte de la résolution », précise le communiqué.

La résolution, parrainée par la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et le Liban, a été adoptée par dix voix sur quinze. Il y a eu cinq abstentions dont celle de l’Allemagne, de la Chine, et de la Russie. Ces deux derniers pays, membres permanents du Conseil, n’ont pas posé leur veto.

Il semble que ce soit l’appel de la Ligue arabe qui ait fait pencher la balance plus que le forcing franco-britannique. Réticente dans un premier temps, l’administration américaine a fini par apporter son soutien après la demande formulée par les pays arabes, ont souligné des diplomates.

La Chine a également clairement indiqué avoir renoncé à bloquer la résolution du fait de la position de la Ligue arabe et de l’Union africaine.

L’engagement « personnel depuis le début de la France » a vicié la procédure car les avions de chasse français avait fait feu alors que la réunion de Paris autour de Sarkozy…n’était pas arrivée à son terme. Une résolution 1973 qui va dans tout les sens et qui met à nu les désaccords entre les pays intervenant militairement en Libye. Une question reste posée : Qui a abusé de qui ?


SUR LE MÊME SUJET
Un nouveau projet de résolution sur la Syrie au menu du Conseil
Au terme de nouvelles tractations entre leurs ambassadeurs, les quinze pays membres du Conseil de sécurité des Nations unies ont entre les mains une nouvelle version du projet de résolution sur la Syrie, ont indiqué des diplomates jeudi 2 février. Cette résolution "soutient la décision de la Ligue arabe du 22 janvier de faciliter une transition politique menant à un système politique démocratique et pluraliste", tout en faisant des concessions à la Russie dans l'espoir de lever son blocage. Ainsi, les détails du processus de transition mentionnés dans le projet initial – notamment le transfert des pouvoirs du président Bachar Al-Assad ...
Lire l'article
Le comité directeur des Nations-Unies du Conseil mondial des religions qui veut faire de la décennie 2011/2021, la décennie du dialogue Inter-religieux souhaite que le Gouvernement Gabonais fasse partie des pays qui soutiendront le vote de la résolution de septembre 2011 à l'occasion de l'Assemblée générale des nations-unies. Ce souhait a été exprimé le 1er mai dernier à l'occasion d'une conférence religieuse tenue à la Chambre de Commerce de Libreville par Sérigne Mansour Sy Diamil, membre du comité directeur du Conseil mondial des nations-unies. « L'assemblée générale des nations-unies du mois de septembre prochain doit se réunir pour voter la résolution ...
Lire l'article
Le Gabon qui présidera en juin prochain le Conseil de Sécurité des Nations unies, s’est prononcé sur les troubles en Libye. Dans un communiqué daté du 21 mars, que nous publions in extenso, le ministère gabonais des Affaires étrangères justifie l’engagement du Gabon en faveur de la résolution 1973 du Conseil de Sécurité. Le ministère demande également l’observation d’un cessez-le-feu «dans le souci de préserver l’intégrité territoriale de la Libye, et d’éviter le déploiement de troupes étrangères au sol dans ce pays frère». Le Gabon suit avec une extrême attention, le développement de la situation en Libye et est très ...
Lire l'article
Les masques sont tombés à l'ONU. Selon une enquête journaliste de Inner City Press, le Gabon se retire d'une résolution qui devait transférer le dossier des tueries en Lybie à la Cour pénale internationale. Mais de quoi Ali Bongo a-t-il peur? Ali Bongo nous montre bien son vrai visage dans cette affaire. Il est pour les dictateurs qui mâtent leur peuple! Raison de plus que pour les Gabonais comprennent enfin... ans son article intitulé: "On Libya UN Resolution, France Will Flexibly Insist on ICC, Gabon Breaks Unity; Shalgam Full Text, Resolution Link", Matthew Russell Lee de Inner City Press révèle ceci: ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a réaffirmé vendredi « l'aspiration de l'Afrique à occuper pleinement sa place dans le concert des nations » et « de siéger de façon permanente au Conseil de Sécurité », dans un discours lors du débat annuel de l'Assemblée générale de l'ONU à New York. « DEMOCRATISATION DE LA GOUVERNANCE MONDIALE » « Au moment où la démocratisation de la gouvernance mondiale se pose comme une exigence, je voudrais réaffirmer, du haut de cette tribune, l'aspiration de l'Afrique à occuper pleinement sa place dans le concert des nations », a déclaré Ali Bongo ...
Lire l'article
Le président de la République, Ali Bongo Ondimba a quitté Libreville, vendredi dernier, pour le siège des Nations Unies New à York où il prendra part, aux côtés de ses pairs du monde entier, aux travaux de la réunion du Conseil de sécurité de l’organisation mondiale. C’est la preuve de la consécration diplomatique de notre pays. En effet, le numéro un gabonais recevra le soutien des cinq membres permanents du conseil de sécurité des Nations Unies auxquels il faudra ajouter les dix autres membres non permanents, dont notre pays. A cette occasion, Ali Bongo Ondimba ne manquera pas de dévoiler ...
Lire l'article
Le Gabon, qui occupe, depuis le 1er janvier 2010 et pour une période de deux ans, sera aux côtés de la Chine, des Etats-Unis, de la Russie, de la France et du Royaume Uni, cinq autres pays membres permanents. On peut se demander comment a découlé le choix de notre pays. Très simplement, ce choix découle de son élection à l’Assemblée générale des Nations Unies. Mais face à l’influence des cinq membres permanents, notamment de la France, de la Russie et de la Chine, certains se demandent ce que peut bien faire le ’’petit Gabon’’. Certains affirment que le choix ...
Lire l'article
A compter de ce 1er mars, le Gabon assure la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU). Avec cette présidente obtenue à l’occasion de l’assemblée générale de l’organisation tenue le 27 février à New-York, aux Etats-Unis, le Gabon va devoir trancher pendant un mois sur plusieurs questions internationales capitales comme la crise ivoirienne ou encore le nucléaire iranien. Membre non-permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies depuis janvier dernier, le Gabon assurera la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU pendant un mois. Décidée à l’issue de l’Assemblée générale dite «Assemblée du millénaire», ...
Lire l'article
A compter du 1er au 31mars 2010, le Gabon assure la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’ONU, l’organe de décision de l’organisation composé de 15 membres ; ce qui renforce le positionnement de la diplomatie gabonaise, a confié une source à GABONEWS. RESPONSABILITE ET ENJEUX IMMENSES Déjà, le Gabon occupe depuis le 1er janvier dernier, pour une période de deux ans, l’un des 10 fauteuils de membres non-permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies aux côtés des cinq (5) autres permanents (Chine, Etats-Unis, Fédération de Russie, France et Royaume-Uni) ...
Lire l'article
Le général Samuel Mbaye à la tête du secrétariat général du Conseil national de sécurité (CNS) à la présidence de la République depuis 1991 a passé ce mercredi le flambeau à son frère d’arme le colonel major Jean Philippe Ntumpa Lebani, rapporte la presse présidentielle. Le secrétaire général à la présidence de la République, Mamadou Diop représentant le Chef de l’Etat, Chef suprême des armées a présidé la cérémonie de passation de flambeau entre le général Samuel Mbaye (sortant) et le colonel major Jean Philippe Ntumpa Lebani (rentrant), nommé par décret du président de la république le 1er décembre dernier. Créée ...
Lire l'article
Un nouveau projet de résolution sur la Syrie au menu du Conseil
Religion/ Le Gouvernement Gabonais invité à soutenir la résolution des nations-unies du Conseil mondial des religions sur le dialogue interreligieux
Gabon : Libreville se prononce sur la crise libyenne
Ali Bongo au secours de Khadafi: le Gabon refuse d’appuyer une résolution de l’ONU condamnant les tueries en Lybie!
Le Gabon pour un siège permanent de l’Afrique au Conseil de sécurité
Conseil de Paix et de Sécurité : Le Gabon au pinacle
Conseil de paix et de sécurité : Responsabilités et enjeux
Gabon : Libreville assure la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU
Diplomatie: Le Gabon accède à la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU, ce 1er mars 2010
Gabon: Sécurité : Jean Philippe Ntumpa Lebani remplace Samuel Mbaye à la tête du secrétaire général du conseil national de sécurité

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Mar 2011
Catégorie(s): Diplomatie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*