Socialisez

FacebookTwitterRSS

La composante civile dans les opérations de maintien de la paix en Afrique centrale

Auteur/Source: · Date: 23 Mar 2011
Catégorie(s): Afrique

La composante civile dans les opérations de maintien de la paix de la Force multinationale de l’Afrique centrale (FOMAC) en attente était au centre d’un séminaire de deux jours de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) qui s’est achevé mercredi à Libreville.

’’La sous-région d’Afrique centrale a connu pendant longtemps des crises, des tensions et des soubresauts récurrents qui sont apparus comme de véritables entraves à l’épanouissement des nations’’, a noté, à l’ouverture du séminaire, mardi, le ministre délégué auprès du ministre gabonais des Affaires Etrangères et de la Coopération, Paul Bunduku Latha.

‘’Afin d’y remédier, nos différents Etats ont pris la mesure des enjeux en dotant la sous-région d’instruments à même d’endiguer le spectre de la belligérance tant à travers le Mécanisme d’alerte rapide de l’Afrique centrale (MARAC), qu’à travers la Force multinationale des l’Afrique centrale (FOMAC) et le Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale (COPAX) qui sont autant de mécanismes visant à asseoir durablement la paix en Afrique centrale’’, a-t-il expliqué.

Financé par le ministère canadien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, le séminaire a été organisé par la CEEAC en collaboration avec le Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix (ROP) et le Centre Pearson pour le maintien de la paix (CPMP).

La rencontre a enregistré la participation de délégués en provenance de tous les pays membres de la CEEAC, de la MONUSCO et de la MICOPAX, du Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix (ROP), de l’Union africaine (UA), de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et des Nations unies.

‘’Si le personnel en uniforme continue de jouer un rôle essentiel dans le maintien de la paix post-conflictuel, la majeure partie des tâches de consolidation de la paix et de reconstruction post-conflictuelles sont entreprises par la composante civile. D’où la nécessité d’avoir un personnel civil convenablement formé pour entreprendre ces tâches’’, a-t-on indiqué de source proche du séminaire de Libreville.

Un exercice sur la participation des civils dans une opération de maintien de la paix a eu lieu en Angola en 2010. Baptisée Kwanza, l’opération s’est déroulée sur le site de Cabo Ledo, dans la province de Bengo, à 120 km au sud de Luanda.

L’exercice qui avait enregistré la participation des effectifs militaires, policiers et de la composante civile des pays membres de la CEEAC, visait à certifier la FOMAC, pour la participation de ses troupes et de sa composante civile aux missions de paix et des actions humanitaires dans la région de l’Afrique centrale et d’autres régions du monde, en cas de demande des Nations unies et de l’Union africaine (UA).


SUR LE MÊME SUJET
Tous les hauts responsables de l'Organisation des nations unies (ONU) opérant en Afrique centrale se retrouvent à Libreville du 10 au 11 octobre pour une concertation sur la paix en Afrique centrale, a annoncé dimanche un bureau onusien dans un communiqué. La rencontre de Libreville regroupera notamment les représentants spéciaux du secrétaire général de l'ONU, les directeurs régionaux et les résidents coordonnateurs du système des Nations Unies en Afrique centrale ainsi que le département des affaires politiques de l`ONU, précise le communiqué du Bureau Régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), à l' origine de cette initiative. L'enjeu de la ...
Lire l'article
Les experts des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont élaboré une feuille de route pour endiguer la flambée des prix des produits de première nécessité dans la sous-région. Elaborée à l’issue d’un séminaire tenu du 30 au 31 mai derniers à Libreville, la feuille de route est axée sur trois plans : au niveau des pays membres, de l’institution régionale et de l’Organisation des Nations des unies pour l’agriculture et l’alimentation. Elle fait obligation aux chefs d’Etat des pays membres de la CEEAC - Angola, Burundi, Cameroun, Congo, Centrafrique, Gabon, Guinée-Equatoriale, ...
Lire l'article
A l’initiative de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), un atelier de deux jours (du 18 au 20 avril) axé sur le Programme de Développement des Infrastructures en Afrique Centrale (PIDA), se tient depuis ce lundi dans la capitale gabonaise. L’atelier qui regroupe des experts venus des pays membres de la CEEAC est géré par le secrétariat général du département de l’intégration physique, économique et monétaire de ladite institution. C’est le secrétaire général adjoint de la CEEAC, Roger Tchoungui qui a ouvert les travaux en lieu et place de son supérieur, le général Louis Sylvain Goma empêché. Durant ...
Lire l'article
Les Nations unies vont ouvrir en janvier prochain à Libreville un bureau régional pour l'Afrique centrale dans le but d'aider la sous-région à prévenir les confits, a annoncé lundi une représentante de l'ONU dans la capitale gabonaise. Une délégation de l'ONU est actuellement au Gabon "pour que le bureau puisse démarrer en janvier 2011", a affirmé Angèle Makombo-Eboum, conseillère politique de l'ONU et chef de la mission. "L'objectif de ce bureau, c'est aider notre sous-région d'Afrique centrale à traiter des problèmes de paix et de sécurité. Ce bureau aura un rôle de prévention des conflits. Il devra travailler en partenariat, coopérer et ...
Lire l'article
L'Union européenne (UE) a débloqué une enveloppe de 20 milliards de FCFA pour financer un programme de gestion des ressources renouvelables en Afrique centrale, a appris dimanche l'AGP. Dans le cadre de ce programme, la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) organise à Libreville un atelier sur le programme indicatif régional (10ème FED) de gestion des ressources naturelle renouvelables en Afrique centrale. C'est l'un «des trois volets principaux du programme indicatif régional doté de 30 millions d euros (20 milliards de FCFA) sous forme de dons qui font suite à des actions qui ont déjà été entreprises depuis une douzaine ...
Lire l'article
Le classement Forbes 2010 vient de rendre publique la liste des plus grosses fortunes africaines, avec en tête l’éthiopien Mohammed Al Amoudi, et quatre membres de la famille égyptienne Sawiris dans le top 10. Malgré la présence de 6 pays producteurs de pétrole et d’énormes ressources naturelles, la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) ne compte aucun représentant dans ce classement. Pas un francophone dans le classement 2010 des africains les plus riches du continent publié récemment par le magazine Forbes qui répertorie les milliardaires les plus riches du monde. En tête du classement, on retrouve l’homme d’affaires éthiopien Mohammed Al-Amoudi, ...
Lire l'article
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a publié mercredi 10 juin son « Plan de Paix et de Réconciliation Nationale » pour le Gabon, un plan de paix que la Coalition définit comme une Proposition de Paix et de Réconciliation Nationale à l’endroit du Gouvernement, des Institutions et des membres de la société civile et politique gabonaise. La publication de ce « Plan de Paix » de 21 pages fait suite au meeting de la Coalition à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009, meeting au cours duquel les membres de la Coalition ont planché pendant deux jours ...
Lire l'article
le Plan de paix la Constitution
Lire l'article
Les ministres et hauts fonctionnaires civils et militaires des États membres de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale sont réunis depuis le 4 mai dernier à Libreville pour la 28e session du Comité consultatif permanent des Nations Unies sur les questions de sécurité en Afrique centrale. Cette réunion doit permettre d'évaluer la situation sécuritaire de la sous-région et le contrôle des armements, notamment à travers l'Initiative de Sao Tomé pour le renforcement de la législtation sur les armes légères. La capitale gabonaise accueille depuis le 4 mai dernier la 28e session du comité consultatif permanent des Nations Unies sur ...
Lire l'article
Les travaux de la 28ème réunion du Comité permanent consultatif des Nations Unies sur les questions de paix et de sécurité en Afrique centrale se sont ouverts lundi à Libreville sur un appel à l'endroit des Etats membres à éradiquer les conflits dans certaines régions en proie à des crises. Les participants aborderont, au cours de cette rencontre de Libreville, pendant cinq jours, la situation géopolitique et de sécurité dans la région, la mise en œuvre de l’initiative de Sao-Tomé qui vise à mettre en place un code de conduite des forces de défenses et de sécurité en Afrique centrale, ...
Lire l'article
Gabon : l’ONU organise à Libreville une concertation sur la paix en Afrique centrale
Une feuille de route pour enrayer la flambée des prix en Afrique centrale
Le Programme de Développement des Infrastructures en Afrique Centrale (PIDA) au centre d’un atelier de la CEEAC à Libreville
Gabon: futur bureau de l’ONU pour prévenir les conflits en Afrique centrale
Financement de l’UE pour la gestion des ressources renouvelables en Afrique centrale
Afrique centrale : Où sont les milliardaires de la CEEAC ?
Plan de Paix
Réalisations
Gabon : Libreville planche sur la sécurité en Afrique centrale
Gabon: Sécurité en Afrique centrale: Ouverture à Libreville de la 28ème réunion du Comité permanent de l’ONU

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Mar 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*