- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon : Droit de réponse à Dominique Guihot au sujet d’Africa N°1

Intitulé “Gabon : La problématique libyenne d’Africa N°1”, un article de Gaboneco tablant sur les conséquences de la crise libyenne sur la station panafricaine, a effleuré des problèmes relatifs à la station parisienne de cette radio. Ce qui a conduit Monsieur Dominique Guihot, PDG d’Africa Média SA, à faire une mise au point et demander un droit de réponse.

Dominique Guihot, Président directeur général d’Africa Média SA, demeurant au 33 rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris, a excipé de son droit de réponse pour porter quelques démentis à l’article publié le 12 mars dernier par Gaboneco sous le titre “Gabon : La problématique libyenne d’Africa N°1”. Invoquant la règlementation en vigueur, sieur Guihot nous enjoint de publier le texte ci-après l’intertitre :

Les remarques du PDG d’ Africa Média SA

Vous affirmez, je vous cite « que la radio panafricaine a perdu le contrôle de sa station parisienne qui émet désormais 24h/24h ». La simple écoute des programmes d’Africa N°1 sur Internet depuis Libreville (www.africa1.com) vous aurait évité cette contre vérité. Tous les journaux et magazines d’information de Libreville ainsi que les émissions Kilimandjaro, Flashback, La Corbeille, le Hit-Parade international, la Perche… sont diffusées à Paris. De la même façon les émissions Journal des Auditeurs, Africasong, les Cartes du Monde, 100% portrait, Manu Dibango produits à Paris sont diffusés à Libreville.

Vous écrivez par ailleurs que, je vous cite, « le label Africa n°1 est revendiqué par Dominique Guihot », que « Libreville a saisi (…) le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (C.S.A) qui lui avait attribué la fréquence 107.5 » Il s’agit là d’une série d’erreurs factuelles.

1. Il n’y a aucune revendication de la marque d’Africa n°1 de notre part. Ce point a fait l’objet d’une communication du Conseil d’Administration d’Africa n°1 le 12 octobre 2010 en ma présence.

2. Le CSA français n’a jamais été saisi de ce point. Par ailleurs, je vous indique que la fréquence 107.5 FM a été attribuée à la société de droit français Africa Média SA en 1992 (dénommée à l’époque Eurafripub SA), comme l’exige la loi n°86-1067 du 30 septembre 1986, et non à Africa n°1 SA, société de droit gabonais.

Enfin je vous prie de noter qu’il n’y a, à ce jour, aucune action en justice entreprise par quelque partie que ce soit sur ce dossier.

La mise au point de la rédaction

Ni amateur ni petit bloggeur, Gaboneco assure que les «erreurs» mis en exergue par Dominique Guihot sont le fait de nos informateurs au sein de la radio panafricaine dont la direction est à Libreville. Celle-ci n’a d’ailleurs rien trouvé à redire. Certains membres de son directoire se sont plutôt réjouis de l’article qu’ils ont félicité.

Pour confrontation, Gaboneco s’est donc résolu à présenter à ses sources les remarques de Dominique Guihot. De notre point de vue, l’existence d’un conflit larvé entre la société de droit gabonais Africa n°1 SA et la société de droit français Africa Média SA, est indubitable.

Si la prose de l’article n’est pas aussi explicite que souhaité, il n’en demeure pas moins vrai que la station parisienne ne décroche plus sur les émissions de Libreville autant que le stipule la convention liant les deux entités et qui table sur 20% des programmes. Les émissions ci-dessus évoqués par M. Guihot passent effectivement à Paris mais la grille des programmes d’Africa N°1 dans cette ville est celle d’une radio dont les emprunts à Libreville se sont considérablement amenuisés. D’ailleurs, obéissant à ses annonceurs plutôt qu’à Libreville, Paris ne diffusera plus Kilimandjaro à partir du lundi 28 mars 2011. De même, les journaux et magazines y passent mais sont coupés ou arrêtés à la fantaisie de la direction parisienne, soumise, on le peut le comprendre, à la volonté des annonceurs.

Les sources de Gaboneco au sein du directoire d’Africa N°1 à Libreville soutiennent que “La Matinale” est entièrement remplacée à Paris par “Les Matins d’Eugénie” ; que la seule émission de Libreville diffusée dans la nuit est “Flashback” ; qu’en dehors des journaux et de ses magazines, Paris ne diffuse chaque jour qu’environ 5 heures d’émission en provenance de Libreville. Ce qui représente environ un peu plus de 5% des programmes et se trouve bien loin du barème conventionnel. Ces sources nous demandent d’exiger de Dominique Guihot la réponse franche aux questions suivantes : La convention stipulant que Paris ne devait remplir que 20% de la grille des programmes est-elle vraiment respectée ? Qu’elle en est la proportion réelle aujourd’hui ?

Au sujet de la marque Africa N°1, les même sources demandent : pourquoi donc, ainsi que l’affirme M. Guihot, ce point a-t-il figuré à l’ordre du jour du conseil d’administration qu’il évoque ? Ces sources soutiennent que l’ancien Administrateur directeur général, Louis Barthélémy Mapangou, a bel et bien saisi le CSA en 2008 ainsi que l’atteste une copie, disponible à souhait, de la correspondance rédigée à cet effet. La marque Africa n°1 serait déjà l’exclusivité d’Africa Média SA dans de nombreuses villes de France, à l’instar de Lille, Marseille ou Bordeaux, affirment les mêmes sources.

Gaboneco a écrit : «Un procès en perspective». N’est-ce pas ce qui se dessine là ? A moins que les sources internes du directoire d’Africa N°1 à Libreville ne soient que des plaisantins qui livrent à la presse des informations erronées.  


SUR LE MÊME SUJET
Depuis quelques jours, je me suis passionné par la lecture des dérives de sieur Axel MAROGA IBOUANGA portant sur les détournements de fonds de formation au Ministère des Mines porté à l’attention des plus hautes autorités de notre pays. Je reste stupéfait sur la désinformation, l’intox et voire la cabale menée contre le Secrétariat Général. Quel est votre intérêt de discréditer les agents dont la responsabilité n’est nullement engagée ? En effet, je compatis en tant qu’agent du Ministère aux difficultés liées au retard de règlement rencontré par les étudiants boursiers de cette année. Cependant, je vous recommande vivement de rechercher la vérité que ...
Lire l'article [1]
Pourquoi Africa n° 1 a (brièvement) cessé d’émettre
Pourquoi le signal de la radio Africa n° 1 a-t-il été interrompu, les 2 et 3 novembre, par Eutelsat ? Le fournisseur français de services par satellite souhaitait manifestement obtenir le paiement de plusieurs factures de location du satellite que la radio panafricaine tarde à acquitter. À Libreville, on invoque tout au plus une « négligence ». En réalité, la vraie raison du retard serait le peu d’empressement à signer les chèques manifesté par les deux représentants de l’actionnaire majoritaire libyen : le directeur général, Louis-Bartélemy Mapangou, et le directeur général adjoint libyen chargé des questions financières. « L’argent était pourtant disponible ! », ...
Lire l'article [2]
Deux des agents de la télévision privée gabonaise "Télé Africa" ont entamé une grève de la faim pour donner plus d'écho à la grève générale des employés qui paralyse ce média depuis le 23 octobre dernier, a appris l'AGP. "Nous sommes entrés en grève de la faim pour attirer l'attention des autorités et de notre hiérarchie sur nos conditions de vie et de travail", a expliqué un des grévistes de la faim, le journaliste Ludovic Nziengui, dénonçant les dysfonctionnements au sein de la station. "Ici, nous avons des agents qui travaillent depuis des décennies sans être intégrés, des stagiaires de longue durée ...
Lire l'article [3]
L’Opérateur de téléphonie mobile ‘’Zain’’, leader des quatre que compte l’espace gabonais en la matière, à travers un communiqué parvenu à la rédaction de GABONEWS et que nous publions in-extenso, apporte d’importantes précisions relatives à la vente de Zain Africa BV à Bharti Airtel S.A TEXTE INTEGRAL « Faisant suite à l’annonce faite par Mobile Télécommunications Company KSC, "Zain", le 16 février 2010, concernant la vente de son Groupe Afrique "Zain Africa BV" à Bharti Airtel SA, la société confirme que le Conseil d’Administration de Zain s’est réuni au Koweït, mercredi 24 mars 2010, afin de passer en revue les derniers développements ...
Lire l'article [4]
Sur cette page, vous trouverez des liens vers les divers meetings de la Coalition. Meeting de Bruxelles des 30 et 31 mai 2009, "Etats-Généraux de la Réforme au Gabon" portant Modification et révision de la Constitution Gabonaise Meeting de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 portant naissance de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National Vous pouvez aussi suivre les activités et news de la Coalition.
Lire l'article [5]
Devenir membre signataire
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PRINCIPES D'ADHESION A LA CHARTE DU REFUS DE LA COALITION Peuvent adhérer comme signataires à la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National: - A titre individuel : Les citoyens gabonais qui partagent l'idéologie de la Coalition telle que formulée dans cette Charte ; - A titre associatif : les organisations politiques, ...
Lire l'article [6]
Activités et News de la Coalition
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus. Info Coalition Résolutions et Meetings News et Activités Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Voir Communqué de presse de lancement de la Coalition. Résolutions du Meeting de Bruxelles des 30 et 31 mai 2009 Programme Meeting de Bruxelles Résolutions de la Réunion de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 Programme Meeting de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 Articles, Vidéos, Audios et Communiqués Pour voir le programme des réunions du 20, 21 et 22 février 2009 à Paris, Cliquez ici Pour voir ...
Lire l'article [7]
Coalition du Refus
Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National DEVANT L'URGENCE Coalition: Le Temps de l’action: Manif du 11 juillet 2009 13h30, Grande Marche et Meeting de la Diaspora à Paris - Invitation aux compatriotes et amis du Gabon INVITATION Chers compatriotes et amis du Gabon, Pendant les 42 ans de dictature et d’asservissement du peuple gabonais, l’arbitraire a été institutionnalisé en norme de fonctionnement de l’Etat. Cette situation a entraîné le pays à la banqueroute économique, à la dictature, à la personnalisation du pouvoir, à l’immoralité civique, au favoritisme, à la paupérisation croissante. Ceux qui osaient critiquer le système étaient privés de leurs droits fondamentaux. Pour éviter ...
Lire l'article [8]
Monsieur le Directeur, Dans votre article intitulé : Gabon, Santé : la pénurie d’eau persiste au Centre Hospitalier de Libreville’’, publié sur le site Gabonews le 13/09/08, vous rendez la Société d’Energie et d’Eau du Gabon responsable de l'absence du précieux liquide et des conséquences qui s'ensuivent en termes d'hygiène et de salubrité. Les faits et interprétations rapportés par cet article recèlent en effet de graves inexactitudes. Votre ambition est sans aucun doute d’informer vos lecteurs avec rigueur et impartialité. Nous regrettons que cet article ait été publié sans aucunement interroger l’entreprise qu’il met en cause. Cette démarche plus rigoureuse vous aurait ...
Lire l'article [9]
Le droit de réponse ci-dessous nous est parvenu de la part de la Coalition Publiez Ce Que Vous Payez - Gabon (PCQVP-Gabon). Ce droit de réponse est en réaction à l'argument avancé, dans le cadre de l'Affaire ALABA FALL, par le Parquet de Libreville sur l'arrestation arbitraire de Mlle Marlène Rapotchombo, toujours détenue. La Coalition PCQVP attend de voir si L'Union publiera son droit de réponse. En attendant, le BDP-Gabon Nouveau vous livre ici, en avant-première, la réaction de PCQVP-Gabon suite à la mise au point du Parquet. Dans L'Union du lundi 04 août 2008, à la page 03, nous avons ...
Lire l'article [10]
Gabon: Rififi au ministère de Mines: Droit de Réponse de NZODZI
Pourquoi Africa n° 1 a (brièvement) cessé d’émettre
Gabon: Grève des agents de Télé Africa à Libreville
Zain : Communiqué au sujet de la vente de Zain Africa BV à Bharti Airtel SA
Meetings de la Coalition
Devenir membre signataire
Activités et News de la Coalition
Coalition du Refus
Gabon: Droit de réponse de la SEEG suite à l’article du 13 septembre 2009 sur GABONEWS
Affaire ALABA FALL: Droit de réponse des ONGs: De la garde à vue de Mlle Marlène Rapotchombo