Socialisez

FacebookTwitterRSS

Patrouilles conjointes pour lutter contre le braconnage dans un parc situé à la frontière du Gabon et du Cameroun

Auteur/Source: · Date: 29 Mar 2011
Catégorie(s): Coopération,Environnement

Les autorités gabonaises et camerounaises ont convenu d’organiser chaque trimestre des missions transfrontalières de 15 jours pour combattre le braconnage qui prende de l’ampleur dans le parc national de Minkébé, situé au nord-est du Gabon, à la frontière avec le Cameroun et le Congo-Brazzaville.

La décision a été prise à l’issue d’une mission d’une semaine, du 7 au 15 mars, effectuée au sud Cameroun par l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) et le Fonds mondial pour la nature (WWF), afin de rechercher, avec les autorités de ce pays voisin, les voies et moyens de mettre un terme au braconnage, notamment le commerce illicite de l’ivoire.

C’est dans cette perspective que le conservateur du parc, M. Ndong Allogho et M. Jacques Essoumba, le maire de Djoum, localité du sud Cameroun, ont convenu d’organiser chaque semaine des missions transfrontalières conjointes de lutte anti-braconnage de 15 jours.

L’objectif de ces missions qui se dérouleront alternativement au Gabon et au Cameroun, avec des patrouilles pédestres et fluviales, des patrouilles mobiles véhiculées, est de mettre plus de pression sur les trafiquants d’ivoire et les autres contrevenants.

Il s’agit également de mieux contrôler les flux de populations en provenance du Cameroun, afin de réduire de façon significative la pression anthropique exercée sur le parc de Minkébé à partir de ce pays voisin.

Les patrouilles doivent également donner l’occasion aux agents des deux pays de se rencontrer et de travailler ensemble dans divers secteurs conformément à une stratégie comportant des opérations ‘’coups de poing’’ et des contrôles, ainsi que d’échanger les informations pour permettre à chaque partie d’être au courant des saisies effectuées et d’être informées sur les trafiquants, dans la perspective d’une mission transfrontalière de plus grande envergure.

D’une superficie de 7 565 km2, le parc national de Minkébé est situé à l’extrême nord-est du Gabon, au cœur d’une forêt tropicale humide riche en habitats divers.


SUR LE MÊME SUJET
L’Organisation non gouvernementale (ONG) dénommée ‘’Elik-Minkebe’’, basée à Libreville, a installé une antenne à Minvoul, chef-lieu du département du Haut-Ntem, dans la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, afin d’apporter son aide dans la protection du parc national de Minkébé. Situé à cheval entre les provinces du Woleu-Ntem (nord) et de l’Ogooué-Ivindo (nord-est), le parc national de Minkébé, est livré à une exploitation illicite de l’or et au braconnage. ‘’Cette antenne répond à la nécessité de défendre le patrimoine écologique du parc national de Minkébé, victime d’une exploitation abusive de l’or et au braconnage’’, a déclaré le président de ...
Lire l'article
150 défenses d'éléphants et 200 fusils de chasse saisis pendant plusieurs années par les services provinciaux des forces de sécurité, du WWF et des Eaux et Forêt du Woleu-Ntem ont été recensés, immatriculés, mesurés et prélevés en début de semaine au tribunal de première instance d'Oyem par des service agrées de l'Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) du Gabon. Cette opération qui a enregistré la participation du conservateur du parc de Minkébé, Hérvé Ndong Allogho et de son adjoint Honoré Nguele Nguele, ainsi que du greffier en chef du tribunal d'Oyem, responsable des saisies, Adrienne Nkili, vise l'élaboration d'outils permettant à ...
Lire l'article
150 défenses d'éléphants et 200 fusils de chasse saisis pendant plusieurs années par les services provinciaux des forces de sécurité, du WWF et des Eaux et Forêt du Woleu-Ntem ont été recensés, immatriculés, mesurés et prélevés en début de semaine au tribunal de première instance d'Oyem par des service agrées de l'Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) du Gabon. Cette opération qui a enregistré la participation du conservateur du parc de Minkébé, Hérvé Ndong Allogho et de son adjoint Honoré Nguele Nguele, ainsi que du greffier en chef du tribunal d'Oyem, responsable des saisies, Adrienne Nkili, vise l'élaboration d'outils permettant à ...
Lire l'article
Les éléments de la Brigade mobile de surveillance du parc national de Moukalaba Doudou, dans la province de la Nyanga, dans le sud du Gabon, viennent de réaliser une importante saisie de gibier sur des braconniers, au cours d’un contrôle de routine, a appris l’AGP. Depuis l’ouverture de la chasse sur toute l’étendue du territoire national, le 15 mars dernier, la brigade a intensifié ses rondes autour et dans le parc de la Moukalaba, qui fait partie des treize aires protégées, interdites de chasse et représentant 11% du territoire national, créées au Gabon en 2002, dans le cadre de la ...
Lire l'article
Des éléments de l'armée et de la police gabonaise ont été dépêchés dans le parc national de Minkebe situé à la frontière entre les provinces du Woleu-Ntem (nord) et de l'Ogooué-Ivindo (nord-est) pour une '' guerre sans merci contre le braconnage'' et le pillage des ressources naturelles perpétrés aussi bien par les nationaux que des expatriés entrés illégalement sur le territoire national, a annoncé mercredi le président Ali Bongo Ondimba à l'occasion de sa visite dans la province de l'Ogooué-Lolo, au centre-est du pays. ''Je vous annonce qu'en ce moment l'armée et la police se trouvent sur place, à Minkebe ...
Lire l'article
Le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba, a annoncé le 14 avril dernier « la création immédiate d’une unité militaire de 240 hommes au sein de l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN); baptisée « la brigade de la jungle ». Selon le communiqué rendu public, « cette unité aura pour mission de sécuriser les parcs du Gabon et de protéger la faune et la flore sauvage, notamment contre le braconnage et le trafic illégal d’ivoire ». Cette mesure fait suite à la découverte, le 6 avril dernier par des agents de l’ANPN, d’une trentaine de carcasses d’éléphants de forêt qui ...
Lire l'article
Les populations autochtones du Haut-Ntem, à Minvoul où se situe le parc national de Minkébé, l’un des treize (13) parcs que compte le Gabon qui subit actuellement une exploitation anarchique de ses richesses minières par des personnes étrangères du coin, tirent la sonnette d’alarme en direction du gouvernement pour mettre fin à ces pratiques. Située dans le bassin du Congo et riche en biodiversité, la forêt de Minkébé se trouve aujourd’hui en mal, selon les ressortissants du Haut-Ntem à Minvoul qui se sont retrouvés récemment pour faire le point sur la situation qui prévaut actuellement dans leur département. Ils dénoncent ...
Lire l'article
L’Union Européenne (UE), par le biais du Fonds mondial pour la nature (WWF), a récemment accordée à l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN) du matériel roulant d’une valeur de 48 millions de francs CFA dans le cadre d’un appui de gestion à la conservation du parc national de Minkébé, a –t-on appris du quotidien L’Union du week-end. Le directeur adjoint de l’ANPN, Emile Manfoumbi a reçu de la directrice nationale de WWF, Suparma Biswas, trois véhicules tout-terrain, l’un mis à la disposition du  conservateur dudit parc, et les deux autres aux brigades de faune d’Oyem et de Makokou. Depuis deux ...
Lire l'article
Dans le cadre de l’étude de l’impact sur l’environnement, un protocole d’accord portant sur la gestion de la faune et de la chasse le long du corridor du pipeline en projet, entre Coucal et le terminal de Gamba, a été signé dernièrement à Libreville entre Addax pretroleum Gabon et le ministère gabonais de l’économie forestière. « Addax a pris un certain nombre d’engagements, notamment en laissant le libre accès de son réseau routier aux agents de l’administration forestière en mission, en fournissant et installant des barrières fixes avec des sentinelles, en interdisant tout port d’armes à feu, munitions et câbles ...
Lire l'article
Les 60 participants au séminaire sur la prévention, le suivi et l'accompagnement des malades, la prise en charges médicale et psychosociale des personnes vivant avec le VIH, ont été recommandés vendredi dernier à Libreville, au terme des travaux du gouvernement gabonais en vue d'intégrer les centres de traitement ambulatoires (CTA) dans les structures hospitalières pour lutter contre la stigmatisation et la discrimination, a constaté GABONEWS. Outre cette résolution, les participants demandent la réouverture des services sociaux dans les services de maternité infantile (SMI) existant dans le pays. Selon le secrétaire générale adjoint du ministère gabonais du Sida, Ismaël Ngouessy ...
Lire l'article
Une ONG s’implique dans la protection du parc national de Minkébé
Lutte contre le braconnage : 150 défenses d’éléphants et 200 fusils de chasse saisis par le tribunal d’Oyem
Lutte contre le braconnage : 150 défenses d’éléphants et 200 fusils de chasse saisis par le tribunal d’Oyem
Des braconniers interpellés avec une importante quantité de gibier dans un parc national dans le sud Gabon
Le chef de l’Etat annonce ”une guerre sans merci contre les auteurs de braconnage” dans les parcs nationaux
« La brigade de la jungle » pour lutter contre le braconnage au Gabon
L’exploitation anarchique des richesses du parc de Minkébé préoccupe les autochtones
L’Union européenne fait un don d’une valeur de 48 millions de francs au parc de Minkébé
Gabon : Addax pretroleum Gabon s’engage à lutter contre le braconnage
Gabon: Intégrer les CTA dans les structures hospitalières pour lutter contre la stigmatisation et la discrimination

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Mar 2011
Catégorie(s): Coopération,Environnement
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*