- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Une stratégie et un plan d’action en cours d’élaboration au Gabon pour les produits forestiers non ligneux

Le Gabon est en train d’élaborer une stratégie et un plan d’action pour le développement des produits forestiers non ligneux (PFNL), conformément aux recommandations de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

La stratégie et le plan d’action sont des éléments fondamentaux censés donner une valeur ajoutée aux PFNL, afin de contribuer au développement de l’économie nationale, a indiqué un expert du ministère des Eaux et forêts.

Les PFNL sont des produits d’origine biologique, autres que le bois, dérivés des forêts, d’autres terres boisées et d’arbres hors forêts. Ils peuvent être récoltés dans la nature, produits dans des plantations forestières ou des périmètres d’agroforesterie, ou par des arbres hors forêts.

Les produits forestiers non ligneux procurent à environ 80% des populations rurales du bassin du Congo des aliments, des plantes médicinales, de l’énergie, des équipements de pêche et des matériaux de construction.

Ils jouent un rôle prépondérant dans le processus de croissance accélérée, de création d’emplois et de richesses pour ces populations.

Noix comestibles, champignons, fruits, herbes, épices et condiments, plantes aromatiques, viande de gibier, fibres (utilisées dans la construction, les meubles, l’habillement ou les ustensiles), résines, gommes, et produits végétaux et animaux utilisés pour des buts médicinaux, cosmétiques ou culturels sont autant de PFNL utilisés comme nourriture et additifs alimentaires

Il existe au moins 150 PFNL importants sur le plan du commerce international, notamment le miel, la gomme arabique, le rotin, le bambou, le liège, les noix et les champignons, les résines, les huiles essentielles et certaines parties des végétaux et des animaux entrant dans la fabrication de produits pharmaceutiques.

En 2010, la FAO a demandé aux pays membres du COMIFAC de valoriser les PFNL et d’élaborer des stratégies pour concrétiser le droit à alimentation, notamment en augmentant leur productivité de manière durable et en redynamisant leur secteur agricole y compris l’élevage, les forêts et la pêche.


SUR LE MÊME SUJET
Une trentaine de producteurs de Produits forestiers non ligneux (PFNL) du Woleu-Ntem (nord du Gabon) et de Douala, la capitale économique camerounaise, ont pris part, du 19 au 21 septembre, à Oyem, chef-lieu de la province septetrionale du Gabon, à un atelier de formation organisé dans le cadre du renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique centrale à travers la gestion durable des PFNL. L’atelier portait sur les grandes lignes de l’approche, analyse et développement des marchés (ADM) des produits forestiers non ligneux (PFNL). ‘’Les produits forestiers non ligneux, qui sont des produits d’origine biologique autres que le bois, peuvent être ...
Lire l'article [1]
Des experts du Cameroun, du Gabon et du Tchad, trois pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont entamé jeudi à Libreville, une réflexion sur l’élaboration d’une stratégie de sécurité sociale dans la sous région de l’Afrique centrale. Ce séminaire mené dans le cadre de l’Association internationale de la sécurité sociale (AISS) a pour but de proposer des stratégies en matière politique de sécurité sociale, s’inspirant des expériences de chaque pays membres de l’association. A travers cette démarche, les pays de l’Afrique centrale comptent développer de nouvelles pratiques afin de s’adapter aux différentes évolutions économiques sociales ...
Lire l'article [2]
L’atelier de validation de la stratégie nationale pour développement des Produits forestiers non ligneux (PFNL) s’est ouvert le 8 août à Libreville. Cette rencontre permettra également d’adopter un plan d’action quinquennal pour une gestion durable des PFNL. Les experts nationaux concernés par la question des Produits forestiers non ligneux (PFNL), animent un atelier depuis le 8 août à Libreville. Ouvrant officiellement ces travaux, le ministre des Eaux et Forets, Christian Magnagna, a indiqué que «le présent atelier vise à valider la stratégie nationale et le plan d’actions pour une utilisation durable des produits non ligneux». «Pour parvenir à l’adoption du document stratégique ...
Lire l'article [3]
Les pays d’Afrique centrale sont à la recherche d’un cadre légal et institutionnel susceptible d'optimiser les retombées des produits forestiers non ligneux dans le renforcement de la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté dans la sous-région. Plus de 100 millions de personnes vivent des produits forestiers non ligneux dans les pays du bassin du Congo, second massif forestier de la planète, après l’Amazonie. Les spécialistes estiment sous-estimées l’importance et la contribution, à la sécurité alimentaire, des PFNL qui procurent aux populations des aliments, des plantes médicinales, de l’énergie, des équipements de pêche et des matériaux de ...
Lire l'article [4]
Le Gabon veut mettre en place un plan opérationnel de communication pour le changement de comportement (POCCC) dans le cadre de la lutte contre le VIH/SIDA L’objectif du POCCC est de réduire de manière significative le nombre de nouvelles infections (estimées à 5000 par an, selon le programme de lutte contre les infections sexuellement transmissibles) et d’atténuer l’impact de la pandémie sur les individus, les familles et les communautés en diffusant, sur la période 2011-2012, des messages, spots, émissions (…), adaptés au contexte local et relayés par des canaux crédibles et accessibles. A terme, le plan devrait amener ...
Lire l'article [5]
L’Agence française de développement (AFD) a débloqué 10,5 millions d’euros pour la préservation des écosystèmes forestiers au Gabon, pays du bassin du Congo, 2ème poumon vert de la planète après l’Amazonie, a appris l’AGP. Sur la somme, 1 million d’euros seront consacrés à la création d’un fonds d’étude et de préparation de projet, 9 millions pour la mise en place d’une antenne de réception d’images satellitaires et d’un centre de compétence et de télédétection et 500.000 euros pour appuyer l’élaboration de la stratégie climat au Gabon. Trois conventions de financement ont été signées dans ce cadre, mardi à ...
Lire l'article [6]
La Compagnie de navigation intérieure (CNI) a annoncé le 25 mars à Libreville qu’elle investira plus de 5 milliards de francs CFA, dont 3,8 milliards cette année, pour optimiser sa flotte navale et améliorer son rendement. Pas assez de bateaux ! Le constat reste le même à la Compagnie de navigation intérieure et internationale (CNI) malgré plusieurs tentatives de relance du gouvernement. Pour pallier ce déficit, la direction générale de la compagnie a affirmé le 25 mars qu’elle injectera 5,3 milliards de francs CFA dans le cadre d’un plan de relance en vue de moderniser et accroître ses équipements. «Actuellement, la ...
Lire l'article [7]
Les opérateurs économiques exerçant dans la filière bois se sont retrouvés en réunion lundi au ministère des eaux et forets, de l’environnement et du développement durable, avec le patron de ce département ministériel, M. Martin Mabala qui a expliqué à l’assistance le bien fondé sur la décision prise par le chef de l’état, Ali Bongo Ondimba, de tolérer l’évacuation des grumes, dans un délai de trois mois, stockés dans les différents ports et parcs sur l’ensemble du territoire national. Pour le ministre des eaux et forets, cette autorisation de sortie répond à un souci du gouvernement, de faire face à l’impossibilité ...
Lire l'article [8]
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a publié mercredi 10 juin son « Plan de Paix et de Réconciliation Nationale » pour le Gabon, un plan de paix que la Coalition définit comme une Proposition de Paix et de Réconciliation Nationale à l’endroit du Gouvernement, des Institutions et des membres de la société civile et politique gabonaise. La publication de ce « Plan de Paix » de 21 pages fait suite au meeting de la Coalition à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009, meeting au cours duquel les membres de la Coalition ont planché pendant deux jours ...
Lire l'article [9]
le Plan de paix la Constitution
Lire l'article [10]
Renforcer la sécurité alimentaire en Afrique centrale à travers la gestion durable des produits forestiers non ligneux
Elaboration d’une stratégie de sécurité sociale en Afrique centrale au centre d’un séminaire au Gabon
Gabon : Vers la validation de stratégie nationale des PFNL
Un cadre légal et institutionnel pour la gestion des produits forestiers non ligneux dans le bassin du Congo
Santé: Un plan opérationnel de communication en cours d’élaboration au Gabon
Financement français de 10,5 millions d’euros pour la préservation des écosystèmes forestiers au Gabon
Gabon : Un plan de relance à 5,3 milliards de FCFA pour la CNI
Politique : Les forestiers édifiés sur la décision du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba s d’évacuer le bois.
Plan de Paix
Réalisations