Socialisez

FacebookTwitterRSS

Côte d’Ivoire: assaut final contre le camp Gbagbo?

Auteur/Source: · Date: 5 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique

Abidjan résonne ce mardi matin de tirs à l’arme lourde, où les forces pro-Ouattara affrontent celles de son rival Laurent Gbagbo, après des frappes de l’ONU et de la France.

Des tirs à l’arme lourde étaient entendus mardi matin dans Abidjan, où les forces du président ivoirien reconnu par la communauté internationale Alassane Ouattara affrontent celles de son rival Laurent Gbagbo, après des frappes de l’ONU et de la France.

Les tirs étaient entendus depuis le quartier du Plateau, où se situe le palais présidentiel.

Ils interviennent au deuxième jour d’une offensive des combattants pro-Ouattara contre les ultimes bastions de M. Gbagbo, qui s’accroche toujours au pouvoir.

Les forces de l’ONU et de la France ont frappé lundi à Abidjan les derniers bastions du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo, dont son palais et sa résidence, le jour où les combattants d’Alassane Ouattara engageaient une offensive pour en finir avec son régime.

Les forces de M. Ouattara, président reconnu par la communauté internationale, doivent lancer l'”assaut final” contre le palais présidentiel et la résidence de M. Gbagbo dans la nuit.

Plus de quatre mois après le début d’une crise post-électorale qui a dégénéré en quasi-guerre civile, les Nations unies et l’ex-puissance coloniale française ont ciblé quatre sites qu’avaient échoué à prendre ces derniers jours les combattants pro-Ouattara.

La mission de l’ONU en Côte d’Ivoire (Onuci) et la force française Licorne ont tiré sur les camps militaires d’Agban et d’Akouédo ainsi que sur le palais et la résidence présidentielle.

“On a travaillé avec la force française Licorne”, a indiqué à l’AFP le porte-parole de l’Onuci Hamadoun Touré.

“Nous avons lancé l’opération destinée à protéger les populations en mettant hors d’état de nuire les armes lourdes utilisées par les forces spéciales de Laurent Gbagbo contre les populations et contre les Casques bleus de l’ONU”, a-t-il précisé.

Quatre hélicoptères de Licorne ont tiré sur le camp de gendarmerie d’Agban, bastion des forces pro-Gbagbo dans le nord de la capitale économique, a constaté un journaliste de l’AFP. Des témoins ont aussi rapporté des tirs sur le camp d’Akouédo (nord-est) par des hélicoptères de l’ONU.

La présidence française a confirmé que les troupes de l’Onuci ont engagé des actions auxquelles participent les forces françaises, en application de la résolution 1975 du Conseil de sécurité de l’ONU, pour “neutraliser les armes lourdes utilisées contre les populations civiles”.

Les frappes résultent d’une demande “urgente” du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon au président Nicolas Sarkozy, selon des responsables des Nations unies.

Toussaint Alain, conseiller de M. Gbagbo en Europe, a condamné à Paris des “actes illégaux”, “des actes de guerre”. “La finalité de cette action, c’est l’assassinat du président Gbagbo”, a-t-il déclaré à l’AFP.

Mais le chef de l’ONU a assuré que les frappes visaient à protéger les civils et non à s’attaquer à M. Gbagbo.

“M. Gbagbo doit partir pour que la paix s’impose”, a jugé de son côté l’Union européenne, par la voix de son président Herman Van Rompuy.

Les bombardements sont intervenus le jour où les forces pro-Ouattara sont passées à l’offensive dans Abidjan, livrée au chaos depuis les combats qui ont suivi leur entrée jeudi soir dans la ville, après leur conquête du reste du pays en quatre jours.

“L’assaut final pour la prise totale de la résidence et du palais aura lieu dans les heures qui viennent. L’opération est prévue pour finir cette nuit”, a indiqué à l’AFP vers 20h30 (locales et GMT) Sidiki Konaté, porte-parole de Guillaume Soro, Premier ministre de M. Ouattara.

Dans la capitale économique, théâtre depuis jeudi soir de combats et de pillages, la France a entamé lundi matin le “regroupement” de ses ressortissants en trois points de la ville, notamment le camp de Licorne à Port-Bouët.

Quelque 1900 étrangers étaient lundi soir sous protection de l’armée française et 447 autres ont quitté Abidjan depuis dimanche, selon Licorne.

Le Quai d’Orsay évalue à quelque 12 200 le nombre de Français actuellement en Côte d’Ivoire, dont 11 800 à Abidjan. Quelque 7300 ont la double nationalité.

La France a envoyé lundi 150 soldats supplémentaires pour protéger les expatriés à Abidjan, portant l’effectif de la force Licorne à environ 1650 hommes.

Quelques heures avant les frappes, deux Français, un Béninois et un Malaisien ont été enlevés à l’hôtel Novotel d’Abidjan par des “éléments armés” dans un quartier contrôlé par le président sortant Laurent Gbagbo, selon une source diplomatique.

“Entre six et sept éléments armés ont fait intrusion dans le Novotel”, a précisé cette source. Selon elle, les Français enlevés sont le directeur de l’hôtel et le président du conseil d’administration du groupe agro-industriel ivoirien Sifca, Yves Lambelin.
 


SUR LE MÊME SUJET
Des "enquêtes préliminaires" ont été ouvertes contre le président ivoirien déchu Laurent Gbagbo et ses proches, a annoncé mardi le gouvernement du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara sur la télévision ivoirienne TCI. "Concernant les personnes capturées depuis le 11 avril (...), l'ancien chef d'Etat, son épouse et une soixantaine de personnes de son clan ont été assignées en résidence surveillée à Abidjan et dans d'autres villes", a déclaré le porte-parole Patrick Achi dans son compte-rendu du conseil des ministres. "Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours pour les crimes et délits commis par Laurent Gbagbo et son clan", a-t-il ajouté. Laurent Gbagbo, son ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo en résidence surveillée dans le nord-ouest
Simone Gbagbo, épouse du président ivoirien déchu Laurent Gbagbo, retenue depuis le 11 avril au QG du chef de l'Etat Alassane Ouattara à Abidjan, a été placée en résidence surveillée dans le nord-ouest du pays, a indiqué samedi le ministre de la Justice. Mme Gbagbo "est partie à Odienné, en résidence surveillée, hier (vendredi), très tôt le matin", a déclaré à l'AFP Jeannot Ahoussou Kouadio. L'ancienne "dame de fer" et pasionaria du régime défait avait été arrêtée avec son mari et une centaine d'autres personnes à la résidence présidentielle à Abidjan, après une offensive des forces du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara, ...
Lire l'article
L'implication de plus en plus forte de la force française Licorne en Côte d'Ivoire suscite des critiques en France. Sur RFI, le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, a exprimé de sérieuses réserves. A Paris, a eu lieu une importante manifestation de partisans du président sortant Laurent Gbagbo. Invité ce dimanche 10 avril 2011 de l'émission Internationales, le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, a estimé que « ce n'est pas un service à rendre à la Côte d'Ivoire et à M. Ouattara que ce soient les forces militaires françaises qui obtiennent la reddition de M. Gbagbo et que ce soit ...
Lire l'article
La situation militaire semblait s'enliser samedi à Abidjan, où les partisans de Laurent Gbagbo faisaient plus que résister. Des hélicoptères français ont par ailleurs été la cible de tirs lors d'une mission d'évacuation. Selon le commandant Frédéric Daguillon, porte-parole de la force française Licorne, aucun soldat n'a été blessé et les équipages des hélicoptères ont riposté dans la nuit de vendredi à samedi, détruisant au moins un véhicule blindé. Cette mission d'évacuation de diplomates a été annulée, a ajouté le commandant Daguillon. Vendredi soir, c'est la résidence de l'ambassadeur de France à Abidjan qui a été frappée par deux obus de ...
Lire l'article
Un partisan de Alassane Ouattara tient un pistolet mitrailleur le 9 avril 2011 à Abidjan. Pour la première fois, le Golf Hôtel d'Abidjan, le quartier général du président élu et reconnu par la communauté internationale, Alassane Ouattara, a été attaqué par les hommes du président sortant Laurent Gbagbo. La guérilla urbaine ne fait que commencer. Menée après une journée relativement calme à Abidjan, ces tirs contre le Golf Hôtel sont les premiers visant directement l'hôtel où sont retranchés M. Ouattara et son gouvernement depuis le début de la crise post-électorale ivoirienne, il y a plus de quatre mois. "Nous sommes attaqués à ...
Lire l'article
La Côte d’Ivoire suspendue à l’assaut final contre Gbagbo
Les combattants pro-Ouattara ont attaqué mercredi à Abidjan la résidence du président sortant Laurent Gbagbo, qui continue de négocier avec l’ONU. La justice internationale souhaite ouvrir une enquête sur les massacres. Plus de quatre mois après le scrutin présidentiel du 28 novembre, une page d’histoire est en train de se tourner en Côte d’Ivoire. Lassées d’attendre l’issue des pourparlers engagés avec Laurent Gbagbo, les forces armées d’Alassane Ouattara ont décidé d’intervenir manu militari pour capturer le président sortant, retranché dans un bunker avec quelques fidèles. Un assaut qui semble s’être heurté à une résistance féroce. Les riverains de la résidence présidentielle ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: la France en appui pour l’assaut final sur Abidjan
Tandis que le camp Ouattara a lancé l'assaut sur Abidjan, des hélicoptères de l'ONU et de la force française Licorne ont visé le palais et des camps de Gbagbo pour "protéger la population civile". Le regroupement et les évacuations d'expatriés se poursuivent. L'"assaut final" serait en cours. Les forces d'Alassane Ouattara passent à l'offensive mardi matin sur les positions défendues par les pro-Gbagbo. Explosions et tirs d'artillerie ont retenti aux abords du palais présidentiel, de la radio-télévision nationale (RTI) et de l'un des deux ponts reliant la cité lagunaire à l'aéroport, ont rapporté des journalistes de Reuters et de l'AFP. Les combats se ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : l’assaut final contre Gbagbo “ne saurait tarder”
Les tirs à l'arme lourde ont repris samedi matin à Abidjan, alors que les militaires pro-Gbagbo ont appelé à la mobilisation des troupes. Les tirs d'armes lourdes ont repris samedi 2 avril au matin à Abidjan, autour des derniers bastions tenus par les combattants fidèles à Laurent Gbagbo, rapportent des habitants et des journalistes de l'AFP. La bataille avait fait rage vendredi toute la journée dans la capitale économique ivoirienne. Plusieurs fronts A Cocody, au nord d'Abidjan, "on entend des tirs irréguliers, des coups sourds d'armes lourdes et des rafales d'armes automatiques", témoigne un résident. Les affrontements parmi les plus intenses se déroulaient ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: le camp Gbagbo appelle les jeunes à rejoindre l’armée
L'escalade des violences a poussé samedi des milliers d'habitants vers la gare routière d'Adjamé (nord), la plus grande de la capitale économique, et à celle de Yopougon (ouest), pour se "mettre à l'abri" dans leur village. Le camp du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo a appelé samedi ses jeunes partisans à "s'enrôler dans l'armée" pour faire face aux insurgés qui le défient en plein Abidjan, où des milliers d'habitants fuyaient des violences de plus en plus meurtrières. La crise née du scrutin de novembre entre Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, reconnu président élu par la communauté internationale, menace chaque jour davantage de ...
Lire l'article
La demande par Laurent Gbagbo du départ de la mission onusienne et de la force française Licorne est "ridicule" car Laurent Gbagbo "n'est plus président", a affirmé ce soir Guillaume Soro, premier ministre d'Alassane Ouattara, l'autre président proclamé de Côte d'Ivoire. "Cette décision ne peut pas être (appliquée) puisque M. Gbagbo n'est plus président", a déclaré Guillaume Soro. "Nous trouvons tout à fait ridicule et ubuesque cette démarche d'un président vaincu". "Tout le monde sait que M. Gbagbo n'a aucune qualité pour prétendre demander le départ de la force Licorne et de la force onusienne", l'Onuci, a-t-il insisté. Guillaume Soro a souhaité ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: “enquêtes préliminaires” contre Laurent Gbagbo et ses proches
Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo en résidence surveillée dans le nord-ouest
Côte d’Ivoire: critique du PS contre l’intervention militaire française et manifestations pro-Gbagbo à Paris
Côte d’Ivoire: les forces pro-Gbagbo résistent à Abidjan
Côte d’Ivoire : le camp Gbagbo a attaqué le Golf hôtel
La Côte d’Ivoire suspendue à l’assaut final contre Gbagbo
Côte d’Ivoire: la France en appui pour l’assaut final sur Abidjan
Côte d’Ivoire : l’assaut final contre Gbagbo “ne saurait tarder”
Côte d’Ivoire: le camp Gbagbo appelle les jeunes à rejoindre l’armée
Côte d’Ivoire: Gbagbo “ridicule” (Soro)


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 5 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*