Socialisez

FacebookTwitterRSS

Côte d’Ivoire : l’intervention française pousse Laurent Gbagbo à la reddition

Auteur/Source: · Date: 6 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde

La reddition du président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, aux Nations unies semblait acquise hier soir. L’intervention des hélicoptères de la France, qui a reçu le soutien des Etats-Unis, a été déterminante.

Au terme de longues et difficiles tractations, la reddition de Laurent Gbagbo, l’ancien président de la Côte d’Ivoire, semblait proche hier soir. Les négociations se poursuivaient pour finaliser l’ensemble des détails. Dans l’après-midi déjà le ton était donné par Paris. Le Premier ministre, François Fillon, avait déclaré que la reddition était « imminente ». Le contact des responsables des Nations unies avec le despote assiégé avait été établi via deux généraux ivoiriens. Laurent Gbagbo était alors barricadé dans un bunker de sa résidence avec une poignée de fidèles après la perte de ses derniers bastions. Il s’agissait de préciser les garanties physiques, voire juridiques, pouvant être données à un dirigeant accusé de crimes de guerre, ainsi qu’à son influente épouse. La France et l’ONU exigent que Laurent Gbagbo signe un document dans lequel il renonce au pouvoir. Reste qu’en début de soirée, il continuait de refuser de reconnaître la victoire d’Alassane Ouattara.

Le régime de Laurent Gbagbo chute donc après huit jours d’offensive des troupes de son rival, Alassane Ouattara, reconnu depuis décembre dernier par la communauté internationale comme président élu du pays. Entrées dans Abidjan jeudi, ces forces piétinaient depuis face à la garde présidentielle et aux forces spéciales de l’homme, qui a dirigé la Côte d’Ivoire d’une main de fer pendant onze ans.

L’intervention directe lundi soir de quatre hélicoptères français de la force Licorne, sous mandat de l’ONU, semble avoir fait basculer le rapport de force, notamment par la destruction de blindés et de canons. Le chef de l’armée loyaliste a affirmé hier après-midi avoir « arrêté les combats » et demandé un cessez-le-feu. Le ministre des Affaires étrangères de Laurent Gbagbo s’est réfugié peu après à l’ambassade de France.

Paris a justifié son intervention par un appel pressant de l’ONU au vu de la détérioration rapide de la situation humanitaire dans une ville de quatre millions d’habitants où des quartiers entiers étaient pris sous le feu croisé d’armes lourdes et où les vivres commençaient à manquer. En butte aux critiques des députés communistes, ainsi que du Nouveau Parti anticapitaliste ou de Lutte ouvrière, qui dénonçaient une « opération néo-coloniale » alors « qu’une solution pacifique était encore possible », François Fillon a estimé au contraire que « la France peut être aujourd’hui fière d’avoir participé à la défense et à l’expression de la démocratie en Côte d’Ivoire ». Il a justifié l’intervention française par le fait que l’arrivée des troupes d’Alassane Ouattara à Abidjan « risquait d’entraîner une apocalypse ». Le président des Etats-Unis, Barack Obama, a déclaré soutenir « fermement » les actions entreprises par l’ONU et la France, tout en appelant à une enquête sur les massacres commis dans l’ouest du pays, dont sont soupçonnées les forces pro-Ouattara.

Nicolas Sarkozy a souhaité hier la constitution « d’un gouvernement de large union nationale » pour « assurer la réconciliation de tous les Ivoiriens ». Avec cette deuxième opération en Afrique, deux semaines après ses premiers raids en Libye, le chef de l’Etat rompt avec une politique de non-intervention sur le continent, exprimée lors d’un déplacement en Afrique du Sud en février 2008, où il avait proclamé que « la France n’a pas à jouer un rôle de gendarme en Afrique ».

YVES BOURDILLON, Les Echos
 


SUR LE MÊME SUJET
Réconciliation en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara reçoit les partisans de Laurent Gbagbo
Le président Alassane Ouattara a reçu, le jeudi 29 septembre 2011, la coalition de partis soutenant le chef de l'Etat déchu Laurent Gbagbo. Le Congrès national pour la résistance et la démocratie fait planer la menace d'un boycott des législatives du 11 décembre prochain, ce qui serait un coup dur pour la réconciliation. Le FPI, le parti de Laurent Gabgbo, a déjà annoncé le 21 septembre qu'il suspendait sa participation à la Commission électorale indépendante. La délégation du CNRT (Congrès national pour la résistance et la démocratie) a-t-elle reçu des réponses à tous les problèmes qu’elle a soulevés en une heure ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Laurent et Simone Gbagbo inculpés de “crimes économiques”
L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et son épouse Simone, en résidence surveillée dans le nord du pays depuis avril, ont été inculpés et placés en détention préventive pour "crimes économiques", a annoncé jeudi le procureur de la République d'Abidjan. L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et son épouse Simone, en résidence surveillée dans le nord depuis leur chute en avril après une sanglante crise post-électorale, ont été inculpés et placés en détention pour "crimes économiques", a annoncé jeudi le procureur d'Abidjan. C'est la première fois que leur statut judiciaire est clarifié depuis leur arrestation le 11 avril, à l'issue de deux semaines de guerre qui ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et ses proches dans le collimateur de la justice
En Côte d'Ivoire, des « enquêtes préliminaires » ont été ouvertes contre le président déchu, Laurent Gbagbo, son épouse, et une soixantaine de personnes parmi ses proches. C’est ce qu’a annoncé Patrick Achi, le porte-parole du gouvernement, à la télévision ivoirienne TCI , le 26 avril, à l'issue du conseil des ministres du gouvernement d'Alassane Ouattara. Les enquêtes qui sont en cours concernent « les crimes et délits commis » par Laurent Gbagbo et son clan. Près de 1 000 personnes ont été tuées dans des violences lors de la crise post électorale. « Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours ...
Lire l'article
Des "enquêtes préliminaires" ont été ouvertes contre le président ivoirien déchu Laurent Gbagbo et ses proches, a annoncé mardi le gouvernement du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara sur la télévision ivoirienne TCI. "Concernant les personnes capturées depuis le 11 avril (...), l'ancien chef d'Etat, son épouse et une soixantaine de personnes de son clan ont été assignées en résidence surveillée à Abidjan et dans d'autres villes", a déclaré le porte-parole Patrick Achi dans son compte-rendu du conseil des ministres. "Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours pour les crimes et délits commis par Laurent Gbagbo et son clan", a-t-il ajouté. Laurent Gbagbo, son ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: La traque des proches de Laurent Gbagbo
Ralliement à Alassane Ouattara, fuite ou arrestation: tels sont les trois scénarii qui s'offrent aux caciques du clan Gbagbo, après l'arrestation du président déchu lundi. Parfois, les informations sont très confuses, comme pour Charles Blé Goudé, annoncé entre la vie et la mort hier avant que cela ne soit démenti. Marie Desnos - Parismatch.com La confusion est totale sur le sort de Charles Blé Goudé, ancien leader des "Jeunes Patriotes" ivoiriens et ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo. Hier, des sources, dont Patrick Achi, l'un des porte-paroles du nouveau président ivoirien, Alassane Ouattara, annonçaient l'arrestation de cet activiste, qui était activement ...
Lire l'article
L'implication de plus en plus forte de la force française Licorne en Côte d'Ivoire suscite des critiques en France. Sur RFI, le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, a exprimé de sérieuses réserves. A Paris, a eu lieu une importante manifestation de partisans du président sortant Laurent Gbagbo. Invité ce dimanche 10 avril 2011 de l'émission Internationales, le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, a estimé que « ce n'est pas un service à rendre à la Côte d'Ivoire et à M. Ouattara que ce soient les forces militaires françaises qui obtiennent la reddition de M. Gbagbo et que ce soit ...
Lire l'article
Dans les rues d'Abidjan, les forces de Laurent Gbagbo auraient regagné du terrain ce vendredi soir 8 avril 2011. Selon Alain Le Roy, chargé des opérations de maintien de la paix des Nations unies, les forces loyales au chef de l'Etat sortant contrôlent désormais les quartiers du Plateau et de Cocody et disposent toujours d'un arsenal militaire avec chars et armes lourdes. CLIQUER POUR VOIR LE PLAN D'ABIDJAN La guerre est une affaire incertaine où les promesses de victoire d’un jour se retrouvent souvent démenties le lendemain. Jeudi soir, Alassane Ouattara annonçait qu’un blocus allait être imposé autour de la résidence présidentielle. ...
Lire l'article
● Dans une interview exclusive sur RFI, le président sortant de Côte d'Ivoire reconnaît que son armée a été en grande partie détruite mais il refuse pour le moment de parler de reddition ● Laurent Gbagbo rejette la demande de Paris de reconnaître la victoire d’Alassane Ouattara ● «Pas encore de reddition » du président sortant ivoirien, affirme la présidence française, mais «des tractations» ● Paris exige que Gbagbo signe un document de renonciation au pouvoir ● «Deux généraux proches de Gbagbo négocient une reddition», déclare François Fillon. ● Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a déclaré ce ...
Lire l'article
Le temps est compté pour Laurent Gbagbo, selon Washington
Le temps est compté pour le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo dont la position est considérablement affaiblie et qui devrait céder le pouvoir maintenant afin d'éviter des violences supplémentaires, ont averti jeudi les Etats-Unis. "Il est absolument clair qu'il est dans une position fortement affaiblie après avoir perdu la plus grande partie du territoire qu'il tenait dans le sud et avec les défections dans les rangs" de son armée, a déclaré le secrétaire d'Etat adjoint Johnnie Carson. "Il reste une possibilité pour Gbagbo de s'effacer de manière à prévenir une effusion de sang. Nous espérons qu'il verra et saisira cette occasion de ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le président ivoirien, Laurent Koudou Gbagbo a adressé ses vives félicitations au nouveau président élu du Gabon, Ali Bongo Ondimba, indique un message officiel dont l’AGP copie jeudi. ‘’J’ai le grand plaisir de vous adresser au nom du gouvernement et du peuple ivoiriens, ainsi qu’en mon nom propre mes très vives et chaleureuses félicitations’’ a écrit le président Gbagbo. A cette occasion, précise M. Gbagbo, il me plaît de vous exprimer des vœux ardents de succès et de progrès dans cette noble mission que le peuple frère du Gabon vient de vous confier. ‘’Je voudrais saisir cette opportunité pour me ...
Lire l'article
Réconciliation en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara reçoit les partisans de Laurent Gbagbo
Côte d’Ivoire: Laurent et Simone Gbagbo inculpés de “crimes économiques”
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et ses proches dans le collimateur de la justice
Côte d’Ivoire: “enquêtes préliminaires” contre Laurent Gbagbo et ses proches
Côte d’Ivoire: La traque des proches de Laurent Gbagbo
Côte d’Ivoire: critique du PS contre l’intervention militaire française et manifestations pro-Gbagbo à Paris
Côte d’Ivoire : les troupes de Laurent Gbagbo ont regagné du terrain à Abidjan
Laurent Gbagbo sur RFI : «On n’est pas au stade des négociations»
Le temps est compté pour Laurent Gbagbo, selon Washington
Gabon-Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo félicite Ali Bongo Ondimba


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 6 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*