Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gbagbo ne cède pas, les négociations au point mort

Auteur/Source: · Date: 6 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique

Défendu par ses derniers soldats fidèles, le président ivoirien sortant résistait encore mercredi soir après l’échec des négociations sur son départ. Selon l’Onu, il continuerait toutefois de discuter les termes de sa reddition. Dans la soirée, l’ambassade du Japon aurait été attaquée.

La résidence de l’ambassadeur du Japon attaquée par des “mercenaires”

Fait exceptionnelle, la résidence de l’ambassadeur du Japon à Abidjan a été attaquée mercredi par des “mercenaires”, qui ont ensuite tiré roquettes et coups de canon depuis le bâtiment, a déclaré le diplomate, indiquant que quatre membres de son personnel local avaient “disparu”. “Il y a beaucoup de sang dans la maison, des cartouches partout. Je ne sais pas si les quatre sont vivants”, a déclaré Okamura Yoshifumi. “C’étaient des mercenaires sans doute, ils sont entrés dans la matinée dans ma résidence en tirant (avec des lance-roquettes) RPG. Avec une douzaine de personnes nous nous sommes enfermés dans ma chambre, dont la porte est blindée”, a-t-il indiqué.
Sa résidence est située dans le quartier de Cocody (nord), dans un large périmètre autour de celle du président sortant Laurent Gbagbo, défendue par ses derniers fidèles face aux combattants d’Alassane Ouattara, chef d’Etat reconnu par la communauté internationale.

Les USA sollicités par des diplomates inquiets à Abidjan

Preuve de la tension extrême qui régnait mercredi soir dans la capitale ivoirienne, des diplomates indiens, israéliens et japonais en Côte d’Ivoire ainsi qu’une vingtaine de journalistes ont sollicité l’aide des Etats-Unis pour quitter le quartier de Cocody, à Abidjan, a annoncé mercredi un haut responsable du département d’Etat.

Repli des pro-Ouattara

Les combattants d’Alassane Ouattara se sont repliés mercredi, quelques heures après avoir lancé l’assaut sur la résidence du chef d’Etat ivoirien sortant Laurent Gbagbo, qui refuse de se rendre, a rapporté un habitant.

Gbagbo ne capitule pas malgré l'”assaut final”

Les forces d’Alassane Ouattara ont lancé mercredi matin, sur ordre du président reconnu par la communauté internationale, ce qu’elles considèrent comme l'”assaut final” contre la résidence présidentielle, refuge du président sortant Laurent Gbagbo. “Les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) ont décidé de régler le problème de Laurent Gbagbo. On va à la résidence le chercher pour mettre fin à cette comédie et le sortir de son trou. Et on ira partout où il y a des poches de résistance”, a indiqué Sidiki Konaté, porte-parole de Guillaume Soro, le Premier ministre d’Alassane Ouattara. L’ordre est de capturer Laurent Gbagbo vivant, afin de pouvoir le traduire en justice -et éviter également d’en faire un martyr.

Pendant plusieurs heures, des tirs à l’arme lourde ont de fait été entendus dans le secteur de la résidence présidentielle-voire dans d’autres endroits d’Abidjan. Selon le porte-parole d’Alassane Ouattara, les FRCI ont même réussi à entrer à l’intérieur du complexe. Mais elles n’ont pas réussi à déloger Laurent Gbagbo du bunker dans lequel il serait retranché et où il est défendu par ses derniers soldats fidèles -certaines sources soulignent que le président sortant pourrait en fait se cacher dans un village adjacent.

En milieu d’après-midi, une accalmie a été notée, avec la fin des tirs d’artillerie.

Echec des négociations…

Afin de justifier cette attaque, Alassane Ouattara a estimé que les pourparlers débutés mardi, sur les conditions du départ de son adversaire traînaient en longueur. A priori, Laurent Gbagbo refuse de reconnaître Alassane Ouattara comme président légitime. Et il demanderait notamment la possibilité de partir librement en exil et d’obtenir l’immunité judiciaire.

… qui continuent néanmoins

En milieu d’après-midi, l’Onu a néanmoins fait savoir que Laurent Gbagbo continuait de négocier les termes de sa reddition. Ce qui explique peut-être la fin des tirs d’artillerie.

La France réfute les accusations du camp Gbagbo
Le camp du président sortant affirme que la Force licorne a participé mercredi matin aux opérations contre la résidence de Laurent Gbagbo. Affirmation démentie par la Force licorne elle-même, par l’état-major des armées françaises à Paris puis par Alain Juppé à l’Assemblée nationale.

Vers une enquête de la Cour pénale internationale

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, a annoncé mercredi vouloir ouvrir une enquête sur des “massacres commis de façon systématique ou généralisée”. Selon l’ONU et plusieurs organisations internationales, la prise de Duékoué -important carrefour de l’Ouest ivoirien-, le mardi 29 mars, par les combattants des forces d’Alassane Ouattara s’est accompagnée de massacres de grande ampleur, les bilans allant de 330 tués à un millier de “morts ou disparus”, sans qu’il soit encore clair par quel camp -voire les deux- ils ont été commis.

L’Onu demande l’accès aux civils à Abidjan

L’ONU a lancé un appel pressant mercredi pour demander un accès immédiat aux victimes des violences dans la capitale économique ivoirienne d’Abidjan. “La situation à Abidjan est extrêmement préoccupante”, a déclaré la porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha), Elisabeth Byrs.

Par TF1 News le 06 avril 2011 à 16:23 


SUR LE MÊME SUJET
Des "enquêtes préliminaires" ont été ouvertes contre le président ivoirien déchu Laurent Gbagbo et ses proches, a annoncé mardi le gouvernement du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara sur la télévision ivoirienne TCI. "Concernant les personnes capturées depuis le 11 avril (...), l'ancien chef d'Etat, son épouse et une soixantaine de personnes de son clan ont été assignées en résidence surveillée à Abidjan et dans d'autres villes", a déclaré le porte-parole Patrick Achi dans son compte-rendu du conseil des ministres. "Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours pour les crimes et délits commis par Laurent Gbagbo et son clan", a-t-il ajouté. Laurent Gbagbo, son ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo en résidence surveillée dans le nord-ouest
Simone Gbagbo, épouse du président ivoirien déchu Laurent Gbagbo, retenue depuis le 11 avril au QG du chef de l'Etat Alassane Ouattara à Abidjan, a été placée en résidence surveillée dans le nord-ouest du pays, a indiqué samedi le ministre de la Justice. Mme Gbagbo "est partie à Odienné, en résidence surveillée, hier (vendredi), très tôt le matin", a déclaré à l'AFP Jeannot Ahoussou Kouadio. L'ancienne "dame de fer" et pasionaria du régime défait avait été arrêtée avec son mari et une centaine d'autres personnes à la résidence présidentielle à Abidjan, après une offensive des forces du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara, ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Blé Goudé, proche de Gbagbo, serait entre la vie et la mort
Charles Blé Goudé, ancien leader des "Jeunes Patriotes" ivoiriens qui soutenaient l'ex-président Laurent Gbagbo, est entre la vie et la mort aux mains des forces d'Alassane Ouattara, a déclaré vendredi un conseiller de Gbagbo en France. Le gouvernement ivoirien, qui avait dans la journée confirmé des informations de médias français évoquant l'arrestation de Blé Goudé, s'était ensuite rétracté. Dans un message adressé à Reuters, un porte-parole du gouvernement du président Ouattara avait déclaré à propos de l'arrestation: "Ce n'est pas confirmé. Nous ne savons pas." Selon Toussaint Alain, conseiller de Gbagbo, "Charles Blé Goudé est entre la vie et la mort". "Il a été ...
Lire l'article
L'implication de plus en plus forte de la force française Licorne en Côte d'Ivoire suscite des critiques en France. Sur RFI, le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, a exprimé de sérieuses réserves. A Paris, a eu lieu une importante manifestation de partisans du président sortant Laurent Gbagbo. Invité ce dimanche 10 avril 2011 de l'émission Internationales, le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, a estimé que « ce n'est pas un service à rendre à la Côte d'Ivoire et à M. Ouattara que ce soient les forces militaires françaises qui obtiennent la reddition de M. Gbagbo et que ce soit ...
Lire l'article
Dans les rues d'Abidjan, les forces de Laurent Gbagbo auraient regagné du terrain ce vendredi soir 8 avril 2011. Selon Alain Le Roy, chargé des opérations de maintien de la paix des Nations unies, les forces loyales au chef de l'Etat sortant contrôlent désormais les quartiers du Plateau et de Cocody et disposent toujours d'un arsenal militaire avec chars et armes lourdes. CLIQUER POUR VOIR LE PLAN D'ABIDJAN La guerre est une affaire incertaine où les promesses de victoire d’un jour se retrouvent souvent démenties le lendemain. Jeudi soir, Alassane Ouattara annonçait qu’un blocus allait être imposé autour de la résidence présidentielle. ...
Lire l'article
Les forces de Alassane Ouattara ont lancé hier l'assaut contre les derniers bastions de Laurent Gbagbo, sans succès. Luanda a déclaré reconnaître ce dernier comme seul président légitime, alors qu'on apprenait que des unités d'élite angolaises défendaient la résidence présidentielle. Revivez les événements de mercredi. L'heure indiquée dans le live est celle de Paris (GMT + 2), - 2 heures pour celle d'Abidjan
Lire l'article
● Dans une interview exclusive sur RFI, le président sortant de Côte d'Ivoire reconnaît que son armée a été en grande partie détruite mais il refuse pour le moment de parler de reddition ● Laurent Gbagbo rejette la demande de Paris de reconnaître la victoire d’Alassane Ouattara ● «Pas encore de reddition » du président sortant ivoirien, affirme la présidence française, mais «des tractations» ● Paris exige que Gbagbo signe un document de renonciation au pouvoir ● «Deux généraux proches de Gbagbo négocient une reddition», déclare François Fillon. ● Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a déclaré ce ...
Lire l'article
Gbagbo négocierait “pour se rendre”
EN DIRECT - Suivez avec Europe1.fr les événements en Côte d'Ivoire. Les forces d'Alassane Ouattara, qui disent avoir lancé leur "assaut final" à Abidjan, ont annoncé lundi la prise de la résidence du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo, dont les derniers bastions ont été bombardés par des hélicoptères des forces françaises et de l'Onu. Le président Barack Obama a exhorté le président ivoirien sortant à respecter la volonté de ses compatriotes et à "cesser de revendiquer la présidence", a indiqué la Maison Blanche. Cet article est actualisé régulièrement. Rechargez cette page pour obtenir les dernières infos. 08h44 : Gbagbo serait ...
Lire l'article
Les trois chefs d'Etat ouest-africains envoyés à Abidjan pour demander à Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir, ont entamé mardi leur entretien avec lui peu avant 14H00 au palais présidentiel. Les présidents béninois Boni Yayi, sierra-léonais Ernest Koroma et capverdien Pedro Pires, sont arrivés dans des voitures séparées qui se suivaient au palais présidentiel du Plateau, quartier administratif d'Abidjan. Laurent Gbagbo les attendait à la sortie de leurs véhicules et a donné l'accolade à chacun d'eux, avant de les faire entrer dans un salon de la présidence. Les trois émissaires venaient de rencontrer Choï Young-jin, patron de l'Opération des Nations unies en Côte ...
Lire l'article
Alors qu'un climat de violence règne sur Abidjan, Laurent Gbagbo a été officiellement investi président de la République ce samedi après-midi un peu après 15 heures. Si le Conseil Contitutionnel avait proclamé vendredi le président sortant vainqueur des élections avec 51 % des voix, la commission électorale indépendante (cei), appuyée par l'ONU a pour sa part donné victoire à son rival Alassane Ouattara avec 54% des voix. Les contestations et les violences ont fait deux morts cette nuit à Abidjan, la capitale du pays.
Lire l'article
Côte d’Ivoire: “enquêtes préliminaires” contre Laurent Gbagbo et ses proches
Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo en résidence surveillée dans le nord-ouest
Côte d’Ivoire: Blé Goudé, proche de Gbagbo, serait entre la vie et la mort
Côte d’Ivoire: critique du PS contre l’intervention militaire française et manifestations pro-Gbagbo à Paris
Côte d’Ivoire : les troupes de Laurent Gbagbo ont regagné du terrain à Abidjan
Côte d’Ivoire : l’assaut des FRCI repoussé, l’Angola soutient Gbagbo
Laurent Gbagbo sur RFI : «On n’est pas au stade des négociations»
Gbagbo négocierait “pour se rendre”
Côte d’Ivoire: début des entretiens entre Gbagbo et les émissaires africains
Laurent Gbagbo investi président de la République


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 6 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*