Socialisez

FacebookTwitterRSS

Des zones de relogement prévues pour les déguerpis des quartiers de Libreville, selon le ministre de l’habitat

Auteur/Source: · Date: 8 Avr 2011
Catégorie(s): Société

Le ministre gabonais de l’habitat et de l’urbanisme, Blaise Louembé, a affirmé que le gouvernement a prévu des zones de relogement pour les habitants de certains quartiers de Libreville, objets de déguerpissement pour cause d’utilité publique.

‘’Il faut que les populations nous fassent confiance. Le président de la République n’a pas été élu pour casser les maisons et mettre les gens à la rue’’, a déclaré M. Louembé, dans une interview au quotidien L’Union.

‘’Il y aura un programme de casse et un autre de relogement qui seront en étroite adéquation. On va progressivement casser au moment où on va également reloger et affecter des terrains’’, a-t-il expliqué.

Selon M. Louembé, Libreville va évoluer vers Ntoum, localité à 40 km de la capitale. ‘’C’est pour cette raison que les zones de relogement sont en train d’être aménagées’’, a-t-il dit, soulignant que le gouvernement a bel et bien prévu des zones de relogement qui sont en cours d’aménagement sur les sites d’Angondjé, Avorbam (nord) et Bikele (est).

Le ministre de l’habitat et de l’urbanisme, qui a estimé à 2000 les populations concernées par les déguerpissements, a précisé que les déguerpis seront relogés en tenant compte de leur patrimoine, en plus des dédommagements financiers reçus.

Il a ajouté qu’après la mise en place actuelle du schéma directeur de Libreville, il sera expliqué aux populations comment vont se présenter les nouveaux quartiers de Libreville, avant la construction par elles-mêmes de leurs propres maisons.

Quelque 130.000 personnes menacées de déguerpissement, regroupées au sein du collectif des expropriés du boulevard triomphal et de Sotéga, deux quartiers du 2ème arrondissement de Libreville, ont déposé une plainte contre l’Etat gabonais au tribunal de Libreville.

Le collectif, qui a pris pour avocat Me Paulette Oyane Ondo, a indiqué qu’il se battra « jusqu’au bout pour permettre à ses membres de conserver leurs propriétés ».

Le gouvernement gabonais s’est engagé dans un vaste programme de modernisation de la ville de Libreville qui nécessite le déguerpissement des populations qui se sont installées dans l’anarchie dans certains quartiers identifiés pour abriter un ensemble d’immeubles administratifs, des centres commerciaux et des voies de communication.

Le programme de construction des édifices, qui devait démarrer en mars 2011, est financé à hauteur de 120 milliards de FCFA par le groupe bancaire BGFIBANK conformément à un accord cadre conclu en janvier dernier avec l’Etat gabonais.


SUR LE MÊME SUJET
Plus de deux mois après leur déguerpissement du quartier dit du Pont Nomba, dans la commune d’Owendo, en vue de la construction sur ce site, de plusieurs logements modernes, les déguerpis ont exprimé récemment leur ras-le-bol face à l’attente interminable en rapport avec leur relogement tel que convenu par les autorités compétentes. Selon M. Moukouami, le porte parole du collectif des déguerpis de la Nomba, « cette situation n’est pas du tout claire. Les personnes chargées du dossier ne communiquent pas avec les déguerpis, et du coup, ce comportement des autorités suscite de nombreuses interprétations, parfois sans fondement. Ce que nous ...
Lire l'article
« Les compatriotes déguerpis et complètement désemparés veulent absolument que le Gouvernement entende raison pour, à la fois, discuter avec eux et voir ensemble comment des solutions peuvent être trouvées », a confié jeudi à la presse, le président de l'Union du Peuple gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou qui devisait avec les concernés. C'est au siège de son parti au quartier Awendjé, dans le 3ème arrondissement de Libreville, que le leader de l'Union du Peuple Gabonais a rencontré hier jeudi une délégation des déguerpis de certaines zones de la capitale gabonaise, pour faire le point de la situation par ...
Lire l'article
Le gouvernement a revu sa copie en matière de déguerpissement dans les quartiers de Libreville concernés. Suite aux instructions du président gabonais, le ministre de l’Habitat, Blaise Louembé, a annoncé le 12 avril plusieurs préalables au délogement des populations, parmi lesquels l’identification et la viabilisation des zones de relogement, est en bonne place. Fini les déguerpissements "anarchiques" à Libreville. Dans un communiqué publié le 12 avril, le ministre l’Habitat, Blaise Louembé, a revu sa copie en matière délogement, plus précisément au sujet du vaste programme d’investissement immobilier dans la vallée Sainte-Marie et tout le long du Boulevard Triomphal, ...
Lire l'article
Au lendemain du début des indemnisations des déguerpis de Kinguélé le 1er mars, le ministre de l’Habitat, Blaise Louembé, a annoncé que les familles concernées seront relogés à Bikélé, à l’Est de Libreville. Les familles déguerpies dans la perspective du démarrage des travaux de réhabilitation des voies et de désenclavement du quartier Kinguélé, seront relogées à Bikélé. Il s’agit notamment des ayant-droits recensés par la commission interministérielle d’Evaluation du cadre bâti situé dans l’emprise des tronçons ancienne pharmacie de Kinguélé-Gaboprix de Belle-vue 2 (voie N°1) et petit marché de Kinguélé-voie express (voie N°2)», dont le gouvernement a débloqué 300 millions ...
Lire l'article
Les populations de certains quartiers de Libreville, la capitale gabonaise, sont victimes à une pénurie d’eau potable depuis plusieurs semaines, a constaté lundi un correspondant de Xinhua sur place. Les habitants de ces quartiers sont obligés de louer des voitures pour aller chercher de l’eau potable dans les quartiers ou de l’eau coule pour les uns et d’autres par contre sont contraints de parcourir des kilomètres. La pénurie est due à la rareté des pluies, ont indiqués certains agents de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), filiale à 51% du groupe français Veolia chargée à la fois de la production, ...
Lire l'article
Le paiement des indemnités aux 156 familles recensées et déguerpies du site sur lequel sera construit le stade de football de la coopération sino-gabonaise d’Angondjé a été fixé du17 au 19 mars prochains par les ministres de la Culture , de la Jeunesse , des Sports et des Loisirs, René Ndemezo’o Obiang et du Logement, de l’Habitat et de l’Urbanisme, Rufin Pacôme Ondzounga, au cours de la réunion d’information tenue ce vendredi à Libreville, a constaté GABONEWS. En effet, l’urgence de la réalisation du terrain de football de la coopération sino-gabonaise comptant pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012, ...
Lire l'article
Les habitants de plusieurs quartiers de la capitale se sont mobilisés le week end pour protester contre la pénurie d'eau dont ils sont victimes depuis plusieurs jours. Ceux des quartiers Gros-Bouquet, Louis et Pompidou ont dressé des barricades aux feux tricolores du Gros-Bouquet, perturbant le trafic pendant plusieurs heures, pour réclamer à la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) le retour de l'eau dans le robinet. Plusieurs Librevillois ont célébré la fête de Noël sans aucune goutte d'eau, notamment ceux des quartiers Louis, Pompidou et Gros-Bouquet, suite aux «caprices techniques» de la Société d'énergie et d'eau Gabon (SEEG). Las de broyer ...
Lire l'article
Plusieurs chefs de quartiers de la commune de Libreville, à l’exemple des quartiers Nkembo et Cocotier, dans le deuxième arrondissement, multiplient des rencontres avec leurs administrés, dans le but de redonner à la fête du 17 août, son lustre d’antan. Au menu de ces échanges, les chefs de quartiers, de commun accord avec les populations, veulent renouer avec les anciennes pratiques, qui consistaient à faire vivre la fête de l’indépendance du Gabon à tout le monde, notamment dans les différents quartiers. Ainsi, au sortir des ces rencontres, plusieurs groupes sociaux culturels de Nkembo et Cocotier ont été retenus pour prester le 17 ...
Lire l'article
Les responsables de l'Association perspective d’Avenir à Libreville (APDAL) ont procédé le 6 avril dernier à la distribution de moustiquaires imprégnées dans les quartiers Nkembo-Arambo, Atong-Abè et Avéa 2 pour aider les populations de ces quartiers démunis à se prémunir contre le paludisme. Les femmes enceintes et les enfants ont été les premiers bénéficiaires visés par l’opération de distribution de moustiquaires imprégnées initiée le 6 avril dernier par les membres de l'Association perspective d'avenir de Libreville (APDAL). Cette opération menée aux quartiers Nkembo-Arambo, Atong-Abè et Avéa 2, trois quartiers sous intégrés de la capitale gabonaise, avait pour objectif d'aider les populations ...
Lire l'article
Les responsables de l'Association perspective d’Avenir à Libreville (APDAL) ont procédé le 6 avril dernier à la distribution de moustiquaires imprégnées dans les quartiers Nkembo-Arambo, Atong-Abè et Avéa 2 pour aider les populations de ces quartiers démunis à se prémunir contre le paludisme. Les femmes enceintes et les enfants ont été les premiers bénéficiaires visés par l’opération de distribution de moustiquaires imprégnées initiée le 6 avril dernier par les membres de l'Association perspective d'avenir de Libreville (APDAL). Cette opération menée aux quartiers Nkembo-Arambo, Atong-Abè et Avéa 2, trois quartiers sous intégrés de la capitale gabonaise, avait pour objectif d'aider ...
Lire l'article
Les déguerpis de la Nomba réclament un site de relogement
Affaire des Déguerpis de Libreville: le président de l’UPG, Pierre Mamboundou plaide pour une concertation entre le Gouvernement et les déguerpis
Gabon : Pas de déguerpissement sans relogement
Gabon : Direction Bikélé pour les déguerpis de Kinguélé
Gabon : pénurie d’eau potable dans certains quartiers de Libreville
Près de 900 millions de francs pour indemniser les déguerpis du site devant abriter le stade sino-gabonais à Angodjé
Gabon : Noël sans eau pour certains quartiers de Libreville
Gabon: Fête de l’Indépendance 2008 / Les chefs de quartiers de Libreville à pied d’œuvre pour la réussite de l’événement
Gabon : Des moustiquaires pour les quartiers sous intégrés de Libreville
Gabon : Des moustiquaires pour les quartiers sous intégrés de Libreville

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 8 Avr 2011
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*