Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Pierre Mamboundou, «factotum» ?

Auteur/Source: · Date: 8 Avr 2011
Catégorie(s): Politique

La rumeur enfle depuis son retour, le 21 novembre 2010, de France où il avait longuement séjourné pour des raisons de santé : Pierre Mamboundou, le président de l’Union du peuple gabonais (UPG), devrait faire son entrée au poste de Vice-président de la République. Les choses semblent se préciser et la matérialisation de la nomination serait imminente, ainsi qu’en témoignent les derniers développements de l’actualité.

Lors du conseil des ministres délocalisé à Makokou, le 30 mars dernier, une rumeur s’est répandue dans la salle polyvalente où l’on attendait que le président Ali Bongo vienne présenter à la presse les principales décisions du conseil des ministres : le bouche à oreille annonçait la nomination, ce jour là, de Pierre Mamboundou, leader de l’Union du peuple gabonais (UPG), au poste de Vice-président de la République. Au terme de l’annonce du président de la République et de la lecture du communiqué final du conseil des ministres, il n’en a pourtant rien été.

Toutefois, dans le brouhaha ayant suivi la fin de la cérémonie à Makokou, des sources dignes de foi ont rectifié la rumeur en laissant entendre que cette nomination devait intervenir à la fin du mois d’avril courant à l’occasion d’un nouveau remaniement gouvernemental. Le cabinet Biyoghé Mba, selon les mêmes sources, allait enregistrer l’entrée de quelques personnes issues de l’UPG et de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), coalition de partis qui s’étaient regroupés autour de la candidature de Mamboundou lors de la dernière présidentielle.

De nombreux observateurs ont pensé que l’absence au Gabon de Pierre Mamboundou au moment du conseil des ministres de Makokou avait contribué à retarder sa nomination. Le leader de l’UPG séjournait effectivement en France depuis le 18 mars pour un contrôle médical. Il a regagné Libreville fin mars et a été signalé à Awendjé, siège de sa formation politique, le 2 avril dernier lors de la traditionnelle réunion du conseil exécutif de l’UPG. La rhétorique du communiqué final de cette réunion du conseil exécutif n’a pourtant pas vraiment laissé transparaitre le repositionnement politique en cours de l’UPG.

Rhétorique quasi intacte

En effet, la formation politique de Pierre Mamboundou dénonce, au sujet du prochain délogement des habitants de Nkembo, «le fait que ces populations soient déguerpies, sans zones de relogement viabilisées au préalable, en ne percevant qu’une modique indemnisation de nature à amplifier la précarité dans laquelle vivent déjà ces compatriotes.» Fort de la décision du conseil des ministres de commettre un audit du secteur pétrolier, l’UPG demande des explications sur «la faiblesse de la quote-part du Gabon dans le PIB issu du pétrole». Tout en suggérant «le relèvement de cette quote-part au niveau des autres pays producteurs de pétrole», l’UPG voudrait que soit expliqué «au peuple gabonais la valeur de la plus value pétrolière issue du renchérissement du prix du Brent, de l’ordre de 105 dollars, alors que le budget de l’Etat a été élaboré sur une base de 70 dollars.» Une opposition “responsable” tel que l’a toujours souhaité le peuple et la classe politique gabonaises.

Dans le même ordre d’idée, Awendjé, qui se montre solidaire du pessimisme «justifié» de la majorité des Gabonais, invite le gouvernement «à donner sans fioriture une position claire et définitive sur la capacité de notre pays à organiser effectivement la CAN 2012» et annonce sa visite très prochaine des chantiers de la CAN à Libreville. Ceci traduit pourtant la prise en compte, par l’UPG, de nouvelles prérogatives. Une telle démarche est, au Gabon, une chimère : quel conducteur de travaux, quelle entreprise peut permettre à l’opposition une visite de chantier public pouvant déboucher sur une critique ? Signe des temps…

Négociations

Pierre Mamboundou n’a pas caché, ces derniers temps, qu’il était en négociation avec le pouvoir. Il l’a laissé entendre lors des récentes causeries effectuées avec ses militants dans différents quartiers de Libreville. Le 17 février dernier, au cours d’un meeting au quartier Kinguélé dans le 3è arrondissement de Libreville, le leader de l’UPG et de l’ACR a déclaré : «Nous ne pouvons pas entrer au gouvernement si nous ne sommes pas tombés d’accord sur un certain nombre des préalables.»

De bonnes sources indiquent que ces préalables portaient notamment sur un embellissement des attributs et prérogatives de la fonction de Vice-président de la République. Les mêmes sources indiquent que tout a déjà été scellé et qu’en dehors du fauteuil de Vice-président, dix postes ministériels seraient réservés à l’ACR dans le prochain gouvernement. L’UPG devrait se tailler la part du lion en s’arrogeant cinq de ces portefeuilles.

Pour mémoire, lors de sa création par Omar Bongo Ondimba en mai 1997, Mamboundou avait taxé le poste de Vice-président de «factotum» du chef de l’État. Le dictionnaire de la langue française renseigne qu’un factotum est un «Employé subalterne, sans fonction précise, qui assume des charges multiples et variées.» Quels avantages ou nouvelles prérogatives le pouvoir a-t-il concédé au leader de l’UPG ? Pierre Mamboundou factotum ? En tous cas, l’expectative demeure.  


SUR LE MÊME SUJET
Le dimanche 16 octobre 2011, la nation gabonaise apprenait avec étonnement et consternation le décès de Monsieur Pierre Mamboundou Mamboundou, Député-Maire de Ndendé, survenu le samedi 15 octobre. Ce passage prématuré de vie à trépas, laisse malheureusement planer un sombre nuage dans le ciel de l’opposition gabonaise qui a davantage besoin du radicalisme qu’affichait encore récemment le charismatique Président de l’UPG. En ce temps de deuil et de profonde douleur pour tous ceux qui l’ont connu et aimé, la Coalition Gabonaise du Salut National et du Refus de l’Arbitraire tient à adresser à la famille de l’Honorable Pierre Mamboundou Mamboundou et ...
Lire l'article
Après l’annonce du décès du leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou dans la nuit du samedi 15 octobre à Libreville, l’agence de presse GABONEWS a sillonné les différents quartiers de la capitale gabonaise afin de recueillir les impressions du citoyen lambda. « Tout d’abord le président de l’UPG était réputé pour sa sagacité juridique, sa prolixité et bien évidemment pour sa rigueur morale et intellectuelle. Il était doté d’une culture politique et d’un sens de la dialectique qui en faisait un redoutable débatteur et un communiquant de bon niveau. La classe politique gabonaise perd là l’un des plus brillants de ses ...
Lire l'article
Pierre Mamboundou, visage de l'opposition gabonaise pendant 20 ans et ancien candidat à la présidentielle, est mort à l'âge de 65 ans, a annoncé le président Ali Bongo. Dans une déclaration lue à la radio d'Etat, le fils et successeur du défunt Omar Bongo a rendu lundi hommage à Pierre Mamboundou, un "patriote". Le communiqué lu par le porte-parole de la présidence parle d'une "énorme perte pour le Gabon". Selon un responsable de son parti Thomas Ibinga, la famille de Pierre Mamboundou a précisé qu'il avait succombé à une crise cardiaque. Fer de lance de l'opposition au Gabon pendant 20 ans, Pierre Mamboundou ...
Lire l'article
Nécrologie: Décès de Pierre Mamboundou
L'opposant historique gabonais Pierre Mamboundou, président de l'Union du Peuple Gabonais (UPG), est mort, dans la nuit de samedi à dimanche, des suites d'une crise cardiaque à son domicile de Libreville. Pierre Mamboundou, qui avait acquis la stature de chef de l’opposition gabonaise, était rentré au Gabon il y a quelques mois, après un séjour relativement long en France pour raisons de santé.
Lire l'article
La Famille de Pierre Mamboundou Mamboundou, a officialisé, ce dimanche sur la télévision nationale (RTG1), son décès par un communiqué dont en voici l’intégralité : Les Clans Badjema et Dibamba , les familles de feu Mamboundou Jean et de Mboumba Elisabeth ont la profonde douleur d'annoncer aux parents, amis, connaissances, aux militants de l'Union du Peuple Gabonais, au Peuple gabonais, aux autorités gabonaises, aux autorités diplomatiques accréditées au Gabon, au peuple africain et au monde le décès de leur fils Pierre Mamboundou Mamboundou, Président de l'Union du peuple Gabonais et Député à l'assemblée nationale. Décès survenu dans la nuit du ...
Lire l'article
Dès l’annonce du décès survenu dans la nuit de samedi à dimanche, du leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou, famille, militants et sympathisants sont dans la consternation totale au siège de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), dont le défunt était le président. Sur place, on pouvait voir la tristesse s’emparer des uns et des autres, où les plus fragiles n’arrivaient pas à retenir leurs larmes, d’autres n’ont pas hésité à s’enrouler à même le sol. Femmes, hommes, jeunes et moins jeunes ont pris d’assaut le siège du l’UPG ce dimanche pour exprimer leur affliction suite à ce décès brutal de Pierre Mamboundou. C’est ...
Lire l'article
Le Président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG-opposition) s’est indigné de l’attaque des étudiants par des éléments des forces de sécurité alors que ceux-ci réclamaient à juste titre le paiement de deux mois d’arriérés de bourses. Pour Pierre Mamboundou il est inacceptable que les policiers aient transgressé le principe de « non violation des franchises universitaires » entrainant ainsi une vingtaine de blessé et le décès non encore confirmé « d’une jeune étudiante, au demeurant asthmatique et qui n’aurait pas supporté l’inhalation permanente des gaz lacrymogènes ». C’est à l’occasion du traditionnel Conseil de Secrétariat exécutif de son parti que Pierre ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – L’opposant gabonais, Pierre Mamboundou, a déclaré lundi à Libreville devant des journalistes sur un ton ironique qu’il était ‘’wanted’’, c’est-à-dire, recherché par la police. ‘’Je suis wanted. Je suis recherché par la police’’, a lancé M. Mamboundou à l’endroit de la presse pendant qu’il quittait la salle où a été faite la déclaration des 17 candidats à l’élection présidentielle du 30 août dernier. Le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG) n’avait plus apparu en public après la dispersion par les forces de sécurité et de défense d’un sit-in qu’observaient certains candidats devant l’entrée de la Cité de la ...
Lire l'article
Libreville, 21 août (GABONEWS) - Le candidat à la présidentielle de cette fin du mois pour le compte de la Coalition pour le Changement et la Restauration (ACR), opposition, Pierre Mamboundou, a décidé, ce vendredi soir, de supprimer le Sénat, Chambre haute du parlement, s’il arrivait au pouvoir. Dans l’émission « Le Débat » proposée par la télévision gabonaise dans le cadre du scrutin à venir, Pierre Mamboundou a estimé qu’il était « prématuré » pour le Gabon de disposer d’une chambre bicamérale (Sénat et Assemblée). Toutefois, monsieur Mamboundou, député, a reconnu : « qu’il n’y aucune disposition constitutionnelle qui prévoit la ...
Lire l'article
Libreville, 21 août (GABONEWS) - Le candidat à la présidentielle de cette fin du mois pour le compte de la Coalition pour le Changement et la Restauration (ACR), opposition, Pierre Mamboundou, a décidé, ce vendredi soir, de supprimer le Sénat, Chambre haute du parlement, s’il arrivait au pouvoir. Dans l’émission « Le Débat » proposée par la télévision gabonaise dans le cadre du scrutin à venir, Pierre Mamboundou a estimé qu’il était « prématuré » pour le Gabon de disposer d’une chambre bicamérale (Sénat et Assemblée). Toutefois, monsieur Mamboundou, député, a reconnu : « qu’il n’y aucune disposition constitutionnelle qui prévoit la ...
Lire l'article
Communiqué : Condoléances aux proches de Pierre Mamboundou et à l’UPG
Décès Pierre Mamboundou/ Micro-trottoir: « Pierre Mamboundou laisse un grand vide dans le système politique gabonais » selon de nombreux Librevillois
Mort de l’opposant gabonais Pierre Mamboundou
Nécrologie: Décès de Pierre Mamboundou
La famille de Pierre Mamboundou Mamboundou annonce officiellement son décès
Décès Pierre Mamboundou : Consternation totale au siège de l’UPG
Gabon : Pierre Mamboundou dénonce la violence et la brutalité policière contre les étudiants
Politique: Pierre Mamboundou se dit ’’wanted’’
Gabon: Présidentielle 2009 / « Le Sénat sera supprimé », Pierre Mamboundou
Gabon: Présidentielle 2009 / « Le Sénat sera supprimé », Pierre Mamboundou


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 1,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 8 Avr 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*