Socialisez

FacebookTwitterRSS

Côte d’Ivoire : Gbagbo tient bon à Abidjan, la situation dans l’ouest est “horrifiante”

Auteur/Source: · Date: 9 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique

Le président sortant Laurent Gbagbo est toujours retranché dans sa résidence d’Abidjan défendue par des centaines d’hommes. Il ne cède pas un pouce de terrain. Par ailleurs, l’ONU qualifie d'”horrifiantes” les informations sur la situation dans l’ouest du pays.

Après avoir lancé la veille un appel solennel à l’unité, Alassane Ouattara, le président internationalement reconnu, est confronté, après l’offensive éclair de ses troupes jusqu’à la capitale, à l’immense défi de rétablir la sécurité.

A Abidjan, l’ambassade de France a affirmé que la résidence de l’ambassadeur avait été attaquée, pour la deuxième fois en moins de 48 heures, par des forces loyales à Laurent Gbagbo. Le camp Gbagbo a aussitôt démenti. Selon l’ambassade, la résidence a été la cible de deux tirs de mortier et d’un tir de roquette “à partir de positions tenues” par des éléments loyaux à M. Gbagbo, vendredi à 16h00 (heure locale et GMT).

Et l’ambassade a menacé: “La France rappelle que conformément à la résolution 1975 du Conseil de sécurité de l’ONU, les Forces impartiales (mission onusienne Onuci et force française Licorne) sont en droit de mettre en oeuvre leur mandat afin de prévenir l’usage d’armes lourdes par toutes les parties du conflit”. Mais Ahoua Don Mello, porte-parole de Laurent Gbagbo, a démenti toute attaque.

Un blindé pro-Gbagbo détruit

“Nous démentons formellement l’attaque de la résidence de l’ambassadeur de France. Toutes les armes lourdes de la résidence du président Gbagbo (qui jouxte le bâtiment, ndlr) ont été détruites, eux-mêmes (les Français) l’ont affirmé”, a-t-il dit. “Ce sont des manœuvres dilatoires pour attaquer (la télévision d’Etat) RTI, qui vient de reprendre, et la résidence du président Gbagbo”, a ajouté le porte-parole.

Selon des habitants, le signal de la RTI a effectivement repris vendredi dans plusieurs quartiers d’Abidjan. D’après ces témoignages, la télévision diffusait, outre des séries télévisées, un bandeau déroulant qui appelait à la mobilisation et à la prière et qui démentait que les forces pro-Gbagbo aient attaqué la résidence française.

Par ailleurs, lors d’une tentative d’évacuation du personnel d’une autre ambassade “à la demande du gouvernement d’un pays allié” dont le nom n’a pas été précisé pour des raisons de sécurité, les soldats français ont été la cible de tirs, a précisé à l’AFP le porte-parole de l’état-major français, le colonel Thierry Burkhard.

Les hélicoptères de Licorne ont alors détruit un véhicule blindé des forces pro Gbagbo dans la zone des résidences diplomatiques, a-t-il précisé. Deux hélicoptères français ont été atteints par des tirs, sans gravité.
Ses troupes se battent avec acharnement dans les fiefs qu’elles ont conservés et où elles bénéficient d’une certaine mobilité, selon des témoignages concordants. On assiste ainsi à une partition assez marquée de la ville.

A New York, le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, Alain Le Roy, a déclaré que les troupes fidèles à Laurent Gbagbo avaient renforcé leurs positions et étaient toujours en possession de chars et d’armes lourdes. Les forces pro-Gbagbo ne sont qu’à un kilomètre de l’hôtel dans lequel Alassane Ouattara a son quartier général, a affirmé M. Le Roy, parlant à la presse après une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU consacrée à la crise en Côte d’Ivoire.

Ce responsable a également souligné que les Nations unies refusaient d’être impliquées dans toute stratégie visant à “couper les vivres” à Laurent Gbagbo. “Nous n’avons rien à voir avec cela. Que les choses soient claires. Nous ne soutenons en rien cela, et nous n’y prenons pas part”, a insisté M. Le Roy, alors que les forces pro-Ouattara ont évoqué l’idée d’affamer Laurent Gbagbo.

Combats en fin de journée

Vendredi en milieu d’après-midi et en début de soirée, des combats à la mitrailleuse lourde et à l’arme légère ont fait rage dans le périmètre qui englobe la résidence de M. Gbagbo, la RTI et l’école de gendarmerie, trois bastions du président sortant, ont rapporté un journaliste de l’AFP et un habitant.
Charles Blé Goudé, le leader des “jeunes patriotes” de Laurent Gbagbo, a appelé vendredi à un “dialogue inter-ivoirien”, dans un entretien à la chaîne de télévision France 24. “C’est la seule issue pour contrôler cette crise”, a déclaré M. Blé Goudé, surnommé “le Général de la rue” pour sa capacité à mobiliser les masses estudiantines.

Après l’impasse politique née de l’élection présidentielle du 28 novembre et l’enlisement militaire, Abidjan, livrée aux pillards, est confrontée à l’urgence humanitaire. “Abidjan est une tragédie humaine”, a déclaré le représentant du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) en Côte d’Ivoire, Carlos Geha, ajoutant que l’eau manquait depuis quatre jours. “La plupart des magasins, toutes les petites épiceries ont été pillés, tandis que le prix du pain, des cigarettes, du sac de blé… a triplé au cours de ces dernières 48 heures, depuis qu’il y a eu une accalmie”, a-t-il souligné.

Dans l’ouest du pays, contrôlé par les forces pro-Ouattara et où plusieurs organisations humanitaires ont dénoncé des massacres de centaines de personnes, les informations collectées par les enquêteurs de l’ONU sur les droits de l’homme sont “absolument horrifiantes”, a déclaré à Genève le Haut commissaire aux droits de l’homme, Navi Pillay.

Vendredi, 118 corps trouvés dans l’ouest

“Au cours de la seule journée d’hier, ils ont trouvé 118 corps dans les trois villes de Duékoué, Bloléquin et Guiglo, dans l’ouest du pays”, a indiqué Mme Pillay dans un communiqué. “Certaines des victimes semblent avoir été brûlées vives”, a précisé son porte-parole. “La situation à Abidjan est également épouvantable”, a déclaré Mme Pillay.

Les agences de l’ONU ont demandé l’ouverture de couloirs humanitaires pour venir en aide aux populations fuyant les violences. A Duékoué, quelque 30.000 personnes, souvent affamées, s’entassent dans une mission catholique. M. Ouattara a demandé à ses forces “de prendre toutes les dispositions pour assurer le maintien de l’ordre et la sécurité des biens”.

Faisant écho à une demande de M. Ouattara, l’Union européenne a annoncé vendredi la levée des sanctions frappant les ports d’Abidjan et de San Pedro (premier port d’exportation du cacao au monde), tout comme celles pesant sur plusieurs entreprises liées notamment au secteur du cacao. L’UE imposait jusque là un embargo sur les deux ports pour faire pression sur Laurent Gbagbo et le contraindre à céder le pouvoir.

D’autre part, le regroupement des expatriés vers le camp militaire français de Port-Bouët à Abidjan, près de l’aéroport international, par la Force Licorne s’est poursuivi vendredi, ainsi que les évacuations vers plusieurs pays de la région. L’ONU et les militaires français ont aussi poursuivi les évacuations de diplomates étrangers. 


SUR LE MÊME SUJET
Côte d’Ivoire: Combats meurtriers dans le quartier de Yopougon, à Abidjan
La poursuite d'affrontements entre l'armée ivoirienne et des miliciens fidèles au président déchu Laurent Gbagbo a fait mardi des dizaines de morts dans le quartier de Yopougon, dans l'ouest d'Abidjan. "Nous avons aperçu de nombreux morts. Nous avons ramassé 40 corps sur une période de deux heures, avant d'être obligés d'arrêter faute de place dans notre fourgon", a raconté Franck Kodjo, un responsable du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Il a précisé que cinq corps au moins relevaient des combats de mardi. Un commandant des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI, l'armée gouvernementale) a déclaré que les miliciens pro-Gbagbo qui continuaient ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et ses proches dans le collimateur de la justice
En Côte d'Ivoire, des « enquêtes préliminaires » ont été ouvertes contre le président déchu, Laurent Gbagbo, son épouse, et une soixantaine de personnes parmi ses proches. C’est ce qu’a annoncé Patrick Achi, le porte-parole du gouvernement, à la télévision ivoirienne TCI , le 26 avril, à l'issue du conseil des ministres du gouvernement d'Alassane Ouattara. Les enquêtes qui sont en cours concernent « les crimes et délits commis » par Laurent Gbagbo et son clan. Près de 1 000 personnes ont été tuées dans des violences lors de la crise post électorale. « Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours ...
Lire l'article
Des "enquêtes préliminaires" ont été ouvertes contre le président ivoirien déchu Laurent Gbagbo et ses proches, a annoncé mardi le gouvernement du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara sur la télévision ivoirienne TCI. "Concernant les personnes capturées depuis le 11 avril (...), l'ancien chef d'Etat, son épouse et une soixantaine de personnes de son clan ont été assignées en résidence surveillée à Abidjan et dans d'autres villes", a déclaré le porte-parole Patrick Achi dans son compte-rendu du conseil des ministres. "Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours pour les crimes et délits commis par Laurent Gbagbo et son clan", a-t-il ajouté. Laurent Gbagbo, son ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo en résidence surveillée dans le nord-ouest
Simone Gbagbo, épouse du président ivoirien déchu Laurent Gbagbo, retenue depuis le 11 avril au QG du chef de l'Etat Alassane Ouattara à Abidjan, a été placée en résidence surveillée dans le nord-ouest du pays, a indiqué samedi le ministre de la Justice. Mme Gbagbo "est partie à Odienné, en résidence surveillée, hier (vendredi), très tôt le matin", a déclaré à l'AFP Jeannot Ahoussou Kouadio. L'ancienne "dame de fer" et pasionaria du régime défait avait été arrêtée avec son mari et une centaine d'autres personnes à la résidence présidentielle à Abidjan, après une offensive des forces du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara, ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Charles Blé Goudé est en sécurité, selon un conseiller de Gbagbo
Charles Blé Goudé, ancien leader des "Jeunes Patriotes" ivoiriens qui soutenaient Laurent Gbagbo, est en vie et en sécurité, a déclaré samedi Toussaint Alain, porte-parole pour l'Europe du président déchu. Toussaint Alain avait annoncé vendredi que Charles Blé Goudé se trouvait "entre la vie et la mort" après avoir été torturé par les forces du président Alassane Ouattara, auxquelles il aurait été livré par la force de l'Onu en Côte d'Ivoire (Onuci). Une source militaire au sein du nouveau gouvernement ivoirien avait dans un premier temps confirmé l'interpellation du chef des Jeunes Patriotes avant de se rétracter et l'Onuci a déclaré ne ...
Lire l'article
La situation militaire semblait s'enliser samedi à Abidjan, où les partisans de Laurent Gbagbo faisaient plus que résister. Des hélicoptères français ont par ailleurs été la cible de tirs lors d'une mission d'évacuation. Selon le commandant Frédéric Daguillon, porte-parole de la force française Licorne, aucun soldat n'a été blessé et les équipages des hélicoptères ont riposté dans la nuit de vendredi à samedi, détruisant au moins un véhicule blindé. Cette mission d'évacuation de diplomates a été annulée, a ajouté le commandant Daguillon. Vendredi soir, c'est la résidence de l'ambassadeur de France à Abidjan qui a été frappée par deux obus de ...
Lire l'article
La journée a été émaillée de tirs et d'incidents à Abidjan hier vendredi 8 avril 2011. L'ambassade de France a affirmé que la résidence de l'ambassadeur avait à nouveau été attaquée par des éléments pro-Gbagbo, une information aussitôt démentie par le camp du président sortant. La situation militaire reste extrêmement incertaine, les fidèles de Laurent Gbagbo sont repassés maîtres de la radio-télévision d'Etat et auraient aussi renforcé leurs positions dans les quartiers de Cocody et du Plateau. Tandis que la situation humanitaire dans la capitale économique ivoirienne se dégrade encore. Avec notre envoyé spécial La bataille d'Abidjan se joue autour de plusieurs ...
Lire l'article
Dans les rues d'Abidjan, les forces de Laurent Gbagbo auraient regagné du terrain ce vendredi soir 8 avril 2011. Selon Alain Le Roy, chargé des opérations de maintien de la paix des Nations unies, les forces loyales au chef de l'Etat sortant contrôlent désormais les quartiers du Plateau et de Cocody et disposent toujours d'un arsenal militaire avec chars et armes lourdes. CLIQUER POUR VOIR LE PLAN D'ABIDJAN La guerre est une affaire incertaine où les promesses de victoire d’un jour se retrouvent souvent démenties le lendemain. Jeudi soir, Alassane Ouattara annonçait qu’un blocus allait être imposé autour de la résidence présidentielle. ...
Lire l'article
Les forces de Alassane Ouattara ont lancé hier l'assaut contre les derniers bastions de Laurent Gbagbo, sans succès. Luanda a déclaré reconnaître ce dernier comme seul président légitime, alors qu'on apprenait que des unités d'élite angolaises défendaient la résidence présidentielle. Revivez les événements de mercredi. L'heure indiquée dans le live est celle de Paris (GMT + 2), - 2 heures pour celle d'Abidjan
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Rassemblement à Abidjan de plusieurs milliers de “patriotes” pro-Gbagbo
Plusieurs milliers de partisans du président ivoirien Laurent Gbagbo ont manifesté samedi à Abidjan pour lui apporter leur soutien, après trois semaines d'une grave crise née de la dissolution par le chef de l'Etat du gouvernement et de la commission électorale. AFP - Sia Kambou Les manifestants étaient vêtus de T-shirts à l'effigie de M. Gbagbo ou portaient des pancartes pour dire "oui à la lutte pour une vraie liberté". A l'appel de Charles Blé Goudé, leader des "patriotes" pro-Gbagbo, près de 10.000 personnes, selon des journalistes sur place, se sont rassemblées dans le calme pendant plus de cinq heures dans le deuxième ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Combats meurtriers dans le quartier de Yopougon, à Abidjan
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et ses proches dans le collimateur de la justice
Côte d’Ivoire: “enquêtes préliminaires” contre Laurent Gbagbo et ses proches
Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo en résidence surveillée dans le nord-ouest
Côte d’Ivoire: Charles Blé Goudé est en sécurité, selon un conseiller de Gbagbo
Côte d’Ivoire: les forces pro-Gbagbo résistent à Abidjan
Côte d’Ivoire : guérilla urbaine et situation militaire incertaine à Abidjan
Côte d’Ivoire : les troupes de Laurent Gbagbo ont regagné du terrain à Abidjan
Côte d’Ivoire : l’assaut des FRCI repoussé, l’Angola soutient Gbagbo
Côte d’Ivoire: Rassemblement à Abidjan de plusieurs milliers de “patriotes” pro-Gbagbo


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*