Socialisez

FacebookTwitterRSS

Libye: à Misrata, les combats font rage

Auteur/Source: · Date: 9 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique

Des tirs retentissent. “Ne craignez rien. Ce sont les tirs de notre armée”, lance un officier de l’armée loyale aux journalistes qui l’accompagnent à Misrata, ville rebelle à l’est de Tripoli. Une troisième balle d’un sniper frôle sa tête, le sang coule sur son visage.

Les journalistes se jettent au sol et l’officier, Walid, 29 ans, est mis d’urgence dans une voiture en direction de l’hôpital de Zliten, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Misrata. La blessure est légère et ses jours ne sont pas en danger.

“Regardez comment ils (les rebelles) prennent les journalistes pour cibles”, lance un officier avant de demander aux journalistes de reculer.
Les forces fidèles au colonel Kadhafi, postées en petits groupes devant les bâtiments de l’avenue de Tripoli, ripostent. Des tirs de mitraillette retentissent des deux côtés entrecoupées par trois explosions.

Cantonnés dans un hôtel à Tripoli, certains depuis plus d’un mois, une cinquantaine de correspondants de la presse internationale font le plein d’adrénaline.
Habitués aux excursions monotones servant la propagande du régime, la plupart des reporters n’ont pas pensé à prendre leurs gilets pare-balles. Il fallait d’abord disputer une place dans les deux bus affrétés par les autorités, offrant une cinquantaine de places pour plus d’une centaine de correspondants.

Depuis plus d’un mois et demi, les insurgés libyens défendent sans relâche Misrata, la troisième ville du pays, assiégée par les forces loyales.
Les violences ont fait des centaines de morts, selon les rebelles, et des milliers de déplacés dans cette ville de 500.000 habitants. Dans certaines maisons, trois voire quatre familles vivent désormais entassées, tandis que certaines logent dans des écoles. D’autres ont choisi de partir vers d’autres villes, selon les autorités.

A l’entrée ouest de Misrata désertée, une trentaine de familles fuyant les combats scandent des slogans pro-Kadhafi à l’arrivée des journalistes.
“Maintenant nous sommes en sécurité. Nous avons vécu la terreur dans le secteur où se trouvaient les rebelles. Merci à notre armée qui nous a sauvés”, lance un père de famille.
Sur l’avenue de Tripoli contrôlée par l’armée du régime du colonel Mouammar Kadhafi, les combats font rage depuis plusieurs semaines. Les rebelles tentent d’empêcher les forces loyales d’avancer vers le centre d la ville et surtout vers le port, seul point d’accès des rebelles avec l’extérieur.

Sur cette avenue, des bâtiments criblés de balles et de tirs d’obus, des rideaux de fer tordus par des explosions, témoignent de la violence des combats.
Au moins trois chars et d’autres véhicules détruits jalonnent la route.

Selon la version d’un officier de l’armée, les chars détruits appartenaient à l’armée mais étaient aux mains des rebelles. “Nous les avons détruits”, affirme-t-il.
Sur le chemin du retour, visite obligée à l’officier blessé. Bandage autour de la tête tenant toujours son chapeau maculé de sang.
“C’est une blessure légère. Nous lui avons fait des points de suture. Il va bien”, lance un médecin. 


SUR LE MÊME SUJET
Libye: intenses combats à Syrte, dernier bastion des pro-Kadhafi
D'intenses bombardements et de violents combats de rue avaient lieu mardi dans deux quartiers de la ville de Syrte (est de Tripoli) où se sont repliés les derniers fidèles de Mouammar Kadhafi, a constaté un journaliste de l'AFP. Les forces du Conseil national de transition (CNT, ex-rébellion) ont déploré au moins deux morts et des dizaines de blessés dans leurs rangs en juste 40 minutes dans les combats qui ont éclaté en milieu de matinée, tandis que les rues résonnaient de tirs d'artillerie. Des centaines de combattants s'engageaient dans les rues des quartiers "Dollar" et "N°2", où sont retranchés les derniers fidèles ...
Lire l'article
Libye : à Syrte, rebelles et kadhafistes se font face
Retranchés dans le centre-ville de Syrte, les hommes de Kadhafi ont demandé une "Houdna", une trêve, aux rebelles qui désormais les encerclent. C'est ce qu'affirmaient jeudi 29 septembre, plusieurs responsables au sein des brigades révolutionnaires sur le front de l'Est, qui ont assuré l'avoir refusée. Après plusieurs jours de combats meurtriers, les tentatives de négociation entre les forces révolutionnaires et les Maadan – l'une des tribus de Syrte – ont échoué. Selon Rajab Aagouri, qui a mené l'une de ces concertations, voici comment s'est terminée la conversation : "Les Maadan se sont plaints du comportement des rebelles. L'un de leurs représentants ...
Lire l'article
Libye: violents combats à Bani Walid entre forces du CNT et pro-Kadhafi
De violents combats opposaient samedi les forces du Conseil national de transition (CNT) aux loyalistes pro-Kadhafi retranchés à Bani Walid (140km au sud-est de Tripoli), l'un des derniers bastions fidèles au "Guide" libyen toujours introuvable. L'ultimatum donné par le CNT aux kadhafistes a expiré samedi, mais les combats ont éclaté dès vendredi, s'intensifiant depuis. Samedi à la mi-journée, des combattants de l'insurrection ont été pris sous de violents tirs des kadhafistes, à environ trois kilomètres de Bani Walid. De fortes explosions faisaient trembler l'air tandis que des obus de mortier tombaient sur le sol, soulevant des nuages de sable et de fumée. ...
Lire l'article
Libye: Inquiétude à Misrata à l’expiration d’un ultimatum de Kadhafi
A Misrata, l'accès au port préoccupait mardi les habitants qui risquent d'être privés de tout ravitaillement. Un ultimatum, lancé par le régime libyen aux rebelles pour qu'ils se rendent, arrivait à expiration, alors que les insurgés demandent un prêt aux Occidentaux et qu'Ankara appelle au départ de Mouammar Kadhafi. Dans les rues de Misrata, l'ambiance est lourde. "Je ne suis pas inquiet. Kadhafi ne fera rien, il ment comme d'habitude. Inchallah, il ne fera rien", veut croire Abd Albari, 20 ans. Vendredi, le régime libyen avait offert une amnistie aux rebelles de cette ville clé s'ils cessaient les combats et précisé ...
Lire l'article
ALGER (Reuters) - Les troupes de Mouammar Kadhafi ont bombardé mardi la zone portuaire de Misrata pour tenter de priver les rebelles qui défendent la ville de leur seul lien avec le monde extérieur, selon des habitants et des insurgés. Principal bastion des rebelles à résister aux kadhafistes dans l'ouest de la Libye, Misrata est encerclée sur trois fronts et son ravitaillement dépend du port. Les forces gouvernementales se sont retirées du centre-ville après des semaines de pilonnages et de combats de rue qui n'ont pas eu raison des combattants insurgés opérant à partir d'immeubles éventrés et d'autres repaires. Mais ce retrait semble ...
Lire l'article
Les insurgés libyens annoncent avoir repris la ville disputée de Misrata
De Karin Laub et Maggie Michael, The Associated Press TRIPOLI, Libye — D'intenses combats avaient toujours lieu dans la ville libyenne de Misrata, faisant 24 tués samedi, alors que les forces de Mouammar Kadhafi cédaient davantage de terrain au sein de la troisième plus importante ville du pays. Les États-Unis ont indiqué que leur première attaque à l'aide d'un drone Predator dans le pays avait permis de détruire un lance-roquettes gouvernemental qui menaçait les habitants de cette ville de l'ouest libyen. Khaled Kaim, vice-ministre des Affaires étrangères de la Libye, a annoncé que les troupes avaient mis un terme aux opérations à Misrata, ...
Lire l'article
Libye : l’Otan bombarde plusieurs villes dont Tripoli
L'Otan a mené le 23 avril des raids sur des «sites militaires et civils» à Tripoli, Syrte, Al-Khoms, Al-Assa et Gharyen. A Tripoli, plusieurs explosions ont été ainsi entendues hier soir. Trois fortes détonations ont secoué la capitale dans la nuit de samedi à dimanche. A Misrata, à l'ouest du pays, les combats ont fait au moins 26 morts et plus de 100 blessés, rebelles ou loyalistes. Le plus lourd bilan depuis le début des combats, il y a un peu plus de deux mois. Samedi, un Prédator, un avion américain armé guidé à partir du sol, a pour la ...
Lire l'article
Libye: plus de 100 morts en 2 jours dans l’Ouest, mission de l’ONU à Misrata
Plus de 100 personnes ont été tuées en 48 heures à Nalout et Yefren, deux villes au sud-ouest de Tripoli pilonnées par les forces loyales à Mouammar Kadhafi, selon des habitants de cette région que des milliers de Libyens ont déjà fui pour se réfugier en Tunisie. Un millier de personnes ont par ailleurs péri en six semaines à Misrata (200 km à l'est de Tripoli), selon des sources médicales, alors que l'ONU a reçu l'autorisation du gouvernement libyen pour y envoyer une mission humanitaire. Au sud-ouest de Tripoli, les forces loyalistes ont pilonné intensivement lundi la région d'Al-Jabal Al-Gharbi contrôlée en ...
Lire l'article
D'intenses échanges de tirs d'armes automatiques, de mortiers et d'artillerie entre la rébellion libyenne et les forces loyales au colonel Mouammar Kadhafi ont éclaté ce soir dans la ville rebelle assiégée de Misrata, selon un photographe de l'AFP sur place. Les combats ont commencé à s'intensifier peu avant le coucher du soleil, dans le centre de cette ville côtière, selon cette source. Selon la rébellion, des tirs de mortiers ont été tirés près de la rue de Tripoli, principale artère divisant la ville en deux parties. "Nous voulons que l'Otan attaque la rue de Tripoli, il n'y a pas de civils ...
Lire l'article
Au moins trente insurgés libyens ont été tués samedi en repoussant une offensive gouvernementale contre Misrata, la troisième ville du pays à environ 200 km à l'est de la capitale Tripoli. L'Otan a mené plusieurs raids pour venir en aide aux rebelles assiégés par les soldats de Mouammar Kadhafi. Un responsable de l'Otan a annoncé dans la soirée que, vendredi et samedi matin, 15 chars des forces gouvernementales avaient été détruits dans ces attaques près de Misrata et deux autres au sud de Brega, sur le front oriental. C'est apparemment le bilan le plus lourd subi par les soldats de Kadhafi depuis ...
Lire l'article
Libye: intenses combats à Syrte, dernier bastion des pro-Kadhafi
Libye : à Syrte, rebelles et kadhafistes se font face
Libye: violents combats à Bani Walid entre forces du CNT et pro-Kadhafi
Libye: Inquiétude à Misrata à l’expiration d’un ultimatum de Kadhafi
Libye: Les pro-Kadhafi tentent d’isoler Misrata de sa zone portuaire
Les insurgés libyens annoncent avoir repris la ville disputée de Misrata
Libye : l’Otan bombarde plusieurs villes dont Tripoli
Libye: plus de 100 morts en 2 jours dans l’Ouest, mission de l’ONU à Misrata
Libye : combats intenses à Misrata
Trente insurgés libyens tués dans les combats à Misrata


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*