Socialisez

FacebookTwitterRSS

Côte d’Ivoire: critique du PS contre l’intervention militaire française et manifestations pro-Gbagbo à Paris

Auteur/Source: · Date: 10 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique

L’implication de plus en plus forte de la force française Licorne en Côte d’Ivoire suscite des critiques en France. Sur RFI, le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, a exprimé de sérieuses réserves. A Paris, a eu lieu une importante manifestation de partisans du président sortant Laurent Gbagbo.
Invité ce dimanche 10 avril 2011 de l’émission Internationales, le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, a estimé que « ce n’est pas un service à rendre à la Côte d’Ivoire et à M. Ouattara que ce soient les forces militaires françaises qui obtiennent la reddition de M. Gbagbo et que ce soit elles qui installent, en quelque sorte, au pouvoir M. Ouattara par la force militaire ».

Benoît Hamon s’est, par ailleurs, interrogé sur la légalité de l’intervention française. « Je ne crois pas que la France ait reçu le mandat d’intervenir militairement pour obtenir que M. Gbagbo quitte sa résidence », a-t-il estimé tout en demandant que le gouvernement « clarifie » le rôle de la force Licorne afin qu’on sache « jusqu’où va l’intervention de la force Licorne sur place ».

Benoît Hamon, qui souhaite toutefois que Laurent Gbagbo parte « le plus vite possible », s’est également inquiété des « soupçons de massacres » qui concernent les deux parties. « Si demain il y a confirmation qu’un certain nombre de massacres ont été faits contre des populations civiles, a-t-il insisté, je ne souhaite pas que la France soit engagée dans une opération militaires aux côtés de troupes ou d’un camp qui pourrait demain être traduit devant les tribunaux en raison de massacres qu’il aurait commis ».

Manifestations en France en faveur de Laurent Gbagbo

A Paris, quelque 1 300 personnes, selon la police, 3 000 selon les organisateurs, ont manifesté ce dimanche 10 avril à Paris pour soutenir Laurent Gbagbo et dénoncer « l’ingérence » de la France en Côte d’Ivoire. La marche a quitté la place de la République à 16h30 en direction de la place de la Nation derrière une banderole sur laquelle on pouvait lire : « La communauté africaine de France soutient le président légal et légitime de la Côte d’Ivoire ». Les manifestants ont scandé des slogans hostiles à la force française Licorne, au président Nicolas Sarkozy et au président ivoirien reconnu par la communauté internationale, Alassane Ouattara.

« Nous nous battrons jusqu’à ce que la Côte d’Ivoire soit libérée », a déclaré à l’AFP, Brigitte Kouyo, de la Galaxie patriotique ivoirienne, co-organisatrice de la manifestation. « Ils sont en train de pilonner le peuple ivoirien, ils pilonnent le palais présidentiel », a-t-elle affirmé. Les manifestants se sont dispersés avant 21h00, sans qu’aucun incident n’ait été constaté. Depuis deux semaines, des petits groupes de partisans de Laurent Gbagbo manifestent quotidiennement en différents lieux de la capitale française.


SUR LE MÊME SUJET
Des "enquêtes préliminaires" ont été ouvertes contre le président ivoirien déchu Laurent Gbagbo et ses proches, a annoncé mardi le gouvernement du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara sur la télévision ivoirienne TCI. "Concernant les personnes capturées depuis le 11 avril (...), l'ancien chef d'Etat, son épouse et une soixantaine de personnes de son clan ont été assignées en résidence surveillée à Abidjan et dans d'autres villes", a déclaré le porte-parole Patrick Achi dans son compte-rendu du conseil des ministres. "Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours pour les crimes et délits commis par Laurent Gbagbo et son clan", a-t-il ajouté. Laurent Gbagbo, son ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : Gbagbo arrêté par la France ?
Laurent Gbago a été arrêté avec son épouse lundi. Certains spécialistes estiment que les forces spéciales françaises ont décidé du moment opportun de l'opération. Paris dément. Officiellement, la France n'a pas participé à l'arrestation Laurent Ggagbo. APJusqu'au bout, il aura résisté, retranché avec son épouse, Simone, et son fils Michel dans le bunker du sous-sol de sa résidence d'Abidjan, solidement défendue par 200 fidèles. Depuis quatre mois et demi, Laurent Gabgbo refusait de reconnaître la victoire de son rival, Alassane Ouattara, à l'élection présidentielle du 28 novembre. Mais lundi, peu après 15 heures, il s'est finalement « rendu sans opposer ...
Lire l'article
La situation militaire semblait s'enliser samedi à Abidjan, où les partisans de Laurent Gbagbo faisaient plus que résister. Des hélicoptères français ont par ailleurs été la cible de tirs lors d'une mission d'évacuation. Selon le commandant Frédéric Daguillon, porte-parole de la force française Licorne, aucun soldat n'a été blessé et les équipages des hélicoptères ont riposté dans la nuit de vendredi à samedi, détruisant au moins un véhicule blindé. Cette mission d'évacuation de diplomates a été annulée, a ajouté le commandant Daguillon. Vendredi soir, c'est la résidence de l'ambassadeur de France à Abidjan qui a été frappée par deux obus de ...
Lire l'article
La Côte d'Ivoire apparaît comme le "laboratoire" de la politique militaire de la France en Afrique, qui oscille depuis 20 ans entre ingérence et retrait, sans ligne claire et sans débat public, affirme Richard Banegas, professeur de Science politique à l'université de Paris I et spécialiste de la Côte d'Ivoire. Q: Comment peut-on expliquer les choix d'intervention ou de non-ingérence de la France en Afrique, et notamment en Côte d'Ivoire? R: Pendant la guerre froide, la France avait un rôle de "gendarme de l'Afrique". Après le génocide rwandais en 1994 -- et le désastre qu'il a représenté pour la coopération militaire française ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : l’intervention française pousse Laurent Gbagbo à la reddition
La reddition du président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, aux Nations unies semblait acquise hier soir. L'intervention des hélicoptères de la France, qui a reçu le soutien des Etats-Unis, a été déterminante. Au terme de longues et difficiles tractations, la reddition de Laurent Gbagbo, l'ancien président de la Côte d'Ivoire, semblait proche hier soir. Les négociations se poursuivaient pour finaliser l'ensemble des détails. Dans l'après-midi déjà le ton était donné par Paris. Le Premier ministre, François Fillon, avait déclaré que la reddition était « imminente ». Le contact des responsables des Nations unies avec le despote assiégé avait été établi via ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: assaut final contre le camp Gbagbo?
Abidjan résonne ce mardi matin de tirs à l'arme lourde, où les forces pro-Ouattara affrontent celles de son rival Laurent Gbagbo, après des frappes de l'ONU et de la France. Des tirs à l'arme lourde étaient entendus mardi matin dans Abidjan, où les forces du président ivoirien reconnu par la communauté internationale Alassane Ouattara affrontent celles de son rival Laurent Gbagbo, après des frappes de l'ONU et de la France. Les tirs étaient entendus depuis le quartier du Plateau, où se situe le palais présidentiel. Ils interviennent au deuxième jour d'une offensive des combattants pro-Ouattara contre les ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : l’assaut final contre Gbagbo “ne saurait tarder”
Les tirs à l'arme lourde ont repris samedi matin à Abidjan, alors que les militaires pro-Gbagbo ont appelé à la mobilisation des troupes. Les tirs d'armes lourdes ont repris samedi 2 avril au matin à Abidjan, autour des derniers bastions tenus par les combattants fidèles à Laurent Gbagbo, rapportent des habitants et des journalistes de l'AFP. La bataille avait fait rage vendredi toute la journée dans la capitale économique ivoirienne. Plusieurs fronts A Cocody, au nord d'Abidjan, "on entend des tirs irréguliers, des coups sourds d'armes lourdes et des rafales d'armes automatiques", témoigne un résident. Les affrontements parmi les plus intenses se déroulaient ...
Lire l'article
Le camp d'Alassane Ouattara, président ivoirien reconnu par la communauté internationale, espère que l'organisation régionale de la Cédéao se prononcera vendredi sur une option militaire pour chasser du pouvoir Laurent Gbagbo, selon un de ses porte-parole. Pour résoudre la crise née de l'élection présidentielle du 28 novembre, il y avait "trois leviers, la diplomatie, les finances et l'armée", a déclaré à l'AFP Patrick Achi, soulignant que son camp l'avait déjà emporté sur les deux premiers. L'ONU a reconnu mercredi Youssouf Bamba, l'ambassadeur désigné par Alassane Ouattara auprès de l'organisation internationale. Jeudi, l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa) a reconnu que M. Ouattara était ...
Lire l'article
La demande par Laurent Gbagbo du départ de la mission onusienne et de la force française Licorne est "ridicule" car Laurent Gbagbo "n'est plus président", a affirmé ce soir Guillaume Soro, premier ministre d'Alassane Ouattara, l'autre président proclamé de Côte d'Ivoire. "Cette décision ne peut pas être (appliquée) puisque M. Gbagbo n'est plus président", a déclaré Guillaume Soro. "Nous trouvons tout à fait ridicule et ubuesque cette démarche d'un président vaincu". "Tout le monde sait que M. Gbagbo n'a aucune qualité pour prétendre demander le départ de la force Licorne et de la force onusienne", l'Onuci, a-t-il insisté. Guillaume Soro a souhaité ...
Lire l'article
L'Union européenne va prendre des sanctions à l'encontre de onze proches de Laurent Gbagbo, ont indiqué, mardi 14 décembre, des sources diplomatiques européennes. Parmi les noms se trouvant sur cette liste figurent le conseiller pour la sécurité de M. Gbagbo, Kadet Berlin, le secrétaire général de la présidence, Désiré Tagro, et le président du Conseil constitutionnel, Yao N'Dre. Y figurent également les noms de Pascal Affi N'Guessan, secrétaire général du parti de Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien et le directeur général de la radio-télévision d'Etat, Pierre Israël Amessan Brou. Lundi, l'UE avait annoncé qu'elle comptait accroître la pression sur le ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: “enquêtes préliminaires” contre Laurent Gbagbo et ses proches
Côte d’Ivoire : Gbagbo arrêté par la France ?
Côte d’Ivoire: les forces pro-Gbagbo résistent à Abidjan
La Côte d’Ivoire, laboratoire d’une politique militaire française à tâtons
Côte d’Ivoire : l’intervention française pousse Laurent Gbagbo à la reddition
Côte d’Ivoire: assaut final contre le camp Gbagbo?
Côte d’Ivoire : l’assaut final contre Gbagbo “ne saurait tarder”
Côte d’Ivoire: le camp Ouattara espère une décision sur l’option militaire
Côte d’Ivoire: Gbagbo “ridicule” (Soro)
Côte d’Ivoire : sanctions européennes contre onze proches de Gbagbo

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*