Socialisez

FacebookTwitterRSS

Education / La CONASYSED lance une grève d’une semaine, reconductible

Auteur/Source: · Date: 11 Avr 2011
Catégorie(s): Education,Société

La grève illimitée d’une semaine, reconductible lancée par la convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) ce lundi sur le territoire national pour réclamer « le rétablissement des salaires de neuf leaders syndicaux qui ont été suspendus arbitrairement » par le ministre de l’Education « sans notification et cela depuis trois mois », a été partiellement suivie dans les établissements de la capitale gabonaise.

A Libreville la capitale gabonaise, ce lundi, on a pu constater dans certains établissements publics du secondaire comme du primaire que de nombreux enfants étaient en classe en compagnie de leurs enseignants.

Cependant, certains parents qui n’ont pas trouvé cette situation claire au regard des disparités affichées d’un établissement à un autre, ont dénoncé une grève qu’ils qualifient de « silencieuse ».

« La présence de certains enseignants en poste peut constituer simplement une grève silencieuse. S’ils ont été menacés de se voir le salaire amputer, il est possible qu’ils viennent là juste pour la forme », a expliqué un parent d’élève.
La CONASYSED a décidé d’entrer en grève d’une semaine reconductible en grève illimitée à la suite du préavis présenté le 5 mars dernier au gouvernement et dans lequel, les enseignants menaçaient de geler les cours, si le gouvernement ne respectait pas les accords signés concernant notamment le rétablissement des salaires de leurs leaders, la mise en liberté de leur collègue incarcéré à Tchibanga.

« Malgré les incessantes interpellations et les démarches préventives entreprises auprès des institutions de la République, le gouvernement n’a toujours pas réagi », a déploré Guy Hervé Essone, modérateur de la Convention.

« Les enseignants considèrent cette attitude comme un mépris à leur droit », a-t-il ajouté.

Dans cette logique, la tutelle est également accusée de geler les postes budgétaires des enseignants du pré-primaire, du primaire et du secondaire des promotions 2007-2008-2009-2010 et autres moniteurs.

Autre points inscrits dans les revendications, le paiement des rappels, la régularisation de toutes les situations administratives (intégration, titularisation, avancement, reclassement) de tous les enseignants. A cela s’ajoute des centres de gestion des ressources humaines, la mensualisation de la prime d’incitation à la fonction enseignante (Pif), la reprise des travaux du comité de suivi des accords gouvernement – CONASYSED.

LE SNEC AUSSI EN GREVE

Ce lundi matin également, le syndicat national des enseignants et chercheurs (SNEC) est également entré en grève pour revendiquer les moyens financiers prévus pour la viabilisation des parcelles d’Angondjé. Une revendication satisfaite tandis que les quatre autres n’ont fait l’objet d’aucune discussion. Il s’agit entre autres de la reprise des cours de certains de leurs collègues suspendus par le recteur, le paiement de leur salaire.

Le président du SNEC Jean Remy Yama a indiqué qu’ils ont relevé dans leur préavis que la décision prise par le recteur de suspendre leurs collègues est « illégal ».

« Et jusqu’à présent, nous n’avons aucun texte réglementaire qui les suspends ou les met dans l’impossibilité de percevoir leur salaire. Par conséquent, nous interpelons le gouvernement. En l’absence du droit et puisqu’il n’y a aucun élément de sanction, nos collègues doivent immédiatement reprendre les cours et bénéficier de leur salaires », a-t-déclaré.


SUR LE MÊME SUJET
Un membre du collège des pairs de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), Marcel Libama, a exhorté les enseignants de la province de la Ngounié (sud) encore hésitants, à observer le mouvement de grève générale illimitée, déclenchée le 11 avril dernier. ‘’Ou vous faites cours et vous le faites sincèrement, ou vous ne faites rien et dans ce cas, vous restez chez vous », a lancé M. Libama, au cours d’une réunion avec les enseignants à Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié. ‘’La grève demeure le seul moyen de pression pour revendiquer nos ...
Lire l'article
Au sortir de la « la journée de mobilisation générale sans cours » de la Convention nationale des syndicats de l’éducation nationale (CONASYSED), Fridolin Mve Messa, membre du collège des paires de ce regroupement syndical a déclaré peu après l'assemblée générale ordinaire tenu lundi au quartier Peyrie, que « toutes les conditions n’étaient pas réunies pour une reprise efficiente et rassurante ». Enumérant les imperfections ayant poussées à une rentrée scolaire mitigée sur le territoire nationale, le porte-parole de la CONASYSED, a fustigé le manque d’organisation en relevant « le manque de présence des listes en parlant des effectifs de chaque ...
Lire l'article
Le nouveau modérateur du collège des pairs de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), Alain Mouagouadi, au sortir de la séance de travail avec le gouvernement, ce mercredi, à Libreville, a déclaré au reporter de GABONEWS que « les enseignants sont d’accords avec le principe de suspendre la grève d’avertissement de trois jours, déclenché lundi dernier ». Au terme de la réunion de travail – enseignants gouvernement – l’on a noté une réelle volonté de renouer avec le dialogue de part et d’autre. Car, précise le modérateur, « cela fait trois mois que nous n’avons pas eu de réunion du ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), a déclenché lundi dernier, au terme d’une Assemblée générale, une grève d’avertissement de trois jours, afin d’amener le gouvernement à reconsidérer la plate forme revendicative des enseignants. Selon la base, « avec ou sans prime incitative à la fonction enseignante (PIFE) le mouvement tiendra jusqu’à mercredi ». En effet, pour les leaders de ce syndicat, les raisons d’être de ce mouvement sont d’amener le gouvernement à, entre autres, résoudre les préoccupations relatives au maintien des taux de vacation à 5000 francs, la reprise des réunions du comité de suivi du protocole d’accords gouvernement-enseignants. Les ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur de l'Éducation (CONASYSED), a menacé, lors de l’Assemblée générale du 26 mai dernier, d'observer un gèle de cours dans les différents établissements publics à travers une grève d'avertissement de 72 heures qu'elle entend entamer, dès le 31 mai prochain, si le dialogue avec le gouvernement n'a pas repris. Les enseignants fédérés au sein de la Convention Nationale des Syndicats de l'Education (CONASYSED) réunis à leur siège de la peyrie, ont menacé de faire à nouveau grève dans le but d'amener le gouvernement à réagir et à donner satisfaction totale à leurs doléances, afin d’abonder dans ...
Lire l'article
Réunis en assemblée générale le 9 janvier à Libreville, le collège des pairs de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) a brandi une nouvelle menace de grève si ses revendications n’étaient pas prises en compte. Les membres de ce groupement syndical dénoncent notamment la violation des engagements pris par le gouvernement lors de la signature du protocole d’accord du 14 décembre 2009, à l’issue duquel la CONASYSED avait repris le chemin des classes deux jours plus tard. A l’issue de son assemblée générale du 9 janvier dernier à Libreville, la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ...
Lire l'article
" Nous ne pouvons pas dénouer cette grève tant que les enseignants n’auront pas gain de cause sur leur situation administrative », a déclaré Ghislain Mba, le Modérateur de la CONASYSED. « Le bilan est négatif. Sur les 11 points inscrits dans le cahier de charges, un seul point a été traité: celui du paiement de la prime d’incitation à la fonction enseignante », a – t-il ajouté. Les protestataires réclament la mise en place d’un guichet spécial, le paiement des rappels, les avancements automatiques, l’harmonisation des salaires des agents recrutés avant et après 1991. Le premier ministre, Jean Eyeghé ...
Lire l'article
Les enseignants adhérents à la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éduction nationale (CONASYSED), réunis en Assemblée générale lundi à Libreville, ont décidé de reprendre leur mouvement de grève suspendue le 15 janvier dernier. Les enseignants accusent le gouvernement qui n’aurait pas respecté le protocole d’accord signé le 13 janvier 2009 et qui avait entraîné la suspension de la grève. « Rien n’a été fait depuis 5 mois. Nous avons laissé le temps au gouvernement pour traiter des situations administratives », a déclaré Ghislain Médard Mba, modérateur. La reprise des cours est conditionnée entre autres par le paiement effectif de la ...
Lire l'article
Les enseignants adhérents à la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éduction (CONASYSED), réunis ce samedi à Libreville en Assemblée générale, ont fixée au 31 mars prochain, la date butoir pour une nouvelle entrée en grève au cas où rien n’est fait par le gouvernement pour le traitement de leurs dossiers. « Le traitement des dossiers des enseignants va commencer ce lundi et d’ici le 31 mars prochain, si rien n’est fait nous risquons de repartir en grève », a déclaré Fridolin Mvé Mitsa, membre de collège de pairs. « On nous a dit que le gouvernement ne paierait ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a publié dans le quotidien officiel « l’Union plus » de ce mardi à Libreville un communiqué adressé à la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), dans lequel il suspend les négociations entamées depuis le 14 octobre dernier entre les deux camps et leur lance un ultimatum de quatre jours afin qu’il révise leur position. Se fondant sur l’esprit du dialogue social institué par le Président de la République, le gouvernement s’étonne de l’attitude de la CONASYSED au moment où se déroulent les négociations. Le 14 octobre dernier, un arrêté du Président de la République ...
Lire l'article
La CONASYSED exhorte les enseignants de la Ngounié à observer le mouvement de grève lancé le 11 avril
Education / ‘’L’impréparation de la rentrée scolaire ’’ pousse la CONASYSED à la grève limitée
Education / Les enseignants sont d’accords pour suspendre la grève d’avertissement, selon le modérateur de la CONASYSED
Education/ La CONASYSED a amorcé une grève d’avertissement de trois jours
Education / La CONASYSED veut entrer en grève le 31 mai prochain
Gabon : La CONASYSED en grève dans une semaine ?
Gabon: Education nationale: la CONASYSED dit « non » à la reprise des cours mardi prochain
Gabon: Education nationale / La CONASYSED de nouveau en grève
Gabon: 31 mars 2009, date fixée par la CONASYSED pour une nouvelle entrée en grève
Gabon: Education: le Gouvernement suspend les négociations avec la CONASYSED et lance un ultimatum de quatre jours

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Avr 2011
Catégorie(s): Education,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*