Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: les enseignants du secteur public entrent en grève

Auteur/Source: · Date: 11 Avr 2011
Catégorie(s): Education

Les enseignants du secteur public au Gabon ont entamé lundi une grève pour réclamer notamment les salaires “suspendus” de neuf leaders syndicaux, a appris l’AFP auprès d’un responsable syndical.

“La grève a bien débuté ce matin (lundi)”, a déclaré Simon Ndong Edzo, modérateur de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), groupement de neuf syndicats ayant appelé à la grève.

Louis Patrick Mombo, rapporteur général adjoint de la Conasysed a confirmé qu’une grève d'”une semaine reconductible (et qui) pourrait devenir illimitée” avait été lancée.

Interrogé sur la participation au mouvement, il a indiqué qu’il était trop tôt pour se faire une idée. “Nous n’avons pas fini de faire le tour” des établissements, a-t-il dit.

M. Ndong Edzo a expliqué que les enseignants réclamaient “le rétablissement des salaires de neuf leaders syndicaux qui ont été suspendus arbitrairement par le ministre de l’Education (Séraphin Moudounga)”. Selon lui, ils ont été suspendus “sans notification et cela depuis trois mois”.

“Nous voulons que la prime d’incitation (au métier d’enseignant) soit versée dans les bulletins de salaires et qu’on ne nous la paye plus à la main”, a-t-il ajouté.

La Conasysed revendique enfin que des “postes budgétaires soient affectés aux jeunes (enseignants) gabonais”. Les promotions depuis 2006 “n’ont pas de postes budgétaires et de salaires”, a-t-il affirmé.

Dans un communiqué publié dans la presse lundi, le ministère de l’Education nationale rappelle qu'”un ensemble de réformes sont envisagées et mises en oeuvre depuis fin 2009 début 2010″, dénonce “une baisse sans précédent du niveau et du rendement scolaire” lié selon lui aux grèves rythmant “de façon intempestive” la vie du système éducatif, et reproche aux “auteurs et instigateurs” de la grève de vouloir “perturber les examens de fin d’année”.

Depuis 2008, l’éducation publique et la santé ont été affectées pendant plusieurs mois par des mouvements sociaux.

La rentrée de 2010 avait été perturbée par une grève de deux semaine des enseignants qui réclamaient des arriérés de salaires, primes et promotions administratives.


SUR LE MÊME SUJET
Par RFI Au Gabon, la rentrée scolaire prévue le 15 septembre pourrait être mouvementée. Des leaders du principal syndicat des enseignants, Conasysed (Convention nationale des syndicats du secteur éducation ; groupement de 9 syndicats), ont entamé, vendredi 2 septembre 2011, une grève de la faim illimitée devant la cathédrale Sainte-Marie de Libreville. Ils réclament leurs salaires suspendus depuis janvier dernier suite à une grève d’avertissement de deux semaines. Ils ont posé des vieux matelas sur le parvis de la cathédrale Sainte-Marie à Libreville, quasiment devant la porte centrale d’accès à la prière. Sur la barrière de la maison du Seigneur, ils ont ...
Lire l'article
Les enseignants du secteur public au Gabon ont suspendu jeudi, deux semaines avant la rentrée scolaire, un mouvement de grève entamé en avril pour privilégier l'intérêt supérieur de la Nation et l'avenir de nos enfants, annonce un communiqué du groupement des syndicats enseignants. L'Assemblée générale de la Conasysed (Convention nationale des syndicats du secteur éducation, 9 syndicats) tenue le jeudi 1er septembre 2011 a décidé de privilégier l'intérêt supérieur de la Nation et l'avenir de nos enfants en suspendant, à compter de ce jour, la grève déclenchée le 11 avril 2011, et par conséquent, demande à tous les enseignants de reprendre ...
Lire l'article
Au terme d'une assemblée générale tenue le 30 juin dernier à Libreville, la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED), a décidé du maintien du mouvement de grève malgré le début du versement des primes réclamées. Les enseignants estiment que le protocole d'accord signé en janvier dernier avec les autorités pour la reprise des cours n'a pas été respecté. L'année scolaire 2008-2009 semble sérieusement hypothéquée au regard de la décision des enseignants réunit au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED) de maintenir le mouvement de grève. Malgré le début du versement de leur ...
Lire l'article
Les enseignants de la province de la Ngounié, regroupés au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur Education (Conasysed), ont décidé samedi dernier, au cours d'une assemblée générale extraordinaire à Mouila, de reprendre la grève jusqu'à la satisfaction totale de leurs revendications, rapporte le correspondant local de l'AGP. Ces enseignants entendent ainsi protester contre les nombreuses omissions constatées sur les listes lors du paiement, la semaine dernière, de la prime incitative négociée et obtenue du gouvernement gabonais. ''Nous voulons prouver, par cette décision de la reprise de la grève, au gouvernement qui veut jouer au plus intelligent avec nous, que ...
Lire l'article
Les enseignants de la province de la Ngounié, regroupés au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur Education (Conasysed), ont décidé samedi dernier, au cours d'une assemblée générale extraordinaire à Mouila, de reprendre la grève jusqu'à la satisfaction totale de leurs revendications, rapporte le correspondant local de l'AGP. Ces enseignants entendent ainsi protester contre les nombreuses omissions constatées sur les listes lors du paiement, la semaine dernière, de la prime incitative négociée et obtenue du gouvernement gabonais. ''Nous voulons prouver, par cette décision de la reprise de la grève, au gouvernement qui veut jouer au plus intelligent avec nous, que ...
Lire l'article
Les médecins regroupés au sein du Syndicat des médecins fonctionnaires gabonais (SYMEFOGA), ont décidé jeudi à Libreville, de déposer un préavis de grève, suite à la suspension de leurs salaires, a appris l’AGP lors d’une assemblée générale tenue jeudi par les médecins. Selon le président du SYMEFOGA, Raymond Nguema Mvé, la réaction des médecins fait suite à la décision prise par le gouvernement gabonais de payer les salaires des personnels de santé sur bon de caisse. ''Lors de l'assemblée générale du 18 février dernier, nous avons bien signalé à la tutelle qu'on n'était pas en grève et que nous la subissons. Malheureusement, ...
Lire l'article
Les enseignants gabonais du secteur public, en grève depuis le 6 octobre dernier pour des revendications notamment financières, ont suspendu mercredi à Libreville leur mouvement de grève. '' Les enseignants ont décidé unanimement de suspendre le mouvement. Ça veut donc dire que nous suivrons attentivement l'application du protocole d'accord à travers la mise en place du comité de suivi'', a déclaré Alain Mouangouadi, modérateur de la Conasysed. ''Demain (jeudi), les enseignants vont se retrouver dans leurs salles de classe, mais nous suivrons les négociations attentivement'', a insisté M. Mouangouadi. Fin février et le 26 mai, les syndicats feront le point si les ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), regroupant neuf des onze syndicats d’enseignants du public ayant appelé à la grève au Gabon, a maintenu, mercredi, la pression sur le gouvernement et a appelé à une ’’journée morte’’ jeudi, a constaté l’AGP. ’’Cette fois-ci, c’est nous qui lançons un ultimatum au gouvernement pour l’inciter à négocier. Nous déclarons jeudi, journée morte’’, a lancé Simon Ndong Edzo, porte- parole de la Conasysed, au cours d’une assemblée générale qui a regroupé plus d’un millier d’enseignants du primaire et du secondaire. ’’Nous demandons au gouvernement de cesser de nous divertir. Ce n’est que le ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), regroupant des enseignants en grève a dénoncé jeudi à son siège provisoire de la peyrie (3ème arrondissement de Libreville), les pressions du ministre de l’Education nationale et menace de durcir le ton. Dans une note adressée aujourd’hui aux chefs d’établissements, le ministre de l’Education nationale demande aux inspecteurs délégués d’académie de lui fournir les noms, numéros matricules ou déification des agents grévistes au plu tard le mercredi 15 octobre pour suspension des salaires des enseignants à la fin du mois encours. La loi 18/92 du 18 mai 1993 fixant les conditions de constitution ...
Lire l'article
Le gouvernement Gabonais a demandé mardi aux enseignants grévistes réunis au sein de la convention nationale des syndicats de l’Education (COSYNED), de lever leur mouvement de grève, en vue d’ouvrir les négociations. La COSYNED avait lancée samedi dernier, un mot d’ordre de grève pour le jourde la rentrée des classes, le lundi 6 octobre, estimant que le gouvernement n'avait pas pris en considération leur plate forme revendicative. Les enseignants avaient déposé au mois d’Août dernier,un cahier de charg qui demandait notamment une amélioration de sconditions de travail ainsi que l'harmonisation des primes et des salaires,l'augmentation de la prime de transport. Le premier ministre ...
Lire l'article
Au Gabon, les enseignants entament une grève de la faim
Gabon: les enseignants du secteur public suspendent leur grève
Gabon : Les enseignants persistent dans la grève
Gabon: Ngounié : Les enseignants reprennent la grève
Gabon: Ngounié : Les enseignants reprennent la grève
Gabon: Santé/Grève : Les médecins du secteur public menacent d’aller en grève
Education : Les enseignants du secteur public suspendent leur grève
Education : Les enseignants maintiennent la pression sur le gouvernement et poursuivent leur grève
Gabon: Grève des enseignants : La CONASYSED s’insurge contre les pressions de la tutelle et menace de durcir le ton
Gabon: Enseignants: Le gouvernement gabonais invite les enseignants à lever la grève pour de nouvelles négociations

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Avr 2011
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*