Socialisez

FacebookTwitterRSS

Un chef-d’oeuvre du Gabon à la vente

Auteur/Source: · Date: 11 Avr 2011
Catégorie(s): Culture,Monde

Sotheby’s, à Paris, expose, du 12 au 15 avril, plusieurs oeuvres africaines de premier ordre, avant d’être présentées à Marseille les 25 et 26 mai. Elles seront ensuite vendues aux enchères, à Paris, le 15 juin. Elles ont appartenu à un collectionneur illustre, Pierre Guerre (1910- 1978), avocat marseillais, mais aussi écrivain et critique littéraire.

Il a 12 ans quand il achète sa première statue africaine, après la visite de l’Exposition coloniale de 1922 à Marseille, avec son père, directeur des hospices de la ville. Et il a 17 ans quand il publie son premier texte, “L’art nègre”, dans la revue Taches d’encre.

Au fil du temps, la collection devient considérable. On en connaît une partie. En 1979, en effet, sa veuve, sa fille et son gendre, Christine et Alain Vidal-Naquet, offrent 86 oeuvres de la collection à la ville de Marseille.

Exposée, d’abord, au Musée des beaux-arts, la donation suscite la création du Musée des arts africains, océaniens et amérindiens (MAAOA), ouvert en 1992 à la Vieille-Charité.

Le 20 juin 1996, une deuxième partie de la collection est dispersée à Drouot Montaigne par Guy Loudmer. A cette occasion, le record absolu pour une pièce d’art africain est battu : un byéri fang du Gabon – statue reliquaire liée au culte des ancêtres – atteint la somme de 5,5 millions de francs (825 000 euros). Pierre Guerre possédait deux de ces sculptures parmi les plus précieuses d’Afrique.

Le deuxième byéri sera vendu par ses héritiers, le 15 juin, avec dix autres pièces de Pierre Guerre. Il a été collecté dans la vallée du Ntem, au Gabon, vers 1915, par un médecin marseillais apparenté à Gisèle Salvetat, épouse de Pierre Guerre. L’oeuvre n’est donc pas passée par le circuit des marchands.

Publié et commenté depuis longtemps, exposé au Musée d’art moderne de New York dans le cadre de l’exposition “Primitivism”, en 1984, ce byéri relève du style fang mvaï. Il se caractérise par une structure géométrique, le traitement de l’anatomie par des volumes fortement détachés les uns des autres et par la triangulation de la coiffe en trois crêtes. Le dos porte une longue gravure décorative et l’abdomen des scarifications finement gravées. Deux autres exemplaires seulement de ce type et de cette qualité sont connus, l’un au Dallas Museum of Art, l’autre au Seattle Art Museum. Selon Louis Perrois, spécialiste des Fang et auteur de la notice consacrée à la pièce, les trois oeuvres pourraient être de la même main, celle “d’un très grand artiste fang”. L’oeuvre est estimée autour de 2 millions d’euros.

Une autre pièce majeure accompagne le byéri, une statue féminine dogon qui a été publiée dès 1943 dans la Negro Anthology de Nancy Cunard. Elle est estimée entre 300 000 et 450 000 euros.

Chefs-d’oeuvre de la collection Pierre Guerre – Arts d’Afrique, Sotheby’s, 6, rue du Faubourg-Saint-Honoré, Paris 8e. Tél. : 01-53-05-53-05. De 10 heures à 18 heures. Du 12 au 15 avril.

Philippe Dagen

Article paru dans l’édition du 12.04.11
 


SUR LE MÊME SUJET
Le Haut Commissaire au Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations, Christian Kerangall, a tenu un point de presse ce vendredi à Libreville au cours duquel il a présenté le prototype du billet de la CAN Orange Gabon - Guinée Equatoriale 2012 et fixé au 12 décembre prochain, le lancement de la campagne de vente des billets de cette compétition. Dans son exposé, le nouveau patron du COCAN Gabon n’a pas manqué de préciser le coût des billets à chaque étape de la compétition mais aussi par catégorie et par stade (stade de l’Amitié sino-gabonaise de Libreville et à ...
Lire l'article
Arrivée à l’aéroport international de M’véngué de Franceville, ce dimanche en fin de matinée, le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a été chaleureusement accueilli par les populations du Haut-Ogooué, venues de tous les départements pour l’ovationner et lui témoigner la marque de leur adhésion à sa politique de développement du pays, novatrice et pragmatique. Tout Haut-Ogooué a effectué le déplacement de l’aéroport international de M’vengué pour acclamer le Chef de l’Etat à sa descente d’avion. Autorités administratives (Militaires et civils, politiques), étaient rassemblées comme une seule personne pour saluer le n°1 gabonais qui foule le sol altogovéen (population du Haut-Ogooué), ...
Lire l'article
La direction générale du commerce du ministère gabonais de l’Economie a annoncé, dans une note circulaire rendue publique, mardi à Libreville, le retrait du sel ordinaire de la vente au profit du sel iodé, sur toute l'étendue du territoire national. ‘’En raison de ses conséquences sur la santé, le sel ordinaire couramment consommé doit être retiré du marché national et, donc interdit pour la consommation également’’, indique la note, publiée par le directeur général du commerce Louis Gustave Essono Mba. Le sel ordinaire doit désormais être remplacé par le sel iodé, ajoute la note circulaire publiée à la suite ...
Lire l'article
La société civile et des organisations non gouvernementales (ONG) ont exprimé, jeudi à Libreville, leur préoccupation face à la vente directe de 42 blocs pétroliers par le gouvernement gabonais, en dépit de la régularité de l'opération, d'ailleurs reportée à plusieurs reprises. C’est à l’occasion de la conférence Africa Upstream sur le pétrole à laquelle il a participé la semaine dernière en Afrique du sud, que le ministre gabonais des Mines, Julien Nkoghé Bekalé, a annoncé la vente des 42 blocs pétroliers, en négociant directement avec les sociétés pétrolières souhaitant explorer le bassin sédimentaire du Gabon. Selon M. Nkoghé ...
Lire l'article
Après deux reports successifs, la nouvelle date de vente des blocs libres du domaine pétrolier gabonais a été fixée au 27 octobre 2010. Le Gabon veut se donner le temps de faire la promotion de son domaine pétrolier. Le conseil des ministres gabonais qui s’est réuni le 1er juillet « a approuvé la nouvelle date de lancement du projet du 10e appel d'offre des blocs libres du domaine pétrolier gabonais en mer profonde et très profonde », qui est donc désormais fixée au 27 octobre 2010. Les 42 blocs qui vont être soumis à un appel d’offres représentent une superficie totale ...
Lire l'article
L’Inspection générale de la santé (IGPS), en partenariat avec l’Ordre des médecins et des pharmaciens, a décidé de resserrer l’étau autour des irrégularités qui entachent les métiers de la santé, notamment la vente illicite des médicaments. «Aujourd’hui, tout le monde doit être aux normes», a martelé le directeur général de l’Inspection générale de la Santé (IGPS), Stéphane Ilokho, au terme d’une réunion de concertation à Libreville le 7 juin avec l’Ordre des médecins et celui des pharmaciens. Au cours de cette réunion, il s’agissait pour les participants de cerner les d’irrégularités qui minent les métiers de la santé et ...
Lire l'article
Electricité de France ( EDF) se prépare à lancer à la fin du mois la vente de sa filiale britannique de distribution, une fois que son nouveau président, Henri Proglio, aura formé son équipe de direction, révèle l’agence Reuters citant des sources proches de l’opération. Le projet de cession a pris du retard en raison du changement à la tête d’EDF et d’une décision rendue en décembre par l’autorité britannique de régulation du secteur qui a conduit à réévaluer la filiale. Avant de mener à bien ce projet, Henri Proglio espère recruter Thomas Piquemal, le directeur financier de Veolia Environnement, son ...
Lire l'article
Le prix de la bouteille de gaz butane domestique de 12,5 kg, traditionnellement stable et vendu à Libreville à 5.625 francs CFA, est plus élevé dans les villes de l'intérieur du pays au grand mécontentement des ménages, a conStaté la PANA dans plusieurs points de vente. Dans la 2ème ville du pays, Port-Gentil, la bouteille de gaz coûte également 5.625 FCFA mais il n'en est pas de même à Lambaréné (7.025 FCFA), Mouila (8.025 FCFA), Tchibanga (8.500 FCFA), Makokou (8.775 FCFA), Koulamoutou (9.000 FCFA), Oyem (8.500 FCFA) et Franceville, dans le sud-est du pays, (9.500 FCFA). Les prix les plus élevés ont ...
Lire l'article
La vente des biens et services à la criée à Libreville s’accentue au fur et à mesure de la conjoncture qui pousse de plus en plus les jeunes à se lancer dans la débrouillardise, en vendant le long des rues et dans des quartiers tout genre d’objets à l’instar des vases à fleurs, les réveils, les tapis, les tableaux, même la pédicure ambulante, l’entretien des espaces verts. En effet, les acteurs de cette activité s’imposent aux regards des populations dans chaque coin de rue de la capitale, partant du carrefour des Affaires étrangères en passant par la Poste et dans les ...
Lire l'article
A l’occasion de la journée de la femme, la styliste Angel’Epouta a présenté sa nouvelle collection au public, intitulée « belle la gabonaise », au cours d’un défilé de mode, samedi dernier. L’évènement a vu la participation des jeunes stylistes tels que Démongaryas du Gabon, Diongali du Sénégal et surtout des invités de marque. La styliste modéliste Angèle Epouta basée à paris, en collaboration avec le ministère de la promotion de la femme, a commémoré la journée nationale de la femme à travers un défilé de mode, samedi dernier dans un hôtel de la place. Ainsi, sa collection « belle la ...
Lire l'article
Les billets en vente dès lundi 12 décembre
Tournée républicaine du Chef de l’Etat: Grande mobilisation pour accueillir le Chef de l’Etat à Franceville
Le sel ordinaire retiré de la vente au Gabon au profit du sel iodé
Des ONG gabonaises préoccupées par la vente directe des 42 blocs pétroliers
42 blocs pétroliers gabonais en vente en octobre
Gabon : Haro sur la vente illicite des médicaments
France : EDF lancerait la vente d’EDF Energy fin janvier 2010
Disparités dans le prix de vente du gaz domestique au Gabon
Gabon: La vente à la criée s’accentue à Libreville
Gabon: « Belle la gabonaise », nouvelle collection d’Angel’Epouta


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Avr 2011
Catégorie(s): Culture,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*