Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les combats se poursuivent en Lybie après l’échec de la médiation de l’UA

Auteur/Source: · Date: 12 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique

Par LEXPRESS.fr avec REUTERS – La proposition d’un cessez-le-feu a échoué auprès des insurgés qui souhaitent toujours le départ du colonel Kadhafi.

Les combats se poursuivent en Libye, notamment à Misrata, après l’échec d’une médiation de l’Union africaine, dont la proposition de cessez-le-feu a été rejetée par les insurgés en l’absence d’un départ de Mouammar Kadhafi. Pour les insurgés, la poursuite du siège meurtrier de Misrata par les forces du dirigeant libyen rend caduque toute discussion sur un éventuel cessez-le-feu.

Après avoir rencontré Mouammar Kadhafi dimanche à Tripoli, une délégation de l’Union africaine s’est rendue lundi à Benghazi, le fief de l’insurrection dans l’est de la Libye. “L’initiative de l’UA ne prévoit pas le départ de la scène politique de Mouammar Kadhafi et de ses fils, elle est donc dépassée”, a réagi Moustafa Abdeldjeïl, président du Conseil national de transition (CNT) formé par les insurgés.

A Washington, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a également souligné que les Etats-Unis voulaient un processus de transition entraînant le départ en exil de Kadhafi. Interrogé sur BFM-TV, Saïf al Islam, fils du dirigeant libyen, a jugé ridicule toute idée de départ de son père. “Le départ du guide ne changera rien car le peuple libyen ne permettra pas à ces bandes terroristes de diriger la Libye”, a dit Saïf al Islam . “Nous sommes prêts à discuter même avec le diable, mais même le diable doit savoir qu’il y a des lignes rouges”, a-t-il ajouté. “Tout d’abord, Kadhafi est une ligne rouge, plusieurs milliers de jeunes sont morts pour défendre le colonel.”

Misrata toujours bombardée

Le président sud-africain Jacob Zuma, qui dirigeait la délégation de l’UA dimanche à Tripoli, avait déclaré à la sortie des discussions avec Mouammar Kadhafi que ce dernier acceptait la “feuille de route” pour la paix présentée par les Africains, prévoyant notamment un cessez-le-feu immédiat. Il avait aussi demandé à l’Otan de mettre fin à ses bombardements contre les forces de Mouammar Kadhafi pour donner une chance à un éventuel cessez-le-feu. L’Alliance atlantique a rejeté cet appel et son secrétaire général, Anders Fogh Rasmussen, a rappelé que le régime libyen avait déjà annoncé plusieurs cessez-le-feu non suivis d’effets depuis le début du soulèvement mi-février.

Sur le terrain, les troupes gouvernementales ont intensifié les bombardements sur le port de Misrata, la troisième ville de Libye, à 220 km à l’est de Tripoli, assiégée depuis plus de six semaines. Pour la première fois sur ce front, ils ont utilisé des missiles de fabrication russe, selon les insurgés. L’organisation Human Rights Watch accuse les combattants de Mouammar Kadhafi d’attaques aveugles contre les civils à Misrata, en violation du droit international. Elle a fait état d’environ 250 morts dans cette ville.

Dans l’ouest de la Libye, les insurgés subissent la puissance supérieure des forces loyalistes mais ils s’en remettent de plus en plus à des tactiques de guérilla. Des habitants de Tripoli ont ainsi signalé plusieurs attaques contre des barrages militaires et un commissariat à Tripoli au cours de la semaine écoulée. Ils disent entendre des coups de feu la nuit. Dans l’Est, près de la ville d’Ajdabiah, les forces rebelles ont dit avoir reçu l’ordre de ne pas avancer vers l’ouest, de nouveaux raids aériens de l’Otan étant attendus contre les positions de forces de Kadhafi.


SUR LE MÊME SUJET
Libye: intenses combats à Syrte, dernier bastion des pro-Kadhafi
D'intenses bombardements et de violents combats de rue avaient lieu mardi dans deux quartiers de la ville de Syrte (est de Tripoli) où se sont repliés les derniers fidèles de Mouammar Kadhafi, a constaté un journaliste de l'AFP. Les forces du Conseil national de transition (CNT, ex-rébellion) ont déploré au moins deux morts et des dizaines de blessés dans leurs rangs en juste 40 minutes dans les combats qui ont éclaté en milieu de matinée, tandis que les rues résonnaient de tirs d'artillerie. Des centaines de combattants s'engageaient dans les rues des quartiers "Dollar" et "N°2", où sont retranchés les derniers fidèles ...
Lire l'article
Libye: violents combats à Bani Walid entre forces du CNT et pro-Kadhafi
De violents combats opposaient samedi les forces du Conseil national de transition (CNT) aux loyalistes pro-Kadhafi retranchés à Bani Walid (140km au sud-est de Tripoli), l'un des derniers bastions fidèles au "Guide" libyen toujours introuvable. L'ultimatum donné par le CNT aux kadhafistes a expiré samedi, mais les combats ont éclaté dès vendredi, s'intensifiant depuis. Samedi à la mi-journée, des combattants de l'insurrection ont été pris sous de violents tirs des kadhafistes, à environ trois kilomètres de Bani Walid. De fortes explosions faisaient trembler l'air tandis que des obus de mortier tombaient sur le sol, soulevant des nuages de sable et de fumée. ...
Lire l'article
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
GUERRE - Il s'agit de l'avancée la plus significative des insurgés libyens depuis le début du conflit contre les forces de Kadhafi. La capitale, Tripoli, est désormais en ligne de mire... Les rebelles libyens ont pris le contrôle du centre de la ville de Zaouïah située à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Tripoli, rapporte un journaliste de Reuters se trouvant dans la localité. Le journaliste a pu voir environ 50 insurgés près du principal marché de Zaouïah chantant «Dieu est grand» tandis qu'un drapeau rouge, noir et vert de l'insurrection flottait devant un magasin. Les insurgés ont précisé que des soldats ...
Lire l'article
ALGER (Reuters) - Les troupes de Mouammar Kadhafi ont bombardé mardi la zone portuaire de Misrata pour tenter de priver les rebelles qui défendent la ville de leur seul lien avec le monde extérieur, selon des habitants et des insurgés. Principal bastion des rebelles à résister aux kadhafistes dans l'ouest de la Libye, Misrata est encerclée sur trois fronts et son ravitaillement dépend du port. Les forces gouvernementales se sont retirées du centre-ville après des semaines de pilonnages et de combats de rue qui n'ont pas eu raison des combattants insurgés opérant à partir d'immeubles éventrés et d'autres repaires. Mais ce retrait semble ...
Lire l'article
Libye : l’Otan bombarde plusieurs villes dont Tripoli
L'Otan a mené le 23 avril des raids sur des «sites militaires et civils» à Tripoli, Syrte, Al-Khoms, Al-Assa et Gharyen. A Tripoli, plusieurs explosions ont été ainsi entendues hier soir. Trois fortes détonations ont secoué la capitale dans la nuit de samedi à dimanche. A Misrata, à l'ouest du pays, les combats ont fait au moins 26 morts et plus de 100 blessés, rebelles ou loyalistes. Le plus lourd bilan depuis le début des combats, il y a un peu plus de deux mois. Samedi, un Prédator, un avion américain armé guidé à partir du sol, a pour la ...
Lire l'article
D'intenses échanges de tirs d'armes automatiques, de mortiers et d'artillerie entre la rébellion libyenne et les forces loyales au colonel Mouammar Kadhafi ont éclaté ce soir dans la ville rebelle assiégée de Misrata, selon un photographe de l'AFP sur place. Les combats ont commencé à s'intensifier peu avant le coucher du soleil, dans le centre de cette ville côtière, selon cette source. Selon la rébellion, des tirs de mortiers ont été tirés près de la rue de Tripoli, principale artère divisant la ville en deux parties. "Nous voulons que l'Otan attaque la rue de Tripoli, il n'y a pas de civils ...
Lire l'article
L'Union africaine a exhorté mardi à Addis Abeba les rebelles libyens à "pleinement coopérer" après leur rejet du cessez-le-feu proposé par l'organisation. Le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, a pour sa part affirmé mardi à Paris que l'Otan ne jouait "pas suffisamment" son rôle en Libye pour neutraliser les armes lourdes des forces de Mouammar Kadhafi et protéger les populations civiles, en particulier à Misrata. La rébellion libyenne a rejeté lundi à Benghazi le cessez-le-feu proposé par l'Union africaine (UA), pourtant accepté la veille par Mouammar Kadhafi, expliquant qu'elle refuserait toute médiation ne prévoyant pas un départ immédiat du dirigeant. "L'initiative ...
Lire l'article
Libye: à Misrata, les combats font rage
Des tirs retentissent. "Ne craignez rien. Ce sont les tirs de notre armée", lance un officier de l'armée loyale aux journalistes qui l'accompagnent à Misrata, ville rebelle à l'est de Tripoli. Une troisième balle d'un sniper frôle sa tête, le sang coule sur son visage. Les journalistes se jettent au sol et l'officier, Walid, 29 ans, est mis d'urgence dans une voiture en direction de l'hôpital de Zliten, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Misrata. La blessure est légère et ses jours ne sont pas en danger. "Regardez comment ils (les rebelles) prennent les journalistes pour cibles", lance un officier ...
Lire l'article
Au moins trente insurgés libyens ont été tués samedi en repoussant une offensive gouvernementale contre Misrata, la troisième ville du pays à environ 200 km à l'est de la capitale Tripoli. L'Otan a mené plusieurs raids pour venir en aide aux rebelles assiégés par les soldats de Mouammar Kadhafi. Un responsable de l'Otan a annoncé dans la soirée que, vendredi et samedi matin, 15 chars des forces gouvernementales avaient été détruits dans ces attaques près de Misrata et deux autres au sud de Brega, sur le front oriental. C'est apparemment le bilan le plus lourd subi par les soldats de Kadhafi depuis ...
Lire l'article
Les forces régulières libyennes ont repris lundi Zouara, une des dernières villes de l'ouest du pays que tenaient les insurgés. A l'est, Ajdabiya se prépare à subir un assaut des forces de Mouammar Kadhafi. Des bombardements ont déjà visé la ville dans la matinée. Les rebelles en déroute depuis quelques jours, ont promis de défendre Ajdabiya, carrefour routier vital entre plusieurs villes de l'Est. Sur la route entre Ajdabiya et Benghazi, de nombreux civils fuyaient lundi à bord de camionnettes chargées de valises, de sacs et de matelas. Inquiétude à Benghazi Benghazi, fief de l'insurrection situé à 160 km au nord d'Ajdabiya, ...
Lire l'article
Libye: intenses combats à Syrte, dernier bastion des pro-Kadhafi
Libye: violents combats à Bani Walid entre forces du CNT et pro-Kadhafi
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
Libye: Les pro-Kadhafi tentent d’isoler Misrata de sa zone portuaire
Libye : l’Otan bombarde plusieurs villes dont Tripoli
Libye : combats intenses à Misrata
Libye: l’Union africaine demande aux rebelles de coopérer “pleinement”
Libye: à Misrata, les combats font rage
Trente insurgés libyens tués dans les combats à Misrata
Libye: les pro-Kadhafi reprennent Zouara et marchent sur Benghazi

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*