Socialisez

FacebookTwitterRSS

Libye: l’Union africaine demande aux rebelles de coopérer “pleinement”

Auteur/Source: · Date: 12 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique

L’Union africaine a exhorté mardi à Addis Abeba les rebelles libyens à “pleinement coopérer” après leur rejet du cessez-le-feu proposé par l’organisation.

Le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, a pour sa part affirmé mardi à Paris que l’Otan ne jouait “pas suffisamment” son rôle en Libye pour neutraliser les armes lourdes des forces de Mouammar Kadhafi et protéger les populations civiles, en particulier à Misrata.

La rébellion libyenne a rejeté lundi à Benghazi le cessez-le-feu proposé par l’Union africaine (UA), pourtant accepté la veille par Mouammar Kadhafi, expliquant qu’elle refuserait toute médiation ne prévoyant pas un départ immédiat du dirigeant.

“L’initiative qui a été présentée aujourd’hui est dépassée. Le peuple réclame le départ de Mouammar Kadhafi et de ses fils”, a déclaré le chef du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil, lors d’une conférence de presse après une rencontre avec les médiateurs africains. “Toute initiative ne tenant pas compte de cette demande n’est pas digne de considération”, a-t-il insisté.

Dans l’après-midi, une délégation de présidents africains mandatés par l’UA — Amadou Toumani Touré (Mali), Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie), Denis Sassou Nguesso (Congo) et le ministre ougandais des Affaires étrangères, Henry Oryem Okello — est venue plaider en faveur d’un cessez-le-feu dans le cadre d’une “feuille de route” acceptée dimanche par M. Kadhafi.

Cette “feuille de route” prévoyait la cessation immédiate des hostilités, un acheminement de l’aide humanitaire et le lancement d’un dialogue en vue d’une transition, mais pas le départ immédiat du colonel au pouvoir depuis plus de 40 ans et confronté depuis mi-février à une rébellion.

Seif al-Islam, fils de Mouammar Kadhafi, a prévenu que “parler du départ” de son père était “vraiment ridicule” même s’il a concédé que le pays avait besoin de “sang neuf”, lors d’une interview accordée ce week-end à la télévision française BFMTV et diffusée lundi. Accueillis à Benghazi par des milliers de personnes scandant “Va-t’en Kadhafi”, les présidents africains sont repartis en fin d’après-midi pour Alger, où ils sont arrivés dans la soirée.


SUR LE MÊME SUJET
Libye, le surplace des ex-rebelles
Les villes de Syrte et de Bani Walid sont toujours aux mains des partisans de Kadhafi. Des luttes intestines empêchent la formation d’un gouvernement provisoire à Tripoli. Les Libyens s’impatientent. Un peu plus d’un mois après la chute de Mouammar Kadhafi, les villes de Syrte et de Bani Walid résistent toujours aux assauts des forces armées du Conseil national de transition (CNT). Bombardée depuis quatre jours par l’Otan, la ville de Syrte, située à 360 kilomètres à l’est de Tripoli, n’est toujours pas tombée. Hier, les combattants du CNT ont resserré encore un peu plus l’étau sur cette cité de 70 000 habitants. À ...
Lire l'article
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
GUERRE - Il s'agit de l'avancée la plus significative des insurgés libyens depuis le début du conflit contre les forces de Kadhafi. La capitale, Tripoli, est désormais en ligne de mire... Les rebelles libyens ont pris le contrôle du centre de la ville de Zaouïah située à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Tripoli, rapporte un journaliste de Reuters se trouvant dans la localité. Le journaliste a pu voir environ 50 insurgés près du principal marché de Zaouïah chantant «Dieu est grand» tandis qu'un drapeau rouge, noir et vert de l'insurrection flottait devant un magasin. Les insurgés ont précisé que des soldats ...
Lire l'article
Libye: les rebelles percent à Zawiyah, au sud-ouest de Tripoli
Après de violents combats contre les forces fidèles au colonel Mouammar Kadhafi, les rebelles libyens ont pris le contrôle d'une partie de la ville de Zawiyah, en périphérie sud-ouest de Tripoli. Les rebelles ont pénétré en grand nombre samedi en fin d'après-midi jusqu'au centre-ville de Zawiyah, à une quarantaine de kilomètres de la capitale libyenne, a constaté un photographe de l'AFP. Ils ont été attaqués peu après par des pro-Kadhafi armés de chars, de mortiers et de mitrailleuses lourdes. Les combats ont été intenses. "Nos forces contrôlent les entrées ouest et sud de Zawiyah et nous avons pénétré sur trois kilomètres dans la ...
Lire l'article
Libye: Les rebelles ordonnent la dissolution des milices
Par FTV avec agences - Les rebelles ont ordonné samedi à toutes les milices de se dissoudre et de rallier au Conseil national de transition. "Le temps est venu de dissoudre ces brigades. Quiconque refusera d'appliquer ce décret sera jugé", a indiqué le président du CNT Moustapha Abdeljalil. La décision a été prise après l'assassinat du général Abdel Fatah Younès, un pilier du régime du colonel Mouammar Kadhafi devenu leur chef d'Etat major. Le général Younès a été abattu jeudi par un groupe d'hommes armés après avoir été rappelé du front pour un interrogatoire sur des questions militaires à Benghazi (est), le fief des ...
Lire l'article
Libye: les rebelles avancent vers Tripoli, l’Otan maintient la pression
Les rebelles, soutenus par des frappes de l'Otan, progressaient jeudi vers Tripoli à partir des montagnes du sud et de l'enclave côtière de Misrata, au deuxième jour de leur offensive contre les forces du régime de Mouammar Kadhafi dans l'ouest de la Libye. Alors que le conflit s'enlisait, les insurgés ont déclenché mercredi leur attaque après avoir reçu selon eux "le feu vert" de l'Otan. Ils ont réussi à repousser les pro-Kadhafi de plusieurs kilomètres et à s'emparer du hameau de Goualich, dans les montagnes berbères au sud de Tripoli, bastion du régime. Néanmoins, tout en confirmant que les rebelles avaient pris ...
Lire l'article
Libye: L’Union Africaine reproche aux Occidentaux de miner sa médiation
L'Union africaine (UA) a reproché ce mardi aux pays occidentaux de miner ses efforts pour trouver une solution continentale au conflit libyen et prédit que la guerre civile actuelle allait aboutir à une impasse. Le ministre libyen des Affaires étrangères, Abdelati Obeïdi, et des émissaires des insurgés rencontrent séparément depuis lundi des responsables de l'UA dans la capitale éthiopienne, siège de l'organisation panafricaine. «J'aimerais souligner que la poursuite d'autres efforts en Libye, par des acteurs non africains, a eu des répercussions sur la mise en oeuvre de la feuille de route de l'UA», a déclaré le commissaire de l'Union pour la ...
Lire l'article
Par Georges Malbrunot Le responsable des médias au sein de la branche maghrébine d’al-Qaida a accordé une intéressante interview au journal saoudien Al-Hayyat publié à Londres. Saleh Abi Mohammad y affirme que l’organisation terroriste a des implantations (des émirats dans le langage d’al-Qaida) à Benghazi, Al-Bayda, Al-Marj, Shihat et surtout à Dernah. «Nous sommes spécialement présents à Dernah, où sheikh Abdul Hakim est notre émir et où il a formé - aux côtés d’autres frères - un conseil islamique pour gouverner la ville en vertu de la sharia», la loi islamique, déclare Saleh Abi Mohammad. À l’est de la Libye, les ...
Lire l'article
Libye : les rebelles reculent, les diplomates se mobilisent
Les insurgés ont été repoussés vers l'est par les forces de Kadhafi. Alors que plusieurs initiatives diplomatiques sont en cours pour tenter d'obtenir un cessez-le feu, le chef de l'Otan a estimé qu'il n'y avait pas de solultion militaire à la crise. Malgré l'appui de l'aviation occidentiale, les insurgés libyens ont subi un nouveau revers samedi. Alors qu'ils s'étaient rapprochés dans la matinée à quelques dizaines de kilomètres de Brega, ils ont essuyé des tirs d'obus et de roquettes qui les ont obligés à battre en retraite vers l'est et Ajdabiya, à 80 km. Au moins dix fortes explosions ont été ...
Lire l'article
Libye: les rebelles reculent à Ajdabiya
Alors que les insurgés s'étaient rapprochés dans la matinée à quelques dizaines de kilomètres de Brega, les forces fidèles à Mouammar Kadhafi les ont repoussés samedi à coups de tirs d'artillerie vers Ajdabiya, dans l'est de la Libye, à la veille d'une nouvelle mobilisation diplomatique pour tenter d'obtenir un cessez-le-feu. Dans le même temps, la télévision d'Etat diffusait des images d'une visite de Kadhafi dans une école, affirmant qu'elle avait eu lieu ce samedi. Au moins dix fortes explosions ont été entendues dans les environs d'Ajdabiya, alors que les forces loyalistes bombardaient les insurgés dans leur retraite, selon un journaliste de ...
Lire l'article
Le Gabon, qui préside le Conseil de sécurité des Nations unies, a appelé, lundi, à observer un cessez-le-feu en Libye, au lendemain du début des frappes aériennes menées par les forces coalisées sous mandat de l’Organisation des Nations unies (ONU). ‘’Dans le souci de préserver l’intégrité territoriale de la Libye, et d’éviter le déploiement des troupes étrangères au sol dans ce pays frère, nous demandons l’observation d’un cessez-le-feu’’, indique le ministère gabonais des Affaires étrangères, dans un communiqué rendu public lundi à Libreville. Selon le communiqué, le Gabon soutient l’initiative de l’Union africaine (UA) d’engager une concertation avec ...
Lire l'article
Libye, le surplace des ex-rebelles
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
Libye: les rebelles percent à Zawiyah, au sud-ouest de Tripoli
Libye: Les rebelles ordonnent la dissolution des milices
Libye: les rebelles avancent vers Tripoli, l’Otan maintient la pression
Libye: L’Union Africaine reproche aux Occidentaux de miner sa médiation
Al-Qaida confirme sa présence aux côtés des rebelles en Libye
Libye : les rebelles reculent, les diplomates se mobilisent
Libye: les rebelles reculent à Ajdabiya
Le Gabon demande d’observer un cessez-le-feu en Libye

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*