- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Burkina Faso : le président Compaoré dissout le gouvernement après une mutinerie

[1]Le chef de l’Etat burkinabé, Blaise Compaoré, qui résiste depuis février à des mouvements de colère multiples, dont ceux de soldats, a été confronté, jeudi et vendredi, à une nouvelle mutinerie de sa propre garde présidentielle, qui s’est étendue à d’autres militaires. Cette mutinerie a entraîné, vendredi 15 avril, la dissolution du gouvernement dirigé par le premier ministre Tertius Zongo, et le limogeage du chef d’état-major des armées, le général Dominique Djindjéré, remplacé par le colonel-major Honoré Nabéré Traoré.

“Les secrétaires généraux des départements ministériels assurent l’expédition des affaires courantes”, précise un communiqué diffusé à la radio nationale. Le mouvement de révolte avait commencé jeudi soir, et a pris fin dans la journée de vendredi après que les soldats eurent finalement reçu le paiement d’une indemnité de logement et d’alimentation qu’ils réclamaient.

En raison de cette mutinerie, le président Compaoré avait quitté Ouagadougou, la capitale, dans la nuit de jeudi à vendredi pendant quelques heures pour rejoindre son village natal, Ziniaré, à une trentaine de kilomètres de là.

UNE GROGNE RÉCURRENTE

Le mouvement avait débuté jeudi dans une caserne située dans le périmètre d’une vingtaine d’hectares du palais présidentiel, les soldats tirant en l’air pendant plusieurs heures. Il s’était ensuite étendu à une deuxième caserne. Le domicile du général Dominique Diendiéré, chef d’état-major particulier du président Compaoré, situé dans cette caserne, avait été saccagé, selon une source militaire.

Il ne s’agit pas du premier mouvement de protestation de militaires. Fin mars, des militaires en colère, qui protestaient contre la condamnation et l’emprisonnement de certains de leurs camarades inculpés dans des affaires de mœurs et de viols, s’étaient emparés d’armes de guerre dans des garnisons de plusieurs villes.

La révolte de ces soldats avait été précédée par un mouvement de contestation de jeunes étudiants à la suite de la mort, fin février, d’un des leurs, tué lors d’une manifestation. D’autres manifestations s’étaient ensuivies dans tout le pays, faisant au moins six morts, dont quatre étudiants. Cette double protestation, des militaires et des jeunes, avait constitué l’une des plus graves crises qu’ait connues le régime du président Compaoré, un ancien militaire arrivé au pouvoir il y a vingt-quatre ans à la faveur d’un coup d’Etat contre son ancien compagnon Thomas Sankara, figure emblématique de l’émancipation africaine.

Le Monde.fr avec AFP 


SUR LE MÊME SUJET
Une Commission mixte paritaire est envisagée très prochainement entre le Gabon et le Burkina Faso, a annoncé hier à Libreville le Consul général de ce pays, lors d’une visite de courtoisie auprès du président de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsouo. En poste à Libreville depuis un an, le consul général du Burkina Faso au Gabon, Jacob W. Pasgo, a effectué hier une visite de courtoisie auprès du président de la Cour constitutionnelle Marie-Madeleine Mborantsouo. Il a saisi cette occasion pour lui présenter ses civilités. Le diplomate burkinabè et le président de la Haute juridiction du Gabon ont évoqué les relations ...
Lire l'article [2]
Matches amicaux : Guinée-Burkina Faso 1-1, Ghana-Gabon 2-1… Par David Kalfa Le Gabon, pays coorganisateur de la CAN 2012, a été battu 2-1 par le Ghana. Dans les autres matches amicaux de ce 15 novembre 2011, la Guinée et le Burkina Faso ont fait match nul 1-1, le Nigeria a battu la Zambie 2-0. Sénégal-Côte d’Ivoire et Algérie-Cameroun ont été annulés. Lundi 14 novembre 2011 – Brésil – Egypte 2-0 Buts : Jonas (39e, 59e) pour l’Egypte Mardi 15 novembre 2011 – Nigeria – Zambie 2-0 Buts : Kalu Uche (9e), Ikechukwu Uche (90e) pour le Nigeria Guinée – Burkina Faso 1-1 Buts : Yahia Kebe (10e) pour le Burkina ...
Lire l'article [3]
Une mutinerie s’étend dans la capitale du Burkina Faso
Le président Blaise Compaoré a quitté Ouagadougou pour sa ville natale, située à une trentaine de kilomètres de la capitale. Source AFP - Le chef de l'État burkinabé Blaise Compaoré, qui résiste depuis février à des mouvements de colère multiples, dont ceux de soldats, est confronté vendredi à une nouvelle mutinerie de sa propre garde présidentielle qui s'est étendue à d'autres militaires. La mutinerie a débuté jeudi soir dans deux casernes de la capitale, dont l'une dans l'enceinte de la résidence à Ouagadougou de Blaise Compaoré - un ancien militaire au pouvoir depuis 24 ans. Le président s'est rendu pendant quelques heures ...
Lire l'article [4]
La sélection nationale de football, les Panthères du Gabon, a fait match nul (1-1) ce dimanche en début de soirée, au stade Maurice Chevalier de Cannes (France), contre son homologue des Etalons du Burkina-Faso, a-t-on appris. L’ouverture du score a été effectuée à la 52ème minute par les Panthères, sur une frappe lobée de Roger Issakounia, dans les trente cinq mètres du camp adverse. Quelque temps avant la fin de la rencontre, suite à une faute de Moïse Brou Apanga sur un attaquant burkinabé, à l’intérieur de la surface de réparation, les Etalons bénéficient d’un pénalty, transformé à la ...
Lire l'article [5]
Le personnel de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), au grand complet, s’est réuni dans l’après-midi du vendredi 15 janvier 2010 au siège de l’institution, pour sacrifier au rituel de présentation des voeux de nouvel an au président Moussa Michel Tapsoba. Sans surprise, la réussite de l’organisation de l’élection présidentielle de 2010 était au coeur des préoccupations, lors de la cérémonie de présentation des voeux du nouvel an à la Commission électorale nationale indépendante (CENI). La vice- présidente de l’institution, Véronique Kando qui s’est faite la porte-parole du personnel, se félicite déjà du nouveau cadre juridique qui va sous-tendre la tenue ...
Lire l'article [6]
De retour de son premier périple en Afrique de l'Ouest qui l'a mené à Ouagadougou et Yamoussoukro les 12 et 13 janvier, le chef de l'Etat gabonais a annoncé lors du Conseil des ministres du 14 janvier l'ouverture prochaine du consulat général du Burkina Faso à Libreville. Les 4000 burkinabès installés au Gabon devraient bientôt voir leurs démarches administratives facilitées avec l'ouverture prochaine du consulat général du Burkina Faso à Libreville. L'un des premiers fruits de la première visite officielle d'Ali Bongo en Afrique de l'Ouest, où il a rencontré les 12 et 13 janvier derniers les ...
Lire l'article [7]
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba quitte Libreville ce mardi à destination de Ouagadougou (Burkina Faso) et de Yamoussoukro (Côte d'Ivoire) pour une visite de travail et d'amitié, a annoncé la Direction générale du protocole d'Etat du Gabon, à travers un communiqué reçu ce jour à la PANA. La durée du séjour du chef de l'Etat gabonais dans ces deux pays n'a pas été révélée.
Lire l'article [8]
Le 21ème Festival panafricain du cinéma et de télévision de Ouagadougou (FESPACO), a débuté officiellement ce samedi après-midi dans la capitale du Burkina Faso, avec un hommage au défunt cinéaste sénégalais, Sembène Ousmane rendu par Cheick Modibo Diarra, invité d’honneur pour cette édition qui s’est déroulée au Stade du 4 août, retransmise par la télévision nationale burkinabé captée à Libreville. Deux allocutions majeures ont ponctué cette cérémonie d’ouverture : celle du représentant du directeur général de l’UNESCO et celle de Cheikh Modibo Diarra, Invité d’honneur du FESPACO pour cette édition. Le représentant du Directeur général de l’UNESCO a transmis aux ...
Lire l'article [9]
L’assassinat de Norbert Zongo, directeur de publication de l’hebdomadaire « L’Indépendant » le 13 décembre 1998 demeure, 10 ans après dans un flou total, l’enquête diligentée par le gouvernement burkinabé sous la pression de la rue ayant accouché d’une souris. Une décennie de louvoiement de l’enquête officielle diligentée par le président Burkinabé Blaise Campaoré n’a pas émoussé la détermination du mécontentement populaire. La mort de Norbert Zongo, le 13 décembre 1998 avec trois compagnons d’infortune (Blaise Iboulou, Ablassé Nikiema et Ernest Zongo) est le marronnier du journalisme d’investigation. C’est après avoir débuté une enquête sur la mort, dans des conditions rocambolesques ...
Lire l'article [10]
Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté mercredi dans plusieurs villes du Burkina Faso à l'appel de la Coalition contre la vie chère, en marge d'une grève générale de 72 heures lancée mardi pour protester contre la hausse des prix des produits de base. Dans la capitale Ouagadougou, des dizaines de milliers de manifestants ont entamé leur marche tôt dans la matinée entre la Bourse du travail et le centre-ville, sous la surveillance d'un important dispositif policier. Ils devaient ensuite revenir à la Bourse pour un meeting prévu à la mi-journée par la Coalition, qui regroupe syndicats et associations de ...
Lire l'article [11]
Les civilités du Consul général du Burkina Faso à Marie-Madeleine Mborantsouo
Matches amicaux : Guinée-Burkina Faso 1-1, Ghana-Gabon 2-1…
Une mutinerie s’étend dans la capitale du Burkina Faso
Football : Le Gabon et le Burkina-Faso se neutralisent (1-1)
Burkina Faso : Réussir l’organisation de la présidentielle
Gabon : Bientôt un consulat général du Burkina Faso à Libreville
Gabon : Le président Ali Bongo en visite au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire
BURKINA FASO: Le 21ème FESPACO s’est officiellement ouvert à Ouagadoudou
BURKINA FASO: Affaire Norbert Zongo : 10 ans de flou persiste
BURKINA FASO: Vie Chère: des dizaines de milliers de personnes marchent au Burkina