Socialisez

FacebookTwitterRSS

Quelque 250 habitants d’un quartier du Cap Estérias veulent l’amélioration de leurs conditions de vie

Auteur/Source: · Date: 15 avr 2011
Catégorie(s): Société

Les quelque 250 habitants de Miondi, l’un des quartiers les plus pauvres de la commune du Cap Estérias, au nord de Libreville, ont lancé un appel aux plus hautes autorités du pays en vue de l’amélioration de leurs conditions de vie.

‘’Nous avons besoin d’eau potable, mais surtout d’électricité et d’une route praticable en toute saison’’, a déclaré Mme Marguerite Ngondet Cissé, chef de quartier, à l’occasion d’une réunion avec les notables mercredi dernier.

Classés pour la plupart dans la catégorie des Gabonais économiquement faibles (GEF), les habitants de Miondi sont loin de tirer profit de la position géographique de leur quartier, idéalement situé au bord de l’océan atlantique.

Seules quelques petites activités liées au tourisme sont pratiquées par les habitants du quartier qui vivent plutôt de chasse, de pêche et d’agriculture.

‘’Nous ne pouvons conserver ni les fruits de mer, ni notre nourriture, encore moins d’autres produits dont la conservation nécessite le courant électrique’’, a fait observer Mme Ngondet Cissé.

‘’Quand il pleut, nos enfants ne vont pas à l’école à cause du mauvais état de la route’’, a-t-elle ajouté.

Premier village Benga (groupe considéré comme autochtone de la contrée) du Cap Estérias, le quartier Miondi a besoin d’une borne fontaine et d’une interconnection au réseau électrique de l’Ecole nationale des eaux et forêts (ENEF) qui fournit l’électricité à toute la contrée.

 


SUR LE MÊME SUJET
Les habitants des villages du département du Cap Estérias (30 km au nord de Libreville) ont réclamé des écrans géants aux leaders politiques locaux, pour suivre les rencontres de la coupe d’Afrique des nations. "Nous sollicitons de nos leaders politiques locaux des écrans géants pour suivre les rencontres de la CAN, notamment les matches de l’équipe nationale, qui doit disputer pour la 2e fois de son histoire une rencontre des 1/4 de finale de cette compétition’’, a déclaré Joseph Mboumba, supporter des Panthères. Les habitants des villages de ce département suivent les rencontres de cette CAN à la radio, mais disent ...
Lire l'article
Les femmes pêcheurs du Cap Estérias, à qui la première Dame Sylvia Bongo Ondimba a offert un bateau de pêche, dimanche dernier, réclament que cette localité à une trentaine de km de Libreville soit pourvue en électricité, afin de leur permettre une meilleure conservation des produits de la pêche, a appris l’AGP. A l’occasion d’une réunion ordinaire de leur association, les femmes pêcheurs, spécialisées dans la pêche des fruits de mer (couteaux de mer, moules, crabes et autres crevettes), ont indiqué ne disposer d’aucun moyen pour conserver les produits de la pêche alors que leurs prises vont ...
Lire l'article
Les habitants de la petite ville de Nzenzélé dans le département de la Boumi-Louétsi (sud), faute d’électricité ont l’ingénieuse idée de charger leurs téléphones mobiles sous un pylône appartenant à l’opérateur de téléphonie mobile, a constaté le correspondant de l’AGP. Les habitants font la queue sur le seul pylône pour espérer alimenter en courant la batterie de son téléphone afin de pouvoir communiqué avec leurs proches aussi bien dans la localité que dans les autres villes du pays, voire à l’étranger. Cette situation résulte du manque d’électricité faisant le bonheur des propriétaires des groupes électrogènes qui font la pluie et le bon ...
Lire l'article
Les populations de la commune du Cap Estérias ont soumis leurs doléances, mercredi cours d'une séance de travail, à la délégation du conseil économique et social en séjour dans la ville, au, a constaté le correspondant local de l'AGP. ''Nous avons un problème de manque d'infrastructures. Nous n'avons pas de route, pas d'eau courante ni d'électricité. La commune a besoin d'un collège d'enseignement secondaire et d'un centre de formation professionnelle pour les jeunes'', a déclaré le maire de la commune, Séraphin Medico. Les auxiliaires d'administration ont posé également des problèmes à la délégation du conseil économique et social sur l'absence de borne ...
Lire l'article
Les habitants du quartier Baléka dans le deuxième arrondissement, notamment ceux situés entre la rive droite du marigot Ndendé et le camp militaire n’ont pas d'eau potable, leur zone ne disposant toujours pas d'une borne fontaine publique, constate-t-on. Pour avoir de l'eau potable dans cette zone, il faut aller dans un quartier voisin et faire la queue. Une situation comparable à celle que vivent les habitants de certains quartiers de Libreville où la pénurie d'eau existe. Les populations de Baleka se lèvent vers 5 heures du matin pour espérer remplir quelques seaux ou bidons, l'unique pompe installée depuis par le ...
Lire l'article
Les habitants du marché d’Akébé, dans le 3ème arrondissement de la commune de Libreville, en colère ont bloqué dimanche et lundi, la circulation sur la voie principale, très fréquentée par les automobilistes, reliant le centre commercial aux feux tricolores du même quartier pour réclamer la réparation d’un gigantesque trou qui fauche la fluidité de la circulation sur cet axe, en érigeant des barricades pour attirer l’attention du gouvernement et du ministère de tutelle. Selon un riverain, cette situation perdure depuis près de 3 ans et personne ne s’y intéresse notamment la mairie et le gouvernement. « Nous n’encourageons pas certes cette ...
Lire l'article
Les habitants du quartier Nzeng – Ayong (Fin goudron), l’un des plus grands quartiers du 6ème arrondissement de la capitale gabonaise, victimes du mauvais état dans lequel se trouve la route, sont exposés depuis le début de la saison sèche, à de nombreuses maladies au point de ne plus savoir à quel saint se vouer pour échapper à cette situation qui trouble tant la bonne santé des populations. Dans l’ensemble, cette situation, est tristement vécue par les personnes ayant construit en bordure de route non bitumée ou qui a perdu considérablement son bitume au fil des années. « Si nous, les grandes ...
Lire l'article
Les habitants de Milong, un quartier situé au-delà de Mindoubé dans le 5ème arrodissement, par la voix de leur chef, se plaignent de vivre comme au Moyen-âge, époque où les dépouilles mortelles étaient transportées sur les épaules, faute de route et de véhicules, même les femmes enceintes, attaquées par les douleurs de l’enfantement, sont transportées dans les mêmes conditions; sur les épaules. Privés d’eau potable, de dispensaires, d’écoles, de courant électrique et d’autres infrastructures de première importance, les habitants de Milong interpellent le pouvoir public au sujet de leur sort, a constaté GABONEWS.
Lire l'article
Les habitants du plus grand quartier de la capitale gabonaise, Nzeng Ayong au niveau de l’école « Sainte Rita » dans le 6ème arrondissements de Libreville, ont érigé jeudi, des barricades pour protester et réclamer du bitume sur la principale voie d’accès à ce coin du quartier où la poussière, soulevée par les vents de la saison provoque d’énormes dégâts dans les maisons et sur la santé des populations. Les populations véritablement en colère, ont érigé des barricades avant de brûler des pneus sur la route pour manifester leur mécontentement, empêchant totalement la circulation des véhicules. Ces derniers branlaient des banderoles ...
Lire l'article
Gabon : Les populations des Charbonnages réclament l’aménagement du quartier
Face à la dégradation des infrastructures publiques du quartier Charbonnages, notamment les tronçons routiers, le réseau électrique et les établissements scolaires, les habitants du quartier surtout ceux de la zone Montallier ont barricadé la route principale, le 2 avril dernier, pour inciter les autorités à aménager le quartier. Accéder à des conditions de vie descentes, c’est la revendication des populations de Charbonnages Montallier, un quartier de la capitale gabonaise, qui ont posé des barricades sur la voie publique le 2 avril dernier pour protester contre la dégradation des infrastructures routières, électriques et scolaires qui instaure un cadre de vie précaire. L'absence ...
Lire l'article
CAN 2012 : les habitants du Cap Estérias réclament des téléviseurs pour suivre les matches
Les femmes pêcheurs du Cap Estérias réclament l’électricité pour la conservation de leurs produits
Faute d’électricité, les habitants de Nzenzélé chargent leurs téléphones GSM sous un pylône de Zain
Gabon: Les populations du Cap Estérias soumettent leurs doléances à la délégation du conseil économique et social
Gabon: Ngounié:Les habitants du quartier Baléka sans eau potable
Gabon: Les habitants du marché d’Akébé en colère barricadent la route principale du quartier
Gabon: Les habitants de Nzeng – Ayong victimes du mauvais état de la route
Gabon: Quartier Milong: des femmes enceintes et les dépouilles mortelles transportées sur l’épaule faute de route
Gabon: Les habitants de Nzeng Ayong barricadent la route principale et réclament du bitume
Gabon : Les populations des Charbonnages réclament l’aménagement du quartier


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading ... Loading ...

Auteur/Source: · Date: 15 avr 2011
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>