Socialisez

FacebookTwitterRSS

Côte d’Ivoire : pourquoi la France y est allée

Auteur/Source: · Date: 18 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique,Françafrique

Paris a tourné le dos à la doctrine en vigueur depuis l’arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy. Après la Libye, la Côte d’Ivoire : l’armée française n’hésite plus à ouvrir le feu en Afrique.

Intervenir ou pas ? Pendant quelques jours, Nicolas Sarkozy hésite. Normal. Depuis son arrivée au pouvoir, en mai 2007, le président français a une formule magique : « La France n’est plus le gendarme de l’Afrique. » En février 2008, au lendemain de la bataille de N’Djamena, il lance même fièrement : « Je n’ai pas autorisé à ce qu’un seul soldat français tire sur un Africain. » Quelques jours plus tard, lors d’un discours au Cap, il en fait une doctrine.

Mais en Côte d’Ivoire, le président français veut crever l’abcès. En décembre, il a lancé un ultimatum maladroit à Laurent Gbagbo. Et le 17 mars, quand les Forces de défense et de sécurité (FDS) tirent à l’arme lourde sur un marché de la commune d’Abobo, au nord d’Abidjan – plus de trente morts –, il saisit tout de suite le bâton que lui tend Gbagbo pour se faire battre. Le 30, avec le Nigeria, il fait passer une résolution musclée. À l’unanimité, le Conseil de sécurité de l’ONU donne son feu vert à l’Onuci. Elle peut utiliser « tous les moyens nécessaires » pour empêcher l’utilisation d’armes lourdes contre les populations civiles.

Pour Alassane Ouattara, la synchronisation est parfaite. Deux jours plus tôt, ses forces ont lancé leur grande offensive. Très vite, dans le centre d’Abidjan, elles se heurtent à la formidable puissance de feu des FDS. Le dimanche 3 avril, Ouattara appelle Sarkozy. Il lui demande l’aide de Licorne – le dispositif militaire français à Abidjan. « Ce n’est pas à nous de faire le job, c’est à l’Onuci », répond d’abord le président français. Son homologue ivoirien lui rétorque que les deux hélicoptères de combat de l’Onuci sont incapables de détruire toutes les armes lourdes du camp Gbagbo. « Dans ce cas, il faut que l’ONU nous fasse une demande formelle, par écrit », dit Sarkozy. Peu de temps après, Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU, appelle Sarkozy et lui promet qu’il recevra une lettre dans la soirée. Ouattara fait bien les choses…

Ligne rouge

Ce 3 avril à 16 h 30, Nicolas Sarkozy hésite encore. Il consulte. Autour de lui, à l’Élysée : le ministre de la Défense, Gérard Longuet, celui de la Coopération, Henri de Raincourt, les deux chefs de l’armée française, l’amiral Guillaud et le général Puga, plus le patron de la cellule diplomatique, Jean-David Levitte, et les directeurs de cabinet de François Fillon et d’Alain Juppé. Pendant deux heures, il écoute. Des désaccords ? « Pas vraiment, confie un homme du sérail. Globalement, à partir du moment où nous avions la couverture de l’ONU, tout le monde était d’accord pour y aller. Mais on a fixé une ligne rouge. »

À la fin de la réunion, Sarkozy rappelle Ouattara. Il lui précise que les forces françaises ne « traiteront » que les armes lourdes de Gbagbo, et que ce dernier doit avoir la vie sauve. « Il faut que tu y veilles personnellement », lui dit-il. Changement de doctrine ? « Non, la Côte d’Ivoire, c’est vraiment une situation exceptionnelle », répond un décideur français. Affaire à suivre…


SUR LE MÊME SUJET
France-Côte d’Ivoire : Ouattara et Sarkozy signent le retour de la Françafrique
Huit mois après avoir été débarrassé de Laurent Gbagbo, le président ivoirien vient "remercier" son "ami" français à Paris. "La paix est revenue en Côte d'Ivoire." C'est par ces mots que le président ivoirien Alassane Ouattara a lancé vendredi, au siège du Medef, un vibrant appel aux chefs d'entreprise français afin qu'ils s'associent à ce qu'il nomme la "renaissance" de son pays. Au coeur de la crise ivoirienne, déclenchée en décembre 2010 par le refus du président sortant Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à la présidentielle, nombreuses sont les PME françaises à avoir fui les violences entre les deux camps, ...
Lire l'article
France – Côte d’Ivoire : Ouattara à Paris, Copé et Guéant à Abidjan
Alors qu'Alassane Ouattara est attendu dans la capitale française en décembre, des proches de Nicolas Sarkozy se rendront en Côte d'Ivoire entre fin octobre et novembre. Réception à l’hôtel de ville de Paris, probable discours à l’Assemblée nationale, entretien en tête à tête avec Nicolas Sarkozy… Le programme de la prochaine visite d’État en France (19-20 décembre) d'Alassane Ouattara s’annonce chargé, d’autant que le président ivoirien devrait également signer un nouvel accord de défense, qui sera du même type que ceux récemment conclus par la France avec le Gabon et le Sénégal. Il prévoit notamment le stationnement de 300 militaires (rebaptisés ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : Sarkozy à Yamoussoukro pour l’investiture de Ouattara
Dans un communiqué, Paris annonce que Nicolas sarkozy sera l'hôte d'Alassane Ouattara lors de l'investiture de ce dernier à Yamoussoukro, le 21 mai. L'annonce renforcera peut-être la conviction de ceux qui croient qu'Alassane Ouattara est le « président de la France ». L'Élysée a indiqué dans un communiqué que Nicolas Sarkozy assisterait à l'investiture du nouveau président ivoirien, accompagné par son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé et Henri de Raincourt, le ministre chargé de la Coopération. Selon le communiqué, Sarkozy rencontrera ensuite la communauté française de Côte d'Ivoire à Abidjan, sur la base de Port-Bouët et y prononcera une allocution. Lire ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : Blé Goudé est introuvable
Les nouvelles autorités ivoiriennes ont démenti leur déclaration qui annonçait qu’un important soutien de l’ancien président Laurent Gbagbo avait été placé en résidence surveillée. Patrick Achi, le porte-parole du président Alassane Ouattara avait déclaré que Charles Blé Goudé qui avait mobilisé des milliers de personnes pour se battre pour M. Gbagbo pendant la récente crise, était détenu dans un lieu sûr. Mais par la suite M. Achi a indiqué que l’information qu’il avait reçue initialement ne pouvait pas être confirmée. M. Gbagbo qui refusait depuis le mois de novembre de reconnaître la victoire électorale de son adversaire M. Ouattara a été arrêté ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : Gbagbo arrêté par la France ?
Laurent Gbago a été arrêté avec son épouse lundi. Certains spécialistes estiment que les forces spéciales françaises ont décidé du moment opportun de l'opération. Paris dément. Officiellement, la France n'a pas participé à l'arrestation Laurent Ggagbo. APJusqu'au bout, il aura résisté, retranché avec son épouse, Simone, et son fils Michel dans le bunker du sous-sol de sa résidence d'Abidjan, solidement défendue par 200 fidèles. Depuis quatre mois et demi, Laurent Gabgbo refusait de reconnaître la victoire de son rival, Alassane Ouattara, à l'élection présidentielle du 28 novembre. Mais lundi, peu après 15 heures, il s'est finalement « rendu sans opposer ...
Lire l'article
L'ambassade de France visée par des obus. Alors que Laurent Gbagbo se terre toujours dans sa résidence de Cocody, vendredi 8 avril, l'ambassade de France à Abidjan a été atteinte par des tirs de mortier et de roquettes que les autorités françaises ont imputé aux forces fidèles à M. Gbagbo. "A 16 heures, la résidence a été visée par deux obus de mortier et par une roquette provenant des positions des forces toujours fidèles à M. Gbagbo", a assuré l'ambassade française. Le camp de M. Gbagbo a formellement démenti être à l'origine de ces attaques. Dans le même temps, des hélicoptères ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: la France en appui pour l’assaut final sur Abidjan
Tandis que le camp Ouattara a lancé l'assaut sur Abidjan, des hélicoptères de l'ONU et de la force française Licorne ont visé le palais et des camps de Gbagbo pour "protéger la population civile". Le regroupement et les évacuations d'expatriés se poursuivent. L'"assaut final" serait en cours. Les forces d'Alassane Ouattara passent à l'offensive mardi matin sur les positions défendues par les pro-Gbagbo. Explosions et tirs d'artillerie ont retenti aux abords du palais présidentiel, de la radio-télévision nationale (RTI) et de l'un des deux ponts reliant la cité lagunaire à l'aéroport, ont rapporté des journalistes de Reuters et de l'AFP. Les combats se ...
Lire l'article
Des hélicoptères de la force française Licorne basée en Côte d’Ivoire effectuaient des patrouilles samedi après-midi dans le ciel des différents quartiers d’Abidjan après y avoir positionné, selon plusieurs témoins, des soldats français et des combattants rebelles. Cette action, aux dires d’un officier de l’armée ivoirienne joint par téléphone, viserait à empêcher « tout mouvement de convergence des patriotes » ivoiriens vers la résidence du Président à Cocody ou encore vers le Palais présidentiel au Plateau où les forces françaises auraient l’intention d’entrer en action « dans quelques heures » précise l’officier. De nombreux jeunes étaient cependant déjà rassemblés en fin d’après-midi ...
Lire l'article
Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a estimé samedi que la force des Nations unies en Côte d'Ivoire "devrait jouer son rôle plus efficacement", rappelant que son mandat "permet d'utiliser la force", alors que les affrontements se multiplient dans le pays. Depuis mi-février, les affrontements se multiplient à Abidjan entre insurgés pro-Alassane Ouattara et forces fidèles au président sortant Laurent Gbagbo, qui refuse de lui céder le pouvoir, faisant craindre une guerre civile. Les civils sont les premières victimes, et l'ONU a accusé les forces du camp Gbagbo d'avoir tué jeudi de 25 à 30 d'entre eux, évoquant un possible ...
Lire l'article
Nicolas Sarkozy demande aux dirigeants et responsables ivoiriens de permettre l'achèvement rapide et "dans un climat apaisé" du processus électoral lié à l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire, a indiqué jeudi soir un communiqué de l'Elysée. "Le président de la République lance un appel aux dirigeants et responsables ivoiriens concernés pour que le processus électoral, si bien engagé, s'achève rapidement dans un climat apaisé et ouvre à la Côte d'Ivoire une nouvelle ère de paix et de prospérité", souligne le communiqué. "Il appartient désormais au Conseil constitutionnel de proclamer les résultats définitifs dans le strict respect de la volonté clairement exprimée par le ...
Lire l'article
France-Côte d’Ivoire : Ouattara et Sarkozy signent le retour de la Françafrique
France – Côte d’Ivoire : Ouattara à Paris, Copé et Guéant à Abidjan
Côte d’Ivoire : Sarkozy à Yamoussoukro pour l’investiture de Ouattara
Côte d’Ivoire : Blé Goudé est introuvable
Côte d’Ivoire : Gbagbo arrêté par la France ?
L’ambassade de France en Côte d’Ivoire visée par des tirs de roquette
Côte d’Ivoire: la France en appui pour l’assaut final sur Abidjan
Côte d’Ivoire : la France s’active ouvertement après l’échec de la rébellion à Abidjan
Côte d’Ivoire: la force de l’ONU doit jouer son rôle plus efficacement
Cote d’Ivoire: la France appelle à une fin rapide du processus électoral

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique,Françafrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*