Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Ça se bouscule autour de l’IM28 !

Auteur/Source: · Date: 18 Avr 2011
Catégorie(s): Opinion,Santé

Les docteurs Brice Ongali, Akoume Ndong Marie Yvonne et Franck Anicet Ditengou, viennent de réagir suite à la «polémique» entretenue par le directeur général de la prévention du sida, Guy Patrick Obiang Ndong, autour de la molécule IM28 découverte par Donatien Mavoungou et qui améliorerait l’état général des patients atteints du VIH. Nous publions in extenso cette réaction, en réponse à article publié sur la toile le 6 avril.

Réaction sur l’article “Gabon : Polémique autour d’une molécule contre le SIDA découverte par un chercheur gabonais”, paru en ligne (http://infosgabon.com/?p=8121) le 06 avril 2011

La polémique ouverte et entretenue autour d’IM28 ressemble plus à un concert de sorciers qu’à autre chose. Nous avons tenu à réagir pour permettre aux compatriotes de se faire une opinion éclairée devant ce lynchage médiatique non justifié.

Depuis la sortie de son premier brevet d’invention, le Professeur Mavoungou parle de sa découverte en s’appuyant fort heureusement sur des bases scientifiques. Entre autre, les articles qu’il a publiés et dont le contenu présente ses résultats de laboratoire dans un anglais relativement simple. Ces articles ont été publiés dans des revues scientifiques internationales à comité de lecture de haut niveau (facteurs d’impact élevés). Les principaux articles décrivant les travaux du Professeur Mavoungou sur IM28 sont accessibles sur internet. En voici quelques uns:

1- Maka Gontran, Loundou Tsoumbou Jerome, Akoume Marie Yvonne, Virginie Mavoungou-Poaty, Mavoungou Elie, Ongali Brice, Mavoungou Donatien. Effects of IM28 on HIV-1 and Metabolic Disorders-induced Highly Active Antiretroviral Therapy in Gabonese Patients (http://www.omicsonline.org/ArchiveJAA/2009/December/02/JAA1.76.html)

2- Mavoungou D, Poaty-Mavoungou V, Akoume MY, Ongali B, Mavoungou E. Inhibition of human immunodeficiency virus type-1 (HIV-1) glycoprotein-mediated cell-cell fusion by immunor (IM28). Virol J. 2005; 11:2-9.

3- Diallo K, Loemba H, Oliveira M, Mavoungou DD, Wainberg MA. Inhibition of human immunodeficiency virus type-1 (HIV-1) replication by immunor (IM28), a new analog of dehydroepiandrosterone. Nucleosides Nucleotides Nucleic Acids. 2000 ; 19(10-12): 2019-24.

Pour comprendre la démarche scientifique qui a permis la validation des travaux du professeur Mavoungou par des pairs, il est important de se procurer lesdits articles et de les lire afin d’en apprécier la démarche méthodologique. Et c’est seulement après que chacun pourra porter un regard critique sur les résultats obtenus, jauger la pertinence des interprétations et finalement juger les conclusions tirées.

Ainsi, critiquer une œuvre scientifique à partir de connaissances abstraites, de préjugés ou de spéculations est la pire chose à faire pour un intellectuel. Car, les filtres imposés aux chercheurs empêchent la publication de travaux fantaisistes dans des journaux à fort facteurs d’impact. Par ailleurs, d’autres chercheurs sont tenus de citer des travaux qui vont ou pas dans le sens de leurs recherches et ils ne le font pas par pure sympathie. Il existe une certaine méthodologie qui allie à la fois, la connaissance du sujet, sa compréhension et les prés requis scientifiques de l’hypothèse que l’on veut tester. En contrepartie, toute théorie erronée sera inévitablement battue en brèche sur des bases scientifiques. Il ne s’agit donc pas de discours politiques reposant sur du vent ou sur le simple fait de détenir un titre de Docteur.

C’est pourquoi, lorsque dans une publication scientifique le Professeur Mavoungou montre par exemple des effets bénéfiques attribuables à IM28, il appartient à ceux qui veulent vérifier la véracité de cette observation de mener des travaux similaires et de les publier dans une revue scientifique internationale de référence, à comité de lecture disposant d’un facteur d’impact similaire ou plus élevé. Il s’agit de la seule et unique base sur laquelle les travaux du Professeur Mavoungou peuvent être contredits. De telle sorte que n’importe quelle équipe scientifique autour de la planète puisse accéder à tous ces travaux et également procéder à ses propres investigations.

L’histoire de la science a montré que même si plusieurs écoles de pensées peuvent “s’affronter” autour d’un même sujet (sujet dit controversé), la science en ressort toujours gagnante parce que la contradiction est le principal moteur de la recherche scientifique. L’on se souviendra comment la théorie de Newton sur l’alignement des planètes a été battue en brèche par celle d’Einstein à partir d’observations scientifiques réalisées par le Professeur Eddington en 1919 sur l’île de Principe dans le Golf de Guinée (http://www.astrosurf.com/luxorion/relativite-generale-ex2.htm). Donc les avancées scientifiques nécessitent des critiques qui se font uniquement sur des bases scientifiques car la science est concrète et non abstraite.

Or depuis que le Professeur Mavoungou a fait état de sa découverte en 2000, il n’y a eu à cette date, aucun travail scientifique contradictoire autant sur le plan international que national; et cela, même pas de la part de ceux qui au Gabon “remettent en cause l’efficacité d’IM28”. Les propos tenus par le Directeur Général de la santé, le Dr Guy Patrick Obiang Ndong qui affirme que : «les recherches médicales effectuées à travers la planète n’ont pas encore mis à jour aucun médicament agissant sur tous les sites du virus» sortent du contexte scientifique, car n’étant basés sur aucune étude précise ayant porté sur l’usage d’IM28 comme médicament.

Entant qu’association moléculaire (complexe moléculaire), IM28 est donc susceptible d’agir sur plusieurs cibles thérapeutiques. Nous conseillons donc au Dr Obiang Ndong de lire les articles du Professeur Mavoungou et d’expérimenter IM28 avant de produire des conclusions abjectes. Le fait que le Professeur Mavoungou rapporte qu’IM28 améliore l’état général des patients atteints du VIH est porteur de beaucoup d’espoirs surtout que les sites actifs de IM28 ne sont nullement une vue de l’esprit, puisqu’ils ont été identifiés à partir des tests de laboratoire que n’importe quel chercheur peut reproduire.

Ainsi, quoi qu’IM28 ne soit effectivement pas un médicament miracle (et aucun des chercheurs ayant travaillé sur ce médicament ne l’a affirmé), il n’est pas interdit qu’un médicament soit indiqué pour plusieurs pathologies. C’est le cas de l’Ibuprofène, dont les sites thérapeutiques demeurent inconnus malgré le fait avéré qu’il soulage des céphalées, des douleurs musculaires, de la fièvre et bien d’autres maux et fait partie des molécules les plus consommées au monde. Alors, plutôt que porter des jugements rédhibitoires sur IM28, peut-être serait-il plus utile que la communauté scientifique gabonaise se réunisse autour de cette découverte pour en approfondir les observations ou procéder à une contre évaluation progressiste sur des bases saines et purement scientifiques!

Dr Brice Ongali, PhD Neurosciences
Université de Montréal, Canada

Dr Akoume Ndong Marie Yvonne, PhD Pharmacologie
Université de Montréal, Canada

Dr Franck Anicet Ditengou, PhD Microbiologie
Université de Fribourg, Allemagne


SUR LE MÊME SUJET
Nouveau traitement Innovant Anti VIH-Sida “IMMUNOREX-DM28” du Gabonais Donatien MAVOUNGOU
Le comité scientifique de l 'Institut I.I.D.S.R.S.I (Institut International pour le Développement et le Soutien à la Recherche Scientifique Innovante), présidé par le Pr. Jean Claude CHERMANN (Virologue & co-découvreur du virus VIH), a décidé à l'unanimité de soutenir en 2012 le programme de recherche du Professeur Gabonais Donatien MAVOUNGOU (Biochimiste - Directeur du CRPH de Libreville - Gabon (Centre de Recherche sur les Pathologies Hormonale) sur ses travaux relatifs à l'élaboration d'une nouvelle approche thérapeutique anti-VIH dénommée : IMMUNOREX - DM28. A l'occasion de cette réunion internationale du comité en date du 12 décembre à Paris, le Pr. Mavoungou ...
Lire l'article
Le ministre en charge de la Santé a décidé d’interdire la vente de l’IM28, la molécule controversée du Pr Mavoungou qui améliorerait l'état général des patients atteints du VIH. La décision du ministre fait suite à une audition du chercheur gabonais et aux avis recueillis auprès des experts et partenaires au développement (OMS, ONUSIDA, UNICEF). Ci-après l’intégralité du communiqué du ministère de la Santé. Suite à la polémique née autour de la prescription et de la commercialisation de l’IM28 pour la prise en charge des personnes vivant avec le VIH/Sida (PVVIH), les autres maladies cardiovasculaires et certaines ...
Lire l'article
Le ministère gabonais de la Santé a placé sous scellés, la semaine dernière, la pharmacie de "La Peyrie" à Libreville, point de ventre unique, sous préparation magistrale, de l’IM28, médicament controversé du Pr Donatien Mavoungou qui aiderait à lutter contre le Sida. Idem pour le Centre de recherche sur les pathologies hormonales (CRPH) où ce chercheur effectue ses travaux. Le Pr Mavoungou qui affirme que le CRPH ne dépend pas du ministère de la santé mais plutôt de celui de l’Enseignement supérieur, s’étonne de cet acharnement tandis qu’un groupe de chercheurs gabonais, installés au Canada et en Allemagne, a tenu ...
Lire l'article
Ça se bouscule toujours autour de l’IM28 du Pr Donatien Mavoungou. Après la réaction sur l’article "Gabon : Polémique autour d’une molécule contre le SIDA découverte par un chercheur gabonais", Michel Correa, directeur de développement de l’unité MCW.AIDS.RESEARCH, a fait parvenir à notre rédaction une communiqué de presse, que nous publions in extenso, en réaction l'article "Un remède contre le Sida découvert par un chercheur Gabonais au cœur d'une polémique !" , publié le 6 avril à L’union. Communiqué suite à l'article paru le 6 avril 2011 intitulé "Un remède contre le Sida découvert par un chercheur ...
Lire l'article
La molécule IM28, présentée comme un remède contre le VIH/SIDA, découverte par le Pr Donation Mavoungou, un chercheur gabonais, continue d’alimenter la polémique entre son inventeur et les autorités gabonaises, notamment le ministère de la Santé publique qui met en doute l’efficacité de ce médicament. Le Pr Mavoungou a de nouveau relancé le débat autour de sa découverte, affirmant que l’IM28 a reçu la reconnaissance de la communauté scientifique internationale, notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation des Nations unies pour la lutte contre le SIDA (ONUSIDA), qui estiment que la molécule est un remède antirétroviral efficace. Le chercheur ...
Lire l'article
Le Gabon va recruter des enseignants dans les matières scientifiques, afin de combler le défit en enseignants dans ces disciplines, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Angélique Ngoma à l’issue du conseil des ministres présidé jeudi par le président Ali Bongo Ondimba. Selon Mme Ngoma, les nationaux titulaires d’au moins une licence seront recrutés directement, tandis que le recrutement des enseignants expatriés se fera par appel d’offres d’emplois. Les contrats des expatriés auront une validité de 3 à 4 ans, a poursuivi le porte-parole du gouvernement, annonçant le lancement de projets de construction des lycées d’émergence scientifique, préconisés ...
Lire l'article
Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, préside depuis ce jeudi matin, les travaux du Conseil des ministres à J – 11 des festivités du cinquantenaire de l’indépendance du Gabon, marquées par l’effectivité de plusieurs chantiers lancés particulièrement à Libreville. Après quelques semaines sans ce rendez-vous gouvernemental, les observateurs de la politique nationale estiment que les débats devront essentiellement être axés sur les manifestations relatives à la célébration du cinquantenaire de l’indépendance du Gabon, et à la mobilisation du peuple gabonais pour une réussite sans faille de cette commémoration. Des festivités qui débutent ce jeudi avec des conférences inaugurales de la ...
Lire l'article
Les élus de Mounana (sud-est du Gabon), ancien site d'uranium exploité par la Comuf, filiale du Français Areva, accusent un de ses sous-traitants d'avoir enfoui des déchets toxiques sur le site ce que démentent mardi les autorités et acteurs impliqués. "Nous avons constaté que l'entreprise Geofor, qui est un sous-traitant de la Comuf, s'est débarrassé de produits toxiques (...) dans une verse (décharge) de la Comuf", la Compagnie des mines d'uranium de Franceville, a affirmé mardi à l'AFP le premier adjoint au maire de Mounana, Rodrigue Bokoko. "Comment savons-nous que ces produits sont toxiques? C'est simple: c'est écrit dessus et il y ...
Lire l'article
Les populations de la province de l'Estuaire (ouest) sont favorables à l'implantation du Programme sur l'homme et la biosphère (MAB), note un rapport de l'ONG environnementale Widdle conservation society (WCS) publié ce jeudi à Libreville. Ce rapport est résultat d'une enquête de terrain de deux mois (Février et mars 2008) dans les départements du Cap Estérias, du Komo Mondah et du district d'Ikoyi-Tsini, situés respectivement au nord et à l'est de Libreville. Selon le document, on note "une grande motivation des communautés" et un désir d'amélioration de leurs conditions de vie par ce projet. Le MAB est un projet de l'UNESCO, qui a ...
Lire l'article
A l’issue d’une visite effectuée mercredi par les reporters de GABONEWS à l’Arboretum de Sibang dans le 6ème arrondissement de Libreville, il ressort que les plantes grimpantes de l’espèce des orchidées, sont au centre des échanges scientifiques entre le Centre national des recherches scientifiques et technologiques (CENAREST) et ses différents partenaires occidentaux. Selon le guide de ce conservatoire naturel, les différentes espèces d’orchidées, parmi lesquelles les Rubiacées, destinées aux expériences scientifiques dans les laboratoires à l’étranger, sont prélevées conservées à l’abri de diverses agressions naturelles. Ensuite, une fois en maturité, souligne –t-il, les échantillons sont expédiés principalement en Hollande pour les ...
Lire l'article
Nouveau traitement Innovant Anti VIH-Sida “IMMUNOREX-DM28” du Gabonais Donatien MAVOUNGOU
Gabon : L’IM28 frappée d’interdiction officielle
Gabon : Quatre scientifiques réagissent à la mise sous scellés du laboratoire du Pr Mavoungou
Gabon : L’unité MCW.AIDS.RESEARCH au chevet de l’IM28
Polémique au Gabon autour d’une molécule contre le SIDA découverte par un chercheur gabonais
Le Gabon lance un recrutement d’enseignants dans les matières scientifiques
Un Conseil des ministres réunit ce jeudi le gouvernement autour du chef de l’Etat
Gabon: polémique autour de l’éventuel enfouissement de déchets toxiques
Environnement : Les populations sont favorables au programme MAB autour de Libreville (ONG)
Gabon: Les orchidées au cœur de la coopération scientifique entre le Gabon et l’Occident

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Avr 2011
Catégorie(s): Opinion,Santé
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon : Ça se bouscule autour de l’IM28 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*