- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Le chef du parti de Laurent Gbagbo emmené de force par des soldats

[1]Des soldats ont emmené de force, vendredi, le puissant chef du parti politique de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, même s’il était sous la protection des casques bleus de l’ONU dans un hôtel d’Abidjan.

La porte-parole du gouvernement d’Alassane Ouattara, Ahoussy Bamba, a indiqué qu’elle n’avait pas d’informations sur ce qui est arrivé à l’ancien premier ministre Pascal Affi N’Guessan, chef du Front populaire ivoirien.

Une demi-douzaine d’hommes vêtus d’uniformes militaires sont arrivés à l’hôtel Pergola, vendredi soir, et ont défoncé la porte de la suite où se trouvait M. N’Guessan. Un journaliste de l’Associated Press était présent quand les soldats ont sorti l’ancien premier ministre. Il a été frappé à la tête.

Pascal Affi N’Guessan était détenu dans cet hôtel avec plusieurs autres anciens responsables du gouvernement de Laurent Gbagbo, sous la surveillance d’anciens rebelles qui ont combattu pour installer Alassane Ouattara au pouvoir. L’entrée de l’hôtel est quant à elle gardée par des casques bleus de l’ONU.

L’ancien président Laurent Gbagbo a été arrêté le 11 avril à Abidjan, mettant fin à une dispute électorale sanglante qui a duré quatre mois. 


SUR LE MÊME SUJET
Côte d’Ivoire: deux pro-Gbagbo inculpés de “crimes économiques”
ABIDJAN — Deux proches de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo ont été inculpés pour des "crimes économiques" commis durant la crise post-électorale, portant à 39 le nombre de figures du camp Gbagbo détenues dans le nord du pays, a annoncé samedi le parquet d'Abidjan. "Deux nouvelles personnes ont été inculpées cette semaine et placées en détention préventive dans les Maisons d'arrêt et de correction de Bouna (nord-est) et de Katiola (centre-nord)", indique dans un communiqué la porte-parole du parquet, Habiba Coulibaly. L'identité des inculpés n'a pas été révélée. Douze personnes qui étaient en résidence surveillée dans ces deux villes depuis avril ont été inculpées ...
Lire l'article [2]
Juger Laurent Gbagbo pourrait prendre des années
Il faudra peut-être des années avant de pouvoir juger l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et ses collaborateurs pour les crimes de guerre et les affaires de corruption dont les accusent leurs adversaires, a déclaré mardi le ministre ivoirien de la Justice à Abidjan. Les nouvelles autorités ivoiriennes enquêtent sur des accusations de graves violations des droits de l'homme commises entre l'élection présidentielle du 28 novembre dernier et la capture le 11 avril de Laurent Gbagbo, qui refusait de reconnaître la victoire de son rival Alassane Ouattara. Des investigations sont également en cours sur de possibles détournements de fonds par l'ancien président et ...
Lire l'article [3]
Côte d’Ivoire : quid des caciques de l’ancien pouvoir?
Deux semaines après la chute de Laurent Gbagbo, la situation se normalise en Côte d’Ivoire, étape par étape. Mais quid des anciens leaders du régime ? Laurent Gbagbo et son épouse Simone sont depuis le 11 avril en résidence surveillée. Marie Antoinette Singleton, la fille de l'ancien couple présidentiel déplore n’avoir quasiment aucune nouvelle de sa famille. Elle vient d'ailleurs d'écrire une lettre au président Sarkozy. Vendredi soir 22 avril, c'est Pascal Affi Nguessan, le président du FPI qui a été emmené à l'hôtel du Golf. Une bonne partie de sa famille a recouvré la liberté mais depuis maintenant deux semaines, ...
Lire l'article [4]
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et ses proches dans le collimateur de la justice
En Côte d'Ivoire, des « enquêtes préliminaires » ont été ouvertes contre le président déchu, Laurent Gbagbo, son épouse, et une soixantaine de personnes parmi ses proches. C’est ce qu’a annoncé Patrick Achi, le porte-parole du gouvernement, à la télévision ivoirienne TCI , le 26 avril, à l'issue du conseil des ministres du gouvernement d'Alassane Ouattara. Les enquêtes qui sont en cours concernent « les crimes et délits commis » par Laurent Gbagbo et son clan. Près de 1 000 personnes ont été tuées dans des violences lors de la crise post électorale. « Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours ...
Lire l'article [5]
Des "enquêtes préliminaires" ont été ouvertes contre le président ivoirien déchu Laurent Gbagbo et ses proches, a annoncé mardi le gouvernement du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara sur la télévision ivoirienne TCI. "Concernant les personnes capturées depuis le 11 avril (...), l'ancien chef d'Etat, son épouse et une soixantaine de personnes de son clan ont été assignées en résidence surveillée à Abidjan et dans d'autres villes", a déclaré le porte-parole Patrick Achi dans son compte-rendu du conseil des ministres. "Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours pour les crimes et délits commis par Laurent Gbagbo et son clan", a-t-il ajouté. Laurent Gbagbo, son ...
Lire l'article [6]
Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo en résidence surveillée dans le nord-ouest
Simone Gbagbo, épouse du président ivoirien déchu Laurent Gbagbo, retenue depuis le 11 avril au QG du chef de l'Etat Alassane Ouattara à Abidjan, a été placée en résidence surveillée dans le nord-ouest du pays, a indiqué samedi le ministre de la Justice. Mme Gbagbo "est partie à Odienné, en résidence surveillée, hier (vendredi), très tôt le matin", a déclaré à l'AFP Jeannot Ahoussou Kouadio. L'ancienne "dame de fer" et pasionaria du régime défait avait été arrêtée avec son mari et une centaine d'autres personnes à la résidence présidentielle à Abidjan, après une offensive des forces du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara, ...
Lire l'article [7]
Côte d’Ivoire: La traque des proches de Laurent Gbagbo
Ralliement à Alassane Ouattara, fuite ou arrestation: tels sont les trois scénarii qui s'offrent aux caciques du clan Gbagbo, après l'arrestation du président déchu lundi. Parfois, les informations sont très confuses, comme pour Charles Blé Goudé, annoncé entre la vie et la mort hier avant que cela ne soit démenti. Marie Desnos - Parismatch.com La confusion est totale sur le sort de Charles Blé Goudé, ancien leader des "Jeunes Patriotes" ivoiriens et ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo. Hier, des sources, dont Patrick Achi, l'un des porte-paroles du nouveau président ivoirien, Alassane Ouattara, annonçaient l'arrestation de cet activiste, qui était activement ...
Lire l'article [8]
Côte d’Ivoire : l’intervention française pousse Laurent Gbagbo à la reddition
La reddition du président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, aux Nations unies semblait acquise hier soir. L'intervention des hélicoptères de la France, qui a reçu le soutien des Etats-Unis, a été déterminante. Au terme de longues et difficiles tractations, la reddition de Laurent Gbagbo, l'ancien président de la Côte d'Ivoire, semblait proche hier soir. Les négociations se poursuivaient pour finaliser l'ensemble des détails. Dans l'après-midi déjà le ton était donné par Paris. Le Premier ministre, François Fillon, avait déclaré que la reddition était « imminente ». Le contact des responsables des Nations unies avec le despote assiégé avait été établi via ...
Lire l'article [9]
● Dans une interview exclusive sur RFI, le président sortant de Côte d'Ivoire reconnaît que son armée a été en grande partie détruite mais il refuse pour le moment de parler de reddition ● Laurent Gbagbo rejette la demande de Paris de reconnaître la victoire d’Alassane Ouattara ● «Pas encore de reddition » du président sortant ivoirien, affirme la présidence française, mais «des tractations» ● Paris exige que Gbagbo signe un document de renonciation au pouvoir ● «Deux généraux proches de Gbagbo négocient une reddition», déclare François Fillon. ● Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a déclaré ce ...
Lire l'article [10]
Le temps est compté pour Laurent Gbagbo, selon Washington
Le temps est compté pour le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo dont la position est considérablement affaiblie et qui devrait céder le pouvoir maintenant afin d'éviter des violences supplémentaires, ont averti jeudi les Etats-Unis. "Il est absolument clair qu'il est dans une position fortement affaiblie après avoir perdu la plus grande partie du territoire qu'il tenait dans le sud et avec les défections dans les rangs" de son armée, a déclaré le secrétaire d'Etat adjoint Johnnie Carson. "Il reste une possibilité pour Gbagbo de s'effacer de manière à prévenir une effusion de sang. Nous espérons qu'il verra et saisira cette occasion de ...
Lire l'article [11]
Côte d’Ivoire: deux pro-Gbagbo inculpés de “crimes économiques”
Juger Laurent Gbagbo pourrait prendre des années
Côte d’Ivoire : quid des caciques de l’ancien pouvoir?
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et ses proches dans le collimateur de la justice
Côte d’Ivoire: “enquêtes préliminaires” contre Laurent Gbagbo et ses proches
Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo en résidence surveillée dans le nord-ouest
Côte d’Ivoire: La traque des proches de Laurent Gbagbo
Côte d’Ivoire : l’intervention française pousse Laurent Gbagbo à la reddition
Laurent Gbagbo sur RFI : «On n’est pas au stade des négociations»
Le temps est compté pour Laurent Gbagbo, selon Washington

1 Comment (Open | Close)

1 Comment To "Le chef du parti de Laurent Gbagbo emmené de force par des soldats"

#1 Comment By poitou On 23 Avr 2011 @ 15:08

Alassane Ouattara, sous-préfet de la communauté internationale a décidé depuis toujours, avec l’aide de l’état français, d’exterminer tous les ivoiriens qui supportent GBAGBO quelque soit leur rang social. On sait que maintenant tous les élites ainsi que la majorité des ivoiriens vont être exterminer afin que ouatara et ses maîtres puissent piller les ressources de la côte d’ivoire. Ce qui est sûr, ils sont les tout puissants et il n’existe de justice pour eux. En ce moment des milliers d’ivoiriens sont massacrés et passé sous silence des médias internationaux.. C’est la loi du plus fort et c’est dégoutant.