- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo en résidence surveillée dans le nord-ouest

[1]Simone Gbagbo, épouse du président ivoirien déchu Laurent Gbagbo, retenue depuis le 11 avril au QG du chef de l’Etat Alassane Ouattara à Abidjan, a été placée en résidence surveillée dans le nord-ouest du pays, a indiqué samedi le ministre de la Justice.

Mme Gbagbo “est partie à Odienné, en résidence surveillée, hier (vendredi), très tôt le matin”, a déclaré à l’AFP Jeannot Ahoussou Kouadio.

L’ancienne “dame de fer” et pasionaria du régime défait avait été arrêtée avec son mari et une centaine d’autres personnes à la résidence présidentielle à Abidjan, après une offensive des forces du nouveau chef d’Etat Alassane Ouattara, appuyées par la force française Licorne et l’ONU.

L’ex-couple présidentiel a dans un premier temps été retenu au Golf Hotel, QG de M. Ouattara.

M. Gbagbo a été transféré le 13 avril dans le nord du pays, fief de son rival. Selon des sources concordantes, il se trouve dans une résidence présidentielle dans la grande ville de Korhogo, sous la garde des forces pro-Ouattara et de l’ONU.

Mme Gbagbo, autant respectée pour son parcours dans l’opposition que crainte pour son rôle de “présidente” à poigne, a été souvent accusée d’être liée aux “escadrons de la mort” contre les partisans du camp adverse.

Des enfants et des employés arrêtés le 11 avril avec les Gbagbo ont été libérés du Golf Hotel la semaine dernière.

Vendredi soir, le chef du parti de M. Gbagbo, le Front populaire ivoirien, Pascal Affi N’Guessan, qui était en résidence surveillée dans un autre hôtel d’Abidjan, a été transféré au Golf après avoir accordé une interview à des médias.

M. N’Guessan était depuis la semaine dernière à l’hôtel de La nouvelle pergola avec d’autres personnalités du camp du président déchu qui s’y trouvent toujours, sous la protection des Forces républicaines de M. Ouattara, et de Casques bleus de la mission onusienne Onuci.

La chute de Laurent Gbagbo est intervenue à l’issue de plus de quatre mois d’une crise née de la présidentielle du 28 novembre 2010, et de dix jours de guerre dans la capitale économique.

Le président Ouattara, après son investiture qu’il prévoit dans la deuxième quinzaine de mai, doit former un gouvernement d’union comportant notamment des représentants de l’ancien pouvoir.

Son gouvernement, tout en prônant la réconciliation, a annoncé qu’il allait demander des enquêtes sur les “crimes” présumés du régime défait.


SUR LE MÊME SUJET
Côte d’Ivoire : Séka Séka, le bras armé de Simone Gbagbo
André Silver Konan, à Abidjan Anselme Séka Yapo après son arrestation à l'aéroport d'Abidjan. © Capture d'écran Youtube/Abidjan.tv L’évocation de son seul nom faisait trembler de crainte les militants de l’ex-opposition. Le commandant Anselme Séka Yapo, plus connu sous le sobriquet de Séka Séka, n’était pas seulement l’aide de camp de Simone Gbagbo, ex-première dame de Côte d’Ivoire, il était également son bras armé. En fuite depuis la chute de Laurent Gbagbo, il a été arrêté samedi à Abidjan. C’est en Côte d'Ivoire à l’aéroport d’Abidjan, qu’Anselme Séka Yapo s’est fait cueillir samedi dernier comme ...
Lire l'article [2]
Côte d’Ivoire: Laurent et Simone Gbagbo inculpés de “crimes économiques”
L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et son épouse Simone, en résidence surveillée dans le nord du pays depuis avril, ont été inculpés et placés en détention préventive pour "crimes économiques", a annoncé jeudi le procureur de la République d'Abidjan. L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et son épouse Simone, en résidence surveillée dans le nord depuis leur chute en avril après une sanglante crise post-électorale, ont été inculpés et placés en détention pour "crimes économiques", a annoncé jeudi le procureur d'Abidjan. C'est la première fois que leur statut judiciaire est clarifié depuis leur arrestation le 11 avril, à l'issue de deux semaines de guerre qui ...
Lire l'article [3]
Côte d’Ivoire: deux pro-Gbagbo inculpés de “crimes économiques”
ABIDJAN — Deux proches de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo ont été inculpés pour des "crimes économiques" commis durant la crise post-électorale, portant à 39 le nombre de figures du camp Gbagbo détenues dans le nord du pays, a annoncé samedi le parquet d'Abidjan. "Deux nouvelles personnes ont été inculpées cette semaine et placées en détention préventive dans les Maisons d'arrêt et de correction de Bouna (nord-est) et de Katiola (centre-nord)", indique dans un communiqué la porte-parole du parquet, Habiba Coulibaly. L'identité des inculpés n'a pas été révélée. Douze personnes qui étaient en résidence surveillée dans ces deux villes depuis avril ont été inculpées ...
Lire l'article [4]
Côte d’Ivoire: un mois après sa chute, l’ex-président Gbagbo devant la justice
Près d'un mois après son arrestation et la chute de son régime, l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo va être entendu pour la première fois vendredi par la justice ivoirienne, dans le cadre d'une enquête préliminaire portant notamment sur des accusations de crimes et exactions. Les violences qui ont secoué la Côte d'Ivoire ont fait près de 3.000 morts selon le nouveau président Alassane Ouattara, et causé le déplacement d'environ un million de personnes. AFP - Sia KambouPrès d'un mois après son arrestation et la chute de son régime, l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo va être entendu pour la première fois vendredi par la justice ...
Lire l'article [5]
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et ses proches dans le collimateur de la justice
En Côte d'Ivoire, des « enquêtes préliminaires » ont été ouvertes contre le président déchu, Laurent Gbagbo, son épouse, et une soixantaine de personnes parmi ses proches. C’est ce qu’a annoncé Patrick Achi, le porte-parole du gouvernement, à la télévision ivoirienne TCI , le 26 avril, à l'issue du conseil des ministres du gouvernement d'Alassane Ouattara. Les enquêtes qui sont en cours concernent « les crimes et délits commis » par Laurent Gbagbo et son clan. Près de 1 000 personnes ont été tuées dans des violences lors de la crise post électorale. « Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours ...
Lire l'article [6]
Côte d’Ivoire : les pro-Gbagbo font de la résistance
Deux semaines après l’arrestation du président sortant, la situation est toujours tendue à Abidjan par Victor Guilbert Des tirs à l’arme lourde ont été entendus toute la journée de lundi dans le quartier de Yopougon, à l’ouest d’Abidjan. Ils contrarient les projets du nouveau président ivoirien, Alassane Ouattara, qui s’est engagé sur les chantiers de la relance économique et de la réconciliation. Le nouveau pouvoir d’Alassane Ouattara n’est toujours pas parvenu à faire taire les armes à Abidjan. C’est pourtant la priorité affichée de toutes parts par le président ivoirien et les généraux. Des tirs à l’arme ...
Lire l'article [7]
Des "enquêtes préliminaires" ont été ouvertes contre le président ivoirien déchu Laurent Gbagbo et ses proches, a annoncé mardi le gouvernement du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara sur la télévision ivoirienne TCI. "Concernant les personnes capturées depuis le 11 avril (...), l'ancien chef d'Etat, son épouse et une soixantaine de personnes de son clan ont été assignées en résidence surveillée à Abidjan et dans d'autres villes", a déclaré le porte-parole Patrick Achi dans son compte-rendu du conseil des ministres. "Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours pour les crimes et délits commis par Laurent Gbagbo et son clan", a-t-il ajouté. Laurent Gbagbo, son ...
Lire l'article [8]
Dans les rues d'Abidjan, les forces de Laurent Gbagbo auraient regagné du terrain ce vendredi soir 8 avril 2011. Selon Alain Le Roy, chargé des opérations de maintien de la paix des Nations unies, les forces loyales au chef de l'Etat sortant contrôlent désormais les quartiers du Plateau et de Cocody et disposent toujours d'un arsenal militaire avec chars et armes lourdes. CLIQUER POUR VOIR LE PLAN D'ABIDJAN La guerre est une affaire incertaine où les promesses de victoire d’un jour se retrouvent souvent démenties le lendemain. Jeudi soir, Alassane Ouattara annonçait qu’un blocus allait être imposé autour de la résidence présidentielle. ...
Lire l'article [9]
Le président sortant Laurent Gbagbo est toujours retranché dans sa résidence d'Abidjan défendue par des centaines d'hommes. Il ne cède pas un pouce de terrain. Par ailleurs, l'ONU qualifie d'"horrifiantes" les informations sur la situation dans l'ouest du pays. Après avoir lancé la veille un appel solennel à l'unité, Alassane Ouattara, le président internationalement reconnu, est confronté, après l'offensive éclair de ses troupes jusqu'à la capitale, à l'immense défi de rétablir la sécurité. A Abidjan, l'ambassade de France a affirmé que la résidence de l'ambassadeur avait été attaquée, pour la deuxième fois en moins de 48 heures, par des forces loyales à ...
Lire l'article [10]
Les forces de Alassane Ouattara ont lancé hier l'assaut contre les derniers bastions de Laurent Gbagbo, sans succès. Luanda a déclaré reconnaître ce dernier comme seul président légitime, alors qu'on apprenait que des unités d'élite angolaises défendaient la résidence présidentielle. Revivez les événements de mercredi. L'heure indiquée dans le live est celle de Paris (GMT + 2), - 2 heures pour celle d'Abidjan
Lire l'article [11]
Côte d’Ivoire : Séka Séka, le bras armé de Simone Gbagbo
Côte d’Ivoire: Laurent et Simone Gbagbo inculpés de “crimes économiques”
Côte d’Ivoire: deux pro-Gbagbo inculpés de “crimes économiques”
Côte d’Ivoire: un mois après sa chute, l’ex-président Gbagbo devant la justice
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et ses proches dans le collimateur de la justice
Côte d’Ivoire : les pro-Gbagbo font de la résistance
Côte d’Ivoire: “enquêtes préliminaires” contre Laurent Gbagbo et ses proches
Côte d’Ivoire : les troupes de Laurent Gbagbo ont regagné du terrain à Abidjan
Côte d’Ivoire : Gbagbo tient bon à Abidjan, la situation dans l’ouest est “horrifiante”
Côte d’Ivoire : l’assaut des FRCI repoussé, l’Angola soutient Gbagbo