Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les insurgés libyens annoncent avoir repris la ville disputée de Misrata

Auteur/Source: · Date: 23 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique

De Karin Laub et Maggie Michael, The Associated Press

TRIPOLI, Libye — D’intenses combats avaient toujours lieu dans la ville libyenne de Misrata, faisant 24 tués samedi, alors que les forces de Mouammar Kadhafi cédaient davantage de terrain au sein de la troisième plus importante ville du pays.

Les États-Unis ont indiqué que leur première attaque à l’aide d’un drone Predator dans le pays avait permis de détruire un lance-roquettes gouvernemental qui menaçait les habitants de cette ville de l’ouest libyen.

Khaled Kaim, vice-ministre des Affaires étrangères de la Libye, a annoncé que les troupes avaient mis un terme aux opérations à Misrata, afin de permettre la tenue de négociations entre des tribus et les rebelles.

Des centaines de personnes ont été tuées dans la ville, qui est encore aux mains des rebelles, au cours de deux mois de siège gouvernemental appuyé par des chars, des mortiers et des tireurs embusqués.

Vendredi soir, le régime a fait savoir qu’il retirait ses forces militaires et permettait aux membres armés des tribus de poursuivre le combat.

L’opposition a cependant fait part de son scepticisme envers cette affirmation, déclarant qu’elle doutait que les troupes de Kadhafi se retirent complètement.

Selon Safi Eddin al-Montaser, un porte-parole rebelle à Misrata, les forces de Kadhafi se retiraient, mais néanmoins ajouté que les gens demeuraient nerveux car ils ignorent la prochaine étape des forces gouvernementales.

Jalal el-Gallal, un porte-parole pour le conseil rebelle dans le bastion de Benghazi, a dit douter d’un retrait total des forces gouvernementales de Misrata. Il a affirmé que les rebelles contrôlaient fermement la ville.

Misrata, le seul emplacement rebelle d’importance dans l’ouest de la Libye, est devenu le champ de bataille le plus dramatique de la révolte libyenne, qui a débuté en février après que des protestations similaires, en Tunisie et en Égypte, aient débouté leurs leaders respectifs. Les combats ailleurs sont arrivés à l’équilibre, même avec les frappes aériennes de l’OTAN qui ont débuté le mois dernier.

Les résidants ont fait état de combats intenses, de bombardements et d’explosions dans l’est et le sud de Misrata et des médecins ont déclaré que la journée était l’une des plus sanglantes depuis plusieurs semaines.

Au moins 24 personnes ont été tuées et 75 blessées, plusieurs grièvement, a dit un docteur d’un hôpital de Misrata qui a tenu à n’être identifié que par son prénom, par crainte de représailles gouvernementales.

Il a expliqué que des responsables de l’hôpital, craignant une attaque importante samedi, avaient fait déplacer certains patients la veille pour faire plus de place aux victimes.

Les insurgés, a expliqué un combattant qui a requis l’anonymat, ont réussi à déloger les pro-Kadhafi occupant plusieurs immeubles du centre de Misrata. L’un de ces immeubles de sept étages était utilisé par des tireurs embusqués.

La situation était calme dans la plus grande partie de Misrata, selon l’insurrection. Les seuls combats, samedi, ont eu lieu à la périphérie est de la ville de 300 000 habitants, où les insurgés affrontaient des élément pro-Kadhafi.

Vendredi, Khaled Kaim a expliqué que les chefs de clans tribaux avaient lancé un ultimatum à l’armée, lui demander de s’écarter si elle ne parvenait pas à reprendre le contrôle de Misrata.

«Nous allons laisser les tribus autour de Misrata et la population de Misrata gérer la situation à Misrata», avait-il dit à la presse, ajoutant que les chefs tribaux affronteraient les insurgés si ces derniers ne se rendaient pas.

«Tout ça, c’est pour gagner du temps», estimait samedi un combattant de l’insurrection en disant s’attendre à de nouvelles attaques.

À Tripoli, deux missiles apparemment tirés par des avions de l’Alliance atlantique sont tombés tôt samedi matin près du complexe résidentiel de Mouammar Kadhafi, dans le centre de Tripoli, sans faire de blessés.

Les journalistes ont été conduits sur un terrain à proximité du complexe de Bab Azizia, où on leur a montré deux cratères, apparemment laissés par les missiles qui avaient percé le béton armé pour exposer ce qui ressemblait à une structure de bunker. Une vingtaine de partisans du guide libyen sont arrivés, agitant des drapeaux en soutien à Mouammar Kadhafi.

Jeudi, le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, avait révélé que le président Barack Obama avait approuvé l’utilisation de ces avions sans pilote pour améliorer la précision des frappes contre les forces fidèles à Mouammar Kadhafi en Libye.

Jusque-là, ces drones Predator n’avaient été utilisés en Libye que pour des missions de surveillance. Ces appareils évoluant à basse altitude ont déjà été employés en Afghanistan pour des missions de combats en zone urbaine et pour le bombardement de militants islamistes.

Dans l’est de la Libye, un commandant de l’insurrection libyenne, le colonel Hamid Hassy, a rapporté de son côté que l’aviation de l’OTAN avait détruit 26 véhicules transportant des forces pro-Kadhafi non loin de la ville disputée d’Ajdabiya.

Mais peu de combats étaient signalés entre les forces fidèles au dirigeant libyen et celles de l’insurrection. Depuis des semaines, le front dans l’Est est figé entre la ville pétrolière de Brega et celle d’Ajdabiya le long de la côte.


SUR LE MÊME SUJET
Kadhafi appelle les Libyens à manifester
Le dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi a appelé, jeudi, le peuple à « manifester par millions » contre une situation devenue « intolérable ». Dans un message diffusé par la chaîne de télévision Arraï, basée en Syrie, il a contesté la légitimité du Conseil national de transition, le nouveau pouvoir en place. « Faîtes entendre votre voix contre [ces] collaborateurs de l'OTAN », a-t-il déclaré. « Certains parlent du CNT comme du représentant légitime du peuple libyen, mais d'où vient cette légitimité? De l'élection par le peuple libyen? » Mouammar Kadhafi reste introuvable depuis la chute de son quartier général à Tripoli, le ...
Lire l'article
Libye: La rébellion affirme avoir pris la ville de Brega
CRISE - Ce qu'a démenti le porte-parole du régime de Mouammar Kadhafi... Les rebelles ont affirmé lundi s'être emparés du port de Brega dans l'est libyen après plusieurs jours de combats, alors que de hauts diplomates américains ont rencontré récemment des représentants de Mouammar Kadhafi pour l'exhorter à quitter le pouvoir. Une prise de Brega, à 800 km à l'est de Tripoli et à 240 km au sud-ouest de Benghazi, fief des rebelles, représenterait une victoire majeure pour les rebelles et leur permettrait de se saisir d'infrastructures, notamment pétrolières, vitales pour l'avenir économique du pays. «Le gros des forces de Kadhafi s'est ...
Lire l'article
Les rebelles libyens veulent avancer avant le ramadan
Les insurgés envisagent de poursuivre leur effort militaire durant la période de jeûne. Envoyé spécial à Jadu (ouest de la Libye) L'idée de profiter du ramadan, qui durera tout le mois d'août, pour imposer une trêve et avancer vers une résolution du conflit libyen est toujours caressée par nombre de chancelleries occidentales. Les encouragements que la Maison-Blanche vient d'apporter à une médiation de la Russie, après les discussions engagées par la France avec l'entourage de Mouammar Kadhafi, prouvent que les nations de l'Otan participant aux frappes aériennes sur la Libye sont plus que jamais à la recherche d'une solution diplomatique. Quatre mois ...
Lire l'article
Les rebelles libyens remportent leurs premiers succès sur la route de Tripoli
TRIPOLI (LIBYE), ENVOYÉ SPÉCIAL - Les forces anti-Kadhafi étaient allées jusqu'à annoncer, dimanche, une "offensive dans les quarante-huit heures" contre les troupes loyalistes de Libye. Au cours de son deuxième jour, jeudi 7 juillet, la tentative de poussée militaire des rebelles libyens enregistre ses premiers succès. A ce stade, ils sont modestes. La veille, les forces du Conseil national de transition (CNT) ont lancé des opérations militaires pour tenter de mettre fin à l'enlisement sur deux des trois fronts libyens : dans la zone du djebel Nafusa, au sud-ouest de Tripoli ; mais aussi, parallèlement, dans la région du port ...
Lire l'article
Libye: Inquiétude à Misrata à l’expiration d’un ultimatum de Kadhafi
A Misrata, l'accès au port préoccupait mardi les habitants qui risquent d'être privés de tout ravitaillement. Un ultimatum, lancé par le régime libyen aux rebelles pour qu'ils se rendent, arrivait à expiration, alors que les insurgés demandent un prêt aux Occidentaux et qu'Ankara appelle au départ de Mouammar Kadhafi. Dans les rues de Misrata, l'ambiance est lourde. "Je ne suis pas inquiet. Kadhafi ne fera rien, il ment comme d'habitude. Inchallah, il ne fera rien", veut croire Abd Albari, 20 ans. Vendredi, le régime libyen avait offert une amnistie aux rebelles de cette ville clé s'ils cessaient les combats et précisé ...
Lire l'article
ALGER (Reuters) - Les troupes de Mouammar Kadhafi ont bombardé mardi la zone portuaire de Misrata pour tenter de priver les rebelles qui défendent la ville de leur seul lien avec le monde extérieur, selon des habitants et des insurgés. Principal bastion des rebelles à résister aux kadhafistes dans l'ouest de la Libye, Misrata est encerclée sur trois fronts et son ravitaillement dépend du port. Les forces gouvernementales se sont retirées du centre-ville après des semaines de pilonnages et de combats de rue qui n'ont pas eu raison des combattants insurgés opérant à partir d'immeubles éventrés et d'autres repaires. Mais ce retrait semble ...
Lire l'article
Libye: plus de 100 morts en 2 jours dans l’Ouest, mission de l’ONU à Misrata
Plus de 100 personnes ont été tuées en 48 heures à Nalout et Yefren, deux villes au sud-ouest de Tripoli pilonnées par les forces loyales à Mouammar Kadhafi, selon des habitants de cette région que des milliers de Libyens ont déjà fui pour se réfugier en Tunisie. Un millier de personnes ont par ailleurs péri en six semaines à Misrata (200 km à l'est de Tripoli), selon des sources médicales, alors que l'ONU a reçu l'autorisation du gouvernement libyen pour y envoyer une mission humanitaire. Au sud-ouest de Tripoli, les forces loyalistes ont pilonné intensivement lundi la région d'Al-Jabal Al-Gharbi contrôlée en ...
Lire l'article
D'intenses échanges de tirs d'armes automatiques, de mortiers et d'artillerie entre la rébellion libyenne et les forces loyales au colonel Mouammar Kadhafi ont éclaté ce soir dans la ville rebelle assiégée de Misrata, selon un photographe de l'AFP sur place. Les combats ont commencé à s'intensifier peu avant le coucher du soleil, dans le centre de cette ville côtière, selon cette source. Selon la rébellion, des tirs de mortiers ont été tirés près de la rue de Tripoli, principale artère divisant la ville en deux parties. "Nous voulons que l'Otan attaque la rue de Tripoli, il n'y a pas de civils ...
Lire l'article
Libye: à Misrata, les combats font rage
Des tirs retentissent. "Ne craignez rien. Ce sont les tirs de notre armée", lance un officier de l'armée loyale aux journalistes qui l'accompagnent à Misrata, ville rebelle à l'est de Tripoli. Une troisième balle d'un sniper frôle sa tête, le sang coule sur son visage. Les journalistes se jettent au sol et l'officier, Walid, 29 ans, est mis d'urgence dans une voiture en direction de l'hôpital de Zliten, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Misrata. La blessure est légère et ses jours ne sont pas en danger. "Regardez comment ils (les rebelles) prennent les journalistes pour cibles", lance un officier ...
Lire l'article
Au moins trente insurgés libyens ont été tués samedi en repoussant une offensive gouvernementale contre Misrata, la troisième ville du pays à environ 200 km à l'est de la capitale Tripoli. L'Otan a mené plusieurs raids pour venir en aide aux rebelles assiégés par les soldats de Mouammar Kadhafi. Un responsable de l'Otan a annoncé dans la soirée que, vendredi et samedi matin, 15 chars des forces gouvernementales avaient été détruits dans ces attaques près de Misrata et deux autres au sud de Brega, sur le front oriental. C'est apparemment le bilan le plus lourd subi par les soldats de Kadhafi depuis ...
Lire l'article
Kadhafi appelle les Libyens à manifester
Libye: La rébellion affirme avoir pris la ville de Brega
Les rebelles libyens veulent avancer avant le ramadan
Les rebelles libyens remportent leurs premiers succès sur la route de Tripoli
Libye: Inquiétude à Misrata à l’expiration d’un ultimatum de Kadhafi
Libye: Les pro-Kadhafi tentent d’isoler Misrata de sa zone portuaire
Libye: plus de 100 morts en 2 jours dans l’Ouest, mission de l’ONU à Misrata
Libye : combats intenses à Misrata
Libye: à Misrata, les combats font rage
Trente insurgés libyens tués dans les combats à Misrata

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*