Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Paulette Oyane Ondo réclame 52,5 millions de francs à Luc Marat Abyla

Auteur/Source: · Date: 26 Avr 2011
Catégorie(s): Politique

Paulette Oyane Ondo, député récemment suspendu des activités du Parti démocratique gabonais (PDG) dont elle est membre, a adressé une mise en demeure de payer au président de son groupe parlementaire à l’Assemblée nationale, Luc Marat Abyla. L’ex-parti unique lui doit 50 millions de francs CFA au titre des fonds versés chaque année aux députés de cette formation politique.

Paulette Oyane Ondo, député du canton Woleu sous la bannière du Parti démocratique gabonais (PDG), vient d’envoyer, par voie d’huissier, à Luc Marat Abyla, président du Groupe parlementaire PDG, une mise en demeure de lui payer 52,5 millions de francs CFA.

«Je me vois obligée de vous rappeler que depuis 2009, vous restez me devoir la somme de 25.000.000 FCFA que chaque député PDG reçoit par an. Vous avez donc laissé passer l’année 2009 et l’année 2010 sans me reverser la somme qui me revient et qui s’élève aujourd’hui, en principal, à 50.000.000 FCFA, outre les intérêts et frais divers», peut-on lire dans le courrier d’Oyane Ondo qui a pour objet : «Mise en demeure de payer.»

Au demeurant avocat à la Cour, le député ajoute 2,5 millions de francs pour intérêts de droit et frais divers à la somme principale de 50 millions.

«Je me permets de vous préciser qu’en ne me payant pas cette somme, vous accomplissez une discrimination à mon encontre, tout en violant plusieurs autres de mes droits fondamentaux (…) Or, la discrimination, et la violation des droits fondamentaux sont strictement interdites aussi bien par la Constitution de la République gabonaise que par la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, le Pacte International relatif aux Droits Civil et Politiques, le Pacte International relatif aux Droits Economiques, Sociaux et culturels», souligne le député PDG du canton Woleu.

Dix jours ont été donnés au président du groupe parlementaire pour régler le montant réclamé, faute de quoi, Paulette Oyane Ondo se réserve le droit de porter plainte, notamment devant le Comité des droits de l’homme de l’Union interparlementaires et d’autres juridictions internationales. L’huissier a déposé ce courrier le 13 mars dernier. Les dix jours sont donc passés.

Paulette Oyane Ondo et un autre député, Christophe Owono Nguéma, ont été suspendus des activités du PDG en mars dernier. Selon le groupe parlementaire PDG, les deux élus avaient «violé les consignes» du parti pour n’avoir pas soutenu le projet de révision de la Constitution adopté


SUR LE MÊME SUJET
Je salue la posture politique nouvelle que vient d’adopter Daniel Mengara dans le combat pour l’essor politique du Gabon, notre pays. La création éventuelle du parti politique annoncée est une bonne chose pour le débat et pour la lutte politique que nous menons depuis plusieurs années. J’y suis moi-même engagé depuis près de vingt-deux ans. Contrairement à bien des partis politiques constitués, dans la foulée de l’autorisation du multipartisme politique, la perspective de M. Daniel Mengara apporte un souffle nouveau. La lutte politique est pour ce compatriote une bataille idéologique pour l’avancement du Gabon et non une lutte de positionnement ...
Lire l'article
Le président de la Fédération gabonaise de Football a offert une somme de 5 millions francs cfa aux Panthères champions d'Afrique U23 au cours d'une réception organisée lundi au siège de la Fegafoot à Owendo. S'adressant aux joueurs et à l'encadrement technique, le président de la Fegafoot a dit la satisfaction du Comité exécutif et la fierté des Gabonais après "l'exploit historique" qui restera à jamais gravé dans la mémoire collective. "Vous avez réalisé un exploit unique dans les annales du football gabonais et nous tenons à vous féliciter et à vous encourager à poursuivre dans cette voie, continuer à travailler ...
Lire l'article
Gabon : L’engagement de Paulette Oyane Ondo
De ses déconvenues avec le groupe parlementaire PDG au procès contre Comilog, en passant par ses ambitions politiques, Paulette Oyane Ondo est sur tous les fronts. Dans cette interview, l’avocate et élue du canton du Woleu, évoque ses grands dossiers et clame sa détermination pour la construction d’un «Gabon républicain». Qu’est-ce qui peut pousser un avocat jouissant d’une bonne réputation comme vous, à se présenter à la députation ? Recherche d’immunité ou de prestige ? Je suis devenu député par choix, mais je suis entré en politique par hasard. Et comme j’y étais [dans la politique] et les élections ...
Lire l'article
Gabon : contre Goliath, David est… Paulette Oyane Ondo
Me Paulette Oyane Ondo est inscrite au barreau du Gabon. © Tiphaine Saint Criq pour J.A. La députée et ex-ministre s’est forgé une réputation de forte tête. Me Oyane Ondo représente les plaignants face au géant minier. Certains prédisent que le combat est perdu d’avance. Pas elle, qui croit pouvoir tenir tête au géant Eramet. Avocate formée en France, à l’université de Paris-II, Paulette Oyane Ondo s’est forgé une réputation de forte tête. À seulement 45 ans, la parlementaire – et déjà ex-ministre déléguée auprès du ministre du Commerce, en 2006, et auprès du ministre de l’Agriculture, en 2007 – fait les ...
Lire l'article
Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a suspendu de ses activités les députés Paulette Oyane Ondo et Christophe Owono Nguéma. Selon le groupe parlementaire PDG, les deux élus avaient «violé les consignes» du parti pour n’avoir pas soutenu le projet de révision de la Constitution adopté en janvier 2011. Les députés Paulette Oyane Ondo et Christophe Owono Nguéma, ne participeront plus aux activités du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). Une décision qui intervient plus de deux mois après l’audition de ces élus par le groupe parlementaire PDG. Ils avaient été entendus pour avoir adopté des positions, dit-on, contraires ...
Lire l'article
Paulette Oyane Ondo et Christophe Owono Nguéma, deux députés du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), ont été traduits le 4 janvier en conseil de discipline. Il leur était reproché de ne pas avoir soutenu le parti dans le projet de révision constitutionnelle, les parlementaires n’ont écopé d’aucune sanction au terme de leur audition. Les députés du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Paulette Oyane Ondo et Christophe Owono Nguéma, l’ont échappé belle. Traduits le 4 janvier en conseil de discipline pour non respect des consignes du parti, les deux députés n’ont écopé d’aucune sanction. En effet, ces derniers ont ...
Lire l'article
A l’ouverture du procès le 24 mars dernier à Libreville, qui oppose le leader de la société civile gabonaise, Marc Ona Essangui, au ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, l’avocat du plaignant a requis des dommages et intérêts de 50 millions de francs CFA de l’Etat gabonais. Le 6 juin dernier, le coordonateur local de la coalition Publiez ce que vous payez (PCQVP) avait été frappé d’une interdiction de quitter le territoire alors qu’il embarquait pour New-York où il devait prendre part à une conférence sur la transparence des contrats sur les industries extractives en Afrique, et notamment au Gabon. ...
Lire l'article
L’avocat de Marc Ona Essangui, leader d’ONG et porte-parole de la société civile gabonaise, a réclamé mardi de verser à son client une somme de 50 millions de F CFA pour dommages et intérêts subit dans une affaire l'opposant au ministre gabonais de l’Intérieur, André Mba Obame. ’’Nous n’acceptons pas qu’on prive quelqu’un de son droit de circuler sans motif. Et si la République ne fonctionne pas selon un Etat de droit, alors c’est grave’’, a dit Me Homa Moussavou lors de l’audience. ’’Nous réclamons 50 millions de F CFA à l’Etat gabonais parce que la liberté n’a pas de prix’’, ...
Lire l'article
L'ancien vice-Premier ministre gabonais chargé des relations avec le Parlement et les institutions constitutionnelles, Emmanuel Ondo Methogo, a été nommé président du Conseil National de la Communication (CNC), a indiqué le communiqué final d'un conseil des ministres tenu jeudi à Libreville. Conseiller membre du CNC, M. Ondo Methogo remplace à ce poste François Engongha Owono, lui, promu ministre d'Etat, en charge du Travail. Ondo Méthogo sortie du gouvernement en 2007 était avant sa nouvelle promotion député du canton sud dans le département du Ntem (Nord) à l’assemblée nationale. Grand commis de l’Etat ce fils de Bitam, a, avant son entrée au gouvernement ...
Lire l'article
Quatre braqueurs opérant à bord deux véhicules à usage de taxi, se sont emparés, lundi aux premières heures de la matinée, d’une somme de 25 millions de francs CFA à la station-service située non loin de l’échangeur de la cité de la caisse dans le 6ème arrondissement de Libreville, a appris GABONEWS. Les malfrats, a priori bien informés, ont fait irruption sur les lieux, molestant au passage le personnel de service, au moment même des comptes, avant de s’emparer de la recette de la veille.
Lire l'article
M. Bruno Ben Moubamba, M. Daniel Méngara et Mme. Paulette Oyane-Ondo, bravo pour l’amorce du débat politique à venir
Le Président de la FEGAFOOT offre 5 millions francs aux Panthères champions d’Afrique
Gabon : L’engagement de Paulette Oyane Ondo
Gabon : contre Goliath, David est… Paulette Oyane Ondo
Gabon : Le PDG sanctionne deux têtes de Turc
Gabon : Paulette Oyane Ondo et Christophe Owono Nguéma lavés de leurs “péchés” ?
Gabon : Marc Ona réclame 50 millions de F.CFA à Mba Obame
Gabon: Justice : La défense de Marc Ona Essangui réclame 50 millions de FCFA pour préjudice
Gabon: Médias : Emmanuel Ondo Methogo nouveau président du CNC
Gabon: Faits divers: 25 millions de francs CFA emportés par des braqueurs à la station-service de l’échangeur de la Cité de la caisse

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Avr 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*