- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Culture / Le Syndicat des artistes gabonais va marcher pacifiquement le 27 mai 2011

Le président du Syndicat des artistes (SYA) Norbert Epandja a adressé depuis le 22 avril dernier, une lettre ouverte au président de la République Ali Bongo Ondimba pour annoncer une marche pacifique des créateurs de l’esprit et revendiquer le droits d’auteur au Gabon, le vendredi 27 mai 2011.
Selon, Norbert Epandja qui se bat depuis quelques années pour la revendication des droits d’auteur et voisins au Gabon, l’objectif de cette marche est de sensibiliser le gouvernement pour qu’il prenne des mesures concrètes visant à mettre fin à l’oppression dont les artistes gabonais font l’objet depuis 40 ans.

Il s’agira aussi de susciter du gouvernement la mise en place du bureau gabonais des droits d’auteur ; l’indemnisation des artistes gabonais à hauteur de 23 milliards de francs CFA, la réparation des préjudices subis du fait « de la non application de la loi n°1/87 du 29 juillet 1987 instituant la protection des droits d’auteurs »; la restitution aux artistes gabonais de leur liberté d’expression artistique.

Le président du SYA rappelle au président de la République qu’« aux fins de la mise en place du bureau gabonais des droits d’auteurs (BUGADA), il a été inscrit dans la loi des finances de 2010, une dotation budgétaire d’investissement de l’ordre de 150.000.000 francs CFA qui n’est pas la première du genre, a été mis à la disposition de l’Agence Nationale de Promotion Artistique et Culturelle (ANPAC), le 14 janvier 2011 (bon de virement n°361 8483) ».

« Jusqu’ici, nous ne comprenons pas pourquoi les autorités du ministère de la Culture et de l’ANPAC rechignent toujours à mettre en place cette structure, en dépit des propositions que le Syndicat des Artistes leur à faites », s’est-il étonné.

Ce syndicat avait introduit récemment une requête visant à demander le payement aux artistes la somme de 23 milliards de francs CFA pour le dédommagement causé par le non versement des droits d’auteur, malheureusement, le Conseil d’Etat l’avait, à son tour, jugé irrecevable.

Les arguments introduits par le Conseil relèvent que le requérant n’a versé au dossier ni le statut du syndicat qu’il dit représenter, ni le document attestant de sa qualité de président prouvant qu’il a un intérêt pour agir pour la cause de cette entité.


SUR LE MÊME SUJET
Après plusieurs années de tergiversations, le Gabon va enfin se doter d’un bureau de droits d’auteur. Au front depuis plusieurs années pour la mise en place d’un bureau des droits d’auteur au Gabon, le Syndicat des Artistes (SYA) a enfin eu gain de cause. Le président de ce collectif, Norbert Epandja, vient d’annoncer l’inauguration en février prochain du siège provisoire du Bureau gabonais des droits d’auteur et des droits voisins (BUGADA). 50 ans après son indépendance, le Gabon peinait à mettre en place un véritable bureau des droits d’auteurs alors que tous les textes à ce sujet existent. De même, l’ANPAC crée ...
Lire l'article [1]
Le Président du Syndicat des Artistes (SYA), Norbert Epandja, a déclaré au cours de l’entretien qu’il a accordé à notre rédaction l’inauguration au mois de février du siège provisoire du Bureau Gabonais des Droits d’Auteur et des droits voisins (BUGADA). GABONEWS: Monsieur le Président, la question des droits d’auteur est essentielle pour votre Syndicat y-a-t-il des avancées significatives? Nobert Epandja : La question des droits d'auteur est une préoccupation permanente pour les artistes et les créateurs vivant au Gabon. C’est un combat de longue haleine que nous avons mené. Le SYA a pesé de tout son poids auprès des autorités. Enfin nous avons ...
Lire l'article [2]
Le président du Syndicat des artistes gabonais (SYA), Norbert Epandja, a déclaré, dans une interview accordée, ce mardi, à GABONEWS que la structure dont il a la charge a décidé de « reporter son mouvement de grève consistant à faire suspendre provisoirement la diffusion de la musique gabonaise et étrangère sur toutes les radios et de télévisions émettant au Gabon, au vendredi 1er octobre prochain ». Initialement prévu pour le 1er septembre dernier, le mouvement de grève des artistes prendra maintenant effet à partir du 1er octobre prochain. Selon lui, cet ajournement est ...
Lire l'article [3]
Un collectif d’artistes gabonais, mobilisé depuis l’annonce du décès, le 19 mai dernier, à Paris en France, de Pierre Claver Zeng Ebome, a repris certaines compositions musicales de l’artiste disparu pour immortaliser ces œuvres de l’esprit, qui font depuis lors, la une des chaines de radios et télévisions du pays, a constaté GABONEWS. Reconnu pour leur promptitude à réagir en pareil circonstance, les artistes gabonais comme un seul homme, ont retouché certains morceaux phares de Pier Claver Zeng, en leur apportant un plus pour immortaliser cet homme à multiple facettes, disparu le 19 mai dernier. Un élan de solidarité qui a prévalu ...
Lire l'article [4]
Le Vice premier ministre, ministre de la Culture des Arts, de l’Education populaire, de la Refondation et des Droits de l’homme sera face aux créateurs des œuvres de l’esprit gabonais, désireux de participer à la 3ème édition du Festival mondial des arts nègres (FESMAN), vendredi prochain à Libreville. Cette réunion entend préparer les modalités de participation à l’édition 2009 du FESMAN qui aura lieu à Dakar au Sénégal du 1er au 21 décembre. Ce rendez-vous culturel du continent en 2009 accueillera comme invité d’honneur, le Brésil qui représente la deuxième plus grande communauté noire au monde. Pendant deux semaines, sans retenue, ...
Lire l'article [5]
Norbert Epandja, artiste compositeur arrangeur gabonais et président du "syndicat des artistes", a été, de l'avis des spécialistes de la question des droits d'auteurs au Gabon, le grand absent des journées portes ouvertes qui ont été organisées les vendredi 28 et samedi 29 novembre derniers à Libreville par l'Agence de Promotion Artistique et Culturelle du Gabon (ANPAC). Auteur de deux chansons bien connus sur le répertoire de la musique gabonaise : « Mon pays des jeunes » en 1979 et « Moanda ville des oiseaux et ville des amoureux » en 1989, Norbert Epandja était considéré jusqu'à ce que se ...
Lire l'article [6]
Les artistes gabonais ont souhaité, samedi que l’agence nationale pour la promotion artistique et culturelle (ANPAC) "soit dynamique". Les artistes tels Landry Ifouta, Aziz Inanga, déclarent en chœur leur espoir de voir la nouvelle équipe mettre « les bouchés doubles pour la mise en place du bureau des droits d’auteurs attendu depuis la création de l’ANPAC en 1980. Pour Mackjos, nommé le Baobab de la musique gabonaise, « ces journées nous ont permis de connaître le vrai fonctionnement de l’ANPAC. Nous étions dans un gros paquet, aujourd’hui, les choses commencent à se préciser. » L’ANPAC met juste en place le bureau gabonais ...
Lire l'article [7]
K-Tino, Fingon Tralala et Jocelyne Biz-Ar, trois artistes musiciens du Cameroun, sont attendus à Libreville où ils vont participer, du 2 au 3 août, à la 3ème édition du «Grand Nord en concert», lundi au cours d’un bref entretien avec l’un des membres du Comité d’organisation, Harlet-Boris Ekoghat. Hormis les artistes camerounais, la Guinée Equatoriale sera également de la partie à travers l’une de ses célèbres vedettes, Fifi La Mireille. Des artistes locaux, évoluant à Libreville ou en provinces se joindront aussi à cette grande fête musicale qui met en valeurs les rythmes et la culture du Grand nord.
Lire l'article [8]
Le groupe de Rap gabonais ''Hayoë'' ou ''Hay'oe'', en collaboration avec plusieurs artistes nationaux, organise du 28 juillet au 15 août prochains, une série de sept concerts à l'intérieur du pays, pour sensibiliser les populations sur le phénomène de la maltraitance des enfants. Au cours de cette tournée, dénommée ''Vakenscen'', le ''Mythique Hayoë'' sera accompagné de plusieurs artistes connus sur la scène musicale gabonaise, dont Landry Ifouta, Espérance Ngaba, Kaki Disco, La Fuente, Franck Baponga, tous du groupe Eben, ainsi que le groupe Movaizaleine. Selon les organisateurs, l'objectif visé est de sensibiliser les populations gabonaises sur un sujet d'actualité qui révolte ...
Lire l'article [9]
Le syndicat des artistes et les associations des artistes du Gabon étaient en conclave vendredi dernier à Libreville dans l’optique de trouver un consensus en vue du lancement des activités préparatoires au fonctionnement effectif du Bureau gabonais des droits d’auteurs (BUGADA). Lors de cette séance de travail qui a réuni quelques artistes gabonais en l’occurrence des musiciens, des sculpteurs, des cinéastes, des conteurs etc. la grande question à l’ordre du jour a portée sur le plan de lancement des activités préparatoires au fonctionnement effectif de ce Bureau national des droits d’auteurs. Il s’est donc s’agit pour les organisateurs de présenter à leurs ...
Lire l'article [10]
Enfin le bout du tunnel pour les artistes au Gabon ?
Bientôt un bureau gabonais des droits d’Auteurs
Le syndicat des artistes reporte son « mot d’ordre de faire suspendre provisoirement la diffusion » de toute musique à l’antenne
Culture / Les artistes gabonais, unis, rendent hommage en chanson à Pierre Claver Zeng
Gabon: Le Vice premier ministre en charge de la Culture des Arts face aux artistes vendredi prochain
Gabon: Société – ANPAC : le syndicat des artistes gabonais absent lors des journées portes ouvertes
Gabon: Les artistes espèrent que l’ANPAC joue pleinement son rôle
Gabon: Le « Grand Nord en concert » avec la participation des artistes camerounai
Société : Des artistes gabonais s’associent pour lutter contre la maltraitance des mineurs
Gabon: Les artistes gabonais en concertation pour la mise en place du bureau des droits d’auteurs