Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’ex-putschiste ivoirien Ibrahim Coulibaly aurait été tué par l’armée

Auteur/Source: · Date: 28 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique

De Sermé Lassina, The Associated Press

La télévision ivoirienne a annoncé mercredi soir la mort de l’ex-putschiste Ibrahim Coulibaly dans des combats à Abidjan entre sa milice et les nouvelles forces régulières avec lesquelles il avait participé à la prise d’Abidjan plus tôt ce mois-ci pour mettre au pouvoir le président élu Alassane Ouattara.

Les combats entre le «Commando invisible» et les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) se déroulaient dans le quartier populaire d’Abobo. Âgé de 47 ans, «IB» est mort après que son porte-parole eut déclaré que ses troupes attendaient d’être désarmées par les Casques bleus de l’ONU.

«Le sergent chef Ibrahim Coulibaly a été tué ce soir pendant des combats avec les FRCI», a fait savoir la télévision d’État mercredi.

Mais un commandant du premier ministre et ministre de la Défense Guillaume Soro a affirmé sous le couvert de l’anonymat qu’il semblait qu’IB se soit suicidé plutôt que de se rendre quand les FRCI se sont emparées de son fief à Abobo. «Nos hommes ont encerclé sa résidence mais il a refusé de se rendre. Quand nos combattants sont entrés, ils ont trouvé son corps, sans vie mais sans blessure par balle», d’après le commandant.

Le porte-parole de Coulibaly, Félix Anoble, avait déclaré plus tôt mercredi qu’ils avaient été attaqués alors qu’ils attendaient l’arrivée des soldats de l’Opération de l’ONU en Côte d’Ivoire (ONUCI) chargés de les désarmer. Joint par l’Associated Press après l’annonce de la mort d’IB, M. Anoble a répondu qu’il ne pouvait «rien confirmer». «Je n’ai pas d’information», a-t-il dit.

Le président Ouattara avait ordonné vendredi à IB et au Commando invisible de déposer les armes, faute de quoi ils seraient désarmés de force. Coulibaly avait répondu que l’organisation du désarmement prendrait du temps. Il avait fait allégeance au nouveau chef de l’État dans un entretien à l’AP mais n’avait pas été reçu par lui.

Alassane Ouattara a présenté ses condoléances et déclaré que le décès d’Ibrahim Coulibaly était «regrettable» jeudi, ajoutant seulement que «les choses se sont passées comme le disent les médias».

Le président a par ailleurs annoncé que son investiture se déroulerait le 21 mai à Yamoussoukro, la capitale administrative du pays. Il a précisé dans un entretien au journal «La Croix» que «plusieurs chefs d’État sont invités, dont le pape Benoît XVI».

Ibrahim Coulibaly avait dirigé le coup d’État de 1999 qui avait permis l’accession au pouvoir du général Robert Gueï, finalement assassiné après les élections de 2000. En 2002, il avait participé à la tentative de coup d’État contre le président Laurent Gbagbo et ne faisait pas mystère de ses aspirations présidentielles personnelles. Après l’échec du putsch de 2002, IB avait commencé la rébellion qui avait divisé la Côte d’Ivoire entre le Nord tenu par les insurgés et le Sud par le gouvernement Gbagbo.

MM. Soro et Coulibaly étaient rivaux. En 2004, des combats sanglants les avaient opposés pour la direction du bastion des rebelles dans la ville centrale de Bouaké, mais c’est Guillaume Soro qui l’avait emporté et IB avait été forcé à l’exil.

Alassane Ouattara n’a guère de contrôle sur les ex-troupes rebelles qui lui ont permis de prendre le pouvoir après quatre mois de bras de fer avec le président sortant et qui vont former la nouvelle armée ivoirienne avec les forces ayant servi sous Laurent Gbagbo. Les ex-rebelles regroupés derrière Guillaume Soro sont commandées par cinq chefs différents.

Ibrahim Coulibaly avait refait surface à Abidjan en janvier à la tête du Commando invisible pour lancer la bataille contre les forces de Laurent Gbagbo après que les soldats avaient tiré des obus de mortier et roquettes à Abobo (nord d’Abidjan), qui avait massivement voté Ouattara à la présidentielle.

La Côte d’Ivoire a connu quatre mois de violences après le second tour de l’élection le 28 novembre, Laurent Gbagbo refusant de céder le pouvoir à Alassane Ouattara, reconnu comme le vainqueur du scrutin par la communauté internationale. On ignore combien de milliers de personnes ont été tuées ou blessées dans cette période. Le gouvernement a annoncé mardi l’ouverture d’enquêtes préliminaires sur Laurent Gbagbo et sa famille.

M. Ouattara précise dans l’entretien à «La Croix», jeudi, qu’il compte «créer d’ici deux semaines une commission Vérité et Réconciliation à l’image de ce qui a été fait en Afrique du Sud». «J’ai déjà choisi son président, il a accepté. Mais il est trop tôt pour dire son nom. Ce sera un laïc accompagné par deux religieux: un chrétien et un musulman», dit-il.

Le président ivoirien ajoute qu’il nommera «un gouvernement d’union nationale, avant fin mai», dans lequel figureront «des ministres issus du FPI» (Front patriotique ivoirien) de Laurent Gbagbo, «à la condition qu’ils me reconnaissent comme président (..) ce qui n’est pas encore le cas».


SUR LE MÊME SUJET
Côte d’Ivoire: La mort de Coulibaly assoit l’autorité de Ouattara
Par Tanguy Berthemet L'élimination de l'ancien garde du corps d'Alassane Ouattara, devenu l'ennemi intime du nouveau premier ministre Guillaume Soro, règle brutalement les rivalités au sein de l'entourage du président ivoirien. Lentement, Abidjan se rallie à Alassane Ouattara. Vendredi, une cinquantaine de miliciens qui continuaient à se battre dans la commune de Youpougon, un fief de Laurent Gbagbo, se sont rendus. Une reddition mise en scène comme une cérémonie de réconciliation plus qu'une victoire. «La population nous a demandé que le règlement de la situation ne se fasse pas par la force», a expliqué Eugène Djué, alias «le Maréchal de ...
Lire l'article
Ibrahim Coulibaly, la fin violente du chef du « commando invisible » en Côte d’Ivoire
« IB », commandant la milice qui contrôlait le quartier d’Abobo, à Abidjan, a été tué mercredi 27 avril au soir, dans le cadre d’une opération de pacification conduite par les FRCI, dont il avait été à l’origine. Les Ivoiriens sont partagés : certains sont attristés par la fin de ce héros de la lutte contre l’ancien président Laurent Gbagbo, d’autres y voient un signe positif pour le retour de la paix. « Finalement, Ibrahim Coulibaly est mort. Il n’a pas été arrêté comme nous l’avions appris tout à l’heure. IB avait réussi à prendre une famille en otage. Les ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et ses proches dans le collimateur de la justice
En Côte d'Ivoire, des « enquêtes préliminaires » ont été ouvertes contre le président déchu, Laurent Gbagbo, son épouse, et une soixantaine de personnes parmi ses proches. C’est ce qu’a annoncé Patrick Achi, le porte-parole du gouvernement, à la télévision ivoirienne TCI , le 26 avril, à l'issue du conseil des ministres du gouvernement d'Alassane Ouattara. Les enquêtes qui sont en cours concernent « les crimes et délits commis » par Laurent Gbagbo et son clan. Près de 1 000 personnes ont été tuées dans des violences lors de la crise post électorale. « Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Un autre général se rallie au président Alassane Ouattara
ABIDJAN, Côte d’Ivoire — Un autre général s'est rallié mardi au nouveau président de la Côte d'Ivoire alors que les écoles du pays tentaient de reprendre du service après des mois de crise politique et de violences postélectorales. Le général Mathias Doue, un ancien chef d'état-major de l'armée ivoirienne, a été accueilli par le président Alassane Ouattara à l'hôtel Golf où ce dernier a installé son gouvernement à la suite des élections du 28 novembre. Un journaliste de l'Associated Press était présent pour assister au serment d'allégeance. Plusieurs haut dirigeants des forces de l'ex-président Laurent Gbagbo ont déjà juré fidélité à M. ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Ibrahim Coulibaly se dit prêt à désarmer, mais explique que cela prendra du temps
L'ancien chef de guerre Ibrahim Coulibaly, dit "IB", s'est dit prêt samedi à déposer les armes, comme le lui a ordonné la veille le président ivoirien Alassane Ouattara, mais il prévenu que cela prendrait du temps à organiser. Interrogé samedi par l'Associated Press dans son fief lourdement sécurisé à Abobo, un quartier pauvre d'Abidjan, "IB" a ainsi expliqué qu'on ne pouvait pas abandonner les armes en pleine rue. Le général Coulibaly est arrivé pour l'interview dans un convoi de trois véhicules, gardé par un lance-missile installé à l'arrière d'une camionnette. Le président Alassane Ouattara, reconnu par les Nations unies et l'Union africaine, ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : Blé Goudé est introuvable
Les nouvelles autorités ivoiriennes ont démenti leur déclaration qui annonçait qu’un important soutien de l’ancien président Laurent Gbagbo avait été placé en résidence surveillée. Patrick Achi, le porte-parole du président Alassane Ouattara avait déclaré que Charles Blé Goudé qui avait mobilisé des milliers de personnes pour se battre pour M. Gbagbo pendant la récente crise, était détenu dans un lieu sûr. Mais par la suite M. Achi a indiqué que l’information qu’il avait reçue initialement ne pouvait pas être confirmée. M. Gbagbo qui refusait depuis le mois de novembre de reconnaître la victoire électorale de son adversaire M. Ouattara a été arrêté ...
Lire l'article
Gbagbo négocierait “pour se rendre”
EN DIRECT - Suivez avec Europe1.fr les événements en Côte d'Ivoire. Les forces d'Alassane Ouattara, qui disent avoir lancé leur "assaut final" à Abidjan, ont annoncé lundi la prise de la résidence du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo, dont les derniers bastions ont été bombardés par des hélicoptères des forces françaises et de l'Onu. Le président Barack Obama a exhorté le président ivoirien sortant à respecter la volonté de ses compatriotes et à "cesser de revendiquer la présidence", a indiqué la Maison Blanche. Cet article est actualisé régulièrement. Rechargez cette page pour obtenir les dernières infos. 08h44 : Gbagbo serait ...
Lire l'article
L'opposant gabonais André Mba Obame, qui conteste l'élection d'Ali Bongo Ondimba à la tête du Gabon depuis 2009, s'est autoproclamé mardi président et a formé son gouvernement, s'inspirant d'une dyarchie dont tente de sortir la Côte d'Ivoire depuis novembre. Mba Obame, ex-ministre gabonais de l'Intérieur ayant toujours revendiqué la victoire à la présidentielle à tour unique organisée le 30 août 2009, a prononcé sa déclaration et le serment de la Constitution gabonaise "consacrant l'entrée en fonction du président de la République" devant une foule de partisans et journalistes à Libreville au siège de l'Union nationale (UN, opposition), parti qu'il a créé ...
Lire l'article
Des partisans au Gabon d'Alassane Ouattara, l'un des deux présidents ivoiriens proclamés, exigent "le départ immédiat" de l'ambassadeur de Côte d'Ivoire au Gabon, selon une motion de soutien à M. Ouattara transmise à l'AFP jeudi. "Nous, militants du RHDP (Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix, coalition pro-Ouattara) vivant au Gabon (...) avons décidé (...) (d') exiger le départ immédiat de Gnohité Roger, ancien ambassadeur de Côte d'Ivoire au Gabon", indique la motion datée de mercredi. "Nous ne pourrons tolérer plus longtemps les attitudes de Monsieur Roger Gnohité ancien ambassadeur, (qui) bien que rappelé, refuse de se soumettre à la décision ...
Lire l'article
Le chanteur de reggae ivoirien Alpha Blondy, artiste militant qui a d’ailleurs appelé à voter Laurent Gbagbo lors des présidentielles ivoiriennes prochaines, accompagné de son groupe, est attendu le 24 mai à Libreville où il va prester pour le public librevillois qui l’attend déjà de pied ferme; ainsi, il arrive avec sa musique très imprégnée de rythmes africains, empreinte de conscientisation qui font autant danser que réfléchir, a appris GABONEWS.
Lire l'article
Côte d’Ivoire: La mort de Coulibaly assoit l’autorité de Ouattara
Ibrahim Coulibaly, la fin violente du chef du « commando invisible » en Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et ses proches dans le collimateur de la justice
Côte d’Ivoire: Un autre général se rallie au président Alassane Ouattara
Côte d’Ivoire: Ibrahim Coulibaly se dit prêt à désarmer, mais explique que cela prendra du temps
Côte d’Ivoire : Blé Goudé est introuvable
Gbagbo négocierait “pour se rendre”
Un pays, deux présidents: Mba Obame tente le scénario ivoirien au Gabon
Gabon: des partisans de Ouattara exigent le départ de l`ambassadeur ivoirien
Gabon: La star de reggae ivoirien, Alpha Blondy, en concert samedi prochain à Libreville

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 28 Avr 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*