Socialisez

FacebookTwitterRSS

Vers un report des élections législatives prévues en 2011 au Gabon

Auteur/Source: · Date: 28 Avr 2011
Catégorie(s): Politique

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a invité, jeudi à Libreville, la classe politique à opérer un choix entre l’organisation des prochaines élections législatives avec ou sans la biométrie, dans le meilleur des cas, envisager le report du scrutin, à l’issue d’une concertation avec les forces vives de la nation.

‘’Faut-il aller aux élections sans la biométrie pour satisfaire les délais légaux ? Faut-il intégrer la biométrie dans l’organisation des prochaines législatives quitte à hypothéquer certains projets en cours ? Ou doit-on simplement amener la Cour constitutionnelle à constater un cas de force majeur conduisant à un report des législatives au-delà des délais prescrits par le code électoral ?’’, a interrogé le chef de l’Etat.

Il a invité la classe politique à poursuivre la réflexion, en attendant le nouveau rendez-vous prévu en mai prochain pour débattre de la question de l’organisation des élections législatives qui devaient initialement se dérouler avant la fin de l’année 2011.

‘’Il est impérieux pour nous tous de disposer da la même information’’, a-t-il dit, appelant les représentants du groupe Morpho-SAFRAN, leader mondial des technologies biométriques de reconnaissances d’empreintes digitales, à présenter à l’assistance la faisabilité de l’utilisation de la biométrie lors des prochaines législatives.

Le Directeur des programmes zone Afrique-Asie du Morpho-SAFRAN a évoqué deux scénarios possibles, dont un premier dit express consiste à réaliser une partie de opérations, notamment l’enrôlement des électeurs, alors que le traitement des données et la personnalisation des documents se ferait en Europe.

Cette procédure nécessite la mobilisation de 2200 agents de l’entreprise Morpho, 4000 agents publics, 2000 valises comprenant le kit nécessaire (un ordinateur, un webcam ou appareil photo et un scanner) pour une durée totale des opérations de 5 mois.

Par contre, le scénario standard nécessite, quant à lui, la mobilisation d’à peine 800 personnes, 200 valises pour les opérations d’enrôlement sur une durée de 13 mois, avec l’installation à Libreville d’un site central pour le traitement des données et la personnalisation des documents, a ajouté le directeur des programmes zone Afrique de Morpho.

Pour sa part le ministre de l’Intérieur Jean François Ndongou a mis l’accent sur les contraintes financières et logistiques du scénario dit express.

Selon lui, ce scénario exige une enveloppe de 30 milliards de FCFA pour couvrir les dépenses relatives à la mobilisation des moyens humain0s et logistiques (véhicules tout-terrain, hors-bord, groupes électrogènes…).

Ajouté au 24 milliards de prestations du groupe Morpho-SAFRAN, le processus coûterait la bagatelle de 54 milliards de FCFA pour l’usage de la biométrie dans le processus électoral prochain, a indiqué le ministre de l’Intérieur.

Le président Ali Bongo Ondimba a estimé que la somme était trop élevée. Une telle dépense n’est pas prévue dans la loi des finances 2011, a indiqué le chef de l’Etat, ajoutant qu’il n’avait pas de position tranchée.

Initiée par l’opposant Pierre Mamboundou, l’introduction des données biométriques sur les listes électorales a été acceptée par l’ensemble de la classe politique gabonaise (pouvoir et opposition), mais son application achoppe actuellement sur les délais et son coût.


SUR LE MÊME SUJET
Le Gouvernement réuni, hier, en Conseil des ministres autour du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a entre autres sollicité de la Commission nationale autonome et permanente (CENAP), un report de cinq jours de la date limite de dépôt de candidatures par rapport au délai initialement fixé au 31 de ce mois. Le Ministre en charge des Institutions, Aurélien Ntoutoume rendant public le communiqué final du Conseil des Ministres ayant sanctionné les travaux a souligné cette sollicitude du gouvernement qui permettra à la classe politique gabonaise d’effectuer en toute sérénité, le choix de ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo a annoncé, mardi soir à Libreville, que les élections législatives prévues avant la fin de cette année se tiendront sans biométrie, dans son discours à la Nation à la veille de la célébration de la fête de l’indépendance. ‘’La Cour a procédé à son arbitrage sur la biométrie et la demande de report des élections. "Conformément à la légalité républicaine, et en tant que garant de la Constitution, je m’y soumets, comme tout acteur politique doit se soumettre aux lois qui gouvernent son pays", a déclaré le présiodent Ali Bongo Ondimba. Le chef de l’Etat gabonais ...
Lire l'article
Le Gouvernement gabonais a décidé de maintenir les élections législatives prévues au Gabon avant la fin de l’année 2011, suite au rejet, par la Cour constitutionnelle, de sa requête plaidant pour un report du scrutin pour permettre l’introduction de la biométrie dans le processus électoral. "Le gouvernement de la République prend acte de cette décision de la haute juridiction", souligne un communiqué de la Primature lu mardi soir à la télévision nationale par le ministre gabonais de la communication Paul Ndong Nguema. "Cette décision ne peut faire l’objet d’aucun recours. En conséquence, le gouvernement va organiser les élections ...
Lire l'article
Le Gabon a officiellement renoncé à l'introduction de la biométrie dans le processus électoral en vue des législatives qui se dérouleront donc d'ici la fin de l'année 2011 et ne seront pas reportées à 2012, a annoncé le ministre de la Communication mardi. La Cour constitutionnelle a décidé qu'il n'y avait lieu ni à évocation de cas de force majeure ni de report des élection législatives (...) Le gouvernement prend acte de cette décision (...) et va organiser les prochaines élections législatives conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur, a annoncé le ministre Paul Ndong Nguema en lisant un communiqué ...
Lire l'article
Report des législatives au Gabon : la Cour constitutionnelle n’a pas tranché
Par RFI La Cour constitutionnelle gabonaise n'a pas pu se prononcer sur la demande de report des élections législatives de 2011 à 2012 pour permettre d'y introduire la biométrie, lors d'une audience publique vendredi 3 juin 2011. Après une concertation avec des partis de l'opposition et la société civile, le président gabonais Ali Bongo Ondimba avait annoncé le 9 mai que le gouvernement saisirait la Cour constitutionnelle pour demander un report des élections législatives de 2011 à 2012 afin de pouvoir y introduire la biométrie. Les réactions des politiques à l'absence de décision de la Cour constitutionnelle La décision de la ...
Lire l'article
La Cour constitutionnelle rejette la requête du gouvernement en vue du report des législatives
La Cour constitutionnelle a rejeté vendredi, la requête du gouvernement sur l’éventualité du report des élections législatives prévues avant la fin de l’année 2011, pour vice de forme. ‘’En l’état actuel de la législation en vigueur qui ne mentionne la biométrie nulle part pour ainsi traduire en actes normatifs l’accord politique du 9 mai 2011, et en l’absence au dossier d’un quelconque élément attestant de l’exécution des opérations relatives à l’application de la biométrie, il n’y a lieu à évocation ni d’un cas de force majeure, ni de report des élections des élections législatives en vue du ...
Lire l'article
En demandant le report des législatives, Ali Bongo crée le consensus Au Gabon, la classe politique est unanime pour un report des élections législatives prévues avant fin décembre 2011. C’est Ali Bongo en personne qui est à la manœuvre. Il a multiplié les rencontres avec la classe politique pour faire accepter ce report motivé par deux raisons : la CAN 2012 de janvier et février, et l’introduction dans la biométrie dans les listes électorales. Ali Bongo Ondimba a marqué un grand point politique. Pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir, sa décision de saisir la Cour constitutionnelle pour demander ...
Lire l'article
Au sortir de la concertation politique initiée par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba avec tous les partis politiques du pays, la classe politique gabonaise s’est mise d’accord sur un éventuel report des prochaines élections législatives sous réserve de la décision de la Cour constitutionnelle; de son côté, le simple citoyen Gabonais a un sentiment mitigé sur la question. La rédaction de GABONEWS a promené son micro dans les artères de la capitale gabonaise afin de prendre les réactions des uns et des autres. Selon Dikarado Aliday, citoyen gabonais, c’est anormal qu’une élection qui a été prévue longtemps à l’avance, conformément ...
Lire l'article
Les responsables politiques et autres acteurs vives de la nation, réunis ce lundi autour du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, sont tombés d’accord sur le report des législatives pour l’année prochaine (2012) avec introduction de la biométrie. Cette décision découle de la première concertation politique du 28 avril dernier autour du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba qui, avait renvoyé la classe politique à la réflexion en tenant compte d’un certain nombre de paramètres relatifs entre autres à l’organisation de Coupe d’Afrique des nation 2012 (CAN), que notre pays va co-organiser avec la Guinée-Equatoriale. « Compte tenu du faite qu’il ...
Lire l'article
Biométrie et élections législatives : le Président Ali Bongo Ondimba décide de saisir la Cour Constitutionnelle
« J’ai écouté les différentes déclarations des représentants des partis ; je vais saisir la Cour constitutionnelle dans les meilleurs délais afin qu’elle statue sur la position consensuelle qui plaide en faveur du report des élections législatives », a déclaré le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba, au terme de la deuxième rencontre organisée avec les principaux leaders de la Majorité républicaine et de l’opposition sur l’opportunité ou non d’introduire la biométrie dès les prochaines élections législatives, normalement prévues pour la fin de l’année. Cette décision intervient suite aux recommandations des différentes forces politiques représentées à cette réunion. ...
Lire l'article
Législatives 2011 : Le gouvernement sollicite un report de cinq jours pour le dépôt de candidatures
Ali Bongo Ondimba confirme la tenue des élections législatives sans biométrie
Les élections législatives maintenues au Gabon avant la fin 2011
Gabon/législatives: pas de biométrie, pas de report
Report des législatives au Gabon : la Cour constitutionnelle n’a pas tranché
La Cour constitutionnelle rejette la requête du gouvernement en vue du report des législatives
Au Gabon, Ali Bongo réclame le report des élections législatives
Politique / Les Gabonais s’expriment au sujet de la biométrie et du report des élections législatives
Politique / Les élections législatives reportées pour 2012 avec la biométrie à l’appui
Biométrie et élections législatives : le Président Ali Bongo Ondimba décide de saisir la Cour Constitutionnelle

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 28 Avr 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*