Socialisez

FacebookTwitterRSS

Un sous-officier de la gendarmerie impliqué dans un trafic d’ivoire dans le nord-est du Gabon

Auteur/Source: · Date: 29 Avr 2011
Catégorie(s): Divers,Société

Un sous-officier de la gendarmerie nationale, Antoine Obiang Ndong, est impliqué dans un trafic d’ivoire dans la province de l’Ogooué-Ivindo, dans le nord-est du Gabon, suite à la découverte d’une centaine de kg d’ivoire dans son véhicule.

La saisie a été réalisée, dans la nuit du 26 au 27 avril dernier à Makokou, le chef-lieu de province, par des agents de la police judiciaire.

En poste à la brigade territoriale de gendarmerie de Mékambo, chef-lieu du département de la Zadié (nord-est), Antoine Obiang Ndong a été interpellé avec trois de ses complices, dont un Camerounais, Youssoufa Yaya, un Congolais, Merveille Manganza, et un Burkinabé, Kone Kerim.

Les quatre trafiquants étaient en route pour Libreville, où ils devaient écouler l’ivoire dont la valeur a été estimée à plus de 14 millions de FCFA par des experts du Fonds mondial pour la nature (WWF).

L’éléphant fait partie des quinze espèces ayant intégré en mars dernier la liste des animaux intégralement protégés avec la baleine à bosse, l’hylochère, le buffle, le mandrill, le drill, le picatharte à cou gris, la tortue luth, la tortue verte, la tortue olivâtre, la tortue imbriquée, le crocodile du Nil, le crocodile nain et le faux gavial.

La chasse, la capture, la détention, la commercialisation et le transport des animaux protégés sont interdits, sauf dérogation accordée par arrêté du ministère chargé des Eaux et Forêts au titulaire d’un permis scientifique de chasse ou de capture.

Mais l’appât du gain a entraîné une recrudescence du braconnage autour et dans les treize parcs nationaux crées au Gabon en 2002. D’où la décision prise ce mois-ci par le président Ali Bongo Ondimba de créer une unité militaire de 240 hommes au sein de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN).

Baptisée “la brigade de la jungle”, cette unité a pour mission de sécuriser les parcs nationaux et de protéger la faune et la flore sauvage, notamment contre le braconnage et le trafic illégal d’ivoire.


SUR LE MÊME SUJET
Le gouvernement gabonais a annoncé, dans un communiqué rendu public, mardi à Libreville, que l’expulsion de quelque 4700 immigrés clandestins du site de Minkébé, dans le nord-est du Gabon, ‘’s’est déroulée dans des conditions satisfaisantes’’. ‘’Aucun acte de violence et aucune exaction n’ont été commis sur les expulsés’’, indique le communiqué du ministère de la défense, portant ‘’un démenti formel aux allégations tendancieuses de certains médias qui ne reflètent nullement la réalité’’. ‘’Chaque individu a pu choisir ce qu’il emportait avec lui, avant de quitter sa case. En définitive, aucun incident, fut-il mineur, n’a été déploré’’, ajoute le ...
Lire l'article
Deux tortues marines centenaires ont été relâchées en mer vendredi dernier sur une plage du Cap santa Clara, à une trentaine de km au nord de Libreville, après avoir passé près de trois semaines dans un bassin aménagé où elles ont subi des soins intensifs. Selon les spécialistes, les deux tortues, un mâle et une femelle, de couleur verte et de type Chelonia mydas, pesaient entre 70 et 80 kg et seraient âgées de 100 ans, à en juger par la longueur de leurs carapaces. La femelle a été "baptisée" Gypsie et le mâle Benjamin par les conservateurs ...
Lire l'article
La gestion de la faune sauvage dans les concessions forestières sous aménagement durable sera au centre d’un séminaire de formation du 27 au 29 avril prochain dans la Lopé, une localité de l’Ogooué Ivindo (nord-est), province abritant trois des treize parcs nationaux crées au Gabon en 2002. Organisé par Tim Rayden, un organisme technique forestier, en partenariat avec le cabinet d’étude Terre-Environnement-Aménagement (TEREA), la rencontre porte sur les exigences légales gabonaises et les meilleures pratiques en matière de gestion de la faune sauvage, à partir d’exemples tirées dans la sous-région de l’Afrique centrale, conformément au processus de ...
Lire l'article
Le Centre d’action pour le développement durable et environnemental (CADDE), une organisation non gouvernementale (ONG) a lancé, conjointement avec des pêcheurs nigérians du village Moka, un projet pour la gestion concertée de la mangrove du parc national d’Akanda, une aire protégée située dans le département du Cap Estérias, au nord de Libreville, la capitale gabonaise. Le secrétaire exécutif de l’ONG, Constant Allogho Aubame, a indiqué que le CADDE va lutter contre la coupe intensive de la mangrove, un écosystème où se reproduisent les poissons et les crustacés, utilisé comme combustible par les pêcheurs nigérians du village de Moka pour fumer ...
Lire l'article
L’inspecteur régional de santé (IRS) du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, Pierre N’nang Obame, a placé les cliniques, les cabinets médicaux, les unités de soins, les pharmacies et les dépôts pharmaceutiques sous étroite surveillance. ‘’Vous avez jusqu’au mercredi 1er décembre pour régulariser vos structures et les dossiers des personnels qui y exercent’’, a déclaré M. N’nang Obame, au cours d’une réunion à Oyem avec les propriétaires des cliniques, officines et autres structures de soins. L’ultimatum concerne également les laboratoires, les écoles de formation du domaine de la santé, les maisons des pompes funèbres ainsi que les entreprises disposant d’infirmeries, telles ...
Lire l'article
La Compagnie de gendarmerie de Mbigou dans le département de la Boumi-Louétsi (sud) connaîtrait un problème d’effectif comme dans certains départements de la province de la Ngounié, alors qu’elle regorge en son sein plusieurs Brigades, rapporte dimanche l’AGP. Ce corps de défense dont l’objectif prioritaire est d’assurer la sécurité des personnes et des biens et la surveillance des frontières territoriales devrait au regard de ses larges missions procéder une augmentation de ces troupes. Cette compagnie a, sous son commandement, les brigades de Mimongo et Eteké (l’Ogoulou), Ndendé (Dola) et Lébamba (Louétsi-Wano), ainsi que Nzenzélé (Boumi-Louétsi) au sud-est de Mouila. La compagnie de ...
Lire l'article
Les représentants des Parlements d’Afrique francophone étaient réunis à Libreville du 4 au 6 mars pour un séminaire régional sur le renforcement du rôle des parlementaires dans la promotion des Droits de l’Homme et la mise en œuvre des recommandations des traités auxquels ont adhéré ces pays. Ces travaux ont permis aux participants de recentrer le rôle des parlementaires dans la protection des Droits de l’Homme à travers la concrétisation dans les législations nationales des recommandations internationales et le suivi de l’application des dispositions législatives qui découlent des traités internationaux de protection des droits humains. Le séminaire régional des ...
Lire l'article
Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération , de la Francophonie et de l’Intégration Régionale, Paul Toungui, a décoré et élevé ce vendredi, au Rang de grand Officier dans l’ordre de l’Etoile Equatoriale, le Nonce Apostolique Monseigneur Andrés Carrascosa Coso, venu lui faire ses adieux. Le Nonce Apostolique Mgr Andrés Carrascosa Coso, quitte le Gabon après y avoir passé 3 ans, 10 mois et 1 jour. Ce dernier part pour le Panama en Amérique centrale où il est déjà attendu. Après avoir traduit en acte, le vœu du chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba (décoré le Nonce), le ministre Toungui ...
Lire l'article
Le ministre du tourisme, le général Idriss Ngari, a remis officiellement, mercredi à Libreville, un équipement destiné aux structures de sécurité des parcs nationaux. Il s'agit d'un lot de boussoles, des tentes et autre équipements d'une valeur de plus de 30 millions de francs CFA. Pour le ministre du tourisme et des parcs nationaux, ce don vient améliorer la prise le conditions de travail des agents qui ont en charge de la protection de nos parcs nationaux. Il a par la même occasion appelé ce personnel à faire le meilleur usage de ce matériel, combien coûteux, compte tenu des contraintes budgétaires ...
Lire l'article
Des boîtes à idées jalonnent les rues de Makokou depuis le 14 juin dernier pour recueillir les doléances et les suggestions des citadins à l’amélioration de l’environnement urbain. Les élus du chef-lieu de l’Ogooué-Invindo, ont initié cette opération pour améliorer la représentation des habitants dans les choix stratégiques de développement de la commune. Des boîtes pour recueillir les réclamations et les propositions des habitants, c’est le moyen qu’ont trouvé les membres de la délégation spéciale de la commune de Makokou, chef lieu de l’Ogooué Ivindo, pour mieux identifier les problèmes quotidiens rencontrés par la population en vue de planifier un ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais satisfait des conditions d’expulsion de 4700 clandestins dans le nord-est du Gabon
Deux tortues centenaires relâchées en mer vendredi dernier au nord de Libreville
La gestion de la faune au centre d’un séminaire du 27 au 29 avril dans le nord-est du Gabon
Un projet de sauvegarde de la mangrove dans un parc national au nord de Libreville
Cliniques privées et pharmacies sous étroite surveillance dans le nord du Gabon
La Compagnie de gendarmerie de Mbigou en sous effectif
Gabon : Libreville implique les parlementaires dans la promotion des Droits de l’Homme
Gabon: Le Nonce Apostolique Andrés Carrascosa Coso élevé au Rang de grand Officier dans l’ordre de l’Etoile Equatoriale
Gabon: Du matériel de surveillance remis aux parcs nationaux à Libreville
Gabon : Makokou implique ses habitants dans le développement urbain

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Avr 2011
Catégorie(s): Divers,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*