Socialisez

FacebookTwitterRSS

Libye: Inquiétude à Misrata à l’expiration d’un ultimatum de Kadhafi

Auteur/Source: · Date: 3 Mai 2011
Catégorie(s): Afrique

A Misrata, l’accès au port préoccupait mardi les habitants qui risquent d’être privés de tout ravitaillement. Un ultimatum, lancé par le régime libyen aux rebelles pour qu’ils se rendent, arrivait à expiration, alors que les insurgés demandent un prêt aux Occidentaux et qu’Ankara appelle au départ de Mouammar Kadhafi.

Dans les rues de Misrata, l’ambiance est lourde. “Je ne suis pas inquiet. Kadhafi ne fera rien, il ment comme d’habitude. Inchallah, il ne fera rien”, veut croire Abd Albari, 20 ans. Vendredi, le régime libyen avait offert une amnistie aux rebelles de cette ville clé s’ils cessaient les combats et précisé que cette proposition tenait jusqu’à mardi.

Abd Albari est en revanche “très inquiet” concernant le port. “S’il est bloqué, les bateaux qui nous aident ne viendront plus et nous aurons de très gros problèmes”, murmure-t-il.

Mouammar Kadhafi avait menacé de frapper les navires entrant dans le port et avait effectivement lâché trois mines dans les eaux au large de Misrata. L’OTAN a indiqué lundi n’avoir détruit pour l’instant que deux de ces trois mines.

La nourriture se fait rare

Le port est essentiel pour l’approvisionnement de la cité d’un demi-million d’habitants sous perfusion humanitaire. Le pain est de plus en plus rare, comme la viande d’ailleurs, les fruits et légumes frais quasi inexistants. Les fermes approvisionnant la ville sont soit au milieu du champ de bataille, soit sous le contrôle des pro-Kadhafi.

Le port est également la seule issue pour réfugiés espérant fuir les combats. Des bateaux humanitaires, notamment un navire de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au large de Misrata depuis samedi, attendent toujours le feu vert de l’OTAN pour accoster.

Les rebelles libyens ont prévenu mardi que leur économie risquait de s’effondrer d’ici juin si la France, l’Italie et les Etats-Unis ne leur accordaient pas un crédit de 3 milliards de dollars garanti par les fonds gelés du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

Changement sur le plan diplomatique: la Turquie, qui jusqu’alors ménageait le régime libyen, a changé de ton. M. Erdogan a demandé à Mouammar Kadhafi de quitter “immédiatement” le pouvoir et la Libye pour mettre un terme à l’effusion de sang dans son pays, “aux larmes et à la destruction”, a-t-il déclaré.


SUR LE MÊME SUJET
Misrata (Libye) Envoyé spécial - Jusqu'à la fin, il a été au côté de Mouammar Kadhafi. Mansour Dhaou était l'une des cinq personnes présentes dans la Toyota blindée de l'ancien Guide libyen lorsqu'elle a été stoppée par un tir de missile de l'OTAN, jeudi 20 octobre au matin. Quelques heures plus tard, Mouammar Kadhafi, capturé par des révolutionnaires de Misrata, mourrait dans des circonstances non élucidées. Mansour Dhaou, lui, a perdu connaissance sur le champ de bataille et ne sait de rien de précis sur la mort de son "maître". En revanche, il a été le témoin privilégié des dernières semaines ...
Lire l'article
Libye : le régime de Kadhafi est en train de “s’effondrer”, selon l’Otan
Le secrétaire général de l'Otan a promis l'aide de l'Alliance à la rébellion pour aider à reconstruire une Libye démocratique. Le régime de Muammar Kadhafi est en train de "s'effondrer", a affirmé le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen dans la nuit de dimanche à lundi en appelant la rébellion à préserver l'unité du pays et à travailler à une réconciliation nationale. "Le régime de Kadhafi s'effondre clairement", a-t-il déclaré dans un communiqué, reprenant des propos de sa porte-parole tenus un peu plus tôt dans la soirée. "Plus tôt Kadhafi réalisera qu'il ne peut vaincre son propre peuple, mieux ce sera, ...
Lire l'article
Libye: Kadhafi lâché par Moscou, le conflit entre dans une nouvelle phase
Le conflit en Libye a connu vendredi un développement politique majeur, avec la décision de la Russie de lâcher Mouammar Kadhafi, et pourrait entrer dans "une nouvelle phase" militaire avec le déploiement d'hélicoptères d'attaque britanniques au côté des français. Sur le terrain, le régime libyen ne semblait pourtant prêt à aucune concession. L'Otan l'a accusé d'avoir posé "un champ de mines" autour de Misrata, une ville que Kadhafi cherche à reprendre. Ahmed Omar Bani, porte-parole militaire de la rébellion à Benghazi (est), a affirmé que les forces de Kadhafi avaient posé les mines juste avant de partir "quand elles ont senti qu'elles ...
Lire l'article
ALGER (Reuters) - Les troupes de Mouammar Kadhafi ont bombardé mardi la zone portuaire de Misrata pour tenter de priver les rebelles qui défendent la ville de leur seul lien avec le monde extérieur, selon des habitants et des insurgés. Principal bastion des rebelles à résister aux kadhafistes dans l'ouest de la Libye, Misrata est encerclée sur trois fronts et son ravitaillement dépend du port. Les forces gouvernementales se sont retirées du centre-ville après des semaines de pilonnages et de combats de rue qui n'ont pas eu raison des combattants insurgés opérant à partir d'immeubles éventrés et d'autres repaires. Mais ce retrait semble ...
Lire l'article
Libye: plus de 100 morts en 2 jours dans l’Ouest, mission de l’ONU à Misrata
Plus de 100 personnes ont été tuées en 48 heures à Nalout et Yefren, deux villes au sud-ouest de Tripoli pilonnées par les forces loyales à Mouammar Kadhafi, selon des habitants de cette région que des milliers de Libyens ont déjà fui pour se réfugier en Tunisie. Un millier de personnes ont par ailleurs péri en six semaines à Misrata (200 km à l'est de Tripoli), selon des sources médicales, alors que l'ONU a reçu l'autorisation du gouvernement libyen pour y envoyer une mission humanitaire. Au sud-ouest de Tripoli, les forces loyalistes ont pilonné intensivement lundi la région d'Al-Jabal Al-Gharbi contrôlée en ...
Lire l'article
D'intenses échanges de tirs d'armes automatiques, de mortiers et d'artillerie entre la rébellion libyenne et les forces loyales au colonel Mouammar Kadhafi ont éclaté ce soir dans la ville rebelle assiégée de Misrata, selon un photographe de l'AFP sur place. Les combats ont commencé à s'intensifier peu avant le coucher du soleil, dans le centre de cette ville côtière, selon cette source. Selon la rébellion, des tirs de mortiers ont été tirés près de la rue de Tripoli, principale artère divisant la ville en deux parties. "Nous voulons que l'Otan attaque la rue de Tripoli, il n'y a pas de civils ...
Lire l'article
Libye: à Misrata, les combats font rage
Des tirs retentissent. "Ne craignez rien. Ce sont les tirs de notre armée", lance un officier de l'armée loyale aux journalistes qui l'accompagnent à Misrata, ville rebelle à l'est de Tripoli. Une troisième balle d'un sniper frôle sa tête, le sang coule sur son visage. Les journalistes se jettent au sol et l'officier, Walid, 29 ans, est mis d'urgence dans une voiture en direction de l'hôpital de Zliten, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Misrata. La blessure est légère et ses jours ne sont pas en danger. "Regardez comment ils (les rebelles) prennent les journalistes pour cibles", lance un officier ...
Lire l'article
Au moins trente insurgés libyens ont été tués samedi en repoussant une offensive gouvernementale contre Misrata, la troisième ville du pays à environ 200 km à l'est de la capitale Tripoli. L'Otan a mené plusieurs raids pour venir en aide aux rebelles assiégés par les soldats de Mouammar Kadhafi. Un responsable de l'Otan a annoncé dans la soirée que, vendredi et samedi matin, 15 chars des forces gouvernementales avaient été détruits dans ces attaques près de Misrata et deux autres au sud de Brega, sur le front oriental. C'est apparemment le bilan le plus lourd subi par les soldats de Kadhafi depuis ...
Lire l'article
Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a fait état aujourd'hui de "premières défections" autour de Mouammar Kadhafi, au lendemain d'une conférence internationale à Londres sur l'avenir de la Libye conclue par le constat que le leader libyen devait "partir". "On signale sur le plan politique, et ceci est peut-être porteur de développements positifs, de premières défections autour de Kadhafi à Tripoli", a déclaré M. Juppé lors de la séance des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale. "Vous m'interrogez sur le sort de Kadhafi, nous pensons qu'il n'a plus sa place dans la construction de la Libye de demain, (...) c'est ...
Lire l'article
Les forces régulières libyennes ont repris lundi Zouara, une des dernières villes de l'ouest du pays que tenaient les insurgés. A l'est, Ajdabiya se prépare à subir un assaut des forces de Mouammar Kadhafi. Des bombardements ont déjà visé la ville dans la matinée. Les rebelles en déroute depuis quelques jours, ont promis de défendre Ajdabiya, carrefour routier vital entre plusieurs villes de l'Est. Sur la route entre Ajdabiya et Benghazi, de nombreux civils fuyaient lundi à bord de camionnettes chargées de valises, de sacs et de matelas. Inquiétude à Benghazi Benghazi, fief de l'insurrection situé à 160 km au nord d'Ajdabiya, ...
Lire l'article
Libye: “Plutôt mourir qu’être jugé par la CPI”, m’a dit Kadhafi
Libye : le régime de Kadhafi est en train de “s’effondrer”, selon l’Otan
Libye: Kadhafi lâché par Moscou, le conflit entre dans une nouvelle phase
Libye: Les pro-Kadhafi tentent d’isoler Misrata de sa zone portuaire
Libye: plus de 100 morts en 2 jours dans l’Ouest, mission de l’ONU à Misrata
Libye : combats intenses à Misrata
Libye: à Misrata, les combats font rage
Trente insurgés libyens tués dans les combats à Misrata
Libye/Kadhafi: “1ères défections”(Juppé)
Libye: les pro-Kadhafi reprennent Zouara et marchent sur Benghazi

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Mai 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*