Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’élimination d’Oussama ben Laden crispe les relations entre les Etats-Unis et le Pakistan

Auteur/Source: · Date: 4 Mai 2011
Catégorie(s): Monde

L’administration Obama n’a pas prévenu à l’avance le gouvernement pakistanais de son intention d’attaquer la villa d’Oussama ben Laden par crainte qu’il ne prévienne le chef d’al-Qaïda. C’est ce qu’a déclaré le directeur de la CIA, Leon Panetta au magazine Time. Le gouvernement pakistanais s’est quant à lui efforcé de dissiper les soupçons qui pèsent sur son attitude à l’égard de ben Laden, tout en reconnaissant ne pas avoir été informé de l’opération américaine qui a coûté la vie au chef d’al-Qaïda.

Avec notre ciorrespondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

« Nous avons décidé que travailler avec les Pakistanais risquait de mettre en danger la mission, car ils pourraient avertir les cibles » a confié Leon Panetta à l’hebdomadaire américain Time et plus tard à la chaine NBC. Un aveu qui souligne que la confiance ne règne pas entre Washington et Islamabad.

Le fait que Ben Laden vivait dans une ville militaire, non loin de la capitale, depuis de nombreuses années n’a rien fait pour calmer les soupçons de duplicité des dirigeants pakistanais. Le conseiller américain pour le contre-terrorisme, John Brennan, a déclaré lundi qu’ « il serait prématuré d’écarter la possibilité que le chef d’al-Qaïda a reçu l’assistance des autorités », et il a annoncé l’ouverture d’une enquête, ardemment réclamée par le Congrès où un nombre d’élus a déjà demandé que l’on coupe les milliards de dollars que les Etats-Unis donnent au Pakistan en aide militaire et économique.

L’administration américaine, qui a elle-même ses doutes, s’efforce de ne pas rompre les ponts avec un pays dont elle a besoin. C’est ainsi qu’Hillary Clinton a loué la coopération entre les deux gouvernements. Mais les louanges de la secrétaire d’Etat n’ont pas masqué la méfiance que les Etats-Unis continuent de garder à l’égard d’un allié dont la fiabilité est incertaine.

La France, par la voix de son ministre des affaires étrangères, Alain Juppé a mis en cause le manque de clarté du Pakistan dans la lutte contre al-Qaïda. Nicolas Sarkozy pourra en discuter directement ce mercredi après-midi avec le Premier ministre pakistanais, Yousuf Raza Gilani à l’Elysée.

La version officielle du raid contre la villa de ben Laden

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Peu après le raid, les officiels américains ont donné aux médias l’impression qu’Oussama ben Laden avait utilisé des femmes comme bouclier pour se protéger et qu’il était armé. Le conseiller du président pour le contre-terrorisme, John Brennan, qui n’est pourtant pas du genre à raconter des bobards, avait même laissé entendre que le chef d’al-Qaïda était un lâche s’abritant derrière des femmes, et vivant dans une villa luxueuse alors que ses partisans se battaient dans des conditions difficiles.

Mais hier, changement de version : Brennan faisait machine arrière et le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney, faisant le premier compte rendu de ce qui s’était passé, a dit que ben Laden n’avait pas utilisé de femmes comme bouclier et n’était pas armé. Une de ses épouses qui s’est effectivement jetée contre les membres du commando des forces spéciales a été blessée à la jambe. Ben Laden, lui, a été abattu pour avoir résisté aux militaires. S’il avait levé les bras, et s’était rendu, il n’aurait pas été tué a dit le porte-parole.

Jay Carney a invoqué ce qu’un reporter a appelé « le brouillard de la guerre » pour expliquer les raisons de ces versions contradictoires. Il y avait beaucoup d’informations qui arrivaient, et il était difficile de séparer le vrai du faux. Mais tout le monde n’est pas convaincu et certains journalistes ont suggéré que le gouvernement américain a essayé de discréditer Oussama ben Laden auprès de ses partisans.

Et maintenant la Maison Blanche est en train d’examiner si elle va ou non rendre publique les photos du corps de Ben Laden. C’est une décision que le président Obama prendra seul. Il pèse le pour et le contre. Ben Laden a été blessé à la tête et les photos, selon ceux qui les ont vues, elles sont pénibles à regarder. Les rendre publiques apporterait la preuve qu’il est bien mort et que c’est bien ben Laden, mais cela pourrait aussi être mal ressenti dans le monde islamique, et provoquer des manifestations anti-américaines.

Toutefois Leon Panetta, le directeur de la CIA a dit qu’il pensait qu’éventuellement elles seraient publiées. Ce qui pourrait être rendu publique, avant les photos du corps de ben Laden, ce sont celles de son immersion dans la mer d’Arabie.


SUR LE MÊME SUJET
Barack Obama
La question nucléaire iranienne et la possibilité d'une guerre dans les prochains mois entre Israël et ses alliés et l'Iran et les siens est devenue la question internationale la plus brûlante, bien loin devant la sanglante guerre civile syrienne et le chaos qui s'installe en Egypte. Et face à cette montée des périls, l'administration Bush semble en quelque sorte prise au piège, entre son désir d'empêcher la République islamique de se doter d'une arme nucléaire et celui de ne pas se retrouver malgré elle emportée dans un conflit dont nul le connaît les implications et l'issue. A Téhéran et à ...
Lire l'article
États-Unis : le chômage au plus bas depuis trois ans
Le taux de chômage est retombé en janvier à 8,3%, son plus bas niveau depuis février 2009. Les entreprises privées américaines ont recruté 243.000 personnes en janvier. Les anticipations les plus optimistes sont largement dépassées. L'économie américaine crée nettement plus d'emplois que prévu. Les statistiques tout juste publiées par le Département du travail montrent que le secteur privé accélère ses embauches depuis novembre. Dans le même temps, les États et collectivités locales continuent de réduire leurs effectifs. Le taux de chômage est retombé en janvier à 8,3%, son plus bas niveau depuis février 2009. Au mois d'août, période où l'on a cru ...
Lire l'article
Les Etats-Unis menacent de “répondre”, si l’Iran bloquait le détroit d’Ormuz
Les Etats-Unis "répondront" par la force si l'Iran cherche à bloquer le détroit d'Ormuz, passage stratégique pour le trafic maritime pétrolier, a affirmé dimanche 8 janvier le secrétaire américain à la défense, Leon Panetta, interrogé dans l'émission "Face the nation", sur la chaîne CBS. "C'est une autre ligne rouge" à ne pas franchir, a insisté le chef du Pentagone. La tension est montée d'un cran entre Téhéran et Washington mardi après les mises en garde émises par l'Iran à l'issue de manœuvres militaires contre la présence de la marine américaine dans le Golfe, suscitant des craintes sur l'éventuelle fermeture du détroit ...
Lire l'article
Crise de la dette: la tension monte entre les Etats-Unis et l’Europe
Les Etats-Unis ont exhorté vendredi la zone euro à mobiliser plus d'argent face à l'aggravation de crise de la dette qui inquiète le monde entier et à mettre fin à ses divisions, une leçon que les responsables européens ont peu goûtée. Convié exceptionnellement à une réunion des ministres européens des Finances à Wroclaw en Pologne, le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner s'est alarmé des divisions en Europe sur les meilleurs moyens de régler la crise, notamment entre les gouvernements et la Banque centrale de Francfort dirigée par Jean-Claude Trichet. "Tout le monde doit travailler ensemble (...) afin d'éviter des ...
Lire l'article
Mort de Ben Laden : les nouvelles révélations des Etats-Unis
Peu à peu, le voile se lève sur les circonstances de la mort d'Oussama ben Laden, tué dans l'assaut mené par un commando américain dans la nuit de dimanche à lundi. Ce mardi, la Maison Blanche a ainsi déclaré que le chef d'Al-Qaïda n'était pas armé lorsqu'il a été tué par des commandos américains et que sa femme, d'abord annoncée comme morte, n'est en fait que blessée. SUR LE MÊME SUJET Mort de Ben Laden : l'assaut vécu de la Maison-BlancheMort de Ben Laden : le décryptage d'un ancien patron de la DGSE 5 h 36 lundi : Obama annonce la ...
Lire l'article
A l’occasion de la visite au Gabon que vient d’effectuer le président français, Nicolas Sarkozy, la rédaction de GABONEWS s’est rapprochée et obtenu du Professeur Jean-Marc Misso, enseignant à l’Université Omar Bongo, spécialiste des relations internationales, une interview exclusif dans laquelle nombre de questions d’intérêt capital ont été abordées. GABONEWS: Le président français, Nicolas Sarkozy, vient de séjourner au Gabon dans le cadre d’une visite- éclair, d’une journée. Est-ce que cela symbolise le contenu à la fois historique et passionnel des relations entre la France et le Gabon. PROFESSEUR JEAN-MARC MISSO: C'est un constat en termes de gestion du temps, ...
Lire l'article
Le Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) a salué sur le plateau de la Radiodiffusion Télévision Gabonaise première chaine (RTG1), l’excellence des relations entre le Gabon et la France. Voici le contenu intégral lu par Charles Mvé Ella (Secrétaire national et porte parole du parti). Visite au Gabon de Nicolas Sarkozy. Celle – ci fait suite à ces multiples rencontres avec le Président Ali  Bongo Ondimba depuis l’accession de celui –ci à la magistrature suprême. C’est une fierté pour le peuple Gabonais de voir le chef de l’Etat Français, choisir notre pays pour sa première visite en terre africaine en ...
Lire l'article
Les premiers bureaux de vote ont fermé leurs portes, mardi 4 novembre, dans les Etats du Kentucky (centre est) et de l'Indiana (nord). Déjà les médias américains (CNN, MSNBC) donnent de premières estimations à la sortie des urnes. Obama est donné vainqueur dans le Vermont, un Etat traditionnellement démocrate, tandis que McCain semblerait l'emporter dans le Kentucky. Une chose est sûre : le taux de participation à l'élection présidentielle américaine a atteint mardi un niveau très élevé, voire "sans précédent" dans les Etats-clés. "La participation est phénoménale", a déclaré Jean Jensen, responsable des opérations électorales pour l'Etat de Virginie, soulignant ...
Lire l'article
Selon John McCain, le futur candidat républicain à l'élection présidentielle de novembre, son adversaire démocrate, Barack Obama, augmenterait les impôts de "tous les Américains" s'il était élu. Ce dernier juge pour sa part "injuste" de comparer la politique fiscale préconisée par M. McCain à celle menée par George Bush : les propositions du sénateur de l'Arizona sont pires, selon lui. Entre les deux prétendants, le fer est engagé sur le terrain économique. M. McCain propose de pérenniser les baisses d'impôts générales accordées sous M. Bush, d'augmenter encore celles des plus fortunés, de réduire l'imposition d'une partie des classes moyennes de 2000 ...
Lire l'article
Le rêve que caressent les pays africains de voir un Noir accéder à la Maison-Blanche devient plausible. Pour le quotidien Le Soleil, de Dakar, Obama président serait une revanche sur l'Histoire. Aurait-il été permis, il y a dix ans, malgré le rêve prémonitoire de l'inoubliable Martin Luther King, de rêver à un président noir des Etats-Unis d'Amérique ? L'Amérique de la seconde moitié du XXe siècle avait beaucoup changé. La volonté d'intégration politique, l'acceptation du vote noir dans les grands partis et l'accès aux emplois les plus élevés d'une élite noire sortie des grandes universités américaines ont été les premiers ...
Lire l'article
Les Etats-Unis ne pourront pas empêcher Israël d’attaquer l’Iran
États-Unis : le chômage au plus bas depuis trois ans
Les Etats-Unis menacent de “répondre”, si l’Iran bloquait le détroit d’Ormuz
Crise de la dette: la tension monte entre les Etats-Unis et l’Europe
Mort de Ben Laden : les nouvelles révélations des Etats-Unis
« Dans les relations entre Etats, il y a à obéir à trois éléments essentiels », Jean-Marc Misso, enseignant à l’UOB, Spécialiste des relations internationales
Le PDG salue l’excellence des relations entre le Gabon et la France
Etats-Unis : premiers résultats partiels
Aux Etats-Unis, le débat électoral entre M.McCain et M.Obama se focalise sur la fiscalité
ÉTATS-UNIS L’Afrique attend Obama

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Mai 2011
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à L’élimination d’Oussama ben Laden crispe les relations entre les Etats-Unis et le Pakistan

  1. Pingback: L’élimination d’Oussama ben Laden crispe les relations entre les Etats-Unis et le Pakistan | TravelSquare

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*