Socialisez

FacebookTwitterRSS

Politique / Les élections législatives reportées pour 2012 avec la biométrie à l’appui

Auteur/Source: · Date: 9 Mai 2011
Catégorie(s): Politique

Les responsables politiques et autres acteurs vives de la nation, réunis ce lundi autour du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, sont tombés d’accord sur le report des législatives pour l’année prochaine (2012) avec introduction de la biométrie.

Cette décision découle de la première concertation politique du 28 avril dernier autour du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba qui, avait renvoyé la classe politique à la réflexion en tenant compte d’un certain nombre de paramètres relatifs entre autres à l’organisation de Coupe d’Afrique des nation 2012 (CAN), que notre pays va co-organiser avec la Guinée-Equatoriale.

« Compte tenu du faite qu’il y a un consensus dans la classe politique, il est souhaitable que la Cour constitutionnelle suive ce consentement d’autant plus que la présidente de la Cour constitutionnelle avait régulièrement attiré l’attention de la classe politique pour que les élections soient régulièrement mieux organisées. Je crois qu’elle nous facilitera la tâche pour permettre que les prochaines élections soient organisées dans les meilleurs délais mais aussi pour qu’on adopte définitivement la biométrie », a déclaré Pierre Mamboundou, président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition), au sortir de la rencontre qui s’est déroulée sans la présence des médias.

A ce qui semble, les élections législatives qui devraient se tenir cette année entre le 25 juillet et le 24 décembre pour respecter les délais constitutionnelle, ne se tiendront plus à cette période si le cas de force majeur est constaté par la Cour constitutionnelle.

« Depuis longtemps, l’opposition gabonaise a opté pour l’introduction de la biométrie dans le processus électorale. Cela aurait pu être expérimenté à l’époque du défunt président de la République, malheureusement cela a pris du temps. Il n’est jamais trop tard pour bien faire et je crois que l’actuel Chef de l’Etat, en concluant la réunion espère que la Cour constitutionnelle fera en sorte que l’élection se passe avec la biométrie », a poursuivi Pierre Mamboundou par ailleurs président de l’Alliance pour le Changement (ACR), qui est un regroupement de six partis politiques de l’opposition.

Après que la Majorité et l’opposition ont accordé leurs violons, il revient désormais aux voix compétentes de saisir la Cour constitutionnelle pour faire constater le cas de force majeur. De même, l’Assemblée nationale pourrait être sollicitée dans la mesure où le code électoral actuel ne prévoit aucune disposition liée à l’enrôlement des compatriotes sur la base des données biométriques.

Sauf, changement de partenaire, le groupe « SAFRAN », sollicité par l’Etat gabonais pour une étude de faisabilité liée à l’introduction de la biométrie dans le système électoral avait estimé le coût de sa prestation, le 28 avril dernier, à 40 millions d’euros (environ 24 milliards de francs CFA) pour cette opération à laquelle il faut ajouter 30 milliards de francs CFA liés aux dépenses du projet. Ce qui porte le total à 54 milliards de francs CFA


SUR LE MÊME SUJET
La Cour Constitutionnelle appelle à l’introduction de la biométrie au cours des prochaines élections
La Cour constitutionnelle gabonaise a appelé jeudi, au cours de sa rentrée solennelle à Libreville, le gouvernement du pays à introduire l’usage de la biométrie au cours des prochaines élections locales, en présence du président gabonais, Ali Bongo Ondimba. "Pour que la prochaine consultation électorale se tienne dans les délais légaux, il nous paraît opportun d’inviter les ministres concernés à tout mettre en œuvre aux fins de rendre effective l’introduction de la biométrie dans le système électoral", a déclaré Marie-Madeleine Mborantsuo. Cette rentrée solennelle qui lance les activités de la plus haute juridiction dans le pays composé de huit (8) membres ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo a annoncé, mardi soir à Libreville, que les élections législatives prévues avant la fin de cette année se tiendront sans biométrie, dans son discours à la Nation à la veille de la célébration de la fête de l’indépendance. ‘’La Cour a procédé à son arbitrage sur la biométrie et la demande de report des élections. "Conformément à la légalité républicaine, et en tant que garant de la Constitution, je m’y soumets, comme tout acteur politique doit se soumettre aux lois qui gouvernent son pays", a déclaré le présiodent Ali Bongo Ondimba. Le chef de l’Etat gabonais ...
Lire l'article
Par Ursula Soares La décision est sans appel. La Cour constitutionnelle a décidé de ne pas introduire la biométrie pour le prochain scrutin législatif. Le président gabonais Ali Bongo Ondimba l’a confirmé mardi soir 16 août. L’opposition, qui avait demandé cette mesure pour une meilleure transparence du processus électoral parle de « mise en scène ». Dans son discours à la Nation, à la veille de la fête nationale, le président gabonais Ali Bongo Ondimba a confirmé, mardi 16 août 2011, que les législatives se dérouleraient sans biométrie. « La Cour a procédé à son arbitrage », a-t-il souligné « et je ...
Lire l'article
Par RFI La date des prochaines élections législatives gabonaises n’est pas encore connue mais d’ores et déjà, le président Ali Bongo Ondimba a déclaré le 16 août dans un message à la nation (à l’occasion de la célébration du 51ème anniversaire de l’indépendance) que ces élections ne seront pas reportées et se tiendront sans biométrie. Ali Bongo s’aligne quasiment sur une décision de la Cour constitutionnelle. Ali Bongo Président du Gabon La biométrie n'est pas une fin en soi. La Cour a procédé à son arbitrage,en tant que garant de la Constitution, je m'y soumets. Il nous revient désormais à tous d'accepter cette décision ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo s’est entretenu le 13 juillet à Libreville avec Pierre Mamboundou, président de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition). L’introduction de la biométrie dans le processus électoral était le principal point d’achoppement au cours de la seconde rencontre officielle entre les deux hommes. Les élections législatives 2011 et l’introduction de la biométrie dans le processus électoral étaient au centre de l’entretien, le 13 juillet à Libreville, entre le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo, et l’opposant Pierre Mamboundou, figure historique de l’Union du peuple gabonais (UPG) qui célèbre son 22e anniversaire ce 14 juillet. Des sujets importants ...
Lire l'article
Gabon : Confirmation de la tenue des législatives en 2011… sans biométrie
La Cour constitutionnelle a rendu son verdict quant à sa saisine, le 16 mai dernier, par le Premier ministre sollicitant le report de l’élection législative de 2011. Elle n’a trouvé aucun "cas de force majeure" et a mis en exergue l’inexistence de textes réglementant l’utilisation de la biométrie au Gabon. Les élections législatives auront donc bien lieu entre le 25 juillet et le 24 décembre 2011. Le report des élections législatives, de 2011 à 2012, tel qu’envisagé par une bonne partie de la classe politique gabonaise, n’a pas été validé par la Cour constitutionnelle. Le 3 juin dernier, Marie Madeleine Mborantsuo, ...
Lire l'article
Au sortir de la concertation politique initiée par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba avec tous les partis politiques du pays, la classe politique gabonaise s’est mise d’accord sur un éventuel report des prochaines élections législatives sous réserve de la décision de la Cour constitutionnelle; de son côté, le simple citoyen Gabonais a un sentiment mitigé sur la question. La rédaction de GABONEWS a promené son micro dans les artères de la capitale gabonaise afin de prendre les réactions des uns et des autres. Selon Dikarado Aliday, citoyen gabonais, c’est anormal qu’une élection qui a été prévue longtemps à l’avance, conformément ...
Lire l'article
Biométrie et élections législatives : le Président Ali Bongo Ondimba décide de saisir la Cour Constitutionnelle
« J’ai écouté les différentes déclarations des représentants des partis ; je vais saisir la Cour constitutionnelle dans les meilleurs délais afin qu’elle statue sur la position consensuelle qui plaide en faveur du report des élections législatives », a déclaré le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba, au terme de la deuxième rencontre organisée avec les principaux leaders de la Majorité républicaine et de l’opposition sur l’opportunité ou non d’introduire la biométrie dès les prochaines élections législatives, normalement prévues pour la fin de l’année. Cette décision intervient suite aux recommandations des différentes forces politiques représentées à cette réunion. ...
Lire l'article
A l’occasion d’un meeting inaugural, hier jeudi au carrefour des Charbonnages, d'une tournée politique qu'il va entreprendre dans les (Six) arrondissements de Libreville, le président de l'Union du peuple gabonais (UPG, opposition) Pierre Mamboundou, a invité à la transparence électorale et plaidé pour l'introduction de la biométrie dans le processus électoral dans la perspective des législatives de 2011. Face aux nombreux militants venus pour l’écouter sur l'actualité politique nationale, Pierre Mamboundou a rassuré, au cours de son meeting inaugural de la tournée dans les arrondissements de Libreville, sur son engagement à poursuivre son combat pour l'introduction de la biométrie et ...
Lire l'article
Les partis politiques de l'opposition ont introduit le 21 janvier dernier auprès de la Cour Constitutionnelle un recours contre l'arrêté portant sur l'ouverture de la période de révision des listes électorales. L'opposition réclame toujours l'introduction de la biométrie dans la confection du fichier électoral.    Dans un communiqué rendu public à Libreville le 21 janvier dernier, les partis de l'opposition dénoncent la mauvaise volonté du pouvoir en place d'organiser des élections justes, crédibles, transparentes et démocratiques en refusant l'apport des modifications nécessaires à la fiabilité du fichier électoral. A travers ce communiqué, les partis de l'opposition fustigent entre autres ''l'arrogance du ministre gabonais ...
Lire l'article
La Cour Constitutionnelle appelle à l’introduction de la biométrie au cours des prochaines élections
Ali Bongo Ondimba confirme la tenue des élections législatives sans biométrie
Gabon : les élections législatives se tiendront en octobre et sans contrôle biométrique
Le Gabon confirme la tenue des législatives sans biométrie
Gabon : Mamboundou discute de biométrie avec Ali Bongo
Gabon : Confirmation de la tenue des législatives en 2011… sans biométrie
Politique / Les Gabonais s’expriment au sujet de la biométrie et du report des élections législatives
Biométrie et élections législatives : le Président Ali Bongo Ondimba décide de saisir la Cour Constitutionnelle
Politique / Pierre Mamboundou plaide pour la biométrie et des législatives transparentes
Gabon : L?opposition dit non aux élections sans la biométrie

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Mai 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*