Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Des étudiants pas comme les autres

Auteur/Source: · Date: 11 Mai 2011
Catégorie(s): Education

Cinq enseignants gabonais ont passé huit mois à Charleville, et ont suivi au lycée François-Bazin une formation professionnelle dans les filières industrielles.

Ou quand des profs gabonais viennent prendre des cours à Charleville-Mézières. Vendredi, cinq enseignants venus du pays africain ont reçu leur attestation de formation, après huit mois passés à étudier au lycée professionnel François-Bazin.

L’initiative est venue du ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle du Gabon qui a décidé, avec le soutien de la Banque africaine du développement, de faciliter la reconversion d’enseignants gabonais dans différentes filières industrielles.

Choisi par le gouvernement africain pour mener l’entreprise à bien, le bureau belge de consultants en éducation et formation Cecoforma a ensuite fait appel à l’association ardennaise Greta 08, qui à son tour s’est tournée vers le lycée Bazin pour assurer les formations techniques.

Horel Guibotsi, Jean-Yves Mdadinga, Georges Nzengue Mayaka, Elie Ovono et Alain Nziengui, cinq profs âgés de 33 à 43 ans, sont donc arrivés à Charleville le 13 septembre 2010 et ont été répartis entre les filières « plasturgie et matériaux composites », « ouvrages métalliques » et « équipement hydraulique ».

« Je suis venu travailler, pas faire du tourisme »

« Le ministère a fait appel à des volontaires, et j’étais intéressé », raconte Jean-Yves. Professeur dans les métiers du bois, il voyait la proposition comme une chance « de découvrir ce que sont les matériaux composites, c’est une mutation dans mon domaine de compétences ».

Il n’était jamais venu en Europe, et s’il ne semble pas regretter le voyage, il manifeste, comme son compatriote Elie, une certaine indifférence vis-à-vis de l’expérience culturelle : « La France, c’est bien, sans plus, mais je suis venu travailler, pas faire du tourisme », estime sévèrement ce dernier.

Elie a pourtant voyagé plus que ses collègues, allant voir sa famille dans le reste de la France : Montpellier, Paris…

« Je me suis fait un bon répertoire d’amis en un temps record, ils m’ont emmené ici et là, voir de chouettes coins en Belgique. Ça a permis de joindre l’utile à l’agréable. »

Les deux profs s’accordent sur leur satisfaction face à l’accueil qui leur a été réservé par les organismes et le lycée Bazin : « Nous n’avons pas été traités comme des étudiants mais comme des collègues : ça a été un honneur et a aidé notre intégration », souligne Jean-Yves.

Reste qu’ils seront bien contents de rentrer chez eux : « Huit mois, c’était la longueur acceptable pour moi, explique Jean-Yves. Est-ce que c’était suffisant pour sortir de la formation avec des compétences ? J’ai l’impression que oui. »

« C’était une chance d’étudier dans la 5e puissance économique mondiale, mais honnêtement, ce sont des choses qu’on peut facilement développer et apprendre sur place », estime Elie.

Les cinq professeurs repartent la semaine prochaine. Ils rejoindront le centre de formation professionnel qui vient d’ouvrir à cette occasion au Gabon.

Caroline BOZEC

L’Union – L’Ardennais, Reims, France


SUR LE MÊME SUJET
L’académicien Jean-Christophe Rufin, qui vient de retrouver sa liberté de parole en quittant son poste d’ambassadeur de France au Sénégal, paraît décidément bien candide. Dans un article paru dans Le Monde du 6 juillet[1], Rufin semble s’étonner que la politique française en Afrique ne dépende que de l’Elysée et non du Quai d’Orsay. Et que de plus elle ne répondrait qu’à des intérêts corporatistes ou privés, à l’inverse, croit-il, de ce qui se passait du temps où sévissait le couple De Gaulle-Foccart. Pour l’ex-diplomate, c’étaient principalement les intérêts de la France qui alors motivaient la politique franco-africaine post-indépendance. Et il ...
Lire l'article
Pays anglophone longtemps resté en marge de la formation de l’élite africaine à l’ombre de l’Afrique du Sud, le Ghana apparaît de plus en plus comme une des destinations privilégiées des étudiants gabonais. Si la maîtrise de l’anglais est l’atout indéniable recherché par ces étudiants, ces derniers apprécient également l’offre intéressante qualité-coût de la formation dans les Technologies de l’information et de la communication (TIC). Le Ghana est devenu en très peu de temps l’une des destinations prisées par les étudiants gabonais. La terrasse qui sert de salle d’attente au consulat honoraire du Ghana, situé à Louis, ...
Lire l'article
"Ali Bongo est un citoyen gabonais comme moi, comme des milliers d'autres. Le fait qu'il soit le fils du président, je ne pense pas que dans une république comme la nôtre, cela lui donne plus de droits, moins de droits." source: rfi
Lire l'article
Libreville : Les tractations ont commencé au sein du PDG, Eyegue Ndong réussira t'il à tenir le parti jusqu'au scrutin? « Je suis premier vice président du parti démocratique gabonais (PDG) et j’ai donc une préséance sur l’ensemble des autres vices présidents du parti », déclare le premier ministre gabonais nouvellement reconduit Jean EYEGUE NDONG, qui devient de fait le chef du parti au pouvoir depuis la disparition le 08 juin dernier de son fondateur Omar BONGO ONDIMBA. « Si les militants du parti estiment que je peux défendre les couleurs du PDG à la présidentielle anticipée, alors je n’exclus pas ...
Lire l'article
Le collectif des éditeurs de la presse écrite du Gabon s’est réuni le 29 septembre à Libreville pour donner sa position sur le contentieux relatif à la subvention de l’Etat à la presse écrite. Ce collectif dénonce l’assimilation abusive de ce fonds au Fonds national pour le développement de la presse et de l’audiovisuel (FONAPRESSE) qui s’étend à tous les types de médias. Les éditeurs de la presse écrite dénoncent notamment une manœuvre irrégulière du ministre de la Communication qui lèserait les éditeurs de la presse écrite dans la répartition habituelle des 500 millions de francs CFA alloués chaque année ...
Lire l'article
Les étudiants de 1e année en Marine marchande et PME/PMI de l’Ecole préparatoire aux carrières administratives (EPCA) ont entamé un mouvement de grève le 26 juin dernier pour réclamer le paiement de près de 60 millions de francs CFA d’arriérés de bourse. Privés des allocations de l’Etat depuis la rentrée de novembre 2007, les étudiants de ces deux filières ont accumulé des difficultés financières qui plongent aujourd’hui la plupart d’entre eux dans une situation précaire. Une épaisse fumée s’élevait le 26 juin dernier dans la banlieue est de Libreville, où des étudiants de l’Ecole préparatoire aux carrières administratives (EPCA) ...
Lire l'article
Les étudiants de l’école nationale des cadres ruraux d’Oyem, en grève et regroupés en collectif, ont été reçus le week- end dernier, par le gouverneur de la province du Woleu Ntem, Jean Gustave Meviane M’Obiang ; une rencontre au cours de laquelle les deux parties ont évoqué certains points à l’origine de la situation qui prévaut actuellement au sein de cette grande école de formation. Entrés en grève depuis près d’un mois, les étudiants de l’école des cadres ruraux qui a pour mission de former les techniciens supérieurs en agronomie, sont allés soumettre à la première autorité administrative de la province ...
Lire l'article
Les étudiants en Agronomie de l’Ecole nationale des cadres ruraux d’Oyem, dans la province septentrionale du Gabon, observent depuis quelques jours, un mouvement d’humeur, dénonçant plusieurs disfonctionnements au sein de cet établissement dont les objectifs assignés; notamment la dispense régulière des enseignements en vue d’une meilleur formation sur les métiers de l’agriculture, ne sont plus du tout respecté, ajouté à cela, l’état vétuste des installations dans lequel évoluent ces étudiants; une situation qui n’a que trop durer, sans que la tutelle ne s’en émeuve. Bâtit à la fin des années 80, à deux kilomètres de la ville d’Oyem, sur l’axe Minvoul- ...
Lire l'article
Malgré toutes ses chances d’être élu du fait de représenter le groupe africain, la candidature du Gabon, et de quatre autres pays, au Conseil des droits de l’Homme de l’ONU a été remise en question ce mardi par des ONG américaine et suisse. Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU devrait procéder, le 21 mai prochain, à l’élection de quinze de ses nouveaux membres. Selon deux ONG pro-démocratiques, l’américaine Freedom House et la Suisse UN Watch, cinq pays parmi ceux en lice ont des bilans en matière des droits de l’Homme qui devraient les disqualifier de l’élection. ...
Lire l'article
Non! Monsieur Albert Bernard Bongo,   La France qui est une démocratie mûre de plusieurs siècles ne veut plus se faire manipuler par les mensonges d'une dictature fossilisée comme la vôtre. Vous êtes devenu pour les nouvelles générations africaines un embarrassant fossile d'un autre temps. Et la France ne veut plus traîner à ses pieds le boulet encombrant que vous représentez. Vous aurez donc beau vous baigner dans la boue mensongère de vos gris-gris et aligner vos tours de prestidigitation mal pensés, les Français ne sont plus dupes; ils ont la liste des dictatures d'Afrique à faire choir et vous en faites partie. ...
Lire l'article
Rufin, Kouchner et autres amusements
Le Ghana, nouvelle destination prisée des étudiants gabonais
Casimir Oye Mba sur rfi: Ali Bongo n’a pas “plus de droit” que les autres gabonais
Gabon: Eyegue Ndong et les autres probables candidats du PDG à la présidentielle
Gabon : La presse écrite conteste l’octroi de la subvention aux autres médias
Gabon : Les étudiants de l’EPCA sur le pied de guerre
Gabon: Les étudiants de l’école des cadres ruraux d’Oyem reçus par le gouverneur de la province du Woleu-Ntem
Gabon: A Oyem, les étudiants de l’Ecole nationale des cadres ruraux dénoncent les dysfonctionnements de cette Institution
Conseil des droits de l’Homme : Controverse autour de la candidature du Gabon et de quatre autres pays
Réaction du Porte parole politique du BDP-Gabon Nouveau: Un roitelêt négrillon comme Omar Bongo n’a pas la capacité de diriger un pays comme le Gabon

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Mai 2011
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*