Socialisez

FacebookTwitterRSS

Plaidoyer de la ministre déléguée à la Santé contre les grossesses précoces et les IST

Auteur/Source: · Date: 15 Mai 2011
Catégorie(s): Santé,Société

La ministre gabonaise déléguée à la Santé, Claudine Minvoula a recommandé vendredi dernier, l’utilisation des préservatifs aux jeunes filles de la commune du Cap Estérias (nord de Libreville), en vue d’éviter les grossesses précoces, le sida et les infections sexuellement transmissibles.

Selon le ministre déléguée à la Santé, l’utilisation des préservatifs est le seul moyen sûr pouvant permettre aux jeunes filles d’éviter les grossesses précoces, la contamination du sida et les infections sexuellement transmissibles, même en cas de viol.

‘’Ayez toujours un préservatif dans vos sacs’’, a insisté le membre du gouvernement, s’adressant aux jeunes ayant déjà débuté une activité sexuelle ou en âge de procréer. ‘’Si quelqu’un veut vous violer et que vous n’avez pas les moyens de vous défendre, proposez lui le préservatif’’, a-t-elle ajouté, conseillant la plus grande prudence aux jeunes filles au cours d’une causerie organisée dans cette localité située à une trentaine de km au nord de la capitale gabonaise.

Le docteur Eko pour sa part, intervenant au cours de la séance des questions-réponses, a recommandé aux jeunes filles de consacrer leur jeunesse aux études, afin de réussir leurs projets de vie et d’être plus tard des citoyennes utiles pour le Gabon.

‘’C’est l’école, le succès, la réussite ou la sexualité’’, a-t-il souligné, invitant les jeunes filles, ‘’futures princesses’’, à faire de bons choix pour leurs vies.

Il a adressé également un message poignant à l’endroit de certains parents et tuteurs, qui au lieu de jouer pleinement leu rôle de protecteurs, se transforment en proxénètes, en livrant leurs filles aux mains de n’importe quel individu, pour quelques billets de banque.

‘’N’envoyez pas vos filles chez des hommes pour ramener l’argent ou de la nourriture’’, a martelé le docteur Eko, expliquant que cette pratique répugnante est l’une des principales causes du taux élevé des grossesses précoces dans notre pays, sans oublier le sida et les IST.

‘’Que faire pour éviter les grossesses précoces ?’’, ‘’A quoi sert le préservatif’’, ‘’Pourquoi les jeunes filles sont victimes des grossesses précoces’’ ? ‘’Quelle aide apporte l’Etat aux jeunes filles mères ?’’, sont entre autres les questions posées par les jeunes de la commune du Cap Estérias aux spécialistes du ministère de la Santé, au cours de cette causerie.

Bon nombre de personnes interrogées dans cette localité estiment que l’Etat devrait renforcer les programmes de lutte contre le chômage chez les jeunes et donner plus de moyens pour l’éducation, la formation et la réinsertion sociale des jeunes filles, en vue d’endiguer le phénomène de grossesses précoces don t l’une cause principale réside dans la précarité des conditions de vie des ces dernières.


SUR LE MÊME SUJET
Au moins 36 personnes (hommes et femmes) âgées entre 15 et 35 ans affirment utiliser le préservatif, pour lutter contre les grossesses non désirées, selon une enquête réalisée le 25décembre 2011 dans cette ville, par une équipe de reporters membres du Réseau des communicateurs en population et développement R.C.P.D). D’après les dernières statistiques de la Direction générale de la prévention du sida (D.G.P.S), la province de la Ngounié avec un taux de séroprévalence de 8,2% figure parmi les provinces les plus touchées par la pandémie du VIH/SIDA. Si ce chiffre est alarmant pour cette région, des espoirs, ...
Lire l'article
Le ministère gabonais de la santé et le Mouvement populaire pour la santé au Gabon (MPG) ont plaidé pour l'adoption d'un avant-projet de loi antitabac au Gabon, à la faveur d'un atelier qui s'est s'achevé vendredi à Libreville. Le projet de loi, qui entre dans le cadre de la convention cadre pour la lutte contre le tabagisme de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), interdit la publicité, la promotion et le parrainage du tabac et de ses produits au niveau national, ainsi que l’augmentation de son prix, afin de décourager les fumeurs. Selon une étude du ministère gabonais de la Santé, ...
Lire l'article
A l’instar de la communauté internationale, le Gabon célèbre la 4ème journée internationale de lutte contre la mortalité maternelle et néonatale autour du thème « Espacement des naissances et prévention de grossesses précoces », GABONEWS. Au nombre des activités prévues à cet effet, l’on note des journées portes ouvertes dans l’après-midi de mardi au centre de planification familiale de l’hôpital de la coopération sino-gabonaise situé au quartier Belle-vue II, la journée scientifique à la faculté de médecine, ainsi que des causeries dans les établissements scolaires de Libreville. Organisées par le ministère de la Santé et des Affaires sociales en partenariat avec le ...
Lire l'article
Le nombre de jeunes filles en grossesse est en nette augmentation dans les lycées, les collèges et même les écoles primaires d’Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, attestant de la persistance des rapports sexuels non protégés, en dépit des opérations se sensibilisation, menées dans le cadre de la lutte contre le SIDA. ‘’Nous avons eu à faire des sensibilisations au CES public deux fois et au lycée d’Etat une fois, mais la mobilisation n’était pas au rendez-vous’’, a confié le médecin chef du Centre de traitement ambulatoire (CTA) d’Oyem, le Dr Sylvain ...
Lire l'article
Le ministère gabonais de la santé, en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), et l’Organisation des nations unies pour l’enfance (UNICEF), organisent une campagne de vaccination contre le tétanos néonatal du 20 au 23 octobre prochain, à l’intention des femmes de Libreville et de ses environs, âgées de 15 à 49 ans. Au cours de cette grande campagne de vaccination qui débute le 20 octobre, toutes les femmes pouvant procréer et dont l’âge varie de 15 à 49 ans, pourront se faire vacciner gratuitement dans les centres de Santé Maternelle et Infantile(SMI). Aussi, des équipes mobiles vont sillonner les ...
Lire l'article
Les jeunes Gabonais connaissent une sexualité précoce et "46% des filles gabonaises ont déjà eu un enfant à 19 ans", selon le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) à Libreville où s'achève jeudi une conférence sur les grossesses précoces. Sur une population officiellement estimée à 1,5 million d'habitants, 60% ont moins de 25 ansn, a affirmé le chef du bureau de l'UNFPA pour ce pays pétrolier, David Lawson, dans un discours dont l'AFP a obtenu copie. M. Lawson s'exprimait à l'ouverture mercredi de cette conférence de deux jours "sur la prévention des grossesses précoces", co-organisée par le Gabon, l'ambassade d'Afrique ...
Lire l'article
Le ministre Gabonais de la Santé, en charge des Affaires Sociales et de la famille, Alphonsine Mbie N'NA a ouvert ce mercredi à Libreville, les travaux relatifs à la conférence internationale axée sur la prévention des grossesses précoces, organisée les 26 et 27 mai à Libreville par le gouvernement en partenariat avec l'Ambassade de l'Afrique du Sud, ainsi que de  l'organisation mondiale de la santé(OMS) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a constaté GABONEWS. Pendant deux jours, les délégués venus du Congo Brazzaville, ceux de l'ambassade d'Afrique du Sud ainsi que des experts du ministère de la Santé, de l'OMS et du PNUD passeront au crible les ...
Lire l'article
Les puéricultrices en service au centre de santé maternelle et infantile de la Peyrie, dans le 3èmearrondissement de Libreville, ont initiées des mardi, des séances de nutrition, dans le but d’aider certaines mamans à mieux alimenter leurs enfants, notamment les nourrissons. Avec des farines préalablement préparées et autres aliments propices pour une bonne alimentation des jeunes enfants, les puéricultrices procèdent par démonstration, en vue de permettre à chaque maman de pouvoir arriver à préparer convenablement les repas de leur progéniture. Une initiative très encouragée qui suscite un certain engouement surtout de la part des jeunes filles mères. « C’est une bonne initiative d’autant ...
Lire l'article
En vue de l’ouverture prochaine, dans toutes les capitales provinciales, des centres-conseils et d’information sur la santé sexuelle des jeunes, un séminaire-atélier national, portant sur la « formation des animateurs de Centres d’information et conseils pour adolescents et jeunes au Gabon », organisé par le RENAPS/AJ (Réseau national pour la promotion de la santé reproductive des adolescents et des jeunes en population et développement), en partenariat avec le UNFPA (Fonds des Nations unies pour la population), le ministère de la Planification et de la Programmation du développement, le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique et de la Promotion ...
Lire l'article
Pour lutter contre le nombre croissant de grossesses non désirées, l’association des femmes et filles mères de Makokou a lancé le 17 mai dernier une campagne de sensibilisation auprès des jeunes de la commune. Il s’agit de sensibiliser les jeunes filles scolarisées à la gestion de leur fécondité par le comportement sexuel responsable et la contraception. Le problème des filles mères qui ne peuvent assumer leurs enfants économiquement et psychologiquement a poussé l’association des femmes et filles de mères du chef lieu de la province de l’Ogooué Ivindo à initier une campagne de sensibilisation à l’intention des jeunes filles scolarisées ...
Lire l'article
Gabon: Le préservatif dans la lutte contre les grossesses non désirées et précoces à Mouila
Plaidoyer pour l’adoption d’une loi antitabac au Gabon
Santé / Planifier les naissances pour prévenir la mortalité maternelle et infantile au Gabon
Les grossesses précoces en hausse en milieu scolaire dans la province du Woleu-Ntem
Social -Santé / Le ministère gabonais de la Santé accentue la lutte contre le tétanos néonatal du 20 au 23 octobre prochain
46% des Gabonaises “ont déjà eu un enfant à 19 ans”
Gabon / Santé: Prévention des grossesses précoces: le gouvernement Gabonais accentue la lutte
Gabon: Santé / Le centre de santé de Peyrie renforce les capacités des mamans en matière de nutrition
Gabon: Santé sexuelle / Bientôt des centres-conseils sur toute l’étendue du territoire national
Gabon : Femmes et filles mères de Makokou sensibilisées au contrôle des naissances

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Mai 2011
Catégorie(s): Santé,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*