Socialisez

FacebookTwitterRSS

Strauss-Kahn muré dans le silence : jusqu’à quand ?

Auteur/Source: · Date: 17 Mai 2011
Catégorie(s): Monde

Par LAURENCE NEUER

La parole, DSK pourra bien sûr la reprendre avant le procès, s’il plaide coupable et décide de négocier sa peine avec le procureur.
défait, barbe naissante, regard perdu…, entouré de ses avocats, DSK a reçu la décision du juge le plaçant en détention sans dire un mot. Depuis son arrestation, le patron du FMI est plongé dans le silence.

C’est son droit le plus strict, “qui résulte de la jurisprudence américaine”, précise un avocat spécialiste du droit américain. Pour qu’un interrogatoire soit conforme aux obligations constitutionnelles, il faut que la personne arrêtée soit informée qu’elle a le droit de demeurer silencieuse et que toute déclaration de sa part peut être retenue contre elle”.

Témoin

Silencieux, DSK le sera aussi le 20 mai, date à laquelle un grand jury composé de 23 citoyens américains décidera, ou non, de la tenue d’un procès à une majorité de 12 voix, ce qui arrive dans 75 % des cas. “DSK peut néanmoins demander à être entendu comme témoin par le grand jury, précise Pierre Hourcade, avocat aux barreaux de Paris, de New York et de Californie. Il peut aussi demander à ce qu’un témoin soit entendu par ce grand jury, qui est libre de décider s’il lui accorde ce droit”.

En théorie, “l’accusé a droit au silence jusqu’à la fin du procès”, indique Pierre Hourcade. Mais y a-t-il intérêt ? “Non, s’il est innocent, il est important psychologiquement pour le jury qu’il verbalise cette innocence. Si le dossier comporte des zones d’ombre dans lesquelles le procureur pourrait s’engouffrer et mettre en doute la crédibilité de l’accusé, les avocats peuvent en revanche conseiller à leur client de rester silencieux. Il n’a en effet aucune obligation de parler à quelque moment que ce soit et ce silence ne peut pas être retenu contre lui”, explique l’avocat.

Plaider coupable ?

O. J. Simpson n’a jamais parlé pendant le procès, car ses avocats pensaient qu’il craquerait au moment de la “cross examination”. C’est une particularité de la procédure américaine : après l’interrogatoire de l’accusé par ses propres avocats, intervient celui du procureur. Cet “exercice de démolition méthodique de la crédibilité de l’accusé peut parfois durer très longtemps”, souligne le juriste.

La parole, DSK pourra bien sûr la reprendre avant le procès, s’il plaide coupable et décide de négocier sa peine avec le procureur.

Le Point.fr – Publié le 17/05/2011 à 14:46 – Modifié le 18/05/2011 


SUR LE MÊME SUJET
Comme annoncé précédemment sur notre site, ce mardi 03 octobre 2011 a vu le Président de la République, Chef de l’Etat , Ali BONGO ONDIMBA fouler le sol de la Ngounié. Il a été acceuilli à son arrivée à l’aéroport par les autorités de la province et s’est vu remettre les clés de la ville par le maire de cette localité. Le chef de l’Etat a d’ailleurs remercié les populations pour « l’accueil enthousiaste et très chaleureux » qui lui a été réservé. Mais entre les discours et autres doléances, un symbole fort s’est fait jour. Et ce symbole mérite ...
Lire l'article
Affaire Strauss-Khan: A Sarcelles, on se dit stupéfait et on parle d’une “manipulation”
De Pauline FROISSART — Sur le marché de Sarcelles, l'ex-fief de Dominique Strauss-Kahn, les habitants étaient stupéfaits dimanche, les responsables socialistes du Val-d'Oise parlant d'une affaire "surréaliste", voire d'une "manipulation", après l'inculpation du patron du FMI. "Quand j'ai vu ça à la télé ce matin, j'ai été tellement étonné ! Je me suis dit : +Qu'est-ce que c'est que cette histoire ?", s'exclame Benito William, 43 ans, vendeur de sacs à main. Ce grand gaillard au verbe haut en est persuadé : "C'est un coup politique!". Comme lui, beaucoup de Sarcellois rencontrés par l'AFP sur ce marché populaire du Val-d'Oise, disent leur ...
Lire l'article
Dans une série de vidéos de “Conversations avec le peuple gabonais” diffusées du 22 juillet au 17 août 2010 sur le site “Bongo Doit Partir”, Daniel Mengara rompt le silence et parle
Sur le site du mouvement "Bongo Doit Partir" se trouve en page d'accueil une image très parlante qui dit ceci: "En 2009, les ennemis du peuple ont gagné une bataille: Mais le combat continue". Ce constat reflète très clairement la position qui a été celle du Dr. Daniel Mengara depuis la débâcle électorale qu'a subie l'opposition gabonaise aux élections présidentielles du 30 août 2009. De nombreux Gabonais auront sans doute remarqué le "silence assourdissant" du Dr. Daniel Mengara pendant toute la période de la mi-septembre 2009 (suite à l’échec électoral de l’opposition) à ce jour. C'est qu'en fin stratège politique, et en ...
Lire l'article
A l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues, qui portait sur le thème «la drogue contrôle-t-elle ta vie ?», le président de l’ONG Agir pour le Gabon, Dr Alphonse Louma, a appelé les autorités à accorder une attention à la situation sanitaire des toxicomanes. Dans une déclaration faite le 26 juin à l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues, le président de l’ONG «Agir Pour le Gabon», Dr Louma a lancé un appel à l’endroit des autorités gabonaises en vue d’inscrire le traitement de la toxicomanie dans le cadre ...
Lire l'article
Les autorités gabonaises ont décidé que soit obervsée mardi sur toute l’étendue du territoire national, une minute de silence en mémoire du président Omar Bongo Ondimba, à l’occasion du premier anniversaire de son décès survenu le 8 juin 2009 à Barcelone (Espagne), indique un communiqué officiel. Ce moment de recueillement sera observé à 13h 50 (12h 50 GMT), heure de la mort du défunt président. En rapport avec cet événement, des manifestations seront organisées à Franceville (ville où a été inhumé l’illustre disparu) et à Libreville. A Franceville est prévu le dépôt de la gerbe de fleur sur le mausolée du défunt par ...
Lire l'article
La famille du général Jean-Philippe Ntumpa Lebani, ex-dirigeant du Conseil national de sécurité (Cns) du Gabon et incarcéré depuis septembre pour "tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat", a déploré lundi le silence entourant son dossier. "On ne sait pas à quel niveau est son dossier", a déclaré à l’Afp un membre de sa famille qui a requis l’anonymat. "Le juge d’instruction qui suivait l’affaire a été dessaisi il y a environ deux semaines et nous ne savons pas depuis sur quelle table le dossier du général a été posé". "On attend qu’on nous dise pourquoi" il a été incarcéré, "personne ne ...
Lire l'article
NOUS N'ACCEPTONS PAS D'ETRE REDUITS AU SILENCE ! Sans respecter le "principe du contradictoire", la Cour Constitutionnelle, de longue date inféodée au pouvoir par des liens étroits de parenté, le népotisme et l'intimidation, a ignoré le Droit, la volonté du Peuple et son aspiration au Changement et à la Liberté. En ces heures particulièrement sombres pour l'avenir du Pays, comment ne pas se souvenir des propos de Martin Luther KING :" the ultimate tragedy is not the oppression and cruelty by the bad people, but the silence over that by the good people" ( ce qui est le plus tragique ...
Lire l'article
En reponse aux revendications des agents de l'education nationale en greve, le gouvernement gabonais prend la mesure arbitraire de priver  les fonctionnaires grevistes de leurs salaires.
Lire l'article
La Journée mondiale de la vente illicite des produits pharmaceutiques, célébrée les 28 mai de chaque année, est passée sous silence au Gabon, malgré l'appel « forte » du comité de l'ordre des pharmaciens du Gabon, lancé à l'endroit des autorités et des populations, aucune manifestation à cette occasion n’a été organisée à Libreville, ni ailleurs dans le pays quand bien même on sait l’ampleur du phénomène, a constaté GABONEWS. Le président de l'ordre des pharmaciens au Gabon, Serge Aime Issembé, lors d'un entretient avec GABONEWS a reconnu l'existence et surtout l’ampleur du phénomène, soutenant qu'il prend de plus ...
Lire l'article
La célébration samedi, au Gabon, de la journée mondiale de liberté de la presse est passé sous silence, malgré l'engagement de l'Observatoire gabonais des médias (OGAM) qui avait programmé une série de communications portant sur les « droits et devoirs des journalistes, éthique et déontologie » et sur les questions de l’«autorégulation », qui ont malheureusement été annulés sans trop de précisions. Selon un communiqué du ministère gabonais de la communication, cette journée a été reportée pour une date ultérieure, pour les raisons non évoquées. L'OGAM a donc préféré célébrer cette journée en gardant simplement le silence pour rendre hommage aux journalistes ...
Lire l'article
Visite du Chef de l’Etat dans la Ngounié : Quand la République “s’élève”
Affaire Strauss-Khan: A Sarcelles, on se dit stupéfait et on parle d’une “manipulation”
Dans une série de vidéos de “Conversations avec le peuple gabonais” diffusées du 22 juillet au 17 août 2010 sur le site “Bongo Doit Partir”,
Gabon : A quand la prise en charge des toxicomanes ?
Une minute de silence observée sur l’ensemble du territoire national en mémoire d’Omar Bongo Ondimba, mardi
INCARCÉRATION DU GENERAL NTUMPA AU GABON : La famille du déplore le silence
NOUS N’ACCEPTONS PAS D’ETRE REDUITS AU SILENCE ! Message de Pierre MAMBOUNDOU
Quand le gouvernement plonge dans l’arbitraire
La journée mondiale de la vente illicite des médicaments passée sous silence au Gabon
Gabon: La Journée mondiale de la liberté de la presse passe sous silence au Gabon


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Mai 2011
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*