Socialisez

FacebookTwitterRSS

G8: Côte d’Ivoire, Niger et Guinée invités exceptionnels du sommet

Auteur/Source: · Date: 23 Mai 2011
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde

Les présidents de la Côte d’Ivoire, du Niger et de la Guinée, récemment élus dans des circonstances parfois douloureuses, sont les invités exceptionnels du sommet du G8 qui se tient à Deauville (France) les 26 et 27 mai.

Selon la présidence française du G8, ces trois ex-colonies de la France qui ont élu à leur tête Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Alpha Condé (Guinée) en novembre 2010 et Mahamadou Issoufou (Niger) en mars 2011, “ont des parcours démocratiques exemplaires”.

Ils retrouveront à Deauville d’autres dirigeants des pays africains à l’origine de la création du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad) que sont l’Algérie, l’Egypte, l’Ethiopie, le Nigeria, le Sénégal et l’Afrique du Sud.
Les partenariats G8-pays arabes d’un côté, G8-Afrique de l’autre, seront au coeur de la deuxième journée du sommet qui “porte une double signature de l’hommage des pays du G8 aux démocraties émergentes, dans le monde arabe comme en Afrique”, selon la présidence française.

“Pour la première fois, et c’est la novation de ce G8, nous avons réussi à négocier ensemble entre pays africains et pays du G8 la déclaration” qui sera publiée à l’issue de la rencontre, se félicite-t-elle.
“De plus en plus, dans ce partenariat, au-delà de l’aide publique qui reste indispensable, les pays africains demandent de l’investissement, de la formation, de la création d’entreprises”, ajoute-t-elle.
Outre les questions économiques, dirigeants africains et occidentaux évoqueront les crises les plus graves du continent dont celles du Soudan, de la Somalie et du Zimbabwe. C’est la première fois que MM. Ouattara, Condé et Issoufou participeront à un tel sommet depuis leur élection.

Alassane Ouattara prend la tête d’un pays meurtri par plus de dix ans de crises politico-militaires, dont la plus grave vient de s’achever avec son investiture samedi à Yamoussoukro. Son prédécesseur Laurent Gbagbo, au pouvoir depuis 2002, avait refusé de reconnaître la victoire de M. Ouattara au 2ème tour de la présidentielle du 28 novembre, entraînant la Côte d’Ivoire dans un nouveau cycle de violences qui, en près de cinq mois, ont fait quelque 3.000 morts.
Alassane Ouattara n’a pu accéder à la présidence que grâce au soutien militaire décisif de la France et de l’ONU qui a abouti à l’arrestation, le 11 avril à Abidjan, de M. Gbagbo, aujourd’hui en résidence surveillée.
“Le peuple s’est battu pour sa souveraineté, pour la légalité”, “l’exemple de la Côte d’Ivoire est un signal très fort pour la démocratie”, il montre “que l’Afrique entre dans une nouvelle phase, les gens ne veulent plus de dictatures”, déclare Anne Ouloto, porte-parole de M. Ouattara.

En Guinée voisine, marquée par 50 ans de dictatures civiles et militaires, Alpha Condé est devenu le premier président démocratiquement élu le 7 novembre, à l’issue d’un processus électoral laborieux, également marqué par des violences politico-ethniques, d’ampleur moindre qu’en Côte d’Ivoire. Son adversaire malheureux, Cellou Dalein Diallo, qui avait reconnu sa défaite, dénonce aujourd’hui une dérive autoritaire du pouvoir de M. Condé, ce dont ce dernier se défend.
Quant au Nigérien Mahamadou Issoufou, il a été élu le 12 mars après une période de transition militaire née d’un coup d’Etat ayant renversé en février 2010 Mamadou Tandja qui, après dix ans de présidence, avait tout fait pour se maintenir au pouvoir.
En dépit d’importantes richesses minières, la Guinée et le Niger font partie des pays les plus pauvres au monde. La Côte d’Ivoire, elle, reste une puissance régionale mais la récente crise politique a porté un coup terrible à son économie.
Ces trois pays comptent sur l’aide des pays du G8 (près de 80% de la richesse mondiale), dont des ONG considèrent cependant qu’ils n’ont pas rempli leur engagement, pris en 2005, de doubler l’aide au développement de l’Afrique subsaharienne d’ici fin 2010. 


SUR LE MÊME SUJET
CAN 2012 : la Côte d’Ivoire s’impose logiquement face à la Guinée équatoriale
Par Romain Lemaresquier La Côte d'Ivoire a remporté son quart de finale face à la Guinée équatoriale 3 à 0, ce samedi 4 février 2012 à Malabo (Guinée équatoriale) et s'est donc qualifiée pour les demi-finales. Didier Drogba a marqué à deux reprises, alors que Yaya Touré a marqué le troisième but sur un superbe coup franc. Le Nzalang Nacional quitte la compétition alors que les Eléphants affronteront le vainqueur de Gabon-Mali, mercredi 8 février. De notre envoyé spécial à Malabo Le Nouveau Stade de Malabo devait faire à nouveau le plein pour la seconde rencontre du Nzalang Nacional dans la capitale ...
Lire l'article
France – Côte d’Ivoire : Ouattara à Paris, Copé et Guéant à Abidjan
Alors qu'Alassane Ouattara est attendu dans la capitale française en décembre, des proches de Nicolas Sarkozy se rendront en Côte d'Ivoire entre fin octobre et novembre. Réception à l’hôtel de ville de Paris, probable discours à l’Assemblée nationale, entretien en tête à tête avec Nicolas Sarkozy… Le programme de la prochaine visite d’État en France (19-20 décembre) d'Alassane Ouattara s’annonce chargé, d’autant que le président ivoirien devrait également signer un nouvel accord de défense, qui sera du même type que ceux récemment conclus par la France avec le Gabon et le Sénégal. Il prévoit notamment le stationnement de 300 militaires (rebaptisés ...
Lire l'article
Les pays qui constitueront les têtes de poules de la 28ème coupe d'Afrique des nations CAN Orange 2012 qui se jouera au Gabon et en Guinée Equatoriale du 21 janvier au 1é février sont maintenant connus. Il s'agit des quatre (4) équipes qui composent le chapeau N°1, à savoir, les deux pays coorganisateurs : le Gabon et la Guinée-Equatoriale et les deux pays les mieux classés selon le règlement de la Confédération Africaine de Football (CAF) qui tient comptent du nombre de participation aux phases finales et du classement. L'application du règlement place ainsi la Côte d'Ivoire et le Ghana dans ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : Sarkozy à Yamoussoukro pour l’investiture de Ouattara
Dans un communiqué, Paris annonce que Nicolas sarkozy sera l'hôte d'Alassane Ouattara lors de l'investiture de ce dernier à Yamoussoukro, le 21 mai. L'annonce renforcera peut-être la conviction de ceux qui croient qu'Alassane Ouattara est le « président de la France ». L'Élysée a indiqué dans un communiqué que Nicolas Sarkozy assisterait à l'investiture du nouveau président ivoirien, accompagné par son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé et Henri de Raincourt, le ministre chargé de la Coopération. Selon le communiqué, Sarkozy rencontrera ensuite la communauté française de Côte d'Ivoire à Abidjan, sur la base de Port-Bouët et y prononcera une allocution. Lire ...
Lire l'article
Cote d’Ivoire: une émissaire du président gabonais à Abidjan
La secrétaire générale de la présidence gabonaise devait se rendre mercredi à Abidjan pour remettre un message du président Ali Bongo Ondimba à son homologue Alassane Ouattara, a annoncé la présidence. "Mme Laure Olga Gondjout (...) se rendra à Abidjan porteur d'un message de son excellence Ali Bongo Ondimba à son homologue et frère son excellence le docteur Alassane Ouattara", a affirmé à l'AFP un porte-parole de la présidence, ne donnant pas d'indication sur le contenu du message. Mme Gondjout avait effectué une tournée dans la sous-région début avril alors que le Gabon, membre non-permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, a ...
Lire l'article
Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a estimé samedi que la force des Nations unies en Côte d'Ivoire "devrait jouer son rôle plus efficacement", rappelant que son mandat "permet d'utiliser la force", alors que les affrontements se multiplient dans le pays. Depuis mi-février, les affrontements se multiplient à Abidjan entre insurgés pro-Alassane Ouattara et forces fidèles au président sortant Laurent Gbagbo, qui refuse de lui céder le pouvoir, faisant craindre une guerre civile. Les civils sont les premières victimes, et l'ONU a accusé les forces du camp Gbagbo d'avoir tué jeudi de 25 à 30 d'entre eux, évoquant un possible ...
Lire l'article
Le Sommet tripartite organisé par l'Organisation des Nations Unies (ONU), à l'initiative du Secrétaire général de cette Institution Ban Ki-moon, à propos du différend frontalier opposant le Gabon à la Guinée Equatoriale réunit à New York (USA), le président gabonais Ali Bongo Ondimba et son homologue Teodoro Obiang Nguema Mbasogo les 24 et 25 février prochain. Autour du Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, les présidents gabonais et équato-guinéen devraient débattre, au plus haut niveau, de ce différend territorial qui, depuis 1970, oppose les deux pays voisins. Depuis cette date, en effet, le Gabon et la Guinée Equatoriale, frontaliers, se ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba et son homologue Teodoro Obiang Nguema Mbasogo de Guinée-Equatoriale doivent se retrouver les 24 et 25 février à New York autour du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, pour un sommet tripartite, convoqué par l’organisation mondiale pour débattre du différend territorial qui, depuis 1970, oppose les deux pays voisins à propos de l’Ile Mbanié. C’est le 2ème sommet du genre, convoqué par les Nations unies, après celui ayant regroupé à Genève (Suisse) en 2006, les présidents Omar Bongo Ondimba et Obiang Nguema Mbasogo, autour de Kofi Annan, alors secrétaire général de ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba et son homologue Teodoro Obiang Nguema Mbasogo de Guinée-Equatoriale doivent se retrouver les 24 et 25 février à New York autour du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, pour un sommet tripartite, convoqué par l’organisation mondiale pour débattre du différend territorial qui, depuis 1970, oppose les deux pays voisins à propos de l’Ile Mbanié. C’est le 2ème sommet du genre, convoqué par les Nations unies, après celui ayant regroupé à Genève (Suisse) en 2006, les présidents Omar Bongo Ondimba et Obiang Nguema Mbasogo, autour de Kofi Annan, alors secrétaire général de ...
Lire l'article
Au lendemain de l'échec de la tentative de médiation de l'Union africaine via l'ex-chef d'Etat sud-africain Thabo Mbeki, un sommet extraordinaire des Etats membres de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) s'est ouvert mardi 7 décembre à Abuja, au Nigeria, pour tenter de résoudre la grave crise politique en Côte d'Ivoire. Depuis une semaine pays, le pays est déchiré entre deux présidents proclamés, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara : le premier a été investi vendredi 3 décembre par le Conseil constitutionnel de Côte d'Ivoire, tandis que le second a été reconnu vainqueur de la présidentielle par la Commission ...
Lire l'article
CAN 2012 : la Côte d’Ivoire s’impose logiquement face à la Guinée équatoriale
France – Côte d’Ivoire : Ouattara à Paris, Copé et Guéant à Abidjan
CAN Orange 2012 : Le Gabon, la Guinée-Equatoriale, la Côte d’ivoire et le Ghana, têtes de poules de la 28ème CAN
Côte d’Ivoire : Sarkozy à Yamoussoukro pour l’investiture de Ouattara
Cote d’Ivoire: une émissaire du président gabonais à Abidjan
Côte d’Ivoire: la force de l’ONU doit jouer son rôle plus efficacement
Politique / île Mbanié : le Sommet tripartite ONU-Gabon-Guinée-Equatoriale se tient les 24 et 25 février à New York
Sommet tripartite Gabon-Guinée-Equatoriale-ONU les 24 et 25 février à New York
Sommet tripartite Gabon-Guinée-Equatoriale-ONU les 24 et 25 février à New York
Côte d’Ivoire : sommet extraordinaire des Etats d’Afrique de l’Ouest


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Mai 2011
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*