Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le premier ministre a reçu le Rapport de la Cour des Comptes

Auteur/Source: · Date: 27 Mai 2011
Catégorie(s): Economie

Le chef du gouvernement gabonais, Paul Biyoghé Mba a reçu ce vendredi à Libreville le rapport détaillé de l’exécution des lois de Finances de l’Etat pour l’exercice 2009 des mains de Gilbert Ngoulakia, Premier président de la Cour des Comptes, organe de contrôle de gestion du budget de l’Etat, rapporte une source de la primature.

D’entrée de jeu, Gilbert Ngoulakia, le Premier président de la Cour des Comptes qui était entouré pour la circonstance, de plusieurs membres de la Cour, a dit saisir cette occasion pour rendre un vibrant hommage au Chef de l’Etat pour avoir autorisé la publication d’un rapport sur la gestion des deniers publics. Aussi, c’est un rapport sans complaisance qu’a dressé le magistrat en chef de la Cour des Comptes pour montrer à quel point les fonctionnaires en charge de l’exécution des différents budgets mis à leur disposition ne faciliteraient pas le travail aux magistrats.

Retraçant au passage les missions régaliennes de la Cour, Gilbert Ngoulakia a dit que la présente procédure faisait partie de la mission assignée à l’institution dont il a la charge et ce, par les dispositions combinées des articles 48 et 76 de la Constitution, 76 à 83 de la loi organique N° 11/94 du 17 septembre 1994 relative à ladite Cour et 31 de la loi N°4/85 du 27 juin 1985 relative aux lois de finances.

Pour lui, il s’agit là d’une mission d’assistance au Parlement et au Gouvernement car, en le faisant, la Cour des Comptes aident aide les députés et les sénateurs à mieux apprécier l’action du gouvernement en matière de gestion des opérations financières de l’Etat. De même que les observations et recommandations faites par la Cour des Comptes permettent à l’exécutif de mieux élaborer les lois de finances et d’exécuter le budget de l’Etat conformément aux autorisations parlementaires.

Gilbert Ngoulakia a fait sortir une vue d’ensemble dans le rapport transmis au Chef du Gouvernement en précisant qu’il donnait une vue d’ensemble de la situation financière de l’Etat au terme de l’exercice 2009. Il a aussi affirmé que la loi de règlement était la loi par laquelle le Parlement constate les résultats financiers de l’exercice budgétaire et approuve ou non les différences entre les résultats et les prévisions de la loi de finances initiale et ceux des lois de finances rectificatives.

Pour ce qui concerne l’exercice 2009, il ressort que es comptes produits par l’administration des finances établissent les ressources et les charges budgétaires respectivement à 1546,8 milliards de FCFA et à 1447,1 milliards de FCFA. Il en résulte également, suivant la même administration, un excédent budgétaire de 99,7 milliards de FCFA contre un déficit de 75,4 milliards de FCFA affiché par les mêmes comptes en 2008.

Sur le plan purement de la gestion des budgets, le Premier président de la Cour des Comptes a déploré la manière avec laquelle certains gestionnaires de budgets utilisent l’argent du contribuable. Il s’est insurgé sur la désinvolture qui caractérise ceux-là mêmes qui sont chargés de transmettre les donnés à temps afin qu’elles soient exploitées de manière efficiente.

« En ce qui concerne la vérité des comptes qui constitue un outil d’aide à la décision, il y a lieu de souligner que les documents produits à la Cour et tenant lieu, respectivement de compte général des comptables de l’Etat et de compte général administratif de l’Etat ne fournissent pas toutes les informations requises, notamment celles concernant l’exécution des crédits alloués aux institutions constitutionnelles et à certaines administrations publiques jouissant de l’autonomie de gestion » a déploré Gilbert Ngoulakia.

Le Premier président de la Cour des Compte a relevé, avec une certaine amertume, la non régularisation, au terme de chaque exercice, de toutes les avances au budget consenties à certaines administrations en cours d’année. Pour lui, cet état de chose a pour conséquence de minorer le niveau réel des dépenses budgétaires exécutées souvent au de-là des prévisions. La Cour des Comptes estime que cette pratique laisse souvent d’énormes sommes en instance dans les écritures du trésor. Pour cette juridiction, les fonctionnaires en charge de la gestion du budget de l’Etat devront y mettre du sérieux pour éviter que la dette publique constitue éternellement un artifice qui altère la sincérité des comptes de l’Etat.

Toujours sans mettre de gants, Gilbert Ngoulakia a attiré l’attention du Chef du Gouvernement sur la nécessité de faire appliquer la loi sur toute la ligne en ce qui concerne le contrôle de la gestion des deniers publics. La Cour se réjouit d’ailleurs de la promulgation de la nouvelle loi organique relative aux lois de finances qui exige désormais du gouvernement et du parlement, l’élaboration et le vote des budgets par objectifs des programmes, tout en assignant au juge financier la mission de certification des comptes de l’Etat. La plaidoirie de Gilbert Ngoulakia sur la manière de gérer les finances publiques a donné l’occasion au Premier ministre, Chef du Gouvernement d’engager son équipe dans la prise en compte des réflexions et suggestions de la Cour des Comptes.

Paul Biyoghé Mba qui avait à ses côtés, outre le ministre de la Justice Garde de Sceaux, Ida Assonouet Reteno, d’autres membres de son cabinet, a dit qu’il était normal et sérieux pour qu’un fonctionnaire soit contrôlé et noté sur ce qu’il fait. Le travail de l’administration, a souligné le premier ministre nécessite une prise en compte de l’intérêt supérieur de la nation. Et, la gestion de l’argent du contribuable devant être soumise à l’appréciation des plus hautes autorités habilitées. Le chef du gouvernement dira également que l’on est meilleur quand on est bien noté.

En somme, Paul Biyoghé Mba a tiré la sonnette d’alarme afin que tout détenteur d’une portion de pouvoir de gestion, se soumette au contrôle de la Cour afin de mériter la confiance placée en lui. En un mot, les polissons n’auront qu’à bien se tenir.


SUR LE MÊME SUJET
Lors de l’audience solennelle de la Cour des Comptes vendredi dernier à Libreville, 12 nouveaux comptables publics ont prêté serment. Saisissant la balle au bond, Gilbert Ngoulakia, premier président de cette institution, a indiqué la désignation de ces impétrants par le Gouvernement souligne la volonté de ce dernier à promouvoir la Bonne Gouvernance. A-t-on appris de source proche de la Cour des Comptes. Ce serment, a-t-il dit, ne doit pas être considéré comme une simple régularisation de la situation administrative. Il est question d’un engagement dont le non respect expose aux sanctions prévues à cet effet par les textes législatifs et ...
Lire l'article
Au terme de trois mois de congés, le personnel de la Cour des Comptes a repris du service, lundi, à la faveur d’une cérémonie solennelle placée sous le signe de la « rigueur » et en présence du Chef de l’Etat gabonais, en sa qualité de Président du Conseil Supérieur de la Magistrature et de la Ministre de la Justice, Garde des Sceaux. La cérémonie s’est déroulée en milieu de journée, au tribunal de 1ère instance de Libreville. Dirigée par le Premier Président de la Cour des Comptes, Gilbert Ngoulakia, cette cérémonie a été marquée par son intervention ...
Lire l'article
Les magistrats de la Cour du Gabon s’attèlent depuis deux jours à la mise en place des mécanisme devant concourir à la bonne organisation de la 12ème Assemblée générale de l'Organisation Africaine des Institutions Supérieures de Contrôle des Finances Publiques (AFROSAI), prévue à Libreville du 18 au 23 du mois en cours. Depuis dimanche, les magistrats gabonais, notamment de la Cour des comptes s’attèlement aux préparatifs de la 12ème Assemblée générale de l’AFROSAI dans un hôtel de la place. La confection des paquetages, des badges en passant par l’accueil des délégations et la réservation des chambres, entre autres, constituent le gros ...
Lire l'article
Gabon: la Cour des comptes rappelle à l’ordre le gouvernement
La Cour des comptes du Gabon a rappelé à l'ordre le gouvernement, accusé d'"inobservation" de ses recommandations et de "non-respect des dispositions légales" dans l'exercice budgétaire 2008, selon le président de cette juridiction cité mercredi par les médias publics. "Au terme de ses travaux sur le contrôle de l'exécution des lois de Finances de l'exercice 2008, la Cour observe, une fois de plus, que ses recommandations en la matière ne sont pas prises en compte par le gouvernement", a déclaré son président, Gilbert Ngoulakia, à la télévision publique RTG1. "La non-prise en compte des recommandations de la Cour des comptes par le ...
Lire l'article
Le Premier ministre a reçu ce vendredi, les vœux du gouvernement de la République sur fond d’attachement aux idéaux du Président de la République , Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, de faire du Gabon, une destination de référence et incontournable sur le continent. Ouvrant le bal des allocutions, en sa qualité de porte parole circonstanciel du gouvernement, le ministre de la justice, Anicette Nanda, a indiqué que le gouvernement adhère totalement à la politique du chef de l’Etat, laquelle est mise en pratique par le Premier ministre en sa qualité de chef du gouvernement. Pour sa part, le Secrétaire général du ...
Lire l'article
L'ancien Premier ministre sénégalais Macky Sall, mis en cause par le gouvernement dans une affaire de blanchiment, a affirmé n'avoir "jamais reçu un franc du président (gabonais Omar) Bongo" mais a admis lui avoir écrit pour demander des "conseils" et un "soutien". Interrogé par une chaîne privée sénégalaise, Walf TV, sur un "soutien financier de la part du président Bongo", il a répondu: "je n'ai jamais reçu un franc du président Bongo", selon la retranscription de l'entretien, consulté jeudi par l'AFP et dont les termes ont été confirmés par le parti de M. Sall. Ancien président de l'Assemblée nationale et ex-numéro 2 ...
Lire l'article
La Cour de Comptes du Gabon, a organisé lundi dans la salle du Palais de justice de Libreville, sa cérémonie solennelle de rentrée judicaire 2008 -2009, marquée par les guéguerres entre les juges et les officiers de polices judiciaires, et ce après trois mois de vacances. Cette cérémonie a été placée sous le haut patronage du président de la République, président du Conseil supérieur de la magistrature Omar Bongo Ondimba, qui était accompagné des membres du gouvernement ainsi que de certains représentants du corps diplomatique au Gabon. Prenant la parole, le président de la Cour de Compte, Gilbert Ngoulakia, a fait un ...
Lire l'article
Le président de la Cour des comptes, Gilbert Ngoulakia, a remis le 30 juin dernier au chef du gouvernement, Jean Eyeghé Ndong, le rapport général de son institution sur l’exercice du budget 2006. Le président de l’institution a interpellé le Premier ministre sur la persistance de certaines insuffisances déjà indexées par la Cour des comptes dans les précédents rapports sur l’administration des budgets de fonctionnement annuel de l’Etat. Le rapport de la Cour des comptes sur l’exercice du budget 2006 souligne au rouge les insuffisances déjà indexées par l’institution dans ses précédents rapports. Le premier président de la Cour, Gilbert ...
Lire l'article
Le premier Président de la cours des comptes, Gilbert Ngoulakia, a plaidé lundi à Libreville à l'occasion de la remise du rapport portant sur le contrôle de l’exécution des lois de finances en vue du règlement du budget de l’exercice 2006 pour une meilleure évaluation des ressources et charges budgétaires au Gabon. « L’assainissement des nos finances publiques commande que l’on procède à une évaluation ‘’sincère’’ de nos ressources et dépenses budgétaires », a déclaré Ngoulakia aux Sénateurs lors de la remise du rapport général de la Cour des comptes portant sur le contrôle de l’exécution des lois de finances en ...
Lire l'article
L’inauguration solennelle de la Chambre provinciale des Comptes de Franceville, lundi, par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Martin Mabala, engageant à cette occasion, les juges financiers de la région à se montrer plus « efficaces et impartiaux » dans le contrôle du maniement, à la fois par l’Administration des moyens financiers mis à leur disposition par l’Etat, et le secteur privé en partenariat avec le gouvernement en vue de hâter le développement économique et l’essor des infrastructures sociales de base qui font encore défaut, a suscité un regain d’optimisme parmi les présidents des Cours et tribunaux du ...
Lire l'article
Gabon : La Cour des comptes pour la promotion de la Bonne Gouvernance
Rentrée solennelle de la Cour des comptes sous le signe de la « rigueur »
La Cour des comptes du Gabon accueille la 12ème Assemblée générale de l’AFROSAI du 18 au 23 juillet à Libreville
Gabon: la Cour des comptes rappelle à l’ordre le gouvernement
Le Premier ministre a reçu les vœux du gouvernement de la République sur fond d’attachement aux idéaux du Président Ali Bongo
Sénégal: l’ex Premier ministre Macky Sall affirme n’avoir rien reçu de Bongo
Gabon: La Cour des comptes fait sa rentrée solennelle sous fond de remontrances aux Juges
Gabon : La Cour des comptes tance le gouvernement pour ses insuffisances dans la gestion des budgets
Gabon: Le Président de la Cour des comptes plaide pour une meilleure évaluation du budget
Gabon: Contrôle des Finances Publiques / La Cour des Comptes se déploie dans le Haut Ogooué, les juges financiers plus près des justiciables

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Mai 2011
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*