Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’économie verte : une responsabilité et une opportunité

Auteur/Source: · Date: 1 Juin 2011
Catégorie(s): Economie,Environnement

Alors que les discours sur le développement durable et la croissance responsable fleurissent dans les pays développés du Nord, certains leaders africains ont choisi d’engager leurs pays sur cette voie de la croissance verte. C’est le cas d’Ali Bongo Ondimba au Gabon.

Cape Town, Afrique du Sud, début mai. Le World Economic Forum organise une grande conférence sur l’avenir de l’Afrique réunissant chefs d’État, experts, opérateurs économiques et responsables politiques. Gouvernance et démocratie, compétitivité, relations avec les pays riches : la liste des thèmes abordés est longue. Ali Bongo Ondimba, lui, a fait le choix de participer à un débat sur… la croissance verte, aux côtés du président mozambicain Armando Guebuza, d’un homme d’affaires indien et d’un Américain à la tête d’une grosse entreprise d’agroalimentaire. Au cœur du débat : comment passer de la parole aux actes et mettre en pratique les aspirations au développement durable et à la protection de l’environnement dans des régions où les priorités peuvent sembler se trouver ailleurs. Vaste défi…

L’économie verte, aujourd’hui sur toutes les lèvres, ressemble parfois à une lubie de dirigeants soucieux de renouveler leur offre électorale et d’apparaître comme des hommes politiques modernes, en phase avec leur temps. C’est pourtant, à n’en pas douter, après les révolutions agricole et industrielle, la prochaine mutation économique d’envergure. À vrai dire, cette révolution est déjà en marche, dans tous les secteurs. Énergie, agriculture, construction, exploitation forestière, transport, distribution, automobile… Les voyants sont au vert, partout dans le monde.

L’Afrique, elle, reste pour l’instant à la traîne. Le continent, dont on peut penser qu’il a mille autres chats à fouetter, doit-il donner la priorité à cette nouvelle marotte internationale ? Oui, pour de multiples raisons. La première est qu’il est désormais impossible, pour ne pas dire suicidaire, en Afrique comme ailleurs, de déconnecter développement et environnement, donc ressources. L’exploitation rationnelle de ces dernières constitue un enjeu capital. Ensuite, parce que la protection de l’environnement, et donc de la planète, est un devoir et un combat global, qui doit être partagé, pour ne pas être vain, par toutes les nations qui la composent. Enfin, parce que le continent subit d’ores et déjà les conséquences du réchauffement climatique (désertification, érosion des côtes, etc.) et demeure extrêmement fragile face aux catastrophes auxquelles il peut être exposé. Mieux vaut prévenir que guérir…

Au-delà du phénomène de mode qu’elle représente et des discours hypocrites tenus au Nord pour se donner bonne conscience tout en demandant au Sud de faire des sacrifices auxquels lui-même ne consent pas, l’économie verte est aussi une aubaine pour l’Afrique. Son potentiel en la matière est immense. Et là, nous quittons les rivages incertains et lointains du futur, guère motivants pour des populations en proie à mille difficultés quotidiennes. L’économie verte, c’est le présent, un moteur insoupçonné de croissance, la promesse d’importantes créations d’emplois. Des pays comme le Gabon ou le Maroc, entre autres, l’ont compris. Il est grand temps que cette « ruée » vers l’or vert concerne toute l’Afrique.

Lire l’article sur Jeuneafrique.com : À la poursuite du Gabon vert | L’économie verte : une responsabilité et une opportunité | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique  


SUR LE MÊME SUJET
Les professionnels des médias audio-visuels, de la presse écrite et en ligne reçoivent, depuis hier, un séminaire de formation et de perfectionnement organisé par le Conseil National de la Communication (CNC), en collaboration avec le ministère de la Communication sur leurs responsabilités éthiques et déontologiques dans la maîtrise des outils juridiques afin d’offrir un meilleur traitement de l’information, à huit jours de l’ouverture de la campagne des élections législatives du 17 décembre prochain. Ce séminaire qui intervient, à la veille des législatives, obéit à une tradition respectée par le Conseil National de la Communication. Cette institution à qui il ...
Lire l'article
Tripoli : les rebelles sur la place Verte
EN DIRECT - Les rebelles continuent de progresser dans Tripoli, avec le soutien de la foule. Au terme d'une journée intense, les rebelles sont parvenus à entrer dans Tripoli, sans rencontrer beaucoup de résistance en début de soirée. Vers 23 heures, ils n'étaient plus qu'à huit kilomètres du centre-ville de la capitale libyenne, clef de voûte du régime de Mouammar Kadhafi. Le guide a effectué deux interventions radiophoniques en moins de 24 heures où il a répété qu'il ne se rendrait pas et qu'il sortirait victorieux de la bataille. LUNDI 01h24 : Les rebelles libyens sur la place Verte. Les rebelles libyens ont ...
Lire l'article
Les expatriés occupent 83% des postes de responsabilité dans les 36 entreprises pétrolières opérant au Gabon alors que les nationaux, sont majoritaires dans ces sociétés, selon le ministère des mines, du pétrole et des hydrocarbures. La « gabonisation » des postes d’exécution et la formation des nationaux dans les postes nécessitant une certaine expertise sont les principaux objectifs poursuivis par l‘Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) qui se bat également contre l’embauche illégale et la situation privilégiée de la main d’œuvre étrangère dans le secteur. Autant de revendications non satisfaites contenues dans le cahier de charge déposé ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a appelé la communauté internationale à œuvrer pour l'émergence d'une économie verte en Afrique et dans le monde, afin de lutter contre la pauvreté, dans une allocution prononcée, mercredi à Nagoya (Japon), au nom du continent, à la tribune de la 10ème Conférence des parties à la convention des Nations unies sur la biodiversité (COP 10). Se faisant l'avocat de la cause africaine, le chef de l'Etat gabonais a affirmé que cette démarche est innovante parce qu'elle intègre, pour la première fois, les initiatives de préservation de la biodiversité et de lutte contre les effets ...
Lire l'article
Présent dans toutes ses politiques sectorielles, l’environnement est l’un des principaux piliers de la nouvelle stratégie économique du pays. Et le chef de l'État en nouveau chevalier de la croissance verte, en fait la promotion sur la scène internationale. Dans le Gabon d’Ali Bongo Ondimba, on ne badine pas avec l’environnement. Le président veille personnellement à ce que ses problématiques soient intégrées dans toutes les politiques sectorielles de développement : de la préservation du patrimoine naturel – dont 22 millions d’hectares de forêts… – aux chantiers d’aménagement, en passant par les projets agricoles et industriels, la formation, le tourisme, les créneaux d’investissement… ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a déclaré à l'ouverture de la conférence ministérielle panafricaine sur la biodiversité, jeudi à Libreville, que les "ressources biologiques renouvelables de la Planète représentent une opportunité unique pour le développement économique et social de l'humanité tout entière. Le chef de l'Etat gabonais, qui s'adressait aux conférenciers par vidéo, a souligné l'importance du lien entre la biodiversité et la lutte contre la pauvreté. "Les ressources biologiques renouvelables de la Planète représentent une opportunité unique pour le développement économique et social de l'humanité tout entière, et plus spécifiquement pour notre continent, si généreusement doté par la nature", ...
Lire l'article
Dans le cadre de ses actions pour l’année 2010, le CLUB OHADA GABON organise le 22 juillet prochain, à Libreville, une conférence-débat sur le thème: « Le rôle et la responsabilité du Commissaire aux comptes au Gabon » en collaboration avec l’Union des Experts –comptables du Gabon (UECG) et la participation du Comité de Privatisation du Ministère de l’Economie, a-t-on appris, ce lundi. Selon les organisateurs, la conférence–débat vise à définir la « place qu’occupe le Commissaire aux comptes dans toute les entreprises et notamment celles qui concentrent d’importants capitaux et de nombreuses personnes ». Il s’agira également de ...
Lire l'article
Les ingénieurs de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) ont récemment pris part à Oyem, chef-lieu du Woleu-Ntem, à un atelier de formation aux techniques de greffage et de bouturage des plants de cacao et de café. Cette formation doit permettre aux experts de la CAISTAB de se familiariser avec des techniques susceptibles d’améliorer le rendement des cultures de cacao et de café sur l’étendue du territoire national, dans le cadre du développement du secteur et de la diversification de l’économie nationale. La capitale provinciale du Woleu-Ntem, Oyem, au nord du pays, a récemment abrité un atelier de ...
Lire l'article
Barack Obama est devenu, mardi 20 janvier, le 44e président des Etats-Unis d'Amérique. Devant deux millions de personnes rassemblées sur le Mall, l'esplanade qui fait face au Capitole, M. Obama a prêté serment sur la même Bible que son modèle en politique, Abraham Lincoln. Il a ensuite prononcé un discours d'investiture très attendu mais apportant peu d'éléments nouveaux par rapport à l'Obama qui s'était présenté au peuple américain pendant la campagne présidentielle. Un Barack Obama "fidèle aux idéaux de nos ancêtres", qui a insisté sur les valeurs morales qui ont fondé l'Amérique et doivent continuer de la guider.Dans un environnement ...
Lire l'article
L’opération retroussons les manches de l’Ecole nationale d’Art et manufacture (ENAM) de Libreville, dénommée « Journée verte », consistant à améliorer et à entretenir l’espace vert de l’école a enregistré lundi, la participation de nombreux jeunes. « Par cette journée nous voulons améliorer la voie d’accès, mieux situé géographiquement l’établissement. Cela passe donc par l’implantation des panneaux indiquant le chemin à suivre pour se rendre à l’ENAM. Car il faut le reconnaître, l’établissement est excentré et sa localisation n’est pas nécessairement connue de tous », déclaré le Directeur de l’école, Etienne Eyi Nzué. Cette « Journée verte » est en prélude ...
Lire l'article
Législatives : Le CNC appelle les journalistes à la responsabilité
Tripoli : les rebelles sur la place Verte
Les expatriés occupent 83% des postes de responsabilité dans les entreprises pétrolières au Gabon
Gabon: Ali Bongo Ondimba appelle à l’émergence d’une économie verte
Gabon: Mûr pour la croissance verte ?
Les ressources biologiques, une opportunité unique pour le développement, selon Ali Bongo Ondimba
« Le rôle et la responsabilité du Commissaire aux comptes au Gabon » au menu d’une conférence – débat, le 22 juillet prochain, à Libreville
Gabon : La main verte de la CAISTAB pour le cacao et le café
Obama ouvre “une nouvelle ère de responsabilité”
Gabon: La journée verte de l’Ecole nationale d’Arts et manufacture mobilise de nombreux jeunes


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Juin 2011
Catégorie(s): Economie,Environnement
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*