Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le cinéaste Charles Mensah tire sa révérence

Auteur/Source: · Date: 3 Juin 2011
Catégorie(s): Culture,Divers,Portraits

Le cinéaste Gabonais Charles Mensah, ancien directeur du Centre gabonais du cinéma (Cenaci) et réalisateur entre autres d’ “Ayouma” et “Obali”, est mort ce vendredi 3 juin à Libreville à l’âge de 63 ans des suites d’une crise cardiaque, selon des sources de l’Institut gabonais de l’image et du son (IGIS). Sa présence a été signalée il y a un peu plus de deux semaines au 64è Festival de Cannes où, avec Henri-Joseph Koumba Bididi, il était allé présenté au Marché du film “Le Collier de Makoko”, dernier long métrage gabonais.

Un jeune homme de 63 ans est mort ce matin du 3 juin 2011 à Libreville à la suite d’un malaise cardiaque. Nommé Charles Mensah, il aimait le golf et cultivait un style de vie à la lisière du dandysme et de l’aristocratie. Il est surtout connu pour avoir été, jusqu’en 2009, directeur général du Centre national du cinéma gabonais (CENACI), actuel Institut gabonais de l’image et du son (IGIS), et président de la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI).

Des sources au sein de l’IGIS assurent que l’ancien patron du cinéma gabonais est décédé à la suite d’un malaise cardiaque. «Depuis un moment, il suivait un traitement pour des problèmes de circulation sanguine. Mais, cela ne le perturbait pas tant que ça», a laissé entendre l’une de ces sources.

Charles Mensah a étudié, de 1968 à 1974, à l’école Supérieure de Cinéma et de Télévision de Paris. Il rentre ensuite au Gabon au moment où le pays reçoit, en 1974, la visite du secrétariat général de la Fépaci, venu aider à la création de l’association nationale de cette organisation. Un an après, en 1975, il assiste avec Philippe Mory à son premier congrès de la Fépaci, à Alger. Il a 26 ans à peine et se retrouve à côtoyer des sommités du cinéma africain, telles que Sembène Ousmane, Moustapha Alassane, Brahim Babaï, Ahmed Attia, Lionel Ngakane. Plus tard, autour de 2006, il deviendrait président de la Fépaci et le restera près de sept ans durant.

Sur le plan national, on retiendra qu’en tant que directeur du Cenaci pendant près de trois décennies, Charles Mensah avait remarquablement supervisé le cinéma gabonais, contribuant à préserver ses lettres de noblesse. Il avait notamment initié, avec le téléfilm “L’Auberge du Salut”, une série de travaux pratiques ayant permis à bien de réalisateurs gabonais qui n’avaient jamais réalisé un film de se faire la main en supervisant au moins un épisode de cette série. De même, il avait permis au Cenaci d’améliorer son équipement. Ce matériel a d’ailleurs parfois été emprunté pour les besoins de quelques productions sous-régionales, à l’instar du long métrage camerounais et centrafricain “Le silence de la forêt” de Bassek Ba Kobhio et Didier Ouénangaré.

Charles Mensah a réalisé des films documentaires, produit et signé avec un collectif de réalisateurs gabonais la grande série télévisée à succès sus citée, “L’Auberge du Salut” (1994). Sa filmographie en tant que producteur ou producteur associé compte : “Le divorce” (2008), la série TV “Inspecteur Sori : Le mamba” (2005), “Le silence de la forêt” (2003), “Les couilles de l’éléphant” (2002), “Dôlé” (2000), “Le damier” (1996), “Équateur” (1983). En tant que réalisateur, il avait donné “L’érable et l’okoumé” (1983), “Ilombe” (1979), “Ayouma” (1978) et “Obali” (1977).

Tout dernièrement, Charles Mensah était présent au 64è Festival de Cannes, tenu du 11 au 22 mai 2011, où il était parti présenter “Le Collier de Makoko” d’Henri-Joseph Koumba Bididi, dernier long métrage gabonais dont il était producteur délégué.
Comme on dit dans l’univers des arts du spectacle, «The show must go on !»


SUR LE MÊME SUJET
Gabon : Pierre Mamboundou tire sa révérence
Pierre Mamboundou, président fondateur de l’Union du peuple gabonais (UPG), est décédé à Libreville le 15 octobre à 23 heures. La classe politique gabonaise perd là l’un de ses plus brillants membres et l’un des plus farouches opposants au régime d’Omar Bongo. Sa dernière apparition publique s’est effectuée le 1er octobre dernier au carrefour Rio de Libreville où il a pris part à un meeting regroupant des partis politiques de l’opposition et des organisations de la société civile gabonaise réclamant l’introduction de la biométrie dans le processus électoral en cours. L’opposant historique gabonais, Pierre Mamboundou, est décédé le 15 octobre ...
Lire l'article
Le collier du Makoko, dernier film fiction du cinéaste gabonais, Henri Joseph Koumba Bididi a été diffusé jeudi, en avant première à Libreville. Ce film d’une durée d’1h 45 mn, relate l’histoire de trois retours que le destin a rassemblé grâce à une aventure qui se situe entre la France et le Gabon. Le premier destin, est l’histoire d’une reine dont le rôle est joué par Patience Dabany, chanteuse gabonaise de renom qui a décidé de faire revenir un collier sacré ayant appartenu à un de ses ancêtres. Selon la reine, celui-ci ramènera l’équilibre et la prospérité au sein de son ...
Lire l'article
Une délégation de cinéastes africains, conduite par le Secrétaire générale de la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI), la sud-africaine Seipati Bulang Hopa, a rendu un dernier hommage à Charles Mensah, ancien président de ladite Fédération et par ailleurs ex- directeur général du Centre National du Cinéma Gabonais (CENACI) jusqu'en 2009, aujourd'hui Institut Gabonais de l'Image et du Son IGIS, décédé le 3 juin dernier des suites d’une courte maladie. La délégation qui a été reçue à Libreville par le Directeur général de l’IGIS, Imunga Ivanga, s’est livrée à GABONEWS en indiquant qu’ « il était important » pour eux ...
Lire l'article
Le cinéaste gabonais, Charles Mensah, décédé le 3 juin dernier de suites d’une courte maladie, sera inhumé vendredi à Libreville, sa terre natale, a appris l’AGP de sources proches de l’illustra disparu. Jeudi, l’ancien directeur général de l’ex Centre nationale du cinéma (CENACI), désormais Institut gabonais de l’image et du son (IGIS) a reçu à son domicile de l’ancien SOBRAGA, les hommages du ministère de la Communication et de plusieurs de ses collègues cinéastes et professionnels de la télévision. ‘’Charles était un homme qui aimait beaucoup son travail. Il le faisait avec rigueur, objectivité, aimait la perfection. C’était un personnage simple ...
Lire l'article
Libreville, 26 août (GABONEWS) – Le réalisateur et producteur gabonais, André Côme Ottong, est décédé dans la nuit du 24 août dernier dans une clinique de Libreville, rapporte ce jeudi le quotidien national L’Union. Selon la source, ce décès serait dû à « une longue maladie ». Le réalisateur André Ottong était l’initiateur, dans les années 90 de l’école de cinéma « Ligne équatoriale », destinée à la formation de jeunes cinéastes. Sa carrière artistique fut marquée en 2001 par l’obtention d’un prix au Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO), pour le feuilleton ...
Lire l'article
Le ministre de la Fonction publique, Alain Mensah Zoguelet, dans un communiqué à la presse parvenu vendredi à GABONEWS, demande aux agents du ministère de la Fonction publique de « dénouer la grève pour sauver le secteur de l'éducation nationale». « Le traitement des dossiers des agents de la Fonction publique est en train de se faire, il faut reprendre le travail afin de finaliser certains dossiers de fonctionnaires », a déclaré Alain Mensah Zoguelet. Pour le ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Etat, « on peut attendre les revendications en exerçant les tâches journalières, ...
Lire l'article
Alain Mensah Zouguelet, candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), a été donné vainqueur, vendredi, par la Cour constitutionnelle de l’élection législative partielle du 21 septembre dernier dans le département d’Etimboué (sud-ouest). Selon les résultats publiés par la Haute Cour, l’actuel ministre de la Fonction publique aurait récolté plus de 52% des suffrages exprimés, devançant ainsi ses challengers, Eugène Binet de l’Union pour la nouvelle république (UNPR) et la candidate indépendante, Elisabeth Opouma Mousme. Mensah Zouguelet conserve ainsi le siège laissé vacant par son mentor, Jean Ping, élu en février 2008 à la tête de la Commission de l’Union Africaine (UA). ...
Lire l'article
Le ministre de la Fonction publique, Alain Mensah Zoguelet, a été élu le 21 septembre au 1er siège d’Omboué, dans le département d’Etimboué. Il prend ainsi le siège laissé vacant par Jean Ping après son élection à la présidence de la Commission de l’Union africaine. Malgré les retards enregistrés dans la publication de la liste électorale, la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) a maintenu le scrutin du 21 septembre, dont la médiatisation a été occultée par le 9e congrès du Parti démocratique gabonais (PDG). Le scrutin pour la succession de Jean Ping au 1er siège d’Omboué a finalement eu ...
Lire l'article
Au cours d’une interview exclusive accordée vendredi à GABONEWS au Centre Culturel Français, la jeune étoile montante du cinéma gabonais âgée de 24 ans, master en études cinématographiques et audiovisuelles à l’Université de Michel de Montaigne Bordeaux 3 en France, et des stages de perfectionnement aux Etats-Unis, a déclaré s’être investi dans la réalisation d’un court métrage intitulé « Le Divorce », fait pour être visionné en salle, et dans les festivals, dont la production est assurée par le ministère français des affaires étrangères, le centre national de la cinématographie du Gabon (CENACI), et SLOGF Pictures, dans le but de ...
Lire l'article
Une manifestation cinématographique dénommée « Cinéma en plein air », organisée par le Centre culturel français (CCF) de Libreville, le Centre national de la cinématographie (CENACI) et les partenaires au développement en vue de fournir un espace de loisir et de détente aux populations librevilloises, démarre le 12 juillet prochain à Libreville. Deux jours durant (12-14 juillet) seront projetés dans les jardins du Centre culturel français (CCF), dans la capitale gabonaise, des films africains primés lors des différents Festival panafricains du cinéma. La 2ème édition de Cinéma en plein air, programme, six films emblématiques du cinéma africain, du Burkina Faso, Sénégal, Mali, ...
Lire l'article
Gabon : Pierre Mamboundou tire sa révérence
Le collier du Makoko du cinéaste gabonais Henri Joseph Koumba diffusé à Libreville
Une délégation de cinéastes africains a rendu hommage à Charles Mensah à Libreville
Le cinéaste gabonais Charles Mensah inhumé vendredi à Libreville
Gabon: Le cinéaste gabonais André Ottong est mort
Gabon: Alain Mensah Zoguelet exhorte les syndiqués à reprendre le travail
Gabon: Législative partielle / Alain Mensah Zougelet remporte le siège de Ping à Etimboué
Gabon : Mensah Zoguelet succède à Jean Ping à Omboué
Gabon: Art / Cinéma: Manouchka Kelly Labouba première femme gabonaise à s’investir dans la réalisation d’un film de fiction
Gabon: Cinéma en plein air: deuxième édition du 10 au 12 juillet prochain à Librev

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Juin 2011
Catégorie(s): Culture,Divers,Portraits
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*