Socialisez

FacebookTwitterRSS

Une feuille de route pour enrayer la flambée des prix en Afrique centrale

Auteur/Source: · Date: 5 Juin 2011
Catégorie(s): Afrique,Economie

Les experts des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont élaboré une feuille de route pour endiguer la flambée des prix des produits de première nécessité dans la sous-région.

Elaborée à l’issue d’un séminaire tenu du 30 au 31 mai derniers à Libreville, la feuille de route est axée sur trois plans : au niveau des pays membres, de l’institution régionale et de l’Organisation des Nations des unies pour l’agriculture et l’alimentation.

Elle fait obligation aux chefs d’Etat des pays membres de la CEEAC – Angola, Burundi, Cameroun, Congo, Centrafrique, Gabon, Guinée-Equatoriale, République démocratique du Congo (RDC), Tchad et Sao Tomé et Principe- de respecter les engagements pris lors de la conférence de Maputo (Mozambique) en 2003, d’affecter au moins 10% des budgets nationaux au secteur agricole, afin d’atteindre une croissance annuelle de 6% dans chaque pays.

La réunion de Libreville a également exhorté les pays de l’Afrique centrale à renforcer les structures chargées des statistiques agricoles, favoriser la recherche dans ce secteur primaire, mettre en place des politiques et des stratégies de développement agricole et rurales ainsi qu’un cadre législatif et réglementaire.

Le séminaire de Libreville se situe dans la logique du sommet des chefs d’Etat africains tenu à Abuja (Nigeria) en 2006, au cours duquel l’accent avait été mis sur les engrais pour amorcer une “révolution verte” du continent, où la consommation moyenne d’engrais n’est que de 8kg d’éléments nutritifs par hectare soit 10% de la moyenne mondiale.

Les paysans africains sont confrontés à de multiples difficultés, dont la faible productivité des sols, la difficulté d’accès aux nouvelles technologies agricoles, l’étroitesse et l’inefficacité des marchés.

Faute d’intrants en quantité suffisante et de qualité, ces paysans sont souvent incapables de satisfaire les besoins alimentaires de leurs familles, encore moins ceux d’une population en rapide croissance.

La FAO est prête à soutenir les Etats membres de la CEEAC et les groupements professionnels agricoles dans la conception et la mise en oeuvre de leurs programmes respectifs, et surtout la mise en place d’un Système régional d’information sur la sécurité alimentaire (SRISA).


SUR LE MÊME SUJET
Afrique centrale: les chefs d’Etat appellent à la libre circulation
Le 15e sommet de la communauté Économique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC) s'est clos lundi avec un appel des chefs d'Etat membres à appliquer la convention de libre circulation des biens et des personnes. Les chefs d'Etat ont appelé "les Etats membres à appliquer toutes les décisions et les règles relatives à la circulation des personnes", et à "créer systématiquement des couloirs d'entrée CEEAC dans les aéroport et postes frontaliers" fixant "au 1er juillet 2012 le démarrage de la mise en oeuvre de la zone de libre échange de la CEEAC pour qu'elle soit effective en 2014". Dans ce texte, ils ...
Lire l'article
Les pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), ont entamé mercredi, à Libreville, l’élaboration d’un réseau d’information commerciale pour la région sous région. Le réseau va concerner pour son lancement quatre (4) pays pilotes, notamment le Gabon, le Cameroun, et les deux Congo qui ont admis de mettre à la disposition de ce réseau des informations en provenance des chambres de commerce de leurs pays. Les experts regroupés pour trois jours vont définir la plateforme devant abriter les statistiques du commerce dans la région, les données des entreprises et les profils des marchés des pays membres ...
Lire l'article
Le ministre gabonais en charge des relations avec le parlement et les institutions, Aurélien Ntountoume, représentant le ministre de la communication empêché, a ouvert lundi à Libreville, la réunion ad-hoc d’experts sur un cadre légal harmonisé visant la Cyber sécurité en Afrique Centrale, en présence de plusieurs experts des pays de la sous région d’Afrique Centrale et des représentant de la CEEAC, l’UA, la CEA, et de la CEMAC. Ouvrant les travaux, Aurélien Ntountoume a relevé l’importance de la mise en place rapide d’un cadre juridique qui permettra aux différents Etats de la sous région de lutter ...
Lire l'article
A l’initiative de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), un atelier de deux jours (du 18 au 20 avril) axé sur le Programme de Développement des Infrastructures en Afrique Centrale (PIDA), se tient depuis ce lundi dans la capitale gabonaise. L’atelier qui regroupe des experts venus des pays membres de la CEEAC est géré par le secrétariat général du département de l’intégration physique, économique et monétaire de ladite institution. C’est le secrétaire général adjoint de la CEEAC, Roger Tchoungui qui a ouvert les travaux en lieu et place de son supérieur, le général Louis Sylvain Goma empêché. Durant ...
Lire l'article
La composante civile dans les opérations de maintien de la paix de la Force multinationale de l'Afrique centrale (FOMAC) en attente était au centre d'un séminaire de deux jours de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) qui s'est achevé mercredi à Libreville. ’’La sous-région d’Afrique centrale a connu pendant longtemps des crises, des tensions et des soubresauts récurrents qui sont apparus comme de véritables entraves à l’épanouissement des nations’’, a noté, à l’ouverture du séminaire, mardi, le ministre délégué auprès du ministre gabonais des Affaires Etrangères et de la Coopération, Paul Bunduku Latha. ‘’Afin d’y ...
Lire l'article
Les Nations unies vont ouvrir en janvier prochain à Libreville un bureau régional pour l'Afrique centrale dans le but d'aider la sous-région à prévenir les confits, a annoncé lundi une représentante de l'ONU dans la capitale gabonaise. Une délégation de l'ONU est actuellement au Gabon "pour que le bureau puisse démarrer en janvier 2011", a affirmé Angèle Makombo-Eboum, conseillère politique de l'ONU et chef de la mission. "L'objectif de ce bureau, c'est aider notre sous-région d'Afrique centrale à traiter des problèmes de paix et de sécurité. Ce bureau aura un rôle de prévention des conflits. Il devra travailler en partenariat, coopérer et ...
Lire l'article
L'Union européenne (UE) a débloqué une enveloppe de 20 milliards de FCFA pour financer un programme de gestion des ressources renouvelables en Afrique centrale, a appris dimanche l'AGP. Dans le cadre de ce programme, la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) organise à Libreville un atelier sur le programme indicatif régional (10ème FED) de gestion des ressources naturelle renouvelables en Afrique centrale. C'est l'un «des trois volets principaux du programme indicatif régional doté de 30 millions d euros (20 milliards de FCFA) sous forme de dons qui font suite à des actions qui ont déjà été entreprises depuis une douzaine ...
Lire l'article
Des bulldozers pavent les routes entre le Tchad, le Cameroun et la République centrafricaine (RCA) dans la perspective de désenclaver le Tchad et la RCA, deux pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) situés dans l’hinterland, rapporte vendredi le site web de la Banque mondiale. Cette dynamique avait été impulsée le 7 juin dernier à Brazzaville (Congo) lors d’un sommet extraordinaire de la CEMAC qui compte six Etats membres. Environ trois mois plus tôt, les deux pays les plus enclavés de la CEMAC, la République centrafricaine (RCA) et le Tchad, ont franchi une étape décisive en vue de ...
Lire l'article
Le classement Forbes 2010 vient de rendre publique la liste des plus grosses fortunes africaines, avec en tête l’éthiopien Mohammed Al Amoudi, et quatre membres de la famille égyptienne Sawiris dans le top 10. Malgré la présence de 6 pays producteurs de pétrole et d’énormes ressources naturelles, la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) ne compte aucun représentant dans ce classement. Pas un francophone dans le classement 2010 des africains les plus riches du continent publié récemment par le magazine Forbes qui répertorie les milliardaires les plus riches du monde. En tête du classement, on retrouve l’homme d’affaires éthiopien Mohammed Al-Amoudi, ...
Lire l'article
La Feuille de route 2008 du gouvernement, dont copie a été transmise à la Rédaction de GABONEWS, présentée par Eyéghé Ndong aux parlementaires, jeudi après-midi, dans laquelle sont déclinées les actions prioritaires et immédiates qu’entend mener son cabinet, d’ici la fin de l’année en cours, prévoit environ 2363.928 millions pour le fonctionnement de l’ensemble des différents départements ministériels et 1117.721 millions d’investissements dans lesquels une part est réservée aux « secteurs sensibles » des Travaux publics, de l’Education et de la Santé. En effet, pour le compte des investissements prévus, le ministère des Travaux publics, des Infrastructures et de ...
Lire l'article
Afrique centrale: les chefs d’Etat appellent à la libre circulation
Élaboration d’un réseau d’information commerciale pour l’Afrique centrale
Société / Les experts africains en Télécommunication réunis à Libreville en vue de la mise en place d’un cadre juridique pour la Cyber sécurité en
Le Programme de Développement des Infrastructures en Afrique Centrale (PIDA) au centre d’un atelier de la CEEAC à Libreville
La composante civile dans les opérations de maintien de la paix en Afrique centrale
Gabon: futur bureau de l’ONU pour prévenir les conflits en Afrique centrale
Financement de l’UE pour la gestion des ressources renouvelables en Afrique centrale
Les bulldozers pavent la route de l’intégration en Afrique centrale
Afrique centrale : Où sont les milliardaires de la CEEAC ?
Gabon: Le gouvernement présente la Feuille de route / budget: 1117.721 millions pour les investissements et 2363.928 millions pour le fonctionnement

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 5 Juin 2011
Catégorie(s): Afrique,Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*