Socialisez

FacebookTwitterRSS

Africa N°1 TV à l’étude, selon le ministre gabonais de la communication

Auteur/Source: · Date: 8 Juin 2011
Catégorie(s): Médias

Le ministre gabonais de la communication, Paul Ndong Nguema, a annoncé, mardi à Libreville que le gouvernement avait engagé une profonde réflexion pour un plan de restructuration de la radio gabonaise à vocation panafricaine Africa N°1.

Confrontée à d’énormes difficultés de trésorerie, Africa N°1 a cessé d’émettre le 27 avril dernier en raison de l’arrêt des prestations de l’opérateur satellitaire Eutelsat qui réclame le paiement d’une dette de près de 200 millions de FCFA.

Interpellé par l’Assemblée nationale sur la situation de la radio et du personnel qui totalise plusieurs mois d’arriérés de salaires, le ministre de la communication a expliqué que le plan de restructuration envisagé doit se dérouler en deux phases dont un plan de relance d’urgence et un plan à long terme qui va aboutir à la création d’Africa N°1 TV.

Selon M. Ndong Nguema, la non adaptation à la concurrence internationale est à l’origine des difficultés actuelles da la radio Africa N°1, difficultés d’ailleurs étroitement liées à celle du centre émetteur de Moyabi, dans le sud-est du Gabon, locataire des émetteurs ondes courtes, principaux poumons financiers en terme de recettes.

“Dès 1991, le centre émetteur de Moyabi a commencé à être infecté avec le boom audiovisuel en Afrique, né de la prolifération des émetteurs modulation de fréquences”, a expliqué le ministre de la communication, ajoutant que cette situation a eu pour “conséquences automatiques’’ la baisse considérable de l’intérêt de la diffusion des émissions en ondes courtes.

Les locations des émetteurs de Moyabi n’étant pas actualisés, les principaux clients qui étaient RFI, la radio japonaise NHK et la radio suisse romande se sont désengagés, occasionnant un déficit annuel de plusieurs milliards de FCFA à la radio gabonaise, a poursuivi le ministre de la communication.

“Non seulement on faisait constater les difficultés d’investir dans le renouvellement des émetteurs mais on avait du mal à gagner du terrain par la multiplication des fréquences FM sur le continent, à l’instar des grandes radios concurrentielles”, a-t-il regretté.

“Pendant qu’Africa N°1 comptait moins d’une vingtaine de fréquences en Afrique, RFI (Radio France Internationale) en possédait plus d’une soixantaine”, a-t-il dit, soulignant qu’”avec un tel décalage, la radio africaine s’est vue obligée de céder des parts de marché à RFI et BBC, perdant ainsi d’importants taux d’opportunités de soulagement financiers”.

Selon M. Ndong Nguema, le désengagement de la Société française de radiodiffusion (SOFIRAD), actionnaire à hauteur de 40%, a été le deuxième facteur de déstabilisation financière d’Africa N°1.

Ce retrait, qui s’est effectué parallèlement au déclin de la location des émetteurs en ondes courtes, a contraint le Gabon à assurer seul le fonctionnement d’Africa N°1, a-t-il dit, rappelant qu’à cette période l’Etat gabonais détenait 35% du capital, contre 55% pour les privés gabonais.

“Tous les espoirs vont reposer sur une nouvelle oxygénation”, a poursuivi le ministre de la communication pour justifier l’entrée, en juin 2010, de la Libya Jamahiriya Broadcasting (LJB) dans le capital de la radio gabonaise, à concurrence de 52%, après le rachat des actions de “Son et Images”, émanation de “Nkoussou Production”, une société gabonaise qui détenait 25% du capital.

“L’opération de rachat était chiffrée a 10 millions de dollars”, a indiqué M. Ndong Nguema, précisant que ce montant, qui n’était pas destiné au règlement des factures, représentait le coût d’achat des 52% des parts que les privés gabonais avaient vendues à LJB.

Les mêmes privés gabonais qui avaient racheté sur fond propres 40% des parts de la SOFIRAD pour 450 millions de FCFA, a-t-il rappelé.


SUR LE MÊME SUJET
L’Union Gabonaise des Professionnels de la Communication (UGPC), dernier né des syndicats du secteur de la communication, a été officiellement présentée mercredi, par son président, Sylvestre Moundounga Moundouga, au ministre gabonais de la Communication, Paul Ndong Nguema. Selon Sylvestre Moundounga Moundounga, l’UGPC est une fédération qui a pour objectif de fédérer les syndicats des professionnels de la communication qui parlera désormais en leur nom sur le plan national et international. Pour le ministre qui a adressé ses vives félicitations au bureau exécutif de l’UGPC, représenté à cette rencontre par le président et son vice- président, le secrétaire général et la secrétaire chargé ...
Lire l'article
Pourquoi Africa n° 1 a (brièvement) cessé d’émettre
Pourquoi le signal de la radio Africa n° 1 a-t-il été interrompu, les 2 et 3 novembre, par Eutelsat ? Le fournisseur français de services par satellite souhaitait manifestement obtenir le paiement de plusieurs factures de location du satellite que la radio panafricaine tarde à acquitter. À Libreville, on invoque tout au plus une « négligence ». En réalité, la vraie raison du retard serait le peu d’empressement à signer les chèques manifesté par les deux représentants de l’actionnaire majoritaire libyen : le directeur général, Louis-Bartélemy Mapangou, et le directeur général adjoint libyen chargé des questions financières. « L’argent était pourtant disponible ! », ...
Lire l'article
Répondant aux questions de la presse présidentielle au terme du 14ème sommet de l’Union Africaine (UA), axé sur le thème « Les technologies de l’information et de la communication en Afrique : Défis et perspectives pour le Développement », le ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique, Laure Olga Gondjout, faisant partie des membres de la délégation gabonaise conduite par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, à Addis-Abeba (Ethiopie), a pris l’engagement d’initier les Gabonais aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Revenant sur l’importance du thème de ce 14ème sommet ...
Lire l'article
Une dépêche de la PANA, relayée sur Google, vendredi 1er janvier 2010, rapporte que le ministre gabonais de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique, Laure Olga Gondjout, a été reçue, mardi dernier, à Tripoli, par le Guide de la Révolution Libyenne, Mouammar Kadhafi, auprès duquel elle était porteuse d’un message personnel du Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. Citant une source officielle Libyenne, nos confrères de la PANA rapportent que l’émissaire spéciale du Président gabonais avait été reçue en audience, mardi en début de matinée, par le Guide Mouammar Kadhafi, peu avant le numéro un béninois, Thomas ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le ministère gabonais de la Communication s’est étonné mardi de l’information diffusée, ce jour sur la chaîne de télévision Africa 24 selon laquelle ‘’’Les autorités gabonaises enjoignent l’équipe d’Africa 24 de quitter le territoire Gabonais dans les prochaines heures, indique un communiqué dudit ministère parvenu mardi à l’AGP. ‘’Il faut dire que depuis le début de la transition politique en juin 2009, le gouvernement a tenu à assurer une large couverture médiatique du processus’’, indique le communiqué. Il veut pour preuve, la présence forte et diversifiée des médias étrangers au Gabon pour la couverture de l’élection présidentielle. Le gouvernement ...
Lire l'article
Libreville, 1er septembre (GABONEWS) - Le Ministère gabonais de la Communication a marqué, ce mardi soir, son étonnement devant l’information diffusée ce jour sur la chaîne de télévision Africa 24 selon laquelle « les Autorités gabonaises enjoignent l'équipe d'Africa 24 de quitter le territoire Gabonais dans les prochaines heures ». Dans un communiqué, le secrétaire général dudit ministère note que l’« équipe d’Africa 24 a fait courir la rumeur de son expulsion ». Texte intégral: « Le Ministère de la Communication s'étonne de l'information diffusée, le mardi 1er septembre 2009, sur la chaîne de télévision Africa 24 selon laquelle ‘’ ...
Lire l'article
Le Ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout s’est imprégnée au cours d’une visite, ce mardi, du fonctionnement des chaînes de télévision privées TV+ et Radio télévision Nazareth (RTN), a constaté GABONEWS. Lors de cette visite, le ministre Gondjout a informé les deux chaînes de télévision de l’appui technique que compte apporter le gouvernement à travers le département de la Communication, notamment en matière de formation et de production. En outre, elle s’est réjouie du travail déployé par ces deux médias privés, tout en les invitant à faire preuve d’abnégation dans le challenge qui est celui d’informer le public gabonais. Dans la capitale ...
Lire l'article
La ministre gabonaise de la Communication, Laure Olga Gondjout, a reçu le 10 février dernier à Libreville l’ambassadeur libyen, Abdel Hakim Al Cherif, pour faire le point sur la situation de la radio Africa n°1, dont les Libyens sont détenteurs de 52% des parts depuis 2006. Le rachat de la radio panafricaine avait entraîné de nombreuses protestations suite à la violation du protocole d’accord signé entre les employés et le comité de privatisation, qui n’avait finalement versé que moins de 10% du montant prévu pour les primes de licenciement des agents. L’ambassadeur de Libye au Gabon, Abdel Hakim Al Cherif, ...
Lire l'article
La ministre gabonaise de la Communication, de la Poste, des Télécommunications et des Nouvelles technologies de l’Information, Laure Olga Gondjout, a conféré mercredi à Libreville avec le président du Conseil national de la Communication (CNC), François Engongah Owono. Les deux personnalités ont passé en revue les voies de collaboration pour optimiser le fonctionnement du secteur de la Communication au Gabon. S’exprimant devant les membres du CNC et certains hauts fonctionnaires du ministère de la Communication, le président de l’instance gabonaise de régulation des médias a réaffirmé la volonté de son institution à travailler avec le ministère. Il a appelé de ...
Lire l'article
Le ministre de la Communication, Postes, des Télécommunications et des Nouvelles technologies de l’Information, Laure Olga Gondjout a présenté jeudi, au palais Léon Mba devant le députés, le projet de budget, pour l’exercice 2009 devant couvrir les charges du ministère dont elle a la charge. Pour le ministre, Laure Olga Gondjout, qui a au préalable tenu à présenter les missions du ministère dont elle a la charge, « le développement de la communication est l’affaire de tous » d’autant plus, a-t-elle souligné que « le secteur de la communication joue non seulement un rôle de trait d’union entre les décideurs ...
Lire l'article
Présentation officielle de l’Union Gabonaise des Professionnels de la Communication (UGPC) chez le ministre de la communication
Pourquoi Africa n° 1 a (brièvement) cessé d’émettre
Le ministre de la Communication s’engage à initier les Gabonais aux TIC
Diplomatie : Le ministre gabonais de la Communication, Laure Olga Gondjout, émissaire d’Ali Bongo Ondimba auprès du Guide de la Révolution Libyenne
Politique/Médias : Le ministère de la Communication s’étonne de l’information diffusée sur la télévision Africa 24
Gabon: L’équipe d’Africa 24 a fait courir la rumeur de son expulsion, selon le Ministère de la Communication
Gabon: Le Ministre de la Communication visite les chaînes de télévision privées TV+ et RTN
Gabon : La Libye s’exprime sur Africa n°1
Gabon: La ministre de la Communication au Conseil national de la Communication
Gabon: Le ministre de la Communication défend son projet de budget, exercice 2009 à l’Assemblée nationale

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 8 Juin 2011
Catégorie(s): Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*