Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les élections législatives maintenues au Gabon avant la fin 2011

Auteur/Source: · Date: 8 Juin 2011
Catégorie(s): Politique

Le Gouvernement gabonais a décidé de maintenir les élections législatives prévues au Gabon avant la fin de l’année 2011, suite au rejet, par la Cour constitutionnelle, de sa requête plaidant pour un report du scrutin pour permettre l’introduction de la biométrie dans le processus électoral.

“Le gouvernement de la République prend acte de cette décision de la haute juridiction”, souligne un communiqué de la Primature lu mardi soir à la télévision nationale par le ministre gabonais de la communication Paul Ndong Nguema.

“Cette décision ne peut faire l’objet d’aucun recours. En conséquence, le gouvernement va organiser les élections législatives conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur”, indique le communiqué.

Appelée à une large concertation le 9 mai dernier par le président Ali Bongo Ondimba, la classe politique gabonaise (pouvoir, opposition et société civile) avait, de manière consensuelle, souhaité le report du scrutin.

Les acteurs politiques estimaient en effet que l’administration ne pouvait, dans les délais constitutionnels, organiser les élections législatives en intégrant les données biométriques dans le processus électoral.

Après audition des acteurs politiques, la Cour constitionnelle n’aurait pas été convaincu par les arguments développés pour évoquer un cas de force majeure, seul susceptible de motiver un report éventuel des législatives.

Dans son communiqué, le gouvernement a toutefois réaffirmé aux acteurs politiques et à l’ensemble des citoyens sa ferme volonté à promouvoir et à renforcer la transparence électorale à chacune des étapes du processus électoral.

“Le gouvernement est déterminé à oeuvrer pour l’introduction de la biométrie dans le processus électoral en s’assurant préalablement des capacités financières et humaines qu’exige l’appropriation de cette technologie”, poursuit le communiqué.

Avant la décision de la Cour constitutionnelle, le gouvernement avait convoqué la commission mixte paritaire du parlement (Assemblée nationale et Sénat) pour l’adoption, en termes identiques, de la proposition de loi fixant les limites de l’usage de l’informatique, loi conditionnant la mise en oeuvre de la biométrie, conclut le communiqué.


SUR LE MÊME SUJET
Le décès de Pierre Mamboundou et les élections législatives, événements majeurs en 2011 au Gabon
L’année 2011 a été marquée au Gabon par le décès de Pierre Mamboundou, leader charismatique de l’opposition survenu le 15 octobre et l’organisation des élections législatives à un tour le 17 décembre dernier. Pierre Mamboundou, opposant historique avait quelques semaines avant sa mort, retourné sa veste en optant pour un ‘’boycott’’ du scrutin. Il avait déclaré en compagnie de plusieurs autres responsables de l’opposition que son parti, l’Union du peuple du gabonais (UPG) n’irait pas aux élections sans l’introduction de la biométrie dans le processus électoral. Député à l’Assemblée nationale, Pierre Mamboundou avait été déclaré deuxième lors de l’élection présidentielle anticipée ...
Lire l'article
Suite à la décision de la Cour constitutionnelle, la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP) a confirmé la date du 17 décembre prochain pour la tenue des élections législatives. L'UPG (Union du peuple gabonais) de feu Pierre Mamboundou Mamboundou et le CDJ (Congrès pour la démocratie et la justice) de Jules Bourdès Ogouliguendé avaient déposé une saisine à la Cour constitutionnelle en vue de l'annulation les décisions prises par la CENAP les 3 et 6 octobres derniers. Ces décisions de la CENAP avaient trait à la nomination des présidents des commissions locales et à la fixation du calendrier ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo Ondimba a "rappelé" lundi que son principal opposant André Mba Obame, qui demande le report des législatives afin d'introduire la biométrie, n'avait pas "fait avancer le dossier" lorsqu'il était ministre de l'intérieur entre 2005 et 2009. "Je voudrais vous rappeler que je suis le premier à avoir parlé de la biométrie dans le cadre de mes anciennes fonctions de ministre de la Défense (jusqu'au décès d'Omar Bongo) (...) A partir du moment où il s'agissait (...) des cartes d'identité, j'ai naturellement été dessaisi au profit du ministre de l'Intérieur (André Mba Obame)", a expliqué le président Bongo ...
Lire l'article
Gabon: le gouvernement fixe les élections législatives au 17 décembre
Les élections législatives gabonaises, dont l'opposition réclamait le report pour pouvoir introduire la biométrie dans le processus électoral, auront lieu le 17 décembre, le calendrier de la Commission électorale ayant été entériné par le gouvernement. Le conseil des ministres a repris intégralement le calendrier proposé par la la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) la semaine dernière, selon le communiqué diffusé jeudi dans la presse gabonaise. "Date limite de dépôt des déclaration de candidature à l'élection des députés lundi 31 octobre à 18h00 (...) la campagne sera ouverte le mercredi 7 décembre à 00h, close le vendredi 16 décembre à 24h ...
Lire l'article
Les élections législatives gabonaises, dont l'opposition réclamait le report pour pouvoir introduire la biométrie dans le processus électoral, auront lieu le 17 décembre, a annoncé jeudi le rapporteur de la Commission électorale sur la chaîne publique RTG1. Date limite de dépôt des candidatures auprès des commissions électorales locales lundi 31 octobre à 18h00, ouverture de la campagne le mercredi 7 décembre à 00h. Scrutin le samedi 17 décembre, a annoncé Benjamin Nzigou, rapporteur de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), en lisant un communiqué, sans autre précision. Après une concertation du président Ali Bongo Ondimba avec l'opposition et la société ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo a annoncé, mardi soir à Libreville, que les élections législatives prévues avant la fin de cette année se tiendront sans biométrie, dans son discours à la Nation à la veille de la célébration de la fête de l’indépendance. ‘’La Cour a procédé à son arbitrage sur la biométrie et la demande de report des élections. "Conformément à la légalité républicaine, et en tant que garant de la Constitution, je m’y soumets, comme tout acteur politique doit se soumettre aux lois qui gouvernent son pays", a déclaré le présiodent Ali Bongo Ondimba. Le chef de l’Etat gabonais ...
Lire l'article
Par Ursula Soares La décision est sans appel. La Cour constitutionnelle a décidé de ne pas introduire la biométrie pour le prochain scrutin législatif. Le président gabonais Ali Bongo Ondimba l’a confirmé mardi soir 16 août. L’opposition, qui avait demandé cette mesure pour une meilleure transparence du processus électoral parle de « mise en scène ». Dans son discours à la Nation, à la veille de la fête nationale, le président gabonais Ali Bongo Ondimba a confirmé, mardi 16 août 2011, que les législatives se dérouleraient sans biométrie. « La Cour a procédé à son arbitrage », a-t-il souligné « et je ...
Lire l'article
En demandant le report des législatives, Ali Bongo crée le consensus Au Gabon, la classe politique est unanime pour un report des élections législatives prévues avant fin décembre 2011. C’est Ali Bongo en personne qui est à la manœuvre. Il a multiplié les rencontres avec la classe politique pour faire accepter ce report motivé par deux raisons : la CAN 2012 de janvier et février, et l’introduction dans la biométrie dans les listes électorales. Ali Bongo Ondimba a marqué un grand point politique. Pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir, sa décision de saisir la Cour constitutionnelle pour demander ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a invité, jeudi à Libreville, la classe politique à opérer un choix entre l’organisation des prochaines élections législatives avec ou sans la biométrie, dans le meilleur des cas, envisager le report du scrutin, à l’issue d’une concertation avec les forces vives de la nation. ‘’Faut-il aller aux élections sans la biométrie pour satisfaire les délais légaux ? Faut-il intégrer la biométrie dans l’organisation des prochaines législatives quitte à hypothéquer certains projets en cours ? Ou doit-on simplement amener la Cour constitutionnelle à constater un cas de force majeur conduisant à un report ...
Lire l'article
La date des élections législatives de 2011 reste inconnue à ce jour. Si le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, estime que les élections législatives doivent se tenir entre le 25 juillet et 24 décembre 2011, il n’en demeure pas moins que ces échéances peuvent être repoussées. A la faveur d’une conférence de presse tenue le 18 avril à Libreville, le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, s’est prononcé, entre autres, les élections législatives prévues cette année, dont la tenue n’a toujours pas encore été déterminée avec exactitude ...
Lire l'article
Le décès de Pierre Mamboundou et les élections législatives, événements majeurs en 2011 au Gabon
CENAP : Les législatives sont maintenues au 17 décembre 2011
Législatives: Bongo accuse Mba Obame des retards sur la biométrie
Gabon: le gouvernement fixe les élections législatives au 17 décembre
Gabon: élections législatives le 17 décembre
Ali Bongo Ondimba confirme la tenue des élections législatives sans biométrie
Gabon : les élections législatives se tiendront en octobre et sans contrôle biométrique
Au Gabon, Ali Bongo réclame le report des élections législatives
Vers un report des élections législatives prévues en 2011 au Gabon
Gabon : Incertitude autour des élections législatives

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 8 Juin 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*