Socialisez

FacebookTwitterRSS

Barack Obama exhorte Ali Bongo à lutter contre la corruption au Gabon

Auteur/Source: · Date: 10 Juin 2011
Catégorie(s): Coopération,Monde,Politique

Le président du Gabon, Ali Bongo, était en visite vendredi à la Maison Blanche, où son homologue américain Barack Obama l’a invité à protéger les droits de l’Homme et à mettre en place des actions contre la corruption dans son pays.

Barack Obama qui a reçu jeudi son homologue Ali Bongo à la Maison Blanche a pressé le président Gabonais de “prendre des mesures audacieuses pour éradiquer la corruption” dans son pays et de “réformer le système judiciaire afin d’assurer la protection des droits de l’homme”.

“Le président Obama a pressé le président Bongo de prendre d’audacieuses mesures pour éradiquer la corruption et de réformer le système judiciaire et de toutes les institutions clés afin d’assurer la protection des droits de l’homme”, a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué.

Le président Obama, qui a reçu M. Bongo dans le Bureau ovale jeudi après-midi, a toutefois “salué les réformes prises sous (sa) présidence qui ont apporté plus de transparence et de responsabilité au gouvernement”.

Plus tôt dans la journée, le porte-parole de la présidence avait déclaré que la situation des droits de l’homme au Gabon était “en amélioration”.

“Nous continuerons à demander, que ce soit l’administration ou le président (Obama) lui-même, davantage de progrès sur ces questions”, avait promis Jay Carney.

La Maison Blanche, qui avait fermé cette réunion à la presse écrite, a affirmé que les deux dirigeants, qui n’ont fait aucune déclaration, se sont entretenus au sujet d'”un large éventail de problématiques régionales et multilatérales comme la sécurité, l’économie ou encore la protection environnementale”.

M. Carney a défendu jeudi pour la deuxième journée consécutive l’accueil réservé à M. Bongo, qui a succédé à son père Omar Bongo, mort en juin 2009 après 41 ans au pouvoir.

“Il serait un peu naïf de penser que le président des Etats-Unis ne devrait pas rencontrer des dirigeants qui ne répondent pas à tous les critères qui seraient les nôtres pour une gouvernance parfaite”, a-t-il dit lors de son point de presse quotidien.

Les Etats-Unis et le Gabon, qui assure ce mois-ci la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’ONU, entretiennent des “relations importantes”, a ajouté M. Carney.

“Le Gabon a effectué des votes très importants aux Nations unies (…) sur l’Iran, la Libye, la Côte d’Ivoire, dont sur des questions liées aux droits de l’homme”, a une nouvelle fois souligné le porte-parole, en notant que “le président Bongo a effectué de nombreuses réformes au Gabon, et le Gabon joue un rôle de plus en plus important au niveau régional et mondial”.

L’annonce de cette rencontre, qualifiée par le pouvoir gabonais de “signe fort”, a créé le malaise chez des militants de la société civile gabonaise et des ONG, qui dénoncent un régime “dictatorial” et corrompu.

Selon Zacharie Myboto, le président de l’Union nationale, principal parti d’opposition, cette rencontre “sera un événement si le président Obama est en mesure de dire à Ali Bongo que le Gabon est un pays qui dans sa constitution doit respecter les principes d’une démocratie pluraliste”.

Riche en pétrole mais fournisseur mineur des Etats-Unis (0,4% des importations de brut en 2010), le Gabon figure à la 110e place sur 178 au classement 2010 du degré de perception de corruption établi par Transparency International (TI) et à la 93e place sur 169 au classement du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

En février 2010, un rapport du Congrès américain, portant sur le blanchiment d’argent, avait mis en lumière des opérations financières douteuses qui auraient été menées aux Etats-Unis en 2006 par Omar Bongo et des membres de sa famille, dont son fils Ali.

TI et une autre ONG, Sherpa, ont déposé des plaintes en France visant plusieurs chefs d’Etats africains dont Omar Bongo et portant sur “les conditions dans lesquelles un très important patrimoine immobilier et mobilier a été acquis en France”. Une instruction a été ouverte fin 2010.

M. Bongo est le deuxième dirigeant africain reçu en deux jours à la Maison Blanche, après le président nigérian Goodluck Jonathan mercredi. La présidence américaine a affirmé jeudi que M. Obama avait demandé à ce dernier de “faire du combat contre la corruption une priorité nationale”. 


SUR LE MÊME SUJET
Monsieur Obame Ngomo, bonjour. Votre article intitulé "Barack Obama plus que jamais aux côtés d’Ali Bongo Ondimba" a attiré mon attention. En effet, vous affirmez qu'"en recevant Ali Bongo Ondimba à la maison blanche, en qualité de Président de la République gabonaise, Barack Obama, le président des Etats-Unis vient de valider et de clore une fois pour toute les débats qui tournaient autour de la légitimité du quatrième président de notre pays même si quelques langues mal rangées vont tenter de se cacher derrière la raison de la présidence du conseil de sécurité assurée par notre pays pour se voiler la ...
Lire l'article
Gabon : le président Ali Bongo reçu par Barack Obama à Washington
Barack Obama a reçu le 9 juin, le président du Gabon. Ali Bongo y était invité en tant que chef de l'Etat qui préside, en ce moment, le Conseil de sécurité des Nations unies. Une invitation mal perçue par la société civile gabonaise, qui avait interpellé le président américain dans une lettre à la Maison Blanche. Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes Arrivé à la Maison Blanche en fin d'après-midi, le 9 juin, Ali Bongo Odimba a eu les honneurs du bureau ovale. Le président gabonais et son homologue américain ont eu un entretien en tête-à-tête. Entretien auquel la presse n'a ...
Lire l'article
Au cours d’un entretien exclusif accordé mardi à GABONEWS, l’Ambassadeur des Nations Unies pour les Objectifs du millénaire (OMD), Andy Roland Nziengui Nziengui, qui, du 3 au 5 août dernier, a représenté le Gabon au forum international des jeunes leaders africains, organisé par la Maison Blanche, a indiqué que les Président Barack Obama et Ali Bongo Ondimba formulent tous deux le vœu que « chaque pays prenne en charge son destin », avant de revenir sur les échanges qu’il a eus avec les deux Chefs d’Etats. La rencontre à la Maison Blanche, a indiqué M. Nziengui Nziengui, s’est articulée autour de ...
Lire l'article
Selon un communiqué reçu du bureau de presse de la Maison Blanche en date du 21 juillet 2010, le président américain Barack Obama organise un forum à Washington D.C, du 3 au 5 août prochain. Environ 120 jeunes actifs de la société civile et du secteur privé des pays d’Afrique sub-saharienne sont annoncés à cet événement d’envergure. Sous l’encadrement des responsables américains, ces jeunes africains auront à discuter et échanger avec un large groupe de jeunes américains. Ces discussions porteront concrètement sur la bonne gouvernance, la création d’emplois et gestion d’entreprises, les droits de l’Homme. « Le président Barack ...
Lire l'article
L'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan a estimé mercredi que le successeur du président gabonais Omar Bongo Ondimba devra respecter les droits de l'Homme et lutter contre "la corruption qui est un grand problème dans ce pays". "J'espère qu'ils vont sélectionner quelqu'un qui est un modèle, qui accepte que la question des droits de l'Homme et celle de l'Etat de droit soient très importantes pour la population", a déclaré à la presse M. Annan lors du 19e Forum économique mondial (WEF) sur l'Afrique, organisé au Cap, la capitale parlementaire sud-africaine. "En même temps, il doit lutter contre la corruption (...) ...
Lire l'article
L’investiture de Barack Obama à la Maison blanche est la réalisation du rêve de Martin Luther King et du défunt président Abraham Lincoln, a déclaré mardi le premier magistrat de la capitale gabonaise, Jean François Ntoutoume Emane. Selon l'édile de Libreville, le rêve de Lincoln, de Martin Luther King et de Kennedy se réalise ce mardi. « Le rêve est devenu réalité, les Etats-Unis sont capables de nous donner le pire comme le meilleur. Aujourd’hui, l’Amérique nous donne le meilleur: une grande leçon de dépassement racial », a dit Jean-François Ntoutoume Emane. Par ailleurs, l’ancien Premier ministre gabonais qui déclare avoir ...
Lire l'article
Gabon: Election présidentielle américaine 2008: les églises du Gabon en prière samedi pour Barack Obama. « Dieu a prévu de belles choses pour le continent noir d’où est originaire Barack Obama », a indiqué le révérend Kombil ajoutant que : « l’Afrique est le berceau de l’humanité ». Les ministres de Dieu prieront pour demander à l’Eternel de bénir le candidat, Barack Obama qui est engagé dans la course à la Maison blanche face à John Mc Cain, le candidat Républicain. La séance de prière se déroulera à l’immeuble Arambo de 9 à 15 heures. Des louanges, des prophéties et des prédications ...
Lire l'article
La sénatrice démocrate Hillary Clinton va apporter son soutien à Barack Obama en vue de l'élection présidentielle de novembre et appeler à l'unité du Parti démocrate contre le républicain John McCain vendredi 6 juin, a annoncé, mercredi, son équipe de campagne, dans un communiqué. "La sénatrice Clinton organisera vendredi à Washington une réunion au cours de laquelle elle remerciera ses partisans et apportera son soutien au sénateur Barack Obama ainsi qu'à l'unité du parti", indique le texte. Cette déclaration ne précise pas si Mme Clinton mettra formellement un terme à sa campagne ou suspendra seulement ses activités, mais semble confirmer que ...
Lire l'article
Ils y ont intérêt tous les deux : Barack Obama et John McCain s'accordent donc pour attirer l'attention des médias en faisant campagne dès maintenant l'un contre l'autre. Le candidat républicain, dont la désignation par la convention, en septembre, est acquise depuis deux mois, a besoin de revenir dans l'actualité après avoir profité de la tranquillité que lui a value l'affrontement des deux rivaux démocrates. Quant à M. Obama, il s'emploie, avec un luxe ostensible de prévenances, à faire entendre que les primaires sont pour lui terminées et qu'il n'a plus à débattre avec Hillary Clinton. La tactique du sénateur de ...
Lire l'article
Rencontre Ali Bongo – Barack Obama: Réponse du Dr. Jean Aimé Mouketou à Télesphore Obame Ngomo
Gabon : le président Ali Bongo reçu par Barack Obama à Washington
Barack Obama et Ali Bongo Ondimba souhaitent que « chaque pays prenne en charge son destin », Andy Roland Nziengui, Ambassadeur des Nations Unies pour
Cinquantenaire des indépendances africaines: Barack Obama snobe les dictateurs africains
Bongo Doit Partir
Gabon: le successeur de Bongo devra lutter contre “la corruption”, dit Kofi Annan
Gabon: « Barack Obama est une fierté pour l’Afrique », Ntoutoume Emane, maire de Libreville
Gabon: Election présidentielle américaine 2008: les églises du Gabon en prière samedi pour Barack Obama
Hillary Clinton va soutenir Barack Obama
Barack Obama entre en campagne directe contre John McCain


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Juin 2011
Catégorie(s): Coopération,Monde,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*