Socialisez

FacebookTwitterRSS

Rencontre Ali Bongo – Barack Obama: Réponse du Dr. Jean Aimé Mouketou à Télesphore Obame Ngomo

Auteur/Source: · Date: 12 Juin 2011
Catégorie(s): Coopération,Diaspora,Diplomatie,Griffaronades,Politique

Monsieur Obame Ngomo, bonjour.

Votre article intitulé “Barack Obama plus que jamais aux côtés d’Ali Bongo Ondimba” a attiré mon attention. En effet, vous affirmez qu'”en recevant Ali Bongo Ondimba à la maison blanche, en qualité de Président de la République gabonaise, Barack Obama, le président des Etats-Unis vient de valider et de clore une fois pour toute les débats qui tournaient autour de la légitimité du quatrième président de notre pays même si quelques langues mal rangées vont tenter de se cacher derrière la raison de la présidence du conseil de sécurité assurée par notre pays pour se voiler la face devant leur cuisant échec de tentative de déstabilisation.”

Pour ma part, je trouve que vous manquez d’objectivité d’analyse; autrement dit c’est une grosse erreur d’appréciation de votre part. Le président Barack Obama a reçu Monsieur Ali Bongo-Ondimba en sa qualité de président du Conseil de Sécurité assuré par le Gabon. Le président américain n’a jamais fléchi à l’égard du pouvoir mafieux du PDG. Au contraire, les Américains comprennent très bien les revendications du peuple gabonais opprimé (cf. liens: http://abcnews.go.com/WNT/video/controversial-gabon-president-visit-obama-13796579; http://whitehouse.blogs.cnn.com/2011/06/09/gabon%E2%80%99s-bongo-drums-up-controversy-with-oval-office-visit/); lisez également le point de presse du porte parole de la Maison Blanche: sujet sur la visite de Monsieur Bongo-Ondimba Ali.

Notre lutte doit s’orienter contre nos aînés au pouvoir et la pseudo-opposition qui ne cessent de distraire le peuple gabonais en organisant depuis l’avènement de la “démocratie” (?), des élections abracadabrantes. Notre pays a besoin des députés, sénateurs, conseillers municipaux ou départementaux et un président de la République libres à l’égard du temps et élus dans les règles démocratiques. Le Gabon n’a plus besoin des présidents de la République obligés des réseaux occultes, mafieux de l’Occident à l’instar de la Françafrique. Le dictateur Bongo-Ondimba Albert Bernard est mort (paix à son âme), mais son régime est toujours en place.

Vous intellectuels du PDG, vous devez comprendre ce qui se passe dans le monde Arabe et dans le Moyen-Orient. Depuis plus de 43 ans, vous êtes au sommet du mépris de la souffrance du peuple gabonais. Vous avez raté tous les trains de la liberté au Gabon. L’élite politique gabonaise est délinquante, mafieuse et dangereuse pour l’avenir du pays. Si elle ne se ressaisit pas, elle fera face à une Révolution populaire un jour, une Révolte morale contre la corruption, la démocratie des bourrages des urnes, de distraction politique et des canons. Monsieur Ali Bongo-Ondimba est dans la logique de ces présidents préfets de la Françafrique, maîtrisant l’art de transformer les élections en crampons neufs pour se visser un peu plus au pouvoir.

Pour terminer, je vous formule une invitation sur mon émission débat que j’anime tous les dimanches de 20h30 à 23h (heure de Paris) – 14h30-17h (heure de Washington) avec des universitaires gabonais, malgaches, ivoiriens, guinéens… vivant surtout en Amérique du Nord et en Europe occidentale.

Bon week-end de Pentecôte.

Dr Jean Aimé MOUKETOU 


SUR LE MÊME SUJET
Par Dr Jean Aimé MOUKETOU Cher Monsieur Télesphore OBAME-NGOMO, une première maxime : « L’asservissement mental et social à l‘égard d’une dictature est un caractère d’immaturité et d’inintelligence.» Vous êtes très prolixe quand il s’agit de défendre l’indéfendable, l’autre nom de l’ignominie d’un homme et son clan familial qui confisquent la dignité de tout un peuple depuis près de 45 ans. Surgi brusquement sur la scène politique gabonaise, ce régime cynique, incompétent, pilleur des deniers de l’Etat, sorcellaire, monsieur, vous ne savez pas en parler, vous en parlez mal. Votre langage lèche botte n’est qu’une des canicules qui continue d’embraser le petit peuple qui lutte ...
Lire l'article
Le Président américain, Barack Obama, dans une lettre parvenue ce samedi à la Rédaction de GABONEWS, à l’occasion du 51ème anniversaire de l’indépendance du Gabon, adressée à son homologue Ali Bongo Ondimba, a remercié le chef de l’Etat Gabonais pour les « positions courageuses » prises en soutien de l'action du Conseil de Sécurité des Nations Unies, mais aussi, il l’a félicité pour « les progrès que le Gabon a réalisés récemment en vue d'accroitre sa liberté et sa prospérité ». Texte intégral de la lettre du président Barack Obama à son homologue Ali Bongo Ondimba. « Monsieur ...
Lire l'article
La vision d’Ali Bongo Ondimba de faire du Gabon un pays émergent reçoit l’adhésion de Barack Obama (ANGLE)
L'un des temps forts de la visite (5 - 10 juin 2011 ) du chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, aux Etats-Unis , aura été, de toute évidence, l'entretien avec son homologue Barack Obama, pour la première fois à la Maison Blanche et singulièrement dans le bureau ovale, avec à la clé l'adhésion du patron de l'Exécutif américain à la vision de son hôte de faire du Gabon un pays émergent. Les lignes de force du tête-tête Ali Bongo Ondimba/Barack Obama ont été ainsi livrées, samedi soir, par le numéro gabonais, lui-même, à travers une Déclaration de presse, dès son ...
Lire l'article
Le président du Gabon, Ali Bongo, était en visite vendredi à la Maison Blanche, où son homologue américain Barack Obama l’a invité à protéger les droits de l’Homme et à mettre en place des actions contre la corruption dans son pays. Barack Obama qui a reçu jeudi son homologue Ali Bongo à la Maison Blanche a pressé le président Gabonais de "prendre des mesures audacieuses pour éradiquer la corruption" dans son pays et de "réformer le système judiciaire afin d'assurer la protection des droits de l'homme". "Le ...
Lire l'article
Gabon : le président Ali Bongo reçu par Barack Obama à Washington
Barack Obama a reçu le 9 juin, le président du Gabon. Ali Bongo y était invité en tant que chef de l'Etat qui préside, en ce moment, le Conseil de sécurité des Nations unies. Une invitation mal perçue par la société civile gabonaise, qui avait interpellé le président américain dans une lettre à la Maison Blanche. Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes Arrivé à la Maison Blanche en fin d'après-midi, le 9 juin, Ali Bongo Odimba a eu les honneurs du bureau ovale. Le président gabonais et son homologue américain ont eu un entretien en tête-à-tête. Entretien auquel la presse n'a ...
Lire l'article
Pour la première fois depuis son accession à la magistrature suprême au terme de l'élection du 30 août 2009, le président de la République, chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, sera reçu ce jeudi à la Maison Blanche pour des entretiens avec le président des Etats-Unis d'Amérique, Barack Obama, a-t-on appris. ‘’JEUNE LEADER’’ A la veille de ce tête-à-tête, à Libreville, une source autorisée à la présidence de la République gabonaise a assuré que Barack Obame rencontrera un '' jeune leader '', Ali Bongo Ondimba, dont le ''leadership'' a déjà convaincu le locataire de la Maison Blanche. Signe de toute l'importance que ...
Lire l'article
Pour la première fois depuis son accession à la magistrature suprême au terme de l'élection du 30 août 2009, le président de la République, chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, sera reçu ce jeudi à la Maison Blanche pour des entretiens avec le président des Etats-Unis d'Amérique, Barack Obama, a-t-on appris. ‘’JEUNE LEADER’’ A la veille de ce tête-à-tête, à Libreville, une source autorisée à la présidence de la République gabonaise a assuré que Barack Obame rencontrera un '' jeune leader '', Ali Bongo Ondimba, dont le ''leadership'' a déjà convaincu le locataire de la Maison Blanche. Signe de toute l'importance que ...
Lire l'article
Suite à l'annonce de la rencontre prévue mercredi 8 juin 2011 à Washington entre Barack Obama et Ali Bongo Ondimba dans le cadre de la prise de Présidence du Gabon à la tête du Conseil de Sécurité des Nations Unies, la Communauté Gabonaise des Etats-Unis s'est mobilisée pour condamner cette rencontre. La Lettre ci-dessous, écrite par le Comité de Suivi de la Plateforme Citoyenne, a été dispatchée aujourd'hui 7 juin sur les faxes et emails de la Maison Blanche, du Département d'Etat, du Congrès et de certains médias en vue d'interpeller Barack Obama sur ses promesses quant à l'avenir démocratique du Gabon. PLATEFORME CITOYENNE The ...
Lire l'article
Au cours d’un entretien exclusif accordé mardi à GABONEWS, l’Ambassadeur des Nations Unies pour les Objectifs du millénaire (OMD), Andy Roland Nziengui Nziengui, qui, du 3 au 5 août dernier, a représenté le Gabon au forum international des jeunes leaders africains, organisé par la Maison Blanche, a indiqué que les Président Barack Obama et Ali Bongo Ondimba formulent tous deux le vœu que « chaque pays prenne en charge son destin », avant de revenir sur les échanges qu’il a eus avec les deux Chefs d’Etats. La rencontre à la Maison Blanche, a indiqué M. Nziengui Nziengui, s’est articulée autour de ...
Lire l'article
Télesphore OBAME-NGOMO, une délinquance psychopdgiste notoire
Barack Obama salue les « positions courageuses » du Gabon et les « progrès réalisés » dans le pays
La vision d’Ali Bongo Ondimba de faire du Gabon un pays émergent reçoit l’adhésion de Barack Obama (ANGLE)
Barack Obama exhorte Ali Bongo à lutter contre la corruption au Gabon
Gabon : le président Ali Bongo reçu par Barack Obama à Washington
Ali Bongo Ondimba et Barack Obama, premier tête-à-tête jeudi à la Maison Blanche
Politique / Ali Bongo Ondimba et Barack Obama, premier tête-à-tête jeudi à la Maison Blanche
La Communauté gabonaise des Etats-Unis écrit à Barack Obama, condamne la rencontre avec Ali Bongo Ondimba
Barack Obama et Ali Bongo Ondimba souhaitent que « chaque pays prenne en charge son destin », Andy Roland Nziengui, Ambassadeur des Nations Unies pour
Bongo Doit Partir


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Juin 2011
Catégorie(s): Coopération,Diaspora,Diplomatie,Griffaronades,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*