Socialisez

FacebookTwitterRSS

Expulsions dans le nord du Gabon: des militaires ont perpétré des sévices

Auteur/Source: · Date: 29 Juin 2011
Catégorie(s): Politique,Société

Des militaires gabonais ont perpétré des sévices lors de l’évacuation du site d’orpaillage illégal de Minkébé (nord du Gabon, frontière camerounaise) où se trouvaient des immigrés, a affirmé le porte-parole du gouvernement camerounais à la radio nationale mercredi.

Des militaires gabonais rendus sur les lieux (Minkébé) ont perpétré un certain nombre de sévices sur les personnes, occasionnant une fuite massive d’une population d’immigrés évaluée à environ 3.000 personnes, des Camerounais et des étrangers, a affirmé Issa Tchiroma Bakary lors d’une conférence de presse mardi dont des extraits ont été retransmis par la Cameroon Radio-Television (Crtv) mercredi.

A l’heure actuelle, la situation (dans le sud du Cameroun où ont afflué les immigrés) est stable et sous contrôle. On note ainsi la sérénité au niveau de nos relations avec le pays frère qu’est le Gabon, ainsi que la sauvegarde des liens de solidarité qui ont toujours unis nos deux pays, a-t-il assuré.

Fin mai, le Gabon avait engagé une opération d’évacuation de Minkébé, une zone reculée du nord confrontée à des problèmes de sécurité qui accueillait autour de 5.000 personnes, étrangers sans-papiers pour la plupart, selon Libreville.

Mardi, le président gabonais Ali Bongo Ondimba a expliqué lors d’une conférence de presse à l’issue d’un conseil des ministres délocalisé à Lambaréné (centre-ouest) que les instructions étaient claires, c’était que les populations séjournant de manière illégale sur ce site (…) évacuent ce site.

Il se trouve que dans cette procédure, nous avons été alertés de cas de maltraitances et à cela je dis que ce n’est pas acceptable, a-t-il dit, soulignant qu’une enquête avait été ouverte.

Nous voulons une enquête pour savoir si nos forces, oui ou non se sont mal comportées. Si le sort des ressortissants camerounais m’indifférait, je n’aurais pas demandé d’enquête, a-t-il affirmé.

Mercredi, le président camerounais Paul Biya a reçu le ministre gabonais de l’Intérieur Jean François Ndongou venu pour lui expliquer les motivations et les conditions (…) de la fermeture de Minkébé, a expliqué le ministre à la radio nationale camerounaise.

Les activités de ce site mettaient à mal la volonté de protéger l’environnement prônée par le président Bongo, a-t-il affirmé. Nous avons pris des décisions pour demander de surseoir à l’activité de cette zone et demander à ceux qui (y) menaient des activités de (la) quitter, s’est-il justifié.

Un officiel camerounais, le sous-préfet de Djoum (sud) où ont afflué la plupart des expulsés, avait affirmé qu’il y avait eu deux cas avérés de décès dont une personne torturée et la presse camerounaise a parlé de quatre morts.
 


SUR LE MÊME SUJET
L’Organisation non gouvernementale (ONG) dénommée ‘’Elik-Minkebe’’, basée à Libreville, a installé une antenne à Minvoul, chef-lieu du département du Haut-Ntem, dans la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, afin d’apporter son aide dans la protection du parc national de Minkébé. Situé à cheval entre les provinces du Woleu-Ntem (nord) et de l’Ogooué-Ivindo (nord-est), le parc national de Minkébé, est livré à une exploitation illicite de l’or et au braconnage. ‘’Cette antenne répond à la nécessité de défendre le patrimoine écologique du parc national de Minkébé, victime d’une exploitation abusive de l’or et au braconnage’’, a déclaré le président de ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo Ondimba a qualifié ‘’d’inacceptable’’ la situation à Minkébé, une aire protégée dans le nord-est du Gabon, où quelque 4700 immigrés en provenance de 14 pays africains, ont été expulsés début juin, pour s’être livrés sur le site au braconnage à grande échelle des éléphants de l’ordre d’une vingtaine par jour et à l’exploitation anarchique de l’or. ’Ce qui se passait à Minkébé, ce sont des choses qui ne sont pas acceptables’’, a déclaré, mardi à Lambaréné, le chef de l’Etat gabonais, au cours d’une conférence de presse, au terme de son séjour dans le Moyen-Ogooué (centre) ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a annoncé, dans un communiqué rendu public, mardi à Libreville, que l’expulsion de quelque 4700 immigrés clandestins du site de Minkébé, dans le nord-est du Gabon, ‘’s’est déroulée dans des conditions satisfaisantes’’. ‘’Aucun acte de violence et aucune exaction n’ont été commis sur les expulsés’’, indique le communiqué du ministère de la défense, portant ‘’un démenti formel aux allégations tendancieuses de certains médias qui ne reflètent nullement la réalité’’. ‘’Chaque individu a pu choisir ce qu’il emportait avec lui, avant de quitter sa case. En définitive, aucun incident, fut-il mineur, n’a été déploré’’, ajoute le ...
Lire l'article
Un sous-officier de la gendarmerie nationale, Antoine Obiang Ndong, est impliqué dans un trafic d'ivoire dans la province de l'Ogooué-Ivindo, dans le nord-est du Gabon, suite à la découverte d'une centaine de kg d'ivoire dans son véhicule. La saisie a été réalisée, dans la nuit du 26 au 27 avril dernier à Makokou, le chef-lieu de province, par des agents de la police judiciaire. En poste à la brigade territoriale de gendarmerie de Mékambo, chef-lieu du département de la Zadié (nord-est), Antoine Obiang Ndong a été interpellé avec trois de ses complices, dont un Camerounais, Youssoufa Yaya, un ...
Lire l'article
Les soldats gabonais de la 2ème région militaire du Woleu-Ntem, dans la province nord du Gabon, ont rendu hommage, mardi, à leurs frères d’armes, tombés pendant la première guerre mondiale à Mimbeng, un village situé à 45km d’Oyem, le chef-lieu de la province, sur la route menant à Libreville. Après avoir nettoyé les cimetières où reposent les disparus, les soldats se sont recueillis sur le site, conformément à une tradition militaire, afin de rendre hommage aux combattants ayant donné leurs vies pour la patrie. Une messe de requiem a été ensuite co-célébrée par l’aumônier diocésain des militaires dans ...
Lire l'article
Des affiliés de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) à Oyem, chef lieu de la province du Woleu-Ntem (nord) ont dénoncé l’oubli des noms de leurs enfants sur les listes des paiements des allocations familiales et de la prime de rentrée scolaire pour l’année 2010, a appris l’AGP. Débutée jeudi dernier, l’opération de paiement de ces allocations dans la commune d’Oyem révèle quelques manquements, notamment des oublis des noms que ces affiliés de la Caisse amputent au travail de recensement préalable effectué par les agents de la CNAMGS. Certains des affiliés dont les noms des enfants figurent ...
Lire l'article
Le Centre d’action pour le développement durable et environnemental (CADDE), une organisation non gouvernementale (ONG) a lancé, conjointement avec des pêcheurs nigérians du village Moka, un projet pour la gestion concertée de la mangrove du parc national d’Akanda, une aire protégée située dans le département du Cap Estérias, au nord de Libreville, la capitale gabonaise. Le secrétaire exécutif de l’ONG, Constant Allogho Aubame, a indiqué que le CADDE va lutter contre la coupe intensive de la mangrove, un écosystème où se reproduisent les poissons et les crustacés, utilisé comme combustible par les pêcheurs nigérians du village de Moka pour fumer ...
Lire l'article
Le Directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), Mathias Otounga Ossibadjo, a procédé samedi dernier à Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem (nord), au lancement des travaux de réhabilitation des plantations cacaoyères. L’opération, qui rentre dans le cadre d’un contrat passé entre le Président Ali Bongo Ondimba et les planteurs de la province pour la réhabilitation totale du verger villageois, s’est déroulée à la plantation d’Ewore-Mekok, à une dizaine de kilomètres sur l’axe Oyem- Mitzic, en présence du gouverneur Jean Gustave Meviane m’Obiang et des planteurs. A cette occasion, le représentant des planteurs, Mme ...
Lire l'article
La Première Dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, a offert des appareils électroménagers au centre d’accueil d’Angondjé, une structure accueillant des enfants en difficulté, dans le nord de Libreville. Les machines à laver constituaient le gros des appareils remis au responsable du centre, Didier Hilaire Renombo, qui a remercié Mme Bongo Ondimba pour l’attention qu’elle ne cesse de porter à sa structure où vivent 37 pensionnaires de différentes nationalités, âgés de 0 à 12 ans. Mme Sylvia Bongo Ondimba a noué les relations avec le centre d’Angondjé bien avant l’élection de son époux à la magistrature suprême, le 31 août 2009. Elle ...
Lire l'article
Gabon : Découverte de roquettes et obus militaires dans la forêt d’Oyem
Pris au départ pour des missiles, des obus et des roquettes militaires enterrés ont été découverts dans les forêts voisines de la ville d’Oyem dans le nord du Gabon. Survenue un an, jour pour jour, après la déclaration de Francis Sala Ngouah-Beaud accusant André Mba Obame d’avoir préparé un coup de force, la découverte a fait jaser, aussi bien dans la capitale du Woleu-Ntem qu’à Libreville. La version officieuse des officiels. La rumeur s’est répandue sur Oyem comme une trainée de poudre : Des missiles enterrés ont été découverts dans la forêt non loin d’Oyem. Dans la capitale du Woleu-Ntem et ...
Lire l'article
Une ONG s’implique dans la protection du parc national de Minkébé
Le président Ali Bongo Ondimba a qualifié d’inacceptable la situation à Minkébé, une aire protégée dans le nord-est du Gabon
Le gouvernement gabonais satisfait des conditions d’expulsion de 4700 clandestins dans le nord-est du Gabon
Un sous-officier de la gendarmerie impliqué dans un trafic d’ivoire dans le nord-est du Gabon
Hommage aux soldats tombés pendant la première guerre mondiale dans un village du nord Gabon
Paiement des allocations familiales : des ayants droit dénoncent des oublis dans le nord du Gabon
Un projet de sauvegarde de la mangrove dans un parc national au nord de Libreville
Réhabilitation des plantations cacaoyères dans le nord du Gabon
La Première Dame du Gabon au chevet d’un centre pour enfants en difficulté dans le nord de Libreville
Gabon : Découverte de roquettes et obus militaires dans la forêt d’Oyem


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Juin 2011
Catégorie(s): Politique,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*